Khadas Edge : Beaucoup de promesses autour d’un SoC RK3399

Khadas Edge est un véritable écosystème plus qu’une simple nouvelle carte de développement. C’est sa force mais également sa faiblesse car son ambition est grande mais elle compte avant tout sur la bonne volonté du public.

On connait Khadas depuis plusieurs années maintenant. La marque a lancé plusieurs cartes dont les Khadas Vim 1 en 2016 et la Khadas Vim 2 en 2017 avant de proposer la Khadas Tone, un DAC compatible avec le brochage classique des cartes de développement. Sérieuse, la marque l’est sans aucun doute. Pour avoir fait joujou avec une Vim de première génération et contacté le support à maintes reprises, j’ai toujours eu des retours et de l’aide de leur part. 

Une obligation pour la marque qui ne dispose pas d’un support communautaire aussi fort qu’un Hardkernel ou, bien évidemment, que la fondation Raspberry Pi. Leur nouveau projet est donc fiable, à mon sens, même si l’idée de le faire financer sur Indiegogo me coupe évidemment toute envie d’y investir un seul cent d’euro.

2018-11-07 13_34_43-minimachines.net

La carte mesure 82 x 57.5 x 5.7 mm

La carte Khadas Edge est en effet apparue en financement participatif à partir de 99$ dans sa version basique sous SoC Rockchip RK3399. Une puce 6 coeurs qui a atttiré de nombreux concepteurs de cartes de développement ces dernières temps : Les NanoPi Neo4, NanoPi M4, NanoPC-T4 de FriendlyARM, La FireFly RK3399, la 9Tripod X3399, la Libre Computer Renegade et sa déclinaison Elite, La Odroid-N1, la RockPro64, la Orange Pi RK3399 comme la AAEON RICO-3399 sont toutes sorties avec cette solution. Des TV-Box comme le Vorke Z3 et même un portable signé HP sont se sont également interessés à la puce de Rockchip.

Un joli cheptel pour Rockchip qui avait lancé sa puce au départ pour les casques de réalité virtuelle mais qui visait des marchés très larges grâce à des fonctions embarquées convaincantes: Basée sur deux SoC Cortex-A72 et quatre coeurs Cortex-A53 et un Mali-T864, la puce propose à la fois de bonnes performances et un tarif abordable. Point particulier de ce SoC, il sait prendre en charge l’USB 3.0, les formats Type-C mais également le PCIe en interne, ce qui lui permet par exemple de contrôler un éventuel port M.2.

2018-11-07 12_50_12-minimachines.net

La connectique de la Khadas Edge

La Khadas Edge profite de cette puce pour proposer une autre approche que l’habituelle carte de développement type Raspberry Pi. On retrouve sur la carte les connecteurs et composants habituels mais également un connecteur MXM3 314 broches qui va permettre de connecter la carte à différentes solutions pour lui ajouter plus de fonctionnalités.

2018-11-07 12_50_21-minimachines.net

La Khadas Edge-1S

La carte est elle même déclinée en plusieurs versions avec une Edge-1S qui emploie un SoC RK3399Pro, un dérivé du SoC qui embarque un NPU1 pour des usages en intelligence artificielle.

L’idée du fabricant en proposant cette disposition particulière est d’autoriser un usage de type cluster. On ajoutera autant de cartes que nécessaire via ce brochage particulier afin de multiplier les capacités de calcul de l’ensemble. Avec des possibilités de pilotage à distance, de Wake On Lan et une connectique Ethernet Gigabit, l’usage de ce type carte a du sens. Avec une épaisseur de 5.7 mm connectique comprise, la solution peut permettre de construire un véritable cluster de cartes dans un encombrement vraiment minimaliste.

2018-11-07 12_51_01-minimachines.net

Le tout s’intègre dans une carte mère propriétaire baptisée “The Captain” qui va ajouter des fonctionnalités supplémentaires à l’ensemble : Un capteur de mouvements, des touches de manettes de jeu pour une intégration dans une console portable sur mesures, un MIPI-DSI compatible avec des écrans tactiles, des MIPI-CSI pour brancher des capteurs d’images, un port Ethernet Gigabit, un slot M.2 22870 NVMe pour un stockage et même un brochage pour une alimentation via batterie Li-Po permettant une recharge sécurisée. 

En intégrant une carte Khadas Edge dans The Captain on a peu ou prou tout le nécessaire pour construire un MiniPC ou une solution portable.

2018-11-07 13_06_16-minimachines.net

A 99$ pour le moment avant de passer à 124$ en Janvier lorsque la carte sera en vente, la carte propose 2 Go de mémoire vive, un stockage de base de 16 Go en eMMC 5.1, un lecteur de  cartes MicroSDXC, une sortie HDMI 2.0a, un Ethernet Gigabit, un module Wifi5 (802.11ac), du Bluetooth 4.1, un port USB 3.0 et un autre en USB 2.0 port, deux ports USB Type-C distribués pour le transport de données dont la vidéo pour le premier et l’alimentation pour le second. Une version “Pro” de la carte embarquera les mêmes composants mais 4Go de mémoire et 32 Go de eMMC pour 149$ (174$ prix public) et une version Max poussera le stockage eMMC à 128 Go avec en prime un bluetooth 5.0 pour 199$ (254$ prix public). Les versions de la Khadas Edge-1S seront en plus distribuées avec de la DDR3L pour l’unique usage de son NPU, les prix augmentent en conséquence.

2018-11-07 13_23_05-minimachines.net

L’idée est bonne, les usages sont multiples puisque l’on pourra utiliser la carte comme un PC classique sous Linux, comme un média center mais également pour des projets plus complexes. La possibilité de piloter un Ethernet Gigabit et un stockage au format M.2 2280 NVMe en plus d’un vrai USB 3.0 offrent de vrais usages réseau. Le NPU est également un élément intéressant avec la possibilité de coupler ses fonctions aux capteurs photo compatibles, on peut imaginer des tonnes d’usages différents allant du pilotage de drones à la reconnaissance d’objets.

2018-11-07 13_22_31-minimachines.net

Reste que l’ensemble du projet semble porté par beaucoup de bonne volonté de la part des internautes : Le développement de solutions logicielles pour commencer puisque le support de beaucoup d’éléments est annoncé mais que peu de données sont réellement disponibles : Le NPU par exemple est compatible avec Caffe, MLibs et Tensorflow mais je n’ai vu aucun produit utiliser le RK3399 pour piloter des applications d’IA jusqu’à aujourd’hui. La marque annonce également la possibilité de construire des Clusters de cartes mais aucune solution matérielle n’est annoncée pour le faire. Malgré la foule d’options disponibles, aucune carte ne propose plusieurs supports MXM3 pour mettre en oeuvre cette solution. Il faudra donc combiner les Khadas Edge dans une solution maison en passant par un réseau Ethernet pour les connecter.

Le support d’Ubuntu LXDE semble convaincant en vidéo mais on manque de beaucoup d’informations pour juger sur pièce. Le point commun de toutes les solutions RK3399 sorties jusqu’à présent n’a pas été le succès et peu ont réussi à véritablement percer au delà d’une petite niche d’experts. 

Khadas Edge

La trop longue liste des options de la campagne…

J’aime bien Khadas et je trouve leurs produits intéressants et bien conçus. Je n’ai aucun doute que la marque livrera ses cartes dans le délai indiqué. Reste que je n’aime vraiment pas Indiegogo et je trouve leur offre un peu trop brouillonne. Les constructeurs de cartes de développement ont aujourd’hui tendance à vouloir trop en faire et proposer une solution capable de piloter une console de jeu, d’offrir une vision à un véhicule ou devenir un home Theater me parait un peu surréaliste; Si on ajoute à cela la longue liste d’options disponibles autour des différentes variations de la carte, on a une offre totalement illisible et dure à saisir. C’est malheureusement le meilleur moyen de détourner le public qui préférera sans doute la rassurante simplicité des offres de la fondation Raspberry Pi.

Plus d’infos sur Indiegogo.

Notes :

  1. Neural Processing Unit
3 commentaires sur ce sujet.
  • 7 novembre 2018 - 16 h 24 min

    Une bonne idée sur le papier et un prix qui fait plus que peur .
    L’idée est bonne par contre ,il me semble que ce concept a déjà été un échec sur d’autres processeurs .
    Il me semble qu’un intérêt commun devrait pousser les concepteurs a offrir une carte Mère de base commune et qu’ensuite chaque constructeur devrait offrir sa solution processeur .

    A quand une carte processeur d’un format commun a toutes les solutions ARM ?

    Répondre
  • 7 novembre 2018 - 17 h 35 min

    Ma carte de développement préférée à ce jour reste la Rock64 de Pine64 car elle possède exclusivement des ARM Cortex-A53, immunisés donc contre Spectre et Meltdown (un atout pour qui veut s’en servir comme un NAS), de l’Ethernet Gigabit et de l’USB3.0.

    Mais c’est clair que la finesse de la Khadas Edge et ses connecteurs proposés font rêver !

    Répondre
  • 8 novembre 2018 - 13 h 55 min

    On assiste à une avalanche de SBC en RK3399 ! C’est bien, je pense qu’on espérer qu’il y aura un travail conséquent sur ce SoC pour du GNU/Linux.

    Il y’a la Rock PI 4 qui va sortir avec un chouette tarif de 65$ pour 4Go de RAM ! Très intéressant quand je vois les perfs de ma RockPro64 reçu il y a 2 jours. Firefox est + rapide que mon Odroid-C2 même si j’occupe les 6 coeurs avec 100% de BOINC. Ca fait monté la température du dissipateur (3cm) à 55° la carte plat, ça baisse à 45° en la mettant à la verticale.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *