AOKZOE la console mobile sous Ryzen 7 6800U à 899$

Nouvelle console mobile construite dans le sillage de la Steam Deck de Valve, la AOKZOE emploiera un Ryzen 7 6800U.

La console AOKZOE est désormais lancée en financement participatif sur Kickstarter. La livraison devrait avoir lieu en Septembre prochain et les tarifs sont les suivants :

  • Version 16Go / 512 Go à 899$ sur KS. 1099$ dans le commerce.
  • Version 16Go / 1To à 999$ sur KS. 1199$ dans le commerce.
  • Version 16Go / 2To à 1149$ sur KS. 1349$ dans le commerce.
  • Version 32Go / 2To à 1299$ sur KS. 1499$ dans le commerce.

Ces tarifs sont donnés Hors Taxes et hors frais de gestion du dédouanement par le transporteur (de 20 à 30€ de frais supplémentaires). Ils ne constituent pas une précommande ou une commande mais bien un financement du projet sans garantie de livraison. Les produits en financement participatifs ne sont pas garantis légalement, seul le bon vouloir du distributeur du produit peut vous amener à une garantie du produit.

Enfin, et c’est un classique, les tarifs indiqués pour une vente dans le commerce sont très souvent « gonflés » pour motiver l’investissement en financement participatif. En pratique, si on réfléchit une seconde à ces prix, il semble invraisemblable que qui que ce soit investisse 1500$ HT dans une console de ce type. Même le modèle annocé comme le moins cher en 16/512 Go à 1099$ HT me parait un peu délicat à vendre. En règle générale on finit par trouver ces produits distribués au tarif « Kickstarter » en boutique au bout de quelques temps.

Billet original du 28/06/2022 : La AOKZOE est une nouvelle console mobile sous architecture PC déployée sur un marché désormais plus que foisonnant. Elle embarque des composants intéressants avec, en premier lieu, un processeur très performant, le Ryzen 7 6800U d’AMD.

Il s’agit d’une puce prévue à l’origine pour des ordinateurs portables classiques mais qui a également assez séduit le monde des solutions mobiles. On l’a vu annoncé dans plusieurs d’entre elles comme la Aya Neo 2, la Aya Neo Slide, la Aya Neo Geek et le GPD Win Max 2. Le mélange proposé par une puce 8 coeurs et 16 Threads avec 16 Mo de cache L3 associé à un circuit graphique AMD Radeon 680M avec 16 coeurs GPU à 2.2 GHz basé sur le RDNA2 propose des performances élevées pour un TDP relativement faible puisque situé entre 15 et 28 Watts suivant les réglages.

Sur la console AOKZOE, on retrouve associé à cette puce de 16 Go à 32 Go de mémoire vive LPDDR5X-6400. Le stockage sera confié à un SSD NVMe PCIe sur un format M.2 2280 avec des capacités qu’on peut supposer classiques : probablement des options de 256 à 512 Go avec peut être une pointe à 1 To. A noter que la machine propose un lecteur de cartes MicroSDXC pour faire évoluer ses capacités de stockage.

Cette base assez performante travaille pour alimenter un écran 8″ de type IPS avec une surcouche tactile. Une solution qui affiche en 1920 x 1200 pixels avec une assez belle définition qui propose 283 pixels par pouce. On note également le choix d’un modèle de dalle à la colorimétrie mesurée puisque celle-ci est qualifiée à 100% sRGB. La solution AOKZOE promet donc de bonnes performances mobiles et un bon affichage sur un format relativement compact.

Les dimensions annoncées sont de 28.5 cm de large pour 12.5 cm de haut et 2.1 cm d’épaisseur, pour rappel le Steam Deck mesure 29.8 cm de large pour 11.7 cm de haut et 4.9 cm d’épaisseur. On n’a pas de poids pour le moment sur cette nouvelle solution.

On remarque une large ouverture sur l’arrière pour ventiler le processeur et ses 28 watts de TDP

L’autonomie n’est pas indiquée mais l’engin proposera une charge rapide 100 watts de sa batterie 48 Wh, ce qui devrait permettre de la regonfler à bloc en une heure et demie une fois branchée au secteur. Derniers points, la AOKZOE  propose une interface Wi-Fi6 et Bluetooth 5.0, des LEDs RGB décoratives et pourra être positionnée sur un dock si on ne se satisfait pas de sa béquille intégrée.

L’interface de jeu elle-même est classique pour ce type de dispositif avec deux mini joysticks situés de part et d’autre de l’écran. Une croix directionnelle à gauche et un jeu de boutons YBXA à droite. Deux paires de gâchettes sont présentes et divers autres boutons sont visibles pour piloter la machine ainsi que les emplacements de petites enceintes stéréo. Des retours haptiques seront traduits par des moteurs de vibration intégrés à la console.

 

On ne met pas toutes ses AOKZOE dans le même panier

Prévue pour le mois de Juillet prochain, la AOKZOE n’est peut être pas aussi inconnue que l’on pourrait croire. L’engin est en effet commercialisé sous un nom tout à fait nouveau mais il semble que ce soit One Netbook Technology qui soit aux commandes de sa fabrication et de sa distribution. J’ai interrogé plusieurs contacts à ce sujet et tous ne tiennent pas le même discours. Chez One Netbook, on assure qu’il s’agit d’un travail de commande effectué pour cette marque sur ce segment. Et cela se tient parce que la marque a déjà fait par le passé ce type de prestation même si je ne suis pas sûr que cela ait été aussi loin que ce qui est proposé ici.

One Netbook travaille en OEM en proposant son expertise pour d’autres. Il lui arrive même de faire travailler d’autres entreprises pour elle comme on l’a vue récemment avec sa tablette Windows One Netbook T1 qui n’est rien d’autre qu’une solution de Voyo rebaptisée par la marque. Ces pratiques sont courantes et logiques sur ce marché particulier d’expertise. Savoir fabriquer des consoles de jeux ou des netbooks n’apporte pas forcément l’expérience nécessaire à la fabrications de tablettes et s’épargner de la sueur et des investissements conséquents en reprenant le travail d’un autre constructeur peut être plus profitable pour une société de ce type.

Mais pour AOKZOE,  cela va assez loin puisque comme le font remarquer @BenjaminLesueur sur Twitter et Liliputing, la marque AOKZOE a été déposée par One Netbook. On ne sait pas qui a déposé les noms de domaine aokzoestore.com et aokzoe.com parce que leurs identités ont été protégées par leurs services d’enregistrements respectifs.

Difficile de voir un intérêt pour une marque de laisser une autre marque déposer son nom à sa place. C’est prendre un gros risque de se voir spoiler en cas de conflit. Si le seul travail d’une société est de vendre son produit en confiant la fabrication à un autre, autant tout faire pour assurer juridiquement ses arrières en protégeant au maximum sa propre identité de marque et donc déposer en son nom et pas sous le nom du fabricant.

Mais pourquoi la société One Netbook voudrait-elle créer une nouvelle marque au lieu de capitaliser sur ses propres produits ? Il peut y avoir plusieurs raisons à cela et la première est la possibilité de créer un nom justement. One Netbook s’en est créé un dans un domaine particulier que sont les… netbooks. Des engins avec clavier de petit format qui sont proposés depuis quelques années avec un certain succès. La marque a également proposé des consoles mobiles avec des modèles haut de gamme annoncés dès 2019. Mais peut être que ce nom est trop chargé pour réussir à vendre des appareils grand public. Les consoles mobiles de la marque sont des produits très haut de gamme avec des tarifs assez élevés puisqu’on est toujours autour des 1000€ pièce. Le lancement d’une société comme AOKZOE peut donc avoir du sens.

La Aya Neo Geek, dernière annonce en date de la marque 

On a vu le travail effectué par une marque comme AYA qui en deux petites années d’existence est devenue une référence en matière de consoles de jeux PC mobiles en multipliant les références, en proposant du contenu en ligne régulier et en étant très à l’écoute de sa communauté. Peut être que cette recette est plus efficace pour se faire connaitre du grand public international.

One Netbook cultive son segment « premium »

Repartir de zéro, construire une marque de A à Z en l’associant vraiment au monde du jeu PC mobile peut transformer AOKZOE en un succès important. En ne cherchant plus forcément que le haut de gamme, ce qui est une stratégie payante sur un marché avec peu de concurrence cette marque peut se faire une bonne place. Elle pourra décliner différents modèles vers des solutions plus accessible sans affecter le reste de la production de One Netbook qui restera sur son segment haut de gamme. Elle pourra adresser des consoles mobiles en concurrence des solutions de AYA ou d’Anbernic qui s’apprête à lancer un engin abordable sur le segment.

Bref, que AOKZOE soit vraiment une nouvelle société ou une branche de One Netbook, peut importe. A vrai dire, ce qui va être important sera la gamme de produits proposés. Ses performances et les tarifs demandés. Si c’est One Netbook à la fabrication, on peut être sûr d’une chose. La marque a une bonne expérience en terme de production et de design. C’est déjà un bon début.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

Un commentaire.
  • 28 juin 2022 - 20 h 47 min

    Merci Pierre pour cette investigation et article intéressant.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *