Onyx Boox Max : Une liseuse/écran 13.3 pouces haute définition pour la fin de l’année

A la GSHK, Onyx ne présentait pas qu’un portable hybride tactile à encre numérique, d’autres produits étaient exposés au public dont la Onyx Boox Max. Une liseuse géante de 13.3 pouces de diagonale affichant en 2200 x 1650 avec un écran employant la technologie EInk Mobius.

La nouvelle version de la liseuse Onyx Boox Max devrait être rapidement en vente, le modèle remplace l’actuelle version en 1600 x 1200 pixels. Ce ne sera pas une solution haut de gamme en tant que tablette mais son affichage à encre numérique semble parfait pour de multiples usages.

Onyx Boox Max

Imaginez une liseuse de 13.3 pouces de diagonale, plutôt légère avec 556 grammes et affichant une image de 2200 x 1650 pixels. De quoi piloter confortablement des livres numériques mais également des bandes dessinées, des PDF, des plans et autres documents appréciant un affichage large.

Pour un livre, il sera possible soit d’en profiter en très grands caractères, ce qui pourra être pratique pour certains lecteurs, soit de positionner la liseuse en format paysage pour afficher deux pages l’une à côté de l’autre. Pour une BD on pourra retrouver un format agréable de lecture, bien défini mais malheureusement en noir et blanc. Un format adapté aux Mangas mais pas forcément à toutes les BDs du marché. Avec cet écran Mobius d’EInk, on retrouvera une densité de lecture tout à fait confortable avec 207 pixels par pouce. De quoi afficher de manière plus que correcte des documents fins et détaillés.

Onyx Boox Max

Les entrailles de la Onyx Boox Max ne sont, par contre, pas très haut de gamme, comme le précédent modèle, les capacités techniques de ses liseuses ne semblent pas être la priorité de la marque : On retrouve un SoC cadencé à 1 GHz et 1 petit gigaoctet de mémoire vive de LPDDR2 seulement aux commande de l’engin. Le stockage est confié à 16 Go de eMMC extensible via un lecteur de cartes MicroSD. Tournant sous Android 4.0 et capable de supporter Android 4.4 avec un accès au Google Play Store, la tablette n’est clairement pas taillée pour autre chose que le rendu de textes et d’images.

La Onyx Boox Max embarque un Wifi non détaillé et  du Bluetooth pour se connecter ainsi qu’un jack audio 3,5 mm pour y brancher un casque. Une paire d’enceintes sont intégrées ainsi qu’un microphone, une prise MicroUSB et une batterie 4100 mAh qui devrait offrir jusqu’à quatre semaines d’autonomie d’usage. Elle mesure 32.5 cm de haut pur 23.7 cm de large et 7.5 mm d’épaisseur.

Onyx Boox Max

Un stylet actif Hanvon sera compatible avec la solution pour annoter ou dessiner sur l’écran. Des fonctions de prises de notes, de surlignages et de partages de vos modifications seront disponibles. Le stylet permettra, en outre, de sélectionner facilement des portions de textes pour les copier et coller. La nouvelle venue devrait apparaître rapidement à un tarif encore inconnu, mais l’actuelle version en 1600 x 1200 pixels se négocie autour des 800$… Pas donné pour ce type de dispositif.

Onyx Boox Max

Enfin, une version spéciale de cette Onyx Boox Max permettra de se connecter à une autre machine pour se transformer en écran secondaire. On imagine, bien sur, un usage particulier puisque le rafraîchissement de l’encre électronique n’est pas parfait, mais des usages particuliers pourront être trouvés.

Onyx Boox Max

La lecture de mails, l’affichage de documents particulièrement longs, le déport de contenus pour un public exigeant un affichage réflectif, tous ces usages pourront profiter de ce type d’affichage. La connexion entre les deux appareils se fait via un port USB Type-C.

On comprend mieux, à la lecture de ce type de descriptif, l’intérêt de la Joint Venture créée par Sony et EInk visant à faire profiter de l’expérience des deux entités le reste du marché. Onyx semble s’accrocher à un matériel embarqué très vieillissant, de vieux SoC, des composants difficilement justifiables en 2017 comme cette mémoire DDR2 et un Android qui commence à être sacrément dépassé. Si Onyx s’adossait à la nouvelle Joint Venture, elle pourrait bénéficier de l’expérience de Sony en la matière pour proposer des matériels plus modernes, continuer à travailler avec EInk et peut être inventer des produits plus appétissant pour le marché ?

24 commentaires sur ce sujet.
  • 19 avril 2017 - 8 h 44 min

    Merci Pierre.
    On se rapproche de la liseuse de rêve.
    Dans la demo, on voit que ca rame un peu, mais la tablette semble quand meme opérationnelle.
    Maintenant si le prix se maintient à 800€, je ne la prendrai pas. Je préférerai investir dans une autre solution.
    Je aperçoit que dés que l’on dépasse le seuil des 500€, je cherche un objet soit très performant dans sa spécialité ou alors capable de me rendre le service mais aussi capable de me re rendre d’autres services. Ici je préfère acheter une surface ou un IPAD Pro.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 9 h 03 min

    @dudu: à ce prix c’est clairement orienté pro, mais l’apport du stylet doit y être pour quelque chose.
    N’ayant pas l’intérêt pour celui ci, j’espère voir arriver rapidement le même format mais sans, et à un tarif s’approchant plus des 300€.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 9 h 31 min

    Perso je pense que le proco et la version d’android m’importe peu. Avec ce genre d’objet je ne cherche pas un ordi ou un gros smartphone mais une feuille de papier numérique donc avec seulement la lecture epub, bd numérique, pdf ET prise de note avec reconnaissance caractère (souvenir de mon pda qui me servait de carnet et duquel je récupérai mes notes écrite partout en manuscrit avec reconnaissance caractère en *.txt…impossible de retrouver cette fonction si pratique!). En 12 ou 13 pouces, ce serait parfait pour de la prise de note !
    Je suis près à mettre 500€ maxi pour de la qualité durable avec lecture et écriture seules mais qui se font bien.

    deux questions :
    1- stylet ok mais reconnaissance de caractère et traitement de texte style markdown ou même texte tout court ?
    2- le prix quel est il et le potentiel prix de 800 €, où avez-vous lu ou su ce prix ?

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 10 h 04 min

    La faiblesse du SOC ne me choque pas : c’est destiné a un affichage d’images fixes ou peu mobiles. L’utilisation comme affichage déporté, dans le monde pro, ou l’on doit lire de + en + de courriers et plans dématérialisés, c’est un vrai plus… mais le manque de couleur sur des plans un peu complexes se fera vite sentir. Pour le coup, c’est juste un écran supplémentaire, rien de plus… à 500-800€, c’est un peu cher

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 10 h 06 min

    On se rejoint Geppeto : ton comm n’était pas encore affiché quand j’ai tapé le mien ;-)

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 10 h 08 min

    @Geppeto35: Ben le proco et la version d’Android t’importent peu sauf qu’au final tu veux de l’OCR qui demande pas mal de calcul et un système bien maintenu. Donc non ils ne t’importent pas peu, ils sont indispensables pour avoir de la souplesse à l’usage. Lire de gros PDF avec un Cortex A9 mono coeur à 1Ghz c’est déjà pas la folie, les pages se chargent très lentement quand elles veulent bien se charger. Un gros PDF avec beaucoup de calques peut mettre 40 secondes à s’afficher sur un Tegra 3 ( 4 coeurs cortex A9) avec 1 Go pour te dire… Imaginer lire un PDF et faire en plus de l’OCR par dessus avec 1 go de DDR2 déjà salement amputé par le système… c’est totalement illusoire.

    Le truc c’est qu’entre un SoC ARM Cortex A9 monocoeur avec 1 Go de ram DDR2 et un quadri coeur moderne associé à 2 ou 3 Go de DDR3, il n’y a aucun impact sur le prix demandé. Une solution moderne en Amlogic S905x avec 2 Go ne coûte pas 5$, par rapport aux 800$ demandés, ce n’est pas cela qui va changer le budget. Par contre cela ouvre les portes d’android 7, de l’OCR, de PDF, de multitâche… Et avec Android cela permet de CHOISIR son logiciel d’OCR au lieu de se contenter de la bonne volonté de l’éditeur de fournir un logiciel car je doute que le Play store regorge de solution compatibles avec ce hardware.

    Pour le prix, c’est le prix de la version actuelle sur Amazon.com : http://amzn.to/2oKNRm5

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 10 h 51 min

    Le poids est rédhibitoire pour moi, on peut pas s’en servir comme liseuse, genre avec une seule main, tu tiens pas 3 minutes avec un engin de ce poids. Et puis trop encombrant pour l’avion, le train, même chez soi, les rebords ajoutent plus de 2 pouces à la diagonale, même pour un usage pro, c’est trop gros, faut une mega sacoche pour la transporter. Une vraie fausse bonne idée selon moi.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 10 h 56 min

    @Pierre : merci pour tes explications, je n’avais aucune idée de tout ça sur les archis matérielles dont tu nous parles dans cette article ^^

    Ce que je voulais dire, c’est que si un proco d’un pocket pc de 2003 style l’intel PXA255 XScale cadencé à seulement 400 MHz avec 64 mo de ram pouvait faire tout cela dans une machine de 350€ (Asus A620 en 2003, qu’il m’a sacrément servi le bougre !) qui tenait une journée (ok, seulement 240*320 pixel l’écran). J’y lisais des divx, y tapais et débugguais du code python dans le RER et le train tous les jours, et il tenait 2 jours de batteries. Il me servais même de GPS !
    j’imagine qu’un proco basse conso d’aujourd’hui pourrait faire de même avec la bonne couche logicielle adaptée et dédiée au écran e-ink (c’est celle-ci qui manque non ?) ?

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 11 h 14 min

    @Geppeto35: Le truc c’est qu’entre Android qui est un fourre tout de logiciels et ton Pocket PC, il y a autant de différence qu’entre un costume de chez Arnys et un costume de chez Tati ^^.

    Quand les PowerPC sortaient ils avaient droit à des développement sur mesures et non pas génériques. J’imagine assez mal que les gens d’Onyx retravaillent Android 4.0 assez largement pour lui faire exécuter des actions aussi complexes que l’OCR ou la lecture de PDF lourds avec un simple Cortex A9 monocoeur. La lecture de PDF lourds par exemple, ce n’est pas quelque chose que le SoC ARM peut faire matériellement comme elle peut lire un film. Cela demande des compétences logicielles et donc pas mal de calcul. Pareil pur les applications d’OCR sous Android, il n’existe pas à ma connaissance de puces grand public ARM capable de faire matériellement de la reconnaissance de caractères. Donc cela passe par une unité de calcul logicielle qui s’appuie là encore sur la petite puce à 1 Ghz. Quand je vois mon Core i7 qui galère a lire des PDF lourdingues multi calques avec des plans de machines… J’imagine le même sous cette liseuse Onyx en mode soirée diapo au ralenti… Une minute le changement de page, personne ne tiens très longtemps.

    Mais surtout, surtout, comme je le dis plus haut, on trouve des solutions TVBox aujourd’hui sur le marché à 35€ qui proposent un quadricoeur Amlogic S905x, 2 Go de DDR3 et 16 Go de stockage. Ces 35€ ne produiraient pas un gros bouleversement de tarif à mon sens par rapport au prix demandé ici. Si on te proposait la liseuse à 800€ en monocoeur Cortex A9 avec 1 go de DDR2 sous android 4.0 ou à 835€ avec un quadricoeur plus récent, 2 Go de ram et Android 7.0, j’imagine que si tu avais ce budget tu pencherais pour la seconde solution.

    Et dans ces 35€ j’englobe évidemment tout un tas de truc qui font doublon : Coque de la TVBox, connectique, wifi, Bluetooth, développement, marge, distribution. En grattant bien autour de l’os on descend le tarif qui passe de 35€ à 5$ et là on ne comprend pas pourquoi cette solution Onyx est toujours en Cortex A9 monocoeur et 1 Go de DDR2… sauf si on se place d’un point de vue développement et qu’on imagine que la marque veut rentabiliser des solutions qu’elle sait fonctionnelle au détriment de l’usage réel de l’utilisateur.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 11 h 16 min

    @Edouard: Une BD classique en dos carton type tintin pèse en moyenne entre 600 et 700 grammes.

    Il ne faut pas voir que le poids mais aussi la distribution de ce poids.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 11 h 23 min

    Le problème avec un soc plus performant ne serait pas l’autonomie de l machine ? J’ai crû lire cet avis dans les commentaires d’un autre article paru sur le site.
    Je trouve que Sony s’en sort beaucoup mieux avec sa grosse “liseuse”, sur les vidéos la sélection d’un texte ou l’ouverture des docs est beaucoup plus réactive. Est-ce le soc ou l’optimisation logiciel, je n’en sais rien. Mais pour avoir possédé des liseuses Sony et Amazon, la gestion du pdf de Sony est inégalé sur ce type d’appareils.

    Répondre
  • PY
    19 avril 2017 - 11 h 36 min

    Je rejoins Pierre concernant l’utilisation compliquée d’une liseuse pour la lecture des PDF.
    J’avais une petite liseuse Sony 6″ et je n’ai jamais réussi à lire de PDF dessus. Heureusement, je ne l’avais pas acheté pour ça.
    On m’a offert à Noël dernier une liseuse plus grande, la Kobo aura one (presque 8″). Je voulais un modèle plus grand avec un rétroéclairage. Même sur ce modèle plus récent, la lecture de fichier PDF est impensable.

    Il est malheureusement impossible (j’espère dans le futur…) d’avoir une liseuse puissante, légère, peu chère et avec une grande autonomie.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 11 h 56 min

    @Tg-goldfish: Un SoC ARM Moderne peur tourner aussi bien en monocoeur à 200Mhz qu’en quadricoeur à fond les ballons. Sauf qu’à fréquence égale avec un ancien Cortex A9, il est plus performant et consomme moins. donc non l’autonomie pour un usage identique sera meilleure avec un SoC plus récent. Par contre, pour des usages plus complexes (ouvrir des PDFs impossible à ouvrir avec la version actuelle) le nouveau SoC sera effectivement plus gourmand et la machine moins autonome.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 14 h 11 min

    Ce qui est décourageant, c’est le prix des grandes diagonales d’e-ink.

    Laissons de côté l’aspect SOC et RAM (on a vu qu’on sait faire du lourd pour moins de 50$).
    Pour les écrans 6″, ça tombe la pièce détachée à 15$. Un écran de 12″, ça reviendrait à 60$ en faisant un simple transfert d’échelle; bien sûr, ce n’est peut être pas aussi évident … mais pourquoi pas finalement ?
    A 150$, on pourrait avoir une liseuse 12/13″ performante.

    En rajoutant 50$ pour du rétroéclairage, et un meilleur SOC et plus ram, ce serait parfait pour les BD.
    Imaginons l’arrivée de la couleur (même au détriment de la résolution) pour 100$ de plus … 300$ une liseuse couleur grand format … les ventes n’exploseraient-elles pas ?

    Bref, je suis véritablement surpris du vide absolu sur ce marché.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 14 h 22 min

    Cette machine me semble prometteuse. Un écran 13″ est capable d’afficher le texte hors marge d’une page A4 à presque 100%.
    Pour lire dans le métro, c’est clairement trop, et une liseuse 6″ suffit amplement (et rentre dans une poche de veste), mais dans un usage professionnel, je la vois bien pour relire confortablement, sans reflet et avec une bonne définition, des docs sans les imprimer (et sur un écran d’ordinateur, on laisse toujours passer plus de coquilles), en respectant la mise en page. Ça peut même être de gros documents, le pdf en mode texte restant léger. La possibilité d’annoter est un gros plus, et sur un pdf en mode texte, il n’y a pas de gros besoin en terme de calcul.
    En revanche, le stylet me paraît énorme, si on compare avec les stylets des PDA ou même des liseuses 10″ d’il y a quelques années (Pocketbook).
    En affichage déporté d’un ordinateur, je la prends tout de suite, pour garder les emails sous les yeux ou taper du texte.
    Dans cette optique, les entrailles vieillottes ne sont pas forcément un handicap. Ça évite notamment qu’on demande trop à la machine, en outrepassant ses possibilités d’affichage (ça reste un e-ink). Donc ça participe à “verrouiller” la machine dans les usages pour lesquels elle est prévue et où elle pourra donner satisfaction.
    Quant à Android, je suppose qu’ils en prennent le noyau, et le personnalisent à outrance, ne serait-ce que pour l’adapter à l’affichage sur e-ink.
    Il n’y a que sur les 16Go de stockage que je les trouve vraiment mesquins, parce que ce genre de liseuses, ça peut se remplir très vite.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 14 h 31 min

    @Pierre: merci encore pour ces précisions.
    Effectivement, les XScales étaient des procos ARM RISC donc adaptés à leurs usages plus restreints. Comment cela se faisait qu’Asus pourvait vendre alors 350 € en 2003 ce type de machine sous windows CE ? Ils auraient investi dans la dev logicielle ? Pourtant, il y avait plein d’applis windowsCE sur le web.

    Google Handwriting, qui marche très bien mais demande des droits intrusifs, est décrit comme “Compatible avec les téléphones et les tablettes équipés d’Android 4.0.3 ou version ultérieure.”
    Je suis d’ailleurs étonné du peu d’applis de ce genre sur le play store. La plupart sont des logiciels pour les langues asiatiques.
    Google handwriting, Text scanner (ocr), MyScript suite, mazec3, penreader de paragon. Les payants sont très mals notés et commentés : mazec3 (6.62€, éditeur chinois) = 3.7, Writepad (5.40€) = 3.1, etc. alors que google handwriting est à 4.3.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 14 h 50 min

    @Geppeto35: difficle de comparer 2003 et 2017, tellement d’octet sus les ponts. Les marchés étaient plus restreints, plus fermés. les ARM restaient des puces raes et la pression d’android ou d’iOS n’étaient pas là…

    Google handwriting est compatible aujourd’hui mais c’est la fin de ce support, peut être que la prochaine version demander a un Android 5.0 comme souvent. le risque en achetant un truc aussi vieillot est là, il est possible que le logiciel rende caduque le materiel avant sa panne.

    @Pulcinello: Verouiller la machine c’est assez facile en fait, je ne vois pas ce qui peut justifier ce choix hormis une volonté de rentabiliser au max des développements passés.

    Ok pour un PDF en mode texte mais c’est alors un peu dommage de s’en contenter. on a un bel écran, une belle densité de pixels, une belle diagonale mais on doit se contenter d’un PDF en mode texte. J’imagine que la majorité des curieux pour ce type d’engins ont d’autres visées : Plans, BD, images, documents sans avoir a se soucier de concessions techniques. On ne débourse pas 800$ pour une liseuse qui ne fera que du mode texte, autant prendre une liseuse a 99€ et tourner plus de pages…

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 17 h 32 min

    @Pierre Lecourt: En fait, c’est vraiment une question d’usage et de public visé.
    J’ai plein d’exemples du monde professionnel ou administratif, où la dématérialisation des procédures conduit à la production de montagnes de pdf en mode texte au format A4 (ou legal dans le monde anglo-saxon).
    Les destinataires reçoivent des pdf au lieu de piles de rapports (genre 900 pages de rapports et annexes pour une réunion).
    On peut aussi parler des manuels scolaires, dictionnaires, etc.
    Actuellement, c’est soit un traitement sur ordinateur, soit sur iPad. Souvent, un iPad bridé, verrouillé et surveillé est fourni par l’institution.
    Dans les deux cas, les solutions sont inélégantes et peu pratiques, en plus de ne pas offrir le confort de lecture du papier.
    Si Onyx vise ce marché, le fait de produire un produit fermé et “stable” technologiquement est un avantage du point de vue de la DSI. On ne cherche pas un produit à la pointe, mais une solution fiable, simple à administrer, etc.
    L’absence de rétro-éclairage sur ce modèle et l’absence d’intégration du stylet dans le corps de la machine vont à mon avis dans ce sens. Et le positionnement prix est, comme par hasard, juste en-dessous d’un iPad pro.

    Répondre
  • 19 avril 2017 - 17 h 52 min

    @Pulcinello: Yep, je suis plutôt d’accord avec toi. Cela dit, un Android 4.0, je ne suis pas sur que cela ravisse les gestionnaires de parc ^^

    Répondre
  • 20 avril 2017 - 12 h 44 min

    Enfin une liseuse grand format, ca me gave les truc ridicule en 6pouces, là ont va pouvoir commencer a visionner des BD, manque plus que la couleur.

    Répondre
  • 20 avril 2017 - 20 h 59 min

    La raison du vieux CPU c’est la gestion de l’eink qui n’a pas été continué après (question récurrente sur les forums dédié aux liseuses, ça a aussi été mentionné sur un topic précédent dans un commentaire, une histoire de mx?).

    Pareil pour la version d’android 4.0, je lis sur les forums qu’Onyx a développer sa version du 4.4 et que c’est comme ça qu’ils vont la proposer.

    L’absence de front light est inévitable sur les grand eink il parait. Moi j’ai la Onyx 8′ et la lumière est mal réparti.

    J’ai pas de soucis à lire mes pdf avec la Onyx i86 1600 x 1200 et 512 Mb RAM. C’est des livres de cours, parfois + de 500 pages mais jamais que des illustrations et du texte. Je voulais surtout relever que la KOBO AURA One (dommage pas android sinon elle est classe) et d’autres liseuses sont réputé pour mal gérer les pdf, en fait c’est le software qu’il faut changer même si on garde le format pdf.

    Ma Onyx avec écréan 8′ est déjà trop grande pour être vraiment portable, surtout qu’il y a toujours un bord énorme sur les liseuses. C’est marrant c’est le même bord sur la 13′ proportionnellement. En même temps ça permet une bonne prise en main du coté du gros bord. Mais déjà à partir de 8′ c’est plus le petit format de poche surtout avec une cover. Donc ce produit c’est autrechose sans parler d’être un écran de substitution, il y a une vrai demande et presque pas d’offre hormis Dasung.

    Pour moi l’idéal ce serait de rester portable avec une liseuse 7′ où alors 8′ avec un bord pas énorme d’un coté. Mais je me verrais bien ouvrir 2 page de pdf cote à cote sur celle là, bref comme un vrai livre format A4.

    Répondre
  • 20 avril 2017 - 21 h 03 min

    Ah et il me semble qu’on a pas expliquer la version de l’écran eink, l’ancien “pearl” est vraiment très gris (choquant pour un noob comme moi) alors que la nouvelle “carta” est bien plus lisible. Il y a aussi l’absence de couche supplémentaire sur l’écran, les connaisseurs préfère par principe l’infrarouge. Ça marche très bien sur ma Onyx mais en Carta ça doit passer du touch.

    Répondre
  • 25 avril 2017 - 14 h 51 min
  • 16 septembre 2017 - 17 h 43 min

    Ca y est j’ai craqué, je l’ai. Ancien utilisateur du kindle DX, ça fait drôle d’avoir un écran eInk vraiment blanc, et elle est vraiment plus rapide. Dès que j’ai assez de recul, je fais un post sur le forum à son sujet.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *