Onyx Boox Typewriter : Un premier deux-en-un à encre numérique

Imaginez un système de tablette qui se fixe à un clavier avec pavé tactile, un deux-en-un classique, mais à la différence des modèles habituels, son écran est un affichage passif à encre numérique. Voici le Onyx Boox Typewriter, un 10.3″ un peu à part.

L’idée de base de cet Onyx Boox Typewriter, c’est comme son nom l’indique, d’être une machine à écrire. Mais c’est également une machine à lire puisque une fois l’écran détaché de sa base clavier on se retrouve avec une liseuse en main. Un concept intéressant qui apporte également un gros avantage à l’ensemble puisqu’en utilisant un affichage à encre numérique, on gagne en autonomie.

Onyx Boox Typewriter

Un écran 9.7″ en 1200 x 825 pixels utilisant la technologie EInk Carta et ses capacités réflectives. Nul besoin d’un rétro éclairage pour cet Onyx Boox Typewriter, l’affichage profite de la lumière externe pour afficher les données sur son écran. Les premiers effets de ce choix sont évidents : Peu de consommation offre une belle autonomie même en employant une batterie minimaliste. L’engin pourra ainsi offrir ses services plus longtemps sans être lourd ou épais.

L’écran est tactile, capacitif et reconnait même le stylet actif de la marque pour prendre des notes. Son système intégré est un dérivé d’Android 4.0 créé sur-mesures pour la machine. Cela veut probablement dire que l’Onyx Boox Typewriter ne pourra pas accepter toutes vos applications habituelles, les plus récentes et les plus connues ont besoin de mises à jour régulières qui ne passeront pas forcément sur cette vieille version d’Android mais l’engin a d’autres usages que celui d’un smartphone ou une tablette. Jouer ou regarder une vidéo sur un écran EInk n’est pas forcément une bonne idée.

Onyx Boox Typewriter

Il faut prendre cet engin comme un produit à part, se suffisant à lui même et surtout recherché pour ses fonctions particulières. On pourra s’en servir comme machine bureautique, comme liseuse et évidemment comme navigateur. Sa connexion physique avec le clavier permettra de saisir facilement du texte tout en écoutant de la musique et en lisant ses emails et autres notifications.

La machine a du probablement demander pas mal de travail de développement et ses entrailles marquent son âge. Un SoC ARM Cortex-A9 à 1 GHz, 1 Go de mémoire vive DDR3L et 16 Go de stockage interne extensible via un lecteur de cartes MicroSD. On retrouve également un port jack audio 3.5 mm, un micro et une paire d’enceintes ainsi qu’un port Micro USB 2.0. L’ensemble pèse 490 grammes et mesure 29.55 cm de large pour 19.53 cm de profondeur et 1.67 cm d’épaisseur

Onyx Boox Typewriter

L’engin propose un wifi non documenté, probablement un 802.11b/g/n et un Bluetooth dont nous ne connaissons pas plus le protocole. La connexion entre le clavier et l’écran est faite via une prise physique mais la liaison bluetooth permet par exemple de profiter du clavier et de l’écran de l’Onyx Boox Typewriter pour modifier des documents partagés par un smartphone sans les déplacer.

Onyx Boox Typewriter

J’avoue être un peu dubitatif face à cette nouveauté. D’un côté, j’applaudis à deux main d’avoir le courage de proposer un engin à encre numérique, les usages sont particuliers mais totalement justifiés et un tel engin a toute sa place dans le grand bestiaire actuel de machines, dans un nouveau segment entre liseuse, tablette et machines hybrides.

Onyx Boox Typewriter

De l’autre, je suis clairement déçu de l’intégration proposée : Ecran trop petit par rapport à l’encombrement global de la machine, performances clairement en retrait avec les composants embarqués qui interdiront pas mal d’usages désormais classiques et un Android qui ne permettra pas forcément de suivre le rythme des évolutions des applications modernes; Je ne sais pas, par exemple, si les logiciels de synchronisation dans les nuages type Dropbox sont encore compatibles avec Android 4.0… Et si ils le sont, difficile de savoir si cela sera encore le cas dans quelques trimestres.

Onyx Boox Typewriter

L’idée est excellente mais l’Onyx Boox Typewriter ressemble aujourd’hui plus à un concept qu’à un produit réellement commercialisable.

Source : Notebook Italia

11 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    18 avril 2017 - 13 h 22 min
  • 18 avril 2017 - 13 h 27 min

    Aaaahhhhh enfin, quelqu’un qui pense qu’un produit de ce genre peut avoir sa place sur le marché ; Il ne reste plus qu’aux concepteurs de smartphone à avoir enfin eux-aussi ce même cheminement d’esprit.

    Pour du surf très léger, des mails, de la lecture, avec une probable très bonne autonomie, cela à tout son sens.

    Mais, quelques regrets quand même :
    – il semble que cette petite bête n’ai pas (encore) de gyroscope, pour basculer l’affichage en mode portrait, ce qui est préférable pour lire un bon bouquin.
    – la résolution est un peu légère si on veut aussi se lire quelques bonnes Bds.

    A priori, DropBox ne devrait pas être un problème, je viens de faire sans soucis un test sur mon antique Archos 70it sous Android 2.2.1 avec une nom moins antique apk DropBox 1.1.4 , et j’arrive à accéder à tous mes documents ;-)

    Répondre
  • 18 avril 2017 - 13 h 42 min

    L’idée de base est bonne…
    Simplement, la qualité ne semble pas être au rendez-vous,
    le design ne semble pas aboutit, surtout par rapport à l’encombrement/taille de l’écran
    et c’est un produit déjà dépassé, que cela soit au niveau d’Android 4.0,
    de la puissance du processeur, beaucoup trop faible,
    de la mémoire, seulement 1 Go, et 16 Go de stockage interne…
    Il faudrait connaître le prix de l’ensemble ?!
    Mais ça semble vraiment être un produit non-aboutit, entre 2 chaises…
    et c’est dommage !

    C’est bizarre, il y a des mois, si ce n’est déjà quelques années,
    que les nouveaux produits portables n’arrivent plus à me faire rêver,
    mais plutôt “pleurer” !!!

    A croire, que la majorité des constructeurs ont perdu leur âme…

    Je préfère acheter de l’occasion, et faire des mises à jours,
    SSD, mémoire, batterie longue durée environs 9 Heures…
    malheuresement, il n’y a pas de marché de l’occasion sur le remis à jour !

    La majorité des Français sont des ignorants,
    et ne comprennent que les produits neufs,
    même si c’est de la “merde” dans tous les sens du terme !!!

    Il y a près de 3 à 4 ans, qu’il n’y a plus vraiment d’évolution,
    le marché est stagnant, et moribond !!!
    On a vraiment plus envie d’acheter du neuf,
    car le neuf qui fait rêver est hors de prix,
    je dirai un minimum de 700 Euros, et plutot 900 à 1000 Euros,
    et je suis gentil…

    Répondre
  • Neo
    18 avril 2017 - 16 h 47 min

    @JeanD:

    À la fin de la vidéo le présentateur dit clairement que c’est un prototype et que la sortie est prévue debut 2018. Donc, nous ne sommes pas en face du produit final et on peut espérer certains changements.

    En ce qui me concerne je trouve le format très intéressant côté taille (environ 30 x 20 cm, une feuille A4; et 1’67 cm, trés fin) et poids (490 grammes, un demi-kilo, quoi).

    Aussi, je trouve genial le fait que, grâce au e-ink, on pourra l’employer au soleil sans souci.

    Donc, pour moi c’est déjà une bonne nouvelle que de voir des nouveaux produits sur le marché (ou en train de l’être).

    Répondre
  • 18 avril 2017 - 16 h 53 min

    ah enfin du progrès du côté usage des écrans e-ink…

    Messieurs de Canonical qui venaient de laisser tomber Ubuntu Touch et Unity, peut être un nouveau cheval de bataille ? (je rêve d’un second écran e-ink couplé à mon pc pour la lecture de pdf et le ttx)

    Répondre
  • Xo7
    18 avril 2017 - 18 h 08 min

    On évoquait il y a quelques semaines de recycler nos mini-pc …. Et cette machine semble sortie d’un recyclage qui a tourné court. On dirait que le gars s’est dit tiens je vais mettre un écran elink puis comme cela ressemblait à une liseuse et qu’il n’avait pas de livre électronique sous la main il lui a adjoint un clavier pour en créer et là… tatin! Voilà une machine à écrire des bouquins !!! Et on peut aussi en lire d’autres (qui sont déjà numérisés),avec son écran écran de liseuse !!
    Bref il semblerait que le concepteur manque quelques peu de largesses d’esprit… Cet engin ressemble dans l’idée aux premiers pc portable monochromes et à la une machine à écrire thermique avec écran LCD des années 90 qui traine encore dans ma cave mais en rien à quelque chose de révolutionnaire.

    Répondre
  • Xo7
    18 avril 2017 - 18 h 30 min

    @Xo7: Ou presque : on peut taper des lignes sur la plage ou sur la terrasse d’un café sans souffrir du moindre reflet.Je doute que cela puisse concerner d’autre personnes que les géomètres et les écrivains aventureux. Il y a quelque chose de bancal dans l’équilibre prix/ os-logiciels/ utilisateurs.
    …Et j’adore pourtant les liseuses elink ( j’en ai trois sous différents formats pour des utilisations différentes).

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 10 h 21 min

    Bonne idée, sous réserve que les défauts soulignés par Pierre et par JeanD soient corrigés.
    N’étant pas adepte de la multiplication des appareils, je n’ai pas de liseuse (enfin, si, j’en avais une, bas de gamme, qui a fini au fond d’un tiroir – faut dire que j’ai un certain attachement aux “vrais” bouquins).
    Mais si une liseuse, avec son confort de lecture y compris en extérieur et son autonomie, pouvait aussi servir de PC, ça répondrait à la plupart de mes usages – et je ne pense pas être un cas isolé : mon utilisation d’internet, et plus généralement d’autres applications sur mon PC, est essentiellement consacrée à la lecture et à l’écriture (rédaction de quelques notes ou documents, forums, blogs, mail). Et pour ça honnêtement, la couleur je m’en fous. En revanche la présence d’un clavier (détachable pour pouvoir profiter de l’usage liseuse) m’est indispensable. Et le fait de pouvoir utiliser mon PC installé sur une terrasse au soleil (ce que j’ai bien du mal à faire avec mon portable actuel, malgré son écran mat) est un plus.
    Bref j’adopterais bien un engin de ce genre comme deuxième machine, l’autre restant définitivement à la maison. Voire même, à condition qu’il ait des perfs suffisantes pour de la vidéo et un connecteur HDMI, comme machine unique, complétée par un écran externe (ou tout simplement la télé).

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 11 h 49 min

    Je vois deux/trois trucs à améliorer :
    – utiliser un écran plus grand et plus fin ( pourquoi pas un truc similaire à leur tablette 13,3″?)
    – utiliser un éclairage désactivable à la manière des Kindle
    – utiliser un soc plus performant avec plus de RAM.

    Vu le prix, c’est plus que faisable, voir indispensable

    Répondre
  • Neo
    21 avril 2017 - 6 h 20 min

    @Tg-goldfish:

    C’est vrai que ce que tu dis serait une très bonne idée: la même idée avec pour écran leur tablette 13″.

    Tu dis aussi “Vu le Prix, c’est plus que faisable”. On connaît le prix? Je n’ai pas vu. Merci bien. Neo.

    Répondre
  • 23 avril 2017 - 17 h 27 min

    Je parlais du prix des tablettes 13″ et plus, à 800€ en moyenne, on doit pouvoir rajouter un clavier détachable basique pour une centaine d’euros.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *