AYA Neo Slide : une console avec clavier sous Ryzen 7 6800U

La marque Aya se sent pousser des ailes et annonce de nouveaux produits intéressants, à commencer par cet Aya Neo Slide.

Le Aya Neo Slide  change un peu les habitudes prises par la marque avec ses produits. Si il s’agit toujours d’un engin portable, il intègre ici un clavier coulissant. Une solution qui rappellera sans doute les UMPC à certains et qui pourrait toucher un public un peu différent de celui des joueurs. C’est aussi un moyen de contrer l’offre de Valve, GPD et One Netbook avec un produit légèrement différent de l’écran portable avec des contrôles de jeu. Une solution qui semble pour le moment en cours de test auprès du public avec très peu d’informations autour de l’objet.

On ne connait pas le prix ni la date de sortie de cette Aya Neo Slide, seules quelques informations ont fuité pour le moment. Le constructeur prévoit d’intégrer en son sein un processeur AMD Ryzen 7 6800U. Une solution Zen3+ développant 8 coeurs et 16 Threads au TDP variable allant de 15 à 28 watts bien adaptée à ce type de produit hyper compact. Une puce qui embarque un circuit graphique Radeon 680M  avec 12 coeurs RDNA 2et qui pourra proposer un très bon niveau de performances pour ce type d’engin. Mieux doté que le processeur embarqué dans le Steam Deck, ce Ryzen 7 6800U pourrait donner l’avantage à cette machine.

La capacité de mémoire vive ou les possibilités de stockage de l’engin sont encore inconnus. La définition de l’écran et même sa diagonale ne sont pas non plus détaillés. Des éléments que l’on peut deviner assez facilement mais qui laissent planer des doutes. Il est probable que AYA propose de 8 à 32 Go de ram sur ce type de machine et les options de stockage classiques en 128, 256 et 512 Go. L’écran devrait se situer quelque part entre 6 et 8″, quant à sa définition… c’est plus difficile de se prononcer. Les constructeurs ont tendance à viser assez haut en définition sur ces engins, ce qui n’est pas toujours des plus malins. On peut espérer un affichage pas trop poussé pour éviter de donner trop de travail au circuit graphique.

Les boutons de contrôles type Mini Joystick, croix directionnelle, ABXY et autres gâchettes nous rappellent évidemment la destination ludique de cet engin. Le clavier étant là pour piloter certains éléments annexes de ces jeux et se servir plus ou moins maladroitement du système.

Sony VAIO UXSony VAIO UX 

Mais la principale caractéristique de cet Aya Neo Slide vient bien sûr de son petit clavier coulissant. Un modèle qui proposera une solution Qwerty (évidemment) avec les touches principales et un rétro éclairage RVB. Le constructeur ne cache pas son inspiration dans ce produit puisqu’il fait clairement référence aux UMPC de la grande époque. Les Sony VAIO, Asus R2H, et autres minimachines du milieu des années 2000. Une gamme de produits qui se heurtait à pas mal de problématiques à l’époque et qui pourrait bien renaitre aujourd’hui. 

Les UMPC ont rapidement disparu parce que trop lents, trop compliqués à utiliser et surtout beaucoup trop chers pour le service rendu. Si on se remet dans le contexte de leur sortie, il est assez simple de voir où la machine posait problème. Prenons le cas du R2H d’Asus mais toutes les solutions de l’époque étaient confrontées aux mêmes soucis : L’engin proposait un écran tactile en 800 x 480 de 7″. Il était piloté par un Celeron M 900 MHz avec 768 Mo de mémoire vive DDR2. Son stockage était confié à un disque mécanique 60 Go en 4200 tours et si il était bardé d’une ribambelle de fonctions allant du lecteur d’empreintes au tuner TV en passant par le GPS ou la webcam pas toujours intégrée dans les machines de l’époque, il cachait assez mal un très mauvais rapport performances prix. Le maitre mot de ces machines ultraportables était la lenteur. Démarrer un Windows Vista livré sur ce type de solution était une vraie torture. Outre la mémoire vive très faible, le disque dur 4200 tours ultracompact proposait des débits très lents et entre le moment où l’on empoignait l’engin et celui où on pouvait vraiment s’en servir, il pouvait largement s’éculer 40 à 50 secondes sur une machine neuve. Le triple au bout de quelques mois quand Vista aurait fini de prendre ses aises à force d’installer ses mises à jour et correctifs. Tout ça pour un prix de base de 999.99€.

Aujourd’hui, la plupart de ces problématiques ont disparu. Les écran tactiles sont beaucoup plus denses avec des technologies qui se sont largement affinées. Les dalles sont fines, légères, solides avec des capacités de détection autrement plus efficaces que celles de l’époque. Les processeurs, même en entrée de gamme, sont largement plus performants et capables de fonctions de mise en veille et de sortie de veille plus efficaces. Les coûts de la mémoire vive comme du stockage se sont effondrés et il est possible de proposer 8 ou 16 Go de RAM associés à un bon SSD rapide de 125 ou 256 Go pour un prix équivalent à ce que coûtaient les maigres ressources de cet Asus R2H. Les batteries sont plus solides, les connexions sans fil plus fiables et des formats comme l’USB Type-C ont permis d’intégrer plus facilement de la connectique sur ce type d’engin. Quant au système, entre un Windows Vista et un Windows 10, c’est tout de même le jour et la nuit en usage mobile sur écran tactile.

GPD Win 3

Ces remarques ont eu un écho chez plusieurs constructeurs et GPD a, par exemple, annoncé le GPD Win 3 en 2020. Autre solution assez semblable dans l’idée même si ici c’est l’écran qui coulisse et non pas le clavier. 

Pas beaucoup d’autres informations pour le moment sur cet Aya Neo Slide. Nul doute que le prix de ce genre d’objet sera élevé avec ce type de puce. Le Ryzen 7 6800U devrait gonfler assez fortement la note et, pour être cohérent, on imagine une minimachine avec d’autres composants au niveau. Au final, je me demande qui sera réellement intéressé par ce type d’objet et je ne peux que me tourner vers mon moi même de 2020 lorsque GPD annonçait son propre UMPC pour conclure. Avec ces évolutions techniques en mémoire vive, en stockage et en performances. Avec de nouvelles batteries, des systèmes d’exploitation plus efficaces, des écrans de meilleure qualité et plus denses… Ce ne sont pas forcément les UMPC qu’il faut réveiller mais plutôt les netbooks !

Si un constructeur proposait un engin efficace en 8-10″ à bordures fines sur le marché aujourd’hui, il est largement possible de faire entrer un 8.5″ sur un format de EeePC 7″ de l’époque, il aurait probablement une plus large clientèle que pour cet Aya Neo Slide qui reste un produit de niche. Avec un bon processeur moderne à basse consommation, un bon accès aux réseaux et une bonne batterie, un engin de ce type aurait sans nul doute un public tout trouvé. Pour peu qu’il puisse encaisser un TDP maximal de 15 watts correctement, il pourrait être décliné en une assez vaste gamme de produits aux performances allant crescendo. Des solutions entrée de gamme basiques pour pianoter ses cours n’importe où avec une solution endurante jusqu’à des netbooks orientés travail ou jeu vraiment efficaces. Je ne sais pas vous mais moi un ultra ultra portable de 8-9″ avec un processeur de type Ryzen 6800U me fait plus rêver qu’un engin avec un clavier coulissant comme le Slide.

collez moi un Ryzen 7 6800U dans un format compact, je me charge de lui trouver une manette de jeu pour le transformer en solution gaming au besoin.

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

3 commentaires sur ce sujet.
  • 16 mai 2022 - 13 h 55 min

    Si l’hivers prochain on a des coupures de courants, pour peu qu’on est un onduleur, des petits panneaux voltaïques,etc.., ce genre d’outils avec le téléphone permettrait de maintenir une vie numérique si le réseau suit
    Après effectivement un netbook de 8 pouces dont on pourrait décrocher l’écran tactile pour regarder un film dans son lit ou lui coller une manette de chaque coté…
    soit on a une gamme jeu avec un plus petit écran soit moins de performance un clavier et moins de transportabilité ( alors que la carte de la switch a pensé pour cette fonction, mais pas pour l’ouverture, alors qu’on pourrait lui mettre un android ou ubuntu touch et lui donner beaucoup plus de fonction, liseuse, tablette, portable de dépannage, terminal public) ou une autre gamme de prix (appe air, surface)

    Répondre
  • 16 mai 2022 - 18 h 09 min

    Personnellement, je me suis acheté un monstre…
    un Asus VivoBook 14″ Oled QHD 2880 x 1800,
    Cpu Ryzen 5800H – 8 coeurs / 16 Threads
    16 Go de Ram, SSD de 512 Go,
    Windows 10,
    Environs 6 à 7 heures d’autonomie !
    1,4 Kg pour 900 Euros TTC.

    Mon gros problème, c’est de n’avoir rien pu trouver
    de potentiellement équivalent pour moins chers !!!
    Ce fût un bon choix, mais par défaut…

    Asus avait une autre version pour 700 Euros TTC,
    avec un Ryzen 5600H, mais bridé à seulement
    8 Go de Ram, NON-Extensible !

    Je souhaitais acheté un PC portable avec N6000,
    écran 14″ QHD 2880 x 1800,
    16 Go de RAM, 512 Go SSD,
    Windows 10, environs 15 Heures d’autonomie,
    pour moins 700 Euros,
    mais c’est totalement INTROUVABLE !!!

    « Ce ne sont pas forcément les UMPC qu’il faut réveiller,
    mais plutôt les netbooks ! »,
    Oui, Tout à fait @Pierre LECOURT !

    Répondre
  • 16 mai 2022 - 18 h 42 min

    Avec le même CPU/APU, le futur GPD Win Max 2 version AMD me semble plus pertinent, quitte à ajouter une manette avec ou sans fil et poser le mini-portable sur une table pour jouer. J’ai peur du prix des deux, mais le GPD Win Max 2 ferait un netbook dopé comparé aux anciens netbooks (avec ses caches à manettes) et pourrait être très pratique pour les déplacements ou vacances. Le clavier sera aussi beaucoup plus « praticable » sur le GPD ^^

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *