Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques surprises

Intel a enfin levé le très léger voile qui drapait encore ses puces Tiger Lake de onzième génération. Léger parce que de nombreuses informations avaient déjà fuité par le passé, reste les détails techniques qui apportent un éclairage plus complet sur la vision de la marque.

Intel a donc détaillé sa toute nouvelle architecture Tiger Lake, celle qui anime ses puces Core de onzième génération. De nouveaux processeurs à destination des portables. Une annonce technique accompagnée d’une nouvelle évolutin du marketing  de la marque. Le Project Athena, lancé pour aligner les constructeurs autour de solutions Intel, est abandonné au profit d’une nouvelle formule . Un label “Evo” va venir reprendre le flambeau. 

Intel Evo

 

La naissance d’EVO

Le Project Athena, on s’en souvient, c’est un aiguillage mis en place par Intel pour influer sur le fonctionnement des constructeurs. La marque avait fait la même chose avec les ultrabooks avec beaucoup de succès. En gros, il s’agit d’une gare de triage, les ultraportables se présentent face à un physionomistes qui leur dit quelle voie prendre. Si les machines proposent une autonomie suffisante, des performances adaptées, une certaine épaisseur et une certaine connectique, alors ce sont des machines qui sont validées et peuvent entrer sur la voie “Project Athena”. Si elles sont trop épaisses, si elles n’ont pas la bonne autonomie ni les bons connecteurs, elles ne pourront pas s’y diriger.

Opportunément, et c’est ma foi très logique, la voie “Project Athena” était conditionnée à la présence d’un processeur Intel. L’emploi d’un processeur Intel Core à basse consommation pour obtenir l’autonomie demandée. La présence obligatoire d’un Thunderbolt 3.0 et autres détails techniques faisaient que le Project Athena était une voie réservée aux puces de la marque. Une manière de pousser les constructeurs à ne pas lorgner chez la concurrence Qualcomm et AMD.

EVO Tiger Lake

En contrepartie, Intel aidait au financement du marketing de votre machine, cofinançait vos campagnes de pub et vous prenait même sous son aile pour vous accompagner dans le développement optimal de votre PC à grand renfort d’ingénieurs. Et ça a marché. Du moins en partie. Parce que le grand public n’a jamais vraiment compris la démarche et que je n’ai vu nulle part de PC portable étaler sur sa boite ou sa carcasse qu’il faisait partie de la grande famille des PC Project Athena. trop complexe, trop difficile à mettre en avant, la partie grand public du projet lancé en 2019 n’a pas vraiment fonctionné. Du moins pas aussi bien que les rouleaux compresseurs publicitaires qui ont été les solutions “Centrino” ou “Ultrabook”.

Intel a donc décidé de transformer Project Athena en un nouveau label : Evo. Avec ce nouveau guide, Intel veut conserver la même philosophie et assure vouloir garantir aux clients un nouvel ensemble de KEI. Un acronyme pour Key Experience Indicators. Des points qui définissent en partie ce dont la machine sera capable. On pourrait croire que Evo revient au même que Project Athena mais il y a quelques subtiles différences. Le Label Evo ne s’arrêtera pas qu’à une demande théorique pour être attribué, il faudra passer par la case pratique pour être pris en compte.

EVO Tiger Lake

Si pour les Ultrabooks ou Athena, il suffisait que les constructeurs jurent sur la tête de leurs milliampères que leurs engins allaient tenir 16 heures en autonomie, avec le Label Evo il faudra mesurer ce résultat. Intel veut du concret, la marque s’étant sans doute rendu compte de l’énorme différence entre les annonces de certains constructeurs et la pratique. Les fameuses autonomies de laboratoire qui ne correspondent à rien en pratique. Facile de tenir 16 heures devant une machine déconnectée de tout réseau, avec une luminosité à 20%, en n’utilisant qu’un bloc note avec le vent dans le dos. C’est autre chose quand le client final se rend compte qu’il tourne plutôt à 8 heures d’autonomie une fois repassé en conditions réelles.

Intel veut tout mesurer et faire de son Label Evo un label de confiance. Un truc sur lequel on pourra compter pour acheter une machine sérieuse. Si des détails techniques sont donc toujours de la partie avec une finesse à atteindre, une certaine luminosité de la dalle ou des pré-requis en mémoire vive et en stockage…. Il faudra également montrer patte blanche en autonomie, en réactivité au retour de veille et autres. 

Tiger Lake PC

C’est également un moyen pratique de conditionner Evo à Intel et donc de conditionner des ventes équipées en processeurs Tiger Lake. Pour que le label soit validé, il faut bien sûr employer une puce Intel Core de onzième génération. C’est elle qui donnera certains précieux sésames pour valider des points importants comme du Wifi6 et du Thunderbolt 4… Evidemment, pour les constructeurs le challenge est plus difficile mais tous semblent avoir répondu à l’appel. Plus de 150 designs sont déjà en chantier, HP, Lenovo, Acer, Asus, Dynabook, MSI, LG, Razer, Samsung… toute la planète va sortir des machines qui auront droit à l’appellation Evo.

Mais plus que l’annonce d’Evo, c’est bien sa onzième génération de puces qu’Intel a mis en avant.

Tiger Lake

Intel Tiger Lake : 9 processeurs, du 10 nanomètres et un nouveau circuit graphique

Intel a le feu aux connecteurs. AMD a le vent en poupe avec des puces haut de gamme qui font l’actualité ces derniers mois. Assez pour que de nombreux constructeurs sortent de leur léthargie et se penchent, enfin, sur les nouveaux Ryzen en proposant des alternatives au “tout Core” que l’on a eu pendant des années.

Tiger Lake

La réaction d’Intel était donc attendue et, loin des débats stériles sur la finesse de gravure ou autre qui n’intéressent pas le grand public, elle est assez intéressante. Il faut bien comprendre qu’un acheteur de portable n’a aucune idée, en général, de la composition de sa machine. Il suffit d’aller traîner dans les rayons info d’un distributeur comme Darty, Fnac ou Boulanger pour s’en rendre compte. Au mieux, ils feront confiance à un ami qui les aura guidé vers une machine, au pire ils choisiront suivant les promos. L’offre et pléthorique, les technologies sont complexes et beaucoup beaucoup d’acheteurs se rattachent aux branches qu’ils peuvent encore trouver.

En général ce sont la marque du PC, la marque du processeur1, le nombre de “gigots” de mémoire vive et de “téo” de stockage. Le reste ? Cela passe souvent à l’As.

L’idée d’Intel avec Tiger Lake c’est de proposer une nouvelle donne. Un processeur parfaitement à l’aise avec les usages du quotidien. Une puce taillé non pas pour l’exceptionnel mais bien pour la pratique du PC. Une des phrases fortes de la présentation d’Intel est très facile à comprendre : Nous sommes les meilleurs dans tout ce que vous faites au quotidien avec votre PC. Voilà ce que dit en substance la marque au marché. Cela pourrait passer pour un aveu de faiblesse par rapport à AMD qui peut retourner cet aveu en disant : on est donc meilleurs sur les performances haut de gamme. Oui, mais Intel s’en fout. Intel vise la plus grosse part du gâteau.

Tiger Lake

Tiger Lake vise le grand public

Pour Intel, la cible de Tiger Lake c’est le PC d’entreprise et le PC familial. La machine non pas taillée pour exploser les scores de performances dans les tests mais une gamme d’ordinateurs ayant d’excellentes performances et de nombreux avantages annexes. Il va sans dire que ce discours est lié à la position d’Intel en ce moment. La marque ne tenait pas la même ligne quand elle écrasait la concurrence…

Tiger Lake

Les Tiger Lake que la marque a officialisés sont les modèles les moins gourmands en watts, ceux qui auraient été estampillés Y et U sur la génération précédente. Mais dans sa grande volonté d’être plus didactique, Intel a encore décidé de rebattre les cartes de ses appellations de processeurs. Désormais il faudra lire la référence de chaque puce en détail et jusqu’à la fin pour voir de quoi il s’agit. Un coup de bol que les Egyptiens ne se soient pas servis du même système pour écrire leurs hiéroglyphes, Champollion aurait probablement jeté l’éponge.

Tiger Lake

Si vous voyez un “02” en fin de référence, avant la lettre G, c’est que votre processeur Tiger Lake consomme de 7 à 15 watts. Logique. Si vous voyez un “5” c’est qu’il d’agit d’une puce fonctionnant de 12 à 25 watts de TDP. C’est évidemment peu lisible et il faudra encore et encore expliquer les références et ce qu’elles veulent dire pour que le public comprenne… ou pas. Si vous ne devez retenir qu’une chose, c’est que le ix en début de référence place le processeur en terme de performances. Les Core i3 sont moins rapides que les i5 et eux même sont moins véloces que les i7. Le 11 qui suit désigne la onzième génération Tiger Lake. Le reste, pas la peine de l’apprendre par  coeur, il faudra plus volontiers pianoter le nom de la puce dans votre moteur de recherche favori pour savoir exactement à quoi elle fait référence.

Tiger Lake

Ah et ne comptez plus sur les chiffres des Core i3, i5 ou i7 pour vous renseigner sur le nombre de coeurs et de threads dans les puces, c’est désormais le flou artistique. Le Core i3-1125G4 est un 4 coeurs et 8 Threads au même titre que le Core i7-1185G7. Subtil.

Tiger Lake

Un dernier détail, si vous voulez savoir d’un coup d’oeil si votre futur Tiger Lake est équipé d’un circuit graphique Intel Xe et non pas d’un UHD Graphics, fiez vous aux références Gx en fin de dénomination. Le G est pour Graphics. Si il s’agit d’un G4, il sera estampillé UHD Graphics.

Tiger Lake

Si c’est un G7 alors il s’appellera Intel Xe. En réalité, il s’agit du même moteur architectural Xe pour tous les circuits mais Intel préfère les différencier probablement pour des raisons marketing. Les modèles G4 ont 48 unités de calcul. Les G7 intégrés aux Core i5 ont 80 et les G7 de Core i7 en accumulent 96. Super facile.

RéférenceCores/ThreadsTDPFréquencesUnités GFXFréq GFXCacheRAM
i7-1185G74/812-28W3/4.8/4.3 GHz961.35 GHz12 MoDDR4-3200
LPDDR4x-4266
i7-1165G74/812-28W2.8/4.7/4.1 GHz961.3 GHz12 MoDDR4-3200
LPDDR4x-4266
i5-1135G74/812-28W2.4/4.2/3.8 GHz801.3 GHz8 MoDDR4-3200
LPDDR4x-4266
i3-1125G44/812-28W2/3.7/3.3 GHz481.25 GHz8 MoDDR4-3200
LPDDR4x-3733
i3-1115G42/412-28W3/4.1/4.1 GHz481.2 GHz6 MoDDR4-3200
LPDDR4x-3733
i7-1160G74/87-15W 1.2/4.4/3.6 GHz961.1 GHz 12 MoLPDDR4x-4266
i5-1130G74/87-15W 1.1/4/3.4 GHz801.1 GHz 8 MoLPDDR4x-4266
i3-1120G44/87-15W 1.1/3.5/3 GHz481.1 GHz 8 MoLPDDR4x-4266
i3-1110G42/47-15W 1.8/6.9/3.9 GHz481.1 GHz 6 MoLPDDR4x-4266

A noter que les Core i3-1120G4 et i3-1125G4 ne seront pas disponibles avant 2021

Tiger Lake

Le cache évolue également avec des puces proposant jusqu’à 12 Mo de mémoire intégrée. Les fréquences sont également en hausse et le travail réalisé par la marque sur cette gamme est assez impressionnant si on les juge par leurs faibles enveloppes thermiques. Gage de designs fins et d’autonomies record avec des engins ayant quand même de belles réserves de performances au besoin.

Versus

Il faut dire que les puces Intel Ice Lake de dixième génération avaient salement souffert de l’annonce des Ryzen Mobile 4000 d’AMD. Les puces Zen 2 du concurrents avaient mis à plat les Core et fait assez de bruit pour que les constructeurs s’y intéressent.

Versus

La partie sera désormais plus serrée avec des promesses d’Intel assez motivantes. Le fondeur estime que son processeur haut de gamme sur ce segment, le Core i7-1185G7 en 4C/8T et 28 Watts de TDP passerait devant un Ryzen 7 4800U en 8C/16T pour 25 watts de TDP dans de nombreuses applications : Surf, bureautique, retouche photo et montage vidéo. 

Versus

Pour le jeu enfin, les solutions Intel Tiger Lake devraient également sortir du lot. Avec des performances FullHD annoncées très intéressantes. La nouvelle solution par défaut d’Intel, son circuit Xe, proposerait des capacités de jeu 3D suffisantes pour de nombreux joueurs. Elles mettraient à l’amende des solution AMD comme les circuits Nvidia MX350 actuels. Ce qui expliquerait pourquoi Nvidia a annoncé son MX450 il y a peu. Les deux marques voulant probablement continuer à jouer au chat et à la souris.

Versus
Reste à connaitre l’étendue exacte de ces comparaisons, en l’absence de grille tarifaire et de tests indépendants pour comparer les solutions, il faut évidemment rester assez circonspect face à ces annonces. Cela reste néanmoins logique, Intel appuie désormais son moteur de base sur son architecture graphique Xe. Le processeur profite également d’une intéressante panoplie d’outils. De l’intelligence artificielle qui correspond à des usages concrets mais également du Wifi6, du PCI4 et du Thunderbolt 4.0. Autant d’éléments qui devraient permettre à Intel de travailler avec les plus grandes marques de PC pour proposer des engins suffisamment efficaces et rapides pour répondre aux attentes de la majorité des utilisateurs à défaut de combler les espoirs des plus experts et des marchés de niche.

11th Gen Intel

La gamme Tiger Lake annoncée ne vise ni les créateurs, ni les gamers ni ceux à la recherche des meilleures performances possibles mais ceux qui veulent un ordinateur portable fin et léger, proposant une grande autonomie et capable de répondre à tous les besoins classiques. Du jeu, de la bureautique, du web et de la création dans un engin fin et léger. 

EVO Tiger Lake

Tiger Lake et Evo, de redoutables armes marketing

Avec sa nouvelle solution Evo, Intel va estampiller les machines avec un nouveau sticker. Un phare dans la jungle des références actuelles. En proposant de ne l’attribuer qu’aux machines méritantes, le constructeur se pose en juge arbitre du marché. Une position assez enviable pour AMD qui n’a pas encore le poids de références ni la reconnaissance du grand public pour s’y essayer.

Intel Evo promet beaucoup de choses comme une autonomie minimale d’usage de 9 heures en FullHD avec des applications réelles et non pas des tests en conditions trop avantageuses pour les constructeurs. La sortie d’une mise en veille système inférieure à 1 seconde, la charge rapide des machines avec au moins 4 heures d’usage pour 30 minutes de branchement secteur. Autre point garanti par Evo, des performances qui restent efficaces même lorsque l’on est sur batteries ainsi que la présence de fonctions avancées comme le Wifi6 et le Thunderbolt 4.0.

11th Gen Intel Core mobile processors, built on Intel’s 10nm SuperFin process, introduce the all-new Willow Cove architecture, which includes new CPU and GPU optimization and capabilities, greater AI acceleration, the fastest connectivity and more. They w

A la différence du Project Lake de 2019 qu’il semblait dés le départ difficile à faire fructifier niveau ventes, le travail sur Evo est bien plus lisible. Intel va décliner des stickers et une grosse communication autour de son nouveau profil de machines.

Les constructeurs vont les mettre en avant en martelant le message de la promesse d’Intel. Evo sera vu comme une médaille délivrée uniquement aux portables méritants et les vendeurs comme ceux qui conseillent les machines pourront toujours guider les plus hésitants en leur disant de se focaliser sur les références présentant le sticker. Une manière de former le marché à sa mesure tout en assurant l’attribution des bons points aux élèves jouant le jeu.

Tiger Lake

Tiger Lake est une bonne nouvelle pour le marché PC, même si il faudra évidemment questionner ses performances et son positionnement tarifaire. Mais avec Evo, la onzième génération d’Intel ressemble bien à un phare dans l’offre PC. Un guide qui devrait permettre de faire des achats proposant au moins un niveau de performances et d’usages décent. Cela ne va probablement pas assagir les tarifs mais cela devrait éviter de subir les machines trop médiocres de certains constructeurs. 

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Et là, la puissance du marketing global des marques jouent à plein
  2. zéro et non pas o

Rivière
21 commentaires sur ce sujet.
  • 3 septembre 2020 - 22 h 41 min
  • 3 septembre 2020 - 22 h 59 min

    Je parie que les constructeurs vont encore manger dans la main d’Intel et laisser à AMD les produits de moins bonne qualité…
    AMD a intérêt à se bouger si il ne veut pas tomber dans l’oubli, cette année était vraiment anémique en terme d’ultrabook haut de gamme sous Ryzen (avec un 4800U toujours pas dispo à l’heure actuelle).

    L’annonce récente des Lenovo Yoga Slim 7 pro a achevé de confirmer l’idée que se faisaient les constructeurs concernant AMD:
    – l’écran 90hz réservé seulement aux versions Intel (alors que le 4900H de la version AMD est largement plus capable).
    – pas de thunderbolt 3 (marrant, quand on voit que le Yoga Slim 7 PAS PRO également sous AMD l’avait, lui)

    Sans parler des constructeurs, qui gardent résolument leur meilleur matériel pour les version Intel de leur produits : aucun HP Spectre sous AMD cette année, ni de Dell XPS, et AMD semble indigne du format 3:2…

    Bref, AMD pourrait bien démolir les gen11 d’Intel l’année prochaine avec les futurs APU Cezanne que les constructeurs ne daigneraient même pas lui accorder la moindre attention…

    Répondre
  • 4 septembre 2020 - 8 h 45 min

    […] ACTU Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 4 septembre 2020 - 12 h 19 min

    @Annoshim: des indices de lobbying à méditer et surtout vérifier.

    Sinon j’ai mis cette page en favori pour déchiffrer les references de CPU, merci !

    Le bon point étant les tests d’autonomie en pratique et le fait de tout bien faire pour les usages quotidiens.

    Mais je reste sur AMD autant que faire se peut, en espérant qu’ils proposent un équivalent, surtout au niveau de l’autonomie.

    Répondre
  • Xo7
    4 septembre 2020 - 12 h 48 min

    Waouh!, ce n’est plus un billet Pierre c’est un guide technique! Bravo.

    Répondre
  • sgt
    4 septembre 2020 - 13 h 34 min
  • JB
    5 septembre 2020 - 1 h 04 min

    Très bon billet, merci Pierre. Exactement le genre d’articles qu’on ne trouve qu’ici et qui ont vraiment de la profondeur. Bravo pour le boulot d’analyse et de mise en perspective, c’est chouette à lire.

    Juste une question au passage : une idée si les solutions “0” en 7-15W pourraient tourner en fanless, éventuellement en les downclockant ? Car si les perfs globales de cette gamme ont l’air superbes, on s’éloigne des 5-6W habituels permettant d’habitude d’éviter les ventilos.

    Répondre
  • 10 septembre 2020 - 19 h 08 min

    […] ACTU Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 18 septembre 2020 - 12 h 01 min

    […] ACTU Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 23 septembre 2020 - 18 h 24 min

    […] ACTU Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 24 septembre 2020 - 12 h 03 min

    […] ACTU Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 25 septembre 2020 - 22 h 02 min

    @Pierre : Tout d’abord bravo pour ce magnifique article, détaillé comme à l’habitude (y) .
    Et en 2ème, nous voyons ENFIN le retour de la concurrence …un peu tard pour moi qui viens de craquer pour un Ryzen 3700X :)
    Mais nous allons enfin voir quelque animation dans ce marché atone depuis pas mal d’années

    Répondre
  • 1 octobre 2020 - 19 h 53 min

    […] ACTU Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 2 octobre 2020 - 13 h 15 min

    […] ACTU Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 5 octobre 2020 - 13 h 01 min

    […] ACTU Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 7 octobre 2020 - 14 h 07 min

    […] Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 8 octobre 2020 - 17 h 18 min

    […] Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 9 octobre 2020 - 15 h 47 min

    […] Tiger Lake, la 11e gen d’Intel se dévoile avec quelques… […]

  • 31 octobre 2020 - 13 h 41 min

    […] Core i5-10210Y associée à un circuit graphique Intel UHD avec 24 EU. La nouvelle machine passe à un Core i7-1160G7 qui a échangé le circuit graphique pour une puce Intel Iris Xe embarquant 96 EU. Une solution […]

  • 2 novembre 2020 - 17 h 37 min

    […] points forts, qui sont d’ailleurs parfaitement dans la ligne de la proposition EVO d’Intel, la possibilité de piloter quatre écrans en parrallèle en HDMI 2.0b et DisplayPort 1.4a. De quoi […]

  • 6 novembre 2020 - 14 h 00 min

    […] certification Intel EVO apporte des points positifs à l’ensemble comme la présence de deux ports Thunderbolt 4 qui […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *