Windows 10X sortira d’abord sur des machines mono écran

Prévu pour piloter un double affichage, Windows 10X semble s’orienter vers une sortie finalement beaucoup plus classique. Microsoft, par l’entremise du blog de Panos Panay, redéfinit les objectifs en jeu pour son système.

La présentation de Windows 10X mettait l’accent sur de nouveaux dispositifs et en particulier le Surface Neo. Des machines proposant un double affichage pour un système qui serait pensé pour piloter ces deux écrans. Non pas dans une simple idée de gestion de ces écrans mais bien dans l’orchestration même des données à afficher. Microsoft anticipait alors un scénario de déploiement conjoint de machines de ce type et de son système pour cette année.

L’éditeur ne pouvait pas imaginer l’impact de la pandémie de Covid-19 sur le monde et les effets qu’aurait le virus sur son propre écosystème. Aujourd’hui Panos Panay, le Chief Product Officer de Microsoft, annonce que le calendrier va être un petit peu chamboulé.

Quand en Octobre dernier Microsoft dévoilait ses Surface Neo et Windows 10X, le monde allait très bien, le calendrier de production n’était pas impacté par un microscopique virus et la prévision d’alors était de sortir un produit comme sait le faire Microsoft. Avec une énorme campagne média développée autour d’une partie logicielle et d’une partie matérielle. Si le Surface Neo était évidemment un des objectifs de la marque pour 2020, le reste de ses partenaires étaient également en lice. On imagine mal Microsoft lancer un Windows uniquement pour lui même. La sortie simultanée de nombreux appareils exploitant les nouveautés de ce système semble indispensable à sa réussite. L’éditeur convie toujours ses nombreux partenaires sur scène pour ses lancements, histoire de montrer la large adoption de ses solutions par l’industrie.

Mais là, patatras, Covid-19 est passé par là. De nombreux constructeurs souffrent grandement des impacts de cette pandémie. Usines à l’arrêt, magasins fermés, livraisons compliquées, personnel impacté et toute la chaîne de production plus ou moins grippée à différentes étapes et différents moments. Les ventes sont en baisse, la production est compliquée, le marché va mal. 2020 ne semble pas vraiment le bon moment pour lancer des nouveautés. Au contraire, de nombreux utilisateurs découvrent le télétravail et ses implications. Beaucoup s’appuyaient sur les infrastructures de leur lieu de travail, ne trouvant pas forcément un intérêt à investir dans un nouvel ordinateur personnel. Une majorité s’est rendu compte de la nécessité de posséder un ordinateur classique, bien équipé et rapide pour répondre aux besoins de leur entreprise. On avait déjà des doutes quand au report de la Surface Neo pour 2021, ils se concrétisent désormais.

Surface Neo

2020 semble donc être le pire moment pour sortir une solution comme le Surface Neo avant tout pensée pour la mobilité. Cet engin double écran fait l’impasse sur le clavier pour proposer un affichage étendu. L’idée peut paraître géniale quand on voyage toute la journée et que l’on ne cherche qu’à afficher des données et écrire quelques mails, c’est une autre histoire quand il faut jongler avec plusieurs programmes et produire du contenu. Le retour à une solution plus terre à terre de clavier physique parait alors autrement indispensable que l’idée gadget rigolote du double affichage ? Microsoft en est conscient et la marque proposera en option un petit clavier magnétique à poser sur un des deux écrans de la solution.

Microsoft Surface Neo
Panos Panay explique que Windows 10X a été développé pour être flexible et que par conséquent il pourrait s’adapter parfaitement à une solution à simple écran classique tout en trouvant évidemment sa place dans les solutions double écrans déjà existantes. Je pense aux machines comme les Asus ROG Zephyrus Duo 15 GX550 ou les Zenbooks Duo qui pourraient accueillir Windows 10X sans problèmes.

ROG Zephyrus Duo 15 GX550

La nouvelle mouture du système d’exploitation sera donc déployée en 2020 mais sur des machines à simple écran. Des engins plus à même de répondre aux nouveaux besoins de la planète : De la productivité avant tout et des fonctions annexes comme la vidéo conférence qui semble enfin être prise en compte par les constructeurs. 

Windows 10X sera plus sécurisé avec des applications lancées dans des containers indépendants et que Microsoft veut étanches au système. Il sera compatible avec toutes sortes d’applications, aussi bien celles  issues du Windows Store, que celles prévues pour la plateforme UWP et les traditionnelles solutions Win32 nonobstant quelques restrictions.

Le système proposera également des fonctions nouvelles avec, en particulier, un nouveau système de menu démarrer, une approche différente des réglages de la machine, un nouveau gestionnaire de fichiers. C’est également la promesse d’une gestion différente des mises à jour avec la prise en charge de ces opérations en tâche de fond au fil de l’eau et non pas quand vous éteignez ou démarrez votre machine. L’idée étant de ne pas se retrouver avec un engin ultraportable et réactif mais qui mettrait 2 minutes à démarrer au moment où vous  en avez besoin pour une mise à jour…

Microsoft Surface Neo

Ce revirement de situation autour du double écran est assez amusant. Le marché informatique actuel a largement perdu de vue les usages réels de l’informatique. Les machines double écran ne s’adressent pas à des gens qui produisent du contenu mais plutôt à d’autres qui vont en faire la représentation ou l’usage. Aucun programmeur, aucun rédacteur, ne troquerait son clavier physique pour un clavier tactile. La cible de Microsoft pour ces nouveaux appareils semble être la même que celle que visent Google et Apple avec leurs smartphones. Non pas que les smartphones soient incapables de produire quoique ce soit, mais on imagine mal une thèse rédigée sur un clavier tactile. Comme on imaginera mal un responsable système administrer efficacement un réseau avec un surface Neo sans son clavier physique additionnel.

L’autre cible de ces engins est évidemment celle des amoureux de ces technologies. Des gens qui possèdent déjà un ou plusieurs PC et qui voient dans ces nouveautés des extensions de ceux-ci. Pas sûr que le monde de demain soit aussi friand de ces dépenses secondaires. Il faudra du temps pour que le marché retrouve l’aisance de ces investissements difficilement justifiables dans un processus d’usage concret. Si on imagine bien l’intérêt de ce type d’engin pour des métiers de terrain, il semble au final qu’un simple smartphone – c’est à dire la situation utilisée aujourd’hui par ces mêmes métiers – puisse suffire.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
6 commentaires sur ce sujet.
  • 5 mai 2020 - 13 h 57 min

    J’ai l’impression que comme windows 10 mobile, il sera très vite oublié.

    Répondre
  • 5 mai 2020 - 14 h 56 min

    En bref ils vont le sortir sur des PC Portables classiques.
    Il y une rumeur qui parlait d’un écran flexible j’ai eu peur que c’était de ça que parlait la news. Car les écrans flexibles ne sont pas au point surtout pour du tactile qui vient abîmer la couche supérieur.
    Le concept du double écran me plaît bien à condition de rester dans quelque chose de compact.

    Répondre
  • 5 mai 2020 - 15 h 48 min

    “J’ai l’impression que comme windows 10 mobile, il sera très vite oublié.”

    Sans oublier Windows RT…

    Répondre
  • 5 mai 2020 - 16 h 45 min

    Alors :
    – la gamme néo n’a pas d’écran flexible mais un simple double écran, aussi solide à priori que ceux que nous avons déjà.
    – WindowsX est déjà sorti vous pouvez l’installer depuis le store sur toutes les machines, mais c’est une version provisoire donc choisissez plutot une machine de test que votre machine principale, si vous êtes pressés.
    – certaines fonctions comme les mises à jour façon chromebook sont devenues indispensables, on en sait quelque chose.
    – l’encapsulation des applications “permettrait” au système un fonctionnement bien plus léger car il n’a plus à monitorer en permanence ce que les applications font avec le disque et la mémoire : des promesses, on verra.
    – WindowsX aura la nouvelle version du dernier navigateur edge qui reprend le moteur de chromium. Elle est déjà sur le store en version stable. A noter une fonction réellement cool, edge propose d’installer n’importe quelle page comme une application, avec un raccourcis et une fenêtre dépouillée de tous les gadgets du navigateur. Ainsi peu importe l’abandon de windows par facebook, vous pouvez “l’applicationniffer (c)” vous même. Et biensur comme c’est le navigateur intégré au système il est imbattable question performances, même si forcément c’est de la triche.

    Répondre
  • 5 mai 2020 - 22 h 30 min

    Windows RT reloaded I would say

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 15 h 22 min

    […] C’est un revirement de situation, car l’objectif de développer cet OS était principalement de mettre en avant cette nouvelle technologie, dont Microsoft pourrait être l’un des précurseurs avec ses Surface Neo. Cette nouvelle version de Windows 10 étant à l’origine faite pour n’importe quel type d’ordinateur, elle serait donc déployée à part afin de faire accepter ce nouvel OS. Les différences sont principalement de l’ordre ergonomique, afin d’adapter une bonne fois pour toutes le système fenêtré aux écrans tactiles, le tout en simplifiant et sécurisant l’OS afin de mieux correspondre aux besoins et demandes des utilisateurs de ces machines. L’objectif derrière tout ça est probablement de tenter de rattraper l’échec du marché des smartphones pour la firme, à voir l’impact réel dans le futur. (source : Minimachine) […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *