Tiger Lake-H : 5 nouveaux processeurs pour le jeu et la création mobile

Intel annonce 5 nouveaux processeurs dans sa gamme Tiger Lake-H à destination des machines de jeux et autres stations de création graphique. 5 puces un peu plus musclées que la première gamme.

Lancés en Janvier, les trois premiers processeurs Intel Tiger Lake-H établissaient une consommation située entre 12 et 35 watts pour des machines clairement calibrées de manière à ménager une excellente autonomie et un bon niveau de performances. Ces 5 nouvelles puces vont proposer un nouveau niveau de performances au détriment de l’autonomie globale des machines.

Core-H

Fini le 12 watts qui passe à 35 watts au besoin, ces Tiger Lake-H sous architecture Willow Cove consomment plus mais délivrent des performances plus élevées. De 35 à 65 watts, les 5 puces se résument dans un tableau de plus en plus compliqué à lire. Il faut retenir que leur TDP de base est de 45 watts  et qu’il est possible de le baisser à 35 watts de manière dynamique. On trouvera ainsi le moyen d’ajuster les dépenses en énergie suivant les besoins de l’utilisateur en fonction de son utilisation.

Tiger Lake-H

L’entrée de gamme est un Core i5-11260H avec 6 cœurs et 12 threads. Sa fréquence de base est de 2.6 GHz, 2.1 Hz à 35 watts de TDP,  mais il pourra monter à 4.4 GHz sur 2 cœurs et à 4 GHz sur tous ses cœurs. Il proposera un cache de 12 Mo. Le Core i5-11400H utilise la même architecture de cœurs et de cache mais monte un poil plus haut. 100 MHz en plus en fréquence sur tous les postes.

Le Core i7-11800H passe à 8 cœurs et 16 threads avec une fréquence de base de 2.4 GHz, 1.9 GHz à 35 watts, 4.6 GHz sur 2 cœurs et 4.2 GHz sur tous les cœurs. Son cache double avec 24 Mo. Le Core i9-11900H assume lui 2.5 GHz en fréquence de base, 2.1 GHz à 35 Watts, 4.9 GHz sur 2 cœurs, 4.4 GHz sur ses 8 cœurs.

Enfin le Core i9-11980HK pousse plus loin la même combinaison avec 2.6 GHz de fréquence de base, 3.3 GHz à 35 watts de TDP, 5 GHz sur 2 cœurs et 4.5 GHz sur ses 8 cœurs. Il embarque également 24 Mo de cache et consommera jusqu’à 65 Watts de TDP.

Tiger Lake-H

Tout cela devrait amener une évolution de performance d’environ 19% par rapport aux puces équivalentes en Comet Lake-H tout en profitant du circuit Intel Xe de la onzième génération, la prise en charge du Thunderbolt 4, le Wifi 6E et le PCIe Gen 4. Bref une base solide pour construire des machines efficaces et performantes. Le marché ne s’y est d’ailleurs pas trompé et la majorité des grandes marques ont répondu à l’appel. Annonçant au passage plus de 80 modèles différents qui devraient commencer leur commercialisation d’ici quelques jours.

Tiger Lake-H

A quoi peut t-on s’attendre avec cette gamme Tiger Lake-H ? Des portables de jeu et des machines créatives toujours plus portables et légères, une excellente connectique, des services évolués et toujours plus de performances. Au menu, on notera la possibilité de piloter des écrans allant jusqu’à 360 Hz1 mais également un bémol technique.

Tiger Lake-H

Afin d’économiser quelques watts de TDP au profit de la partie calcul, Intel a décidé de réduire la voilure sur la partie graphique de sa puce. Le chipset graphique Intel Xe est donc limité à 32 EU ce qui est paradoxalement beaucoup moins qu’un Core i7-1165G7 moins puissant qui en dénombre pas moins de 96. Sa fréquence de base sera de 350 MHz et il pourra monter à 1.45 Ghz.

Tiger Lake-H

La raison est somme toute logique, ces Core sont pensés pour fonctionner avec un circuit graphique externe, qu’il soit signé par AMD ou Nvidia, pour fonctionner. Intel le sait et le prend en compte afin d’offrir de meilleurs résultats aux joueurs comme aux créateurs. On ne profitera du circuit graphique Intel Xe que sur son bureau pour les tâches basiques et le multimédia et dans ces usages précis, les 32 Executions Units sont bien suffisantes. Et ce, même si l’on doit piloter plusieurs écrans en UltraHD.

On va attendre de voir ce que vont nous proposer les constructeurs avec ces nouveaux processeurs. Un point sensible est désormais clairement mis en avant par Intel. Celui d’un ensemble très soutenu de performances et de fonctionnalités. Si la marque a pendant longtemps joué sur la corde sensible de la performance et du Mégahertz, la puissance des nouveaux processeurs AMD Ryzen a mis à bas cette stratégie de communication. Intel joue donc sur les services au maximum : promesse de Wifi rapide, de mémoire cache Optane, de Thunderbolt  et autres fonctionnalités annexes. Des éléments qu’AMD a du mal à proposer puisque beaucoup de choses sont verrouillées par Intel. Et des éléments qui peuvent faire mouche chez certains clients pour qui le meilleur score aux benchmarks n’est pas l’Alpha et l’Omega. Pouvoir profiter d’un débit et de connectique efficaces au quotidien sur un portable avec un seul port Thunderbolt vaut probablement autant qu’un podium en performances brutes dans un benchmark.

Notes :

  1. Pas sur que le marché s’engouffre réellement dans cette voie cependant

Jaune
5 commentaires sur ce sujet.
  • 11 mai 2021 - 21 h 22 min

    Une version 35W pour CPU de machine de bureau me tenterait.

    Répondre
  • 12 mai 2021 - 4 h 21 min

    Dommage … Un NUC avec 8c/16t et 96 EU ou + aurait été parfait.

    Répondre
  • 13 mai 2021 - 16 h 41 min

    @HisFrenchness: C’est clair. Une machine de bureau avec ces performance pour 35W c’est exactement ce qu’il me faudrait.

    Répondre
  • 14 mai 2021 - 19 h 57 min

    […] technologies du moment. Le Dell XPS 15 évoluera donc cet été avec des modèles sous Core Tiger Lake H avec des circuits graphiques GeForce RTX 3050 Ti. Le tout pour piloter des dalles évoluant du […]

  • 31 mai 2021 - 11 h 05 min

    […] joli joujou embarquera des puces pouvant aller jusqu’au Core i9-11980HK Tiger Lake-H, une puce fonctionnant à 2.6 GHz de fréquence de base et jusqu’à 5 GHz avec 24 Mo de cache […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *