Steam OS optimisé pour les Ryzen 7 6800U ?

Vous l’avez sans doute lu ailleurs, la rumeur d’une optimisation du Ryzen 7 6800U pour Steam OS est dans l’air.

Steam OS est un système d’exploitation particulier, développé par Valve avec une probable ambition la plus hégémonique possible. L’annonce par GPD d’une optimisation de ce système dédié au jeu pour la puce AMD Ryzen 7 6800U a, semble t-il, ouvert la voie à beaucoup de spéculations. Mais est elle sérieuse ?

Lorsque Steam OS a été intégré au Steam Deck, Valve a travaillé l’ensemble de manière à proposer le meilleur des deux éléments. Des performances en jeu, de l’autonomie et une ergonomie maximale grâce à une prise en charge des spécificités du processeur par le système. Cela est logique puisque Aerith, la puce créée sur mesures par AMD à la demande de Valve pour cette console, combinait des éléments spécifiques. Depuis, Valve a poussé des mises à jour pour sa minimachine et optimisé peu à peu son comportement. Un schéma on ne peut plus normal techniquement parlant.

 

Chez GPD on annonce une optimisation du Steam Deck pour le Ryzen 7 6800U

Un échange entre l’équipe de GPD et une personne participant au financement participatif du GPD Win Max 2 signale cette volonté de Valve d’optimiser le code du système d’exploitation pour le Ryzen 7 6800U. C’est ce que remonte le site VideoCardz au travers de la capture ci dessus. Un travail qui devrait prendre une demie année selon GPD et qui donnerait d’excellents résultats à terme.

On comprendrait mieux alors pourquoi plusieurs fabricants se sont tournés vers cette puce particulière pour leurs consoles PC. La console AOKZOE par exemple mais également des modèles de chez AYA comme la AYA Neo 2 ou la AYA Slide ou encore la AYN Loki Max… Toutes ces machines vont également exploiter ce processeur.

Même si cela n’est pas confirmé du côté de Valve, cela a du sens de travailler au développement et à l’optimisation de ce type de puce. Pour rappel, l’intérêt premier de l’éditeur est… de rester éditeur. Proposer des logiciels à l’achat au travers de Steam est un métier bien plus rentable que de concevoir des machines, les fabriquer, les distribuer et gérer leur SAV. Si d’autres veulent se charger de cette tâche, c’est évidemment positif pour Valve. A condition, bien entendu, que leurs machines sortent sous Steam OS et non pas sous Windows par défaut. Le Steam Deck est là pour ça, en éclaireur, pour montrer la voie aux différentes marques. Montrer qu’une alternative est possible à Microsoft, qu’elle sera probablement moins coûteuse et plus adaptée pour leur public particulier.

Le succès des ventes du Steam Deck a servi à mettre le pied dans la porte sur ce marché et de nombreux fabricants piaffent d’impatience de pouvoir intégrer le système dans leurs engins nativement.

Une optimisation « chirurgicale »  du 6800U ?

Si GPD signale une optimisation de Steam OS pour le Ryzen 7 6800U, il faut bien comprendre ce que cela veut dire en réalité. GPD ne parle que du 6800U et pour cause, son financement participatif ne concerne que ce Ryzen particulier présent dans sa machine. GPD n’a aucun intérêt à expliquer un éventuel travail d’optimisation pour d’autres puces.

Pourtant, à bien y réfléchir, comment Valve pourrait optimiser son système pour cette puce particulière sans que cela n’en profite à d’autres ? Le Ryzen 7 6800U est la version haut de gamme de l’offre AMD sur ce segment, mais il s’agit d’une combinaison de coeurs AMD Zen3+ avec un circuit graphique AMD RDNA2 Radeon 680M. Soit exactement la même formule qu’une autre puce Rembrandt comme le Ryzen 5 6600U. Et probablement beaucoup d’autres à venir. Qu’est-ce qui pourrait être optimisé par AMD qui profiterait au 6800U sans avoir d’effets positifs pour le 6600U ? On peut imaginer un travail d’optimisation sur le nombre de coeurs ou la fréquence maximale mais ce serait beaucoup d’efforts pour un résultat assez maigre que de penser à une optimisation aussi particulière d’un seul processeur situé dans une gamme qui devrait s’étoffer dans le futur.

Valve a déjà expliqué travailler sur une console Steam Deck 2 qui serait plus musclée et plus ambitieuse suite aux demandes de ses clients. On peut très bien imaginer alors l’utilisation d’un Ryzen 7 6800U à son bord. Mais pour autant pourquoi se limiter à cette puce ?

Je pense que GPD pousse en avant son GPD Win Max 2 en expliquant que le travail en cours chez Valve concerne le 6800U. Mais l’étape d’après pour les équipes en charge du développement de Steam OS est logiquement de pousser son avantage en optimisant son système pour un maximum de formules matérielles. Comme pour tous les développeurs du monde qui travaillent à un système d’exploitation, l’idée est d’encourager les utilisateurs comme les fabricants1 à choisir Steam OS plutôt que Windows.

Cela ne peut pas passer par un développement trop spécifique mais au contraire par une couverture  la plus large possible de l’offre. Je suppose que Valve regarde d’un bon oeil les sorties actuelles de consoles PC et va sans doutes travailler à optimiser son système pour AMD comme pour Intel, à terme. Afin que son offre puisse couvrir un maximum de machines. Mais en aucun cas se limiter inutilement au seul Ryzen 7 6800U.

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. Et dans le cas particulier de Valve, les éditeurs de jeux.

Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

Un commentaire.
  • 18 juillet 2022 - 23 h 09 min

    Hello, une réflexion plus que plausible. Je retiens de tout ça qu’on s’approche de la console portable que j’ai toujours voulu avoir, c’est impressionnant les avancées de ces 2 dernières années.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *