Samsung Galaxy Book Odyssey : Tiger Lake-H et RTX 3050Ti

Je m’arrête à nouveau sur le Galaxy Book Odyssey de Samsung car la formule me parait intéressante. Ici déployée sur un 15.6″ de 1.87 kilo mais elle pourrait trouver sa place dans beaucoup d’autres engins.

Le succès des formules techniques pour PC vient d’un équilibrage entre performances et prix. L’enrobage qui est fait autour est également important car c’est ce qui fera d’une machine un Best Seller et d’une autre juste un « bon » produit. Je ne sais pas encore dans quelle catégorie placer le Samsung Galaxy Book Odyssey mais une chose est sûre, l’offre technique me parait excellente.

Samsung Galaxy Book Odyssey

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de ce portable de Samsung, un premier billet a été publié en avril quand la marque officialisait un peu en avance le GeForce 3050 Ti. C’est une solution d’aspect assez classique mais l’intégration technique me parait excellente. Le châssis embarquera des puces Intel Tiger Lake-H, des processeurs au TDP de 45 watts maximum pouvant aller jusqu’au Core i7-11600H. Un 6 coeurs développant 12 Threads fonctionnant à de 2.5 à 4.6 GHz et oscillant de 35 à 45 Watts de TDP. Une puce qui propose 18 Mo de mémoire cache et un circuit graphique Intel Xe avec 32 unités d’exécution seulement. Cette puce a clairement été pensée pour être intégrée non pas seule mais avec un circuit graphique secondaire.

 Samsung Galaxy Book Odyssey

Ici, en l’occurrence, il s’agit d’un circuit Nvidia GeForce RTX 3050 Ti. Une solution parfaite pour une machine de ce gabarit qui fonctionne avec la technologie Nvidia Max-Q pour prendre le relais technique du circuit graphique de base quand c’est nécessaire. Le tout est épaulé par une mémoire vive débutant à 8 Go et pouvant atteindre 32 Go maximum sur le Galaxy Book Odyssey. Le stockage est bien évidemment confié à une solution PCIe NVMe de 512 Go ou 1 To pour les machines les plus performantes. La partie affichage est très classique mais reste soignée. 15.6″ en FullHD entourée de bordures d’écrans fines de 5.4 mm avec un traitement anti reflet et une luminosité de 300 nits. 

Samsung Galaxy Book Odyssey

La connectique est elle aussi assez habituelle même si il manque peut être quelques éléments pour qu’elle soit parfaite. On retrouve un double port USB Type-C, un port Ethernet Gigabit, une sortie HDMI, trois ports USB 3.2 Type-A, un jack audio combo, un port anti vol type Kensington Lock ainsi qu’un lecteur de cartes MicroSDXC. Mais aucun support Thunderbolt… Support qui fait pourtant partie des avantages mis en avant de la formule Tiger Lake-H.

Samsung Galaxy Book Odyssey

La connectique sans fil se fait au travers d’un Wifi6E et probablement d’un Bluetooth 5.1. Le clavier est complet avec un pavé numérique et il est rétro éclairé et une petite paire d’enceintes stéréo 2 x 2W est intégrée à l’engin. Il n’est pas fait mention de Webcam et je suppose qu’un modèle entrée de gamme sera présent au dessus de l’écran. La batterie est présentée comme une 83Wh.

 Samsung Galaxy Book Odyssey

Le prix d’entrée est annoncé autour de 1400$ HT, ce qui n’est pas des plus accessibles aujourd’hui mais il est difficile en ce moment de se fixer sur les tarifs, ils ont tous largement été évalués à la hausse à cause des pénuries de composants et des énormes problèmes de logistique du marché. Le portable devait sortir en août dernier et ne sera finalement là que dans quelques  semaines si tout va bien. On se doute que l’impact de ces soucis liés aux pénuries affecte beaucoup le marché.

Samsung Galaxy Book Odyssey

Rien d’extravagant donc et le Galaxy Book Odyssey aurait pu proposer quelque chose de plus original ou de plus travaillé. Quelque chose qui le sorte un peu plus de l’ordinaire… mais, à vrai dire, je ne fait pas ce billet pour la machine de Samsung mais plutôt pour son équipement de base.

Tiger Lake-H

Ce duo Tiger Lake-H et RTX 3050 Ti me semble assez intéressant à suivre. C’est la colonne vertébrale de nombreux PC à venir et notamment de machines plus accessibles chez d’autres constructeurs. Ce duo devrait permettre de faire tourner tous les programmes grand public du marché de manière très convaincante mais aussi les outils de création plus gourmands. Le problème est que ce portable aurait du se positionner en dessous des 1000€ si les plans des industriels n’avaient pas été impactés par les remous de la crise du COVID. 

Et à ce tarif, entre 800 et 1000€, cette plateforme me semble vraiment excellente si le  contenu technique autour suit le mouvement. Accompagné dans ces tarifs de 16 Go de ram et d’au moins 512 Go de stockage PCIe NVMe, on a ici une structure efficace et parfaitement taillée pour le jeu en FullHD notamment grâce au DLSS de Nvidia qui devrait permettre de piloter des jeux très confortablement avec une telle formule.

La  solution qui ne brillerait pas forcément par rapport aux machines très haut de gamme actuelles mais qui serait bien plus accessible que les  solutions RTX haut de gamme. Passer de 800$ à 1400$ est évidemment très décevant et je ne crois pas spécialement au succès de ce portable en particulier. Je ne sais pas si le marché arrivera à retrouver une santé logistique et technique suffisamment forte pour faire de ce duo Tiger Lake-H et RTX 3050 Ti un véritable ingrédient pour produire d’excellentes machines à des prix intéressants mais c’était la volonté du secteur il y a encore quelques mois. Une sorte de formule grand public visant un prix abordable pour des performances efficaces. A suivre.


Pas de Pub
Un commentaire.
  • 26 octobre 2021 - 19 h 00 min

    Sur le marché actuel y a que de la merde dans ces prix là donc même à 1200 euros net il reste attractif (surtout vu sa batterie).
    Le seul problème est : 300 units pour l’écran. C’est vraiment faible.

    Ensuite, il faudra voir comme d’hab voir s’il fait du bruit et comment il gère la chauffe. Cependant il n’est pas tombé dans les excès du « super fin » donc devrait pas y avoir de problème.

    Et aussi : la qualité du clavier.

    J’espère qu’il y aura plusieurs option d’écran…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *