HP lance de nouveaux portables Pavilion sous Intel Tiger Lake

HP lance de nouveaux portables Pavilion 13, 14 et 15 pouces sous processeurs Intel Tiger Lake de onzième génération avec une petite touche écologique.

Les Pavilion 13 2020, comme les modèles de 14 et 15 pouces de la marque sont donc les premiers engins grand public à être constitués d’une partie issue de plastique recyclé. HP estime que la construction de ses machines permettra d’éviter que 92 000 bouteilles en plastique finissent dans l’Océan…

Pavilion 13 2020

C’est louable, mais évidemment, c’est fort peu. Et je lis déjà des critiques envers la marque pour son opportunisme et sa communication à base de “greenwashing”. Et pourtant, je trouve cet effort louable. Du moins pour une société dans la position de HP. Il faut dire qu’il y a de moins en moins de plastique dans les portables de la marque et la pièce qui utilise ce matériau recyclé apparait comme bien secondaire. Il s’agit du châssis qui abrite les haut-parleurs des engins. C’est maigre. Mais est-ce une raison pour leur jeter la pierre ? Il me semble que l’initiative est positive même si elle devrait être largement développée. Dans quelle mesure HP ne pourrait t-il pas utiliser des métaux recyclés pour le châssis ? Quelle part d’autres éléments en plastique pourraient être intégrés ? Comment l’emballage et la gestion de l’ensemble de sa chaine pourrait être améliorés pour réduire la pollution de la marque ?

Et de notre côté ? Qui accepterait de payer un produit plus cher parce que constitué de matériaux recyclés ? Concrètement si le métal employé vous était garanti comme étant récupéré, si les touches de votre portable étaient issues de déchets plastiques, combien accepteriez vous réellement de payer en plus ? Qui accepterait de payer 50 ou 100€ de plus pour un portable plus vert ? Quel serait l’impact concurrentiel pour HP de proposer un engin plus cher face à des concurrents qui ne joueraient pas avec les mêmes règles ? Ce sont des questions difficiles qu’il faut véritablement se poser avant de se dire que l’effort de la marque est minimal. En 2019, HP assurait avoir recyclé presque 500 tonnes de bouteilles plastique, la majorité pour fabriquer des emballages de cartouches d’encre. Ce n’est vraiment pas si mal par rapport à d’autres sociétés qui n’envisagent même pas le moindre effort dans ce sens.

Pavilion 13 2020

Pour en revenir à un aspect plus technique, ce Pavilion 13 2020 embarquera un processeur Intel Tiger Lake de onzième génération équipé de circuits graphiques Intel Xe. En solo sur ce modèle 13″, accompagné de circuits Nvidia GeForce MX450 sur les modèles 14 et 15″. Une version du Pavilion 15 2020 sera également disponible dans la gamme de processeurs AMD Ryzen 4000.

Pavilion 13 2020

Pavilion 13 2019 vs Pavilion 13 2020

Pour le reste, on retrouvera un équipement classique pour 2020 : un SSD pouvant grimper à 1 To et probablement en PCIe NVMe x41. On retrouvera également un Wifi6, un lecteur de cartes SDXC et un port USB Type-C avec affichage et charge Power Delivery. Le communiqué de presse de HP ne mentionne pas de certification EVO d’Intel, les engins ne seront donc pas forcément équipés de Thunderbolt 4. L’autonomie annoncée est de 8H30 avec une recharge de moitié en 45 minutes. 

Pavilion 14 2020Pavilion 14 2020

Le Pavilion 13 2020 débutera à 680$ HT outre Atlantique en version FullHD. Des modèles UltraHD sont également prévus par la marque. Les Pavilion 14 et 15 pouces sont étonnamment moins bien gâtés puisqu’il existera des versions en HD seulement.

Pavilion 15 2020

Oui, HP fait rimer 2020 et 1080 x 720 pixels, ce qui est assez bizarre mais qui doit correspondre à une demande, j’imagine. Ces modèles débuteront  à 580$ HT pour le 13″ et 600$ HT pour le 15″. La disponibilité est prévue pour Octobre.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Ce n’est pas précisé mais cela semble le minimum syndical désormais

Rivière
10 commentaires sur ce sujet.
  • 23 septembre 2020 - 21 h 39 min

    Quel intérêt de combiner un Intel Xe avec une mx450 ?
    Car d’après Intel la solution Xe à fait un gros bon en avant équivalent au NVIDIA MX..

    Répondre
  • 23 septembre 2020 - 22 h 44 min

    @Café: Personne n’ayant testé le MX450 pour le moment, il va être difficile de répondre.

    Répondre
  • 24 septembre 2020 - 0 h 03 min

    @Pierre Lecourt: Notebookcheck estiment que sa puissance devrait être au dessus d’une 1050 Max-Q mais inférieure à une 1650, car il utilise grosso modo la même architecture, mais avec une fréquence légèrement moindre.
    Il y a plusieurs modèles dont la consommation va de 45W à 15W pour les moins puissants.
    Il y en a aussi qui ont la mémoire GDDR6, et d’autres qui restent sur l’ancienne GDDR5…

    Répondre
  • Alu
    24 septembre 2020 - 0 h 11 min
  • 24 septembre 2020 - 9 h 30 min

    @Alu:

    En effet c’est pas ouf.. Je suis déçu j’attendais cette 11gen pour prendre un ultra portable et de quoi pouvoir jouer en 1080p
    Je crois que je vais me diriger vers le honor pro et du jeu en streaming type geforce now

    Répondre
  • 24 septembre 2020 - 10 h 42 min

    @Alu: Suivant les tests les perfs globales de Xe sont tout de même impressionnantes voire devant les Ryzen 7 4xxx. ce ne sont pas des portables “gamer” et ils sont loin des perfs “gaming” mais au vu du reste des fonctionnalités et du format, c’est un grand bond en avant.

    Répondre
  • Alu
    24 septembre 2020 - 13 h 33 min

    @Pierre Lecourt:
    C’est surtout cool de voir que la course à la puissance reprend dans les iGPU.

    Car intel n’a pas fait bougée sa partie graphique depuis la gen 9: les gen 10 et 11 sont la gen 9 avec de légères évolutions sur la gestions de ports et l’intégration de nouveaux codecs (VP9).

    Du coup AMD nous ressort depuis des années ces vieux iGPU Vega au lieu de se bouger pour intégrer RDNA qui est bien supérieur à tous les niveaux.

    Bref la course repart et on peu que s’en réjouir, mais, il ne faut pas rêver: Intel Xe n’est pas une révolution.

    Ce qui est une révolution par contre c’est qu’Intel semble vraiment changer de politique sur la partie graphique pour diversifier ses sources de revenus. On peut donc espérer que cette fois ci la course ne s’arrêtera pas de sitôt vu les investissements que semble faire intel dans ce sens.

    Répondre
  • 24 septembre 2020 - 13 h 47 min

    @Alu: Ca dépend du point de vue où on se place. Si certains pouvaient croire que Intel allait sortir dans un CPU un GPU capable de rattraper les GPU externe de Nvidia et AMD, je comprend qu’il y ait une déception/ Mais je ne pense pas que ce soit l’objectif d’Intel. D’abord parce que c’est irrattrapable techniquement parlant. Ensuite parce que je ne pense pas que ce soit l’objectif du fondeur.
    Tout comme ce n’est pas l’objectif de AMD de coller du RDNA immédiatement.

    Intel veut vendre des machines pour le grand public avec Xe et pour tous les métiers/loisirs pointus avec des GPU externe. Ils ont des gammes pour les deux.

    AMD veut vendre du Ryzen avec Vega pour le grand public mais continuer également a vendre du GPU externe à part.

    L’intêtet des deux est d’abord financier, il faut rentabiliser les puces. Proposer un tout-en-un beaucoup plus performant serait techniquement compliqué et ce serait se tirer une balle dans le pied financièrement.

    Répondre
  • 24 septembre 2020 - 21 h 28 min

    Greenwashing ? Evidemment, si la volonté d’HP était écologique, elle résiderait dans la durabilité de leur modèles. J’ai un netbook hp 11 360 dont la coque de décompose alors qu’il fonctionne aprfaitement… L’économie de l’informatique et l’électronique en général est entièrement basée sur l’obsolescence d’une part et l’évolution contrôlée avec le frein des performances et entente illégale mésurée. Donc c’est de la flute. Les quantités sont annecdotiques et pourtant le fait est mis en avant partout de manière qui apparait démesurée.

    Après ce pourrait être un premier pas ? On a vu passer un pc portable en bambou et c’était vraiment bien mais pas suivi du tout. Et pourant le bambou est une matière formidable…

    Répondre
  • Alu
    25 septembre 2020 - 9 h 29 min

    @Pierre Lecourt:

    J’entends mais les fondeurs vont d’autant plus se reposer sur leur lauriers si la concurrence est mole.

    Maintenant que la concurrence va reprendre il faudra plus de réactivité.

    C’est exactement ce qu’il s’est passé avec l’arrivée de l’architecture Zen pour les CPU: Intel traînait des pieds depuis des années (presque 6 ans sans grosse innovation majeur) en vendant à prix d’or des processeurs i5 et i7 parce qu’AMD n’avait rien à proposer en face.

    3 ans plus tard les i7 d’hier sont devenus les i3 d’aujourd’hui et sont vendus une misère…

    Je suis convaincu qu’on va voir la même chose sur le iGPU dans les années qui viennent pour notre plus grand bonheur.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *