Snapdragon 7c et 8c pour des portables Windows 10 plus accessibles

Les Snapdragon 7c et Snapdragon 8c veulent corriger le gros travers des solutions Qualcomm sous Windows actuelles. A savoir proposer des engins vendus au prix fort mais proposant des performances x86 entrée de gamme.

Cela fait un moment que Microsoft cherche à trouver la meilleure équation possible pour proposer une version de Windows pour ARM. Les Snapdragon 7c et 8c pourraient être une nouvelle combinaison efficace pour venir à bout du problème posé. Plus accessibles, ils permettraient de construire des machines compétitives face  à la concurrence du duo Microsoft/x86.

2019-12-09 15_38_24-minimachines.net

Snapdragon pour tout le monde.

Si les premiers essais de Windows sur ce terrain n’ont pas été couronnés de succès avec un Windows RT moribond dès son lancement et depuis des machines pas franchement folichonnes en terme de performances par rapport à leur prix. Microsoft se bat avec… Microsoft en proposant un système d’exploitation qui se met en concurrence entre deux plateformes matérielles.

Avec le Snapdragon 8cx, Microsoft propose des solutions entrant en compétition avec les puces Intel de séries U. Gros avantage pour la solution ARM de Qualcomm, elle ne consomme que 7 watts contre 15 pour les puces d’Intel. Gros désavantage pour la solution de Qualcomm, la puce ne propose pas une performance au niveau des x86 concurrents… sa faible consommation ne compense pas le temps passé à attendre qu’une opération quasi instantanée sur un Core-U se déroule. 

Le problème est tel que de toutes les annonces de sorties de portables employant la plateforme Microsoft/Qualcomm ont été soit repoussées à une date inconnue, soit… laissées sans nouvelles. Les constructeurs semblent en avoir un peu assez d’essuyer les plâtres et de se retrouver avec énormément de machines invendues. Le seul produit commercialisé pour le moment est le Surface Pro X à 1670€ et qui propose un Microsoft SQ1, une version optimisée du Snapdragon 8cx. 

La solution est donc peut être d’utiliser une autre voie, de s’orienter vers des machines plus abordables pour rentabiliser le développement de ces puces et viabiliser le concept. Avec des machines moins chères, le parc pourrait s’agrandir et donc attirer des développeurs qui créeraient des applications. De quoi se distancer du catalogue classique de Windows et de la problématique de l’émulation du x86.

2019-12-09 15_35_01-minimachines.net

Le Snapdragon 8c

Le Qualcomm Snapdragon 8c est un SoC 8 coeurs Kryo 490 associé à un circuit graphique Adreno 675 et un modem Snapdragon X24 LTE pouvant fonctionner avec un modem Snapdragon X55 pour apporter une connexion Wifi, 4G et 5G aux machines.

2019-12-09 15_40_31-minimachines.net

La puce proposera la prise en charge de vidéo UltraHD en HDR à 120 images par seconde et pourra également enregistrer au même format à 30 images par seconde. Qualcomm le positionne entre le Snapdragon 850 et le 8cx. 30% plus rapide que le premier mais en dessous du second, une solution qui sera donc parfaite pour équiper une machine ultramobile.

2019-12-09 15_33_25-minimachines.net

Un design de référence sous Snapdragon 7c

Le Snapdragon 7c est situé un cran en dessous, il visera des machines plus entrée de gamme avec huit cœurs Kryo 468 et un circuit graphique Adreno 618 ainsi qu’un Snapdragon X15 pour la 4G. La puce pourra, par exemple, prendre en charge l’UltraHD HDR à 30 images par seconde.

Avec ces deux solutions, Microsoft pourra proposer des machines sous Windows 10 très intéressantes : Elles seront légères, autonomes et probablement dénuées de toute ventilation. Elles pourraient surtout être vendues moins cher et s’adresser à différents formats de machines. Tablettes et autres solutions hybrides évidemment mais aussi, pourquoi pas, des portables et des MiniPC. Le format de ces puces Snapdragon 7c et 8c est parfait pour de nombreuses machines et je pense en particulier aux solutions de petit gabarit comme la nouvelle génération de netbooks en 7″.

2019-12-09 15_33_39-minimachines.net

Un design de référence sous Snapdragon 8c

Reste que ces solutions moins rapides que le Microsoft SQ1 devront forcément être vendues à des prix plus abordables, largement moins chères que la machine de Microsoft. Les marques doivent viser les solutions concurrentes sur une base de Celeron/Pentium chez Intel et Ryzen entrée de gamme chez AMD pour avoir une chance d’exister sur le marché. Sans une coupe drastique du prix des engins sur ces nouveaux Snapdragon 7c et 8c, la mayonnaise ne prendra toujours pas…

A moins que, et c’est le plus paradoxal, Qualcomm s’associe à un autre éditeur de système d’exploitation. Le principal souci de cette offre étant qu’une fois unifiées par Windows, les utilisateurs aspirent à un service d’applications et de fonctionnalités universel. Ce qui entraîne le recours à une émulation x86. En s’éloignant de Windows, les puces de Qualcomm auraient la possibilité d’exister de manière naturelle, sans se soucier de faire tourner un autre format d’architecture. Et donner tout leur potentiel.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
42 commentaires sur ce sujet.
  • Alu
    9 décembre 2019 - 16 h 19 min

    Ca sent toujours plus le sapin…mais c’est peut être parce qu’on s’approche des fêtes de noel. :-p

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 18 h 02 min

    Bah du laptop windows ARM moins cher, il me semble que cela soit déjà sur les rails: https://www.minimachines.net/actu/weibu-snapdragon-850-83532

    Peut être aussi que les fabricants vont décider a sortir des machines ARM sous linux (via red hat ou canonical) avec toute une logithèque fonctionnant nativement sur ARM, ça marche déjà pas trop mal sut les sbc.

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 18 h 37 min

    Même a 100€ j’en veux pas …

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 18 h 50 min

    @kantfredo: Franchement, un petit 7″ moderne avec un Snapdragon pas cher, ça peut être très bien !

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 19 h 10 min

    @Pierre Lecourt: Oui mais sous quel OS??? Windows? avec, encore, les mème soucis de l’émulation…. Android?? Une chier smartphones sont sous écran de plus de 6 pouces pour des prix ras des pâquerettes avec de très bonnes performances (voir tes bons plans Xiaomi ;)) et puis….Android :(
    https://www.minimachines.net/actu/pretech-f700mi-83583 fera, apparemment, mieux tourner Windows, pour moins de 300 balles, qu’une bécane ARM dans la mème tranche de prix, non?

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 19 h 13 min

    “A moins que, et c’est le plus paradoxal, Qualcomm s’associe à un autre éditeurs de système d’exploitation .”

    mais bordel qu’est ce qu’ils attendent !!?

    on le sais tous, des consommateurs aux fondeurs en passant par les constructeur : windows – jeux d’instruction x86 = gros bide

    le problème ce n’est ni l’architecture ni le prix, c’est un système moisi qui a le monopole depuis bien trop longtemps, et je suis sûr que les suites Adobe et Office pourraient très bien être portées sous linux sous différentes architecture avec une vitesse de fonctionnement impressionnante comparée à windows

    à défaut la logithèque GNU/Linux n’a plus que l’ergonomie (genre The Gimp vs Photoshop) à envier et ça peut s’arranger rapidement

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 19 h 39 min

    @Madwill: De la doc , des infos, où se trouve toute cette logithèque fonctionnant nativement sur ARM ! Et comment fonctionne-t-elle ?
    Sur quel matériel ?

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 20 h 20 min

    @Mouve92 : tu es très drôle !

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 20 h 46 min

    Quelqu’un a t-il essayé de passer ces machines, ou à défaut le SQ1, sous linux ? Quels résultats?
    Car perso, ça m’interesserait assez. je ne bosse plus que sous linux ….

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 20 h 55 min
  • 9 décembre 2019 - 21 h 23 min

    Pourquoi faire ?
    Et avec quel OS ?
    Et à quel prix ?

    Car actuellement on peut trouver de bons petits PC portables pour pas cher.

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 22 h 04 min

    “Gros avantage pour la solution ARM de Qualcomm, elle ne consomme
    que 7 watts contre 15 watts pour les puces d’Intel.”,
    Oui, mais il est important de comparer à finesse de gravure équivalente,
    car en 7 nm un processeur Intel ou AMD gravé par TSMC,
    pourrait être à moins de 8 watts de TDP !!!
    Donc parfaitement adapté à des solutions à refroidissement passif,
    FANLESS, sans ventilateur…
    Donc pour moi, les Snapdragon 7c et 8c perdent tout leurs avantages !!!

    Donc pourquoi faire compliqué, alors qu’on peut faire simple ?!

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 0 h 54 min

    @Madwill et
    @ikaar: le PineBook Pro revient à 280€

    @J. DEBON: “Donc pourquoi faire compliqué, alors qu’on peut faire simple ?!”
    Les SoC Intel n’ont jamais pu lutter face a de l’ARM dans les smartphones, malgré que les ARM n’avaient pas d’avantages à l’époque sur la finesse de gravure -> les x86 sont trop compliqués et bouffent + d’énergie.

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 2 h 42 min

    @J. DEBON: Ben, il est encore plus important de comparer truc dispo vs truc dispo plutot que reve vs realité ?

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 5 h 22 min

    @Obarthelemy:
    Oui, mais ce n’est pas un choix technologique, mais marketing,
    ce qui est très très différent !!!

    Aujourd’hui, on peut faire des CPU x86 de moins de 3000 CPU mark,
    qui ne consomment plus grand chose…

    Donc, ce n’est plus un rêve technique, mais une réalité !
    Ce sont des choix de politique commercial et rien d’autres…

    Bien sûr, qu’on va les voir arriver ces processeurs très basse consommation,
    d’une manière ou d’une autre… car ils ne sont que l’évolution logique,
    car il y a un marché et une demande !!!

    @Skwaloo : Oui, mais c’était autre fois, aujourd’hui,
    les choses ont beaucoup évolué en terme de technologies,
    gravure 7 nm, batteries plus légère…
    Ce qui était impossible hier est devenu possible aujourd’hui !

    Toujours resté dans l’évolution ou la “dévolution” logique…

    “Donc pourquoi faire compliqué, alors qu’on peut faire simple ?!”

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 6 h 44 min
  • 10 décembre 2019 - 8 h 19 min

    @Skwaloo: Désolé, j’avais lu en mode portrait. Oui, le pinebook est intéressant mais je crois que c’est 1 mois de garantie….

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 9 h 21 min

    Quand l’EEEPC 701 a été annoncé , c’était du Linux et ça a été un succès . On a été nombreux à acheter les yeux fermés (En patientant sa dispo en lisant un blog fameux ).

    Ici on a potentiellement une plateforme Windows qui peut faire tourner (faiblardement) des appli Windows x86, et efficacement des appli specifiques/portées/recompilés… moi ca me tante beaucoup , fanless, 4g, rapide pour pas mal de choses, lent mais aussi les appli Windows au cas ou….

    A part les prix actuels… mais avec des versions low-cost profitant du système ce serait parfait ! En fait tout le monde sait que c’est l’avenir, juste un peu tôt, mais sacrément prometteur et Apple va pas laisser passer cela quand leurs protos seront satisfaisant pour eux…

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 10 h 20 min

    @Ledidou: Il y a déjà pas mal de choix en x86, chez teclast, chuwi ou mème MS avec la surface GO à des tarifs raisonnables (avec le choix de l’OS lol).

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 10 h 42 min

    Quel objectif poursuit donc ce uSoft ?
    Damer le pion à Linux qui occupe l’essentiel du marché ARM aujourd’hui et la totalité du marché Desktop sous ARM (avec Android, Ubuntu, Debian) ?
    Faire rendre gorge à Google sur le marché des devices ARM ?
    Curieux cette obstination sans mettre les moyens où il faut (développer un Windows ARM), non ?
    Ce fut la même chose avec la téléphonie mobile.
    uSoft y a mis les moyens mais pas au bon endroit (unifier les écosystèmes en proposant des convertisseurs automatiques vers Metro pour les développeurs).

    db

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 12 h 42 min
  • 10 décembre 2019 - 13 h 03 min

    @pilef: Oui mais la, tu parles d’une machine (Lenovo X1 Tablet) et de son proc m7, qui coûtait plus de 1800€ environ à sa sortie (et se trouve d’occase pour 450€ mini), face des bécanes sous z8350 et 4gb de ram qui se payaient et se payent encore, neuf, moins de 300€ (pour ne pas dire moins de 200) ou mème sous n4100 et 8gb de ram qui ne dépassent que très rarement 400€…

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 14 h 31 min

    @pilef:

    vraiment 7W ou c’est un scénario d’utilisation standard?

    trouve une application qui le fait tourner a 3Ghz longtemps et vérifie ta conso.

    je suis meme à peu pres persuadé qu’à part un tres bon design de refroidissement, ca throttle à mort.

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 14 h 33 min

    @pilef:
    “Une réduction de la gravure permet en passant de 14 nm au 7nm d’obtenir 25%
    de performances supplémentaires avec la même puissance, ou vous pourriez
    obtenir les mêmes performances pour la moitié de son TDP.”

    Ce qui dans le cas du Intel Core m7-6Y75 qui a un benchmark de 3466 CPU Mark,
    permettrai d’avoir un TDP de 3,5 Watts, ce qui est vraiment très faible,
    pour une telle puissance !!!

    Ce qui ferait pour une puissance de 2000 CPU Mark, quasiment un TDP de 2 Watts !

    Donc il est très facile de comprendre, que les Snapdragon 7c et 8c n’arriveront pas
    à suivre au niveau émulation x86, ni en terme de prix,
    car ils sont gravés en 8 nm pour le 7c et 7 nm pour le 8c !

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 14 h 50 min

    @Mathieu Gil:
    Tu as eu raison de poser cette question…

    Intel® Core™ m7-6Y75 double cœurs,
    de 1,2 Ghz à 3,1 Ghz.

    PDT 4,5 W
    PDT-up configurable 7 W
    PDT-down configurable 3.5 W

    C’est vraiment un très beau processeur !!!

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 23 h 45 min

    @J. DEBON: “@Skwaloo : Oui, mais c’était autre fois, aujourd’hui,
    les choses ont beaucoup évolué en terme de technologies,
    gravure 7 nm”
    Oui, c’est ce qui fait qu’Intel peut encore moins rivaliser avec des ARM.

    “Ce qui était impossible hier est devenu possible aujourd’hui !”
    Absolument ! Intel qui fabrique des ARM et se fait fabriquer des x86 par des concurents, on trouve des serveurs de calculs ARM parmis les plus performant au monde, celui qui a la meilleur conso/perf actuellement n’est plus du Intel mais du ARM, impensable il y a quelques temps !

    @Madwill: 3 mois de garantie, c’est actuellement de la pre-serie.

    @Gaduc: …et si c’etait pour faire de meilleures marges avec ses SoC tout en ne dependant plus des prix et des retards de livraison d’Intel ainsi que d’un AMD chaotique ?…

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 23 h 57 min
  • 11 décembre 2019 - 2 h 06 min

    @Skwaloo: “Intel […] se fait fabriquer des x86 par des concurents”
    Source ?

    @Skwaloo: Geekbench est un bench… Pas un usage de tous les jours.
    -> Essaye les puces en vrai avant d’affirmer que l’une est supérieure à l’autre. Cela dépend de plein de paramètres et en particulier celui d’une émulation x86. Chose poursuivie par Microsoft dans notre cas.

    Répondre
  • 11 décembre 2019 - 7 h 47 min

    Apparemment, AMD prévoit de livrer des Ryzen en 5nm pour 2021 et en 3nm en 2023, le x86 n’a sûrement pas dit s9n dernier mot!!!!

    Répondre
  • 11 décembre 2019 - 10 h 08 min
  • 11 décembre 2019 - 10 h 13 min

    @Mathieu Gil: Le TDP est une donnée fournie par Intel et qui donne la quantité de châleur qu’il faut prévoir de dissiper lors de l’utilisation du CPU.

    Ce n’est pas à proprement parler une donnée de consommation électrique même si on imagine facilement que les données sont liées.

    Les données techniques complètes du m7 et du m3-8100y : https://ark.intel.com/content/www/us/en/ark/products/88199/intel-core-m7-6y75-processor-4m-cache-up-to-3-10-ghz.html avec une gravure en 14nm pour les 2

    Répondre
  • 11 décembre 2019 - 12 h 56 min

    @Pierre Lecourt: https://www.sammobile.com/news/samsung-started-making-pc-cpus-intel/

    Les bench n’ont pas été inventé pour rien. Geekbench est une somme de bench qu’on peut avoir l’usage tous les jours.
    Malgré la latence, pour l’AES (compression utilisée pour les sites https) cet ARM est + rapide et donc économise de l’énergie par rapport a ce m7.
    Malgré la latence, pour le JPEG cet ARM est + rapide et donc économise de l’énergie par rapport a ce m7.
    Malgré la latence, pour le HTML5 cet ARM est + rapide et donc économise de l’énergie par rapport a ce m7. Et pas qu’un peu, 2.3 fois + rapide pour le HTML DOM !
    Malgré la latence, pour le PDF cet ARM est + rapide et donc économise de l’énergie par rapport a ce m7.
    Malgré la latence, pour la copie cet ARM est + rapide et donc économise de l’énergie par rapport a ce m7.
    Malgré la latence, pour le bande passante cet ARM est + rapide et donc économise de l’énergie par rapport a ce m7.
    Ces usages sont typique d’une utilisation de Chromebook, une utilisation sans aucun logiciel Windows x86. Oui, le monde informatique existe aussi sans aucun logiciel x86 ! Comme il existe un marché pour les Chromebook alors il existe un marché pour du Windows ARM sans avoir besoin d’émuler du x86, l’émulation offre un extension de ces possibilités.

    Répondre
  • 11 décembre 2019 - 13 h 49 min

    @Skwaloo: Faut pas lire les sites qui publient pas les démentis de rumeurs…

    “The letter from last week says we will increase our use of foundry so we can build more CPUs at Intel. The news reports about our use of third party foundries for CPUs are inaccurate.”

    https://wccftech.com/intel-has-tapped-samsung-foundries-to-manufacture-cpus/

    Un site Coréen publie un papier non sourcé, sans aucune bille argumentaire ou preuve et au conditionnel et cela devient une vérité. Et bien non, comme à chaque fois que cette rumeur revient, elle est démentie dans la foulée par Intel.

    @Skwaloo: Oui mais cela n’a aucun intérêt :)

    Ce bench compare une poule et une orange. Et toi tu compares le tout par rapport à leur capacité a grimper à une échelle. Je peux sortir un ARM et un x86 qui seront totalement à l’avantage de l’un ou de l’autre sans aucun soucis. Tu compares des produits dont la cible, le prix, le TDP et tout le reste sont sans rapport.

    Et surtout tu compares cela sous ChromeOS alors qu’on parle justement de la problématique levée par la volonté Microsoftienne de faire de ARM un outil Windows-x86-compatible. Autant dire que cela n’a aucun rapport avec le billet qui conclut justement : “A moins que, et c’est le plus paradoxal, Qualcomm s’associe à un autre éditeur de système d’exploitation. Le principal souci de cette offre étant qu’une fois unifiées par Windows, les utilisateurs aspirent à un service d’applications et de fonctionnalités universel. Ce qui entraîne le recours à une émulation x86. En s’éloignant de Windows, les puces de Qualcomm auraient la possibilité d’exister de manière naturelle, sans se soucier de faire tourner un autre format d’architecture. Et donner tout leur potentiel.”

    Autrement dit, ce devrait être Google ou Linux aux manettes du pilotage de ARM sur ce type de format et pas Microsoft.

    Répondre
  • 11 décembre 2019 - 14 h 15 min

    @Pierre Lecourt: ah ok, merci pour le démenti.

    “Oui mais cela n’a aucun intérêt :) […]”
    … on est en train de discuter pour montrer que Qualcomm et Micro$oft sont des incompétents qui n’ont pas compris ce qu’est le marché informatique ???!…

    Répondre
  • 11 décembre 2019 - 14 h 42 min

    @Skwaloo: Oui mais comparer un x86 et un ARM sans rapport sur le terrain d’un Geekbench n’a aucun intérêt et n’appuie en rien ta démonstration…

    Si je compare un Cortex de base pour IoT et un Core i9 j’aurais un score à l’avantage d’Intel. La belle affaire. Si je compare un Cyrix et un Intel 8086 ça sera à l’avantage du Cyrix… Le problème n’est pas dans le score d’un bench d’usage au quotidien mais bien dans la source et la destination des projets. Ici Microsoft prend comme source des applications x86 et les fait tourner sur une plateforme ARM. C’est marier une carpe et un lapin et ça ne fonctionnera qu’au prix d’énormes évolutions ARM ou d’énormes limitations logicielles.

    Microsoft a promis à Qualcomm un énorme potentiel de croissance avec le marché PC. Qualcomm est monté dans le train, évidemment. Mais le résultat n’est pas au rendez-vous pour le moment. Le scénario futur est prévisible : Soit Qualcomm arrive a proposer une solutions permettant de rattraper le soucis de l’émulation et ils ont un coup à jouer (ce n’st pas pour tout de suite). Soit Qualcomm jette l’éponge devant les pertes accumulées avant d’aboutir à un résultat.

    Répondre
  • 12 décembre 2019 - 7 h 21 min

    “Intel et la production de semi-conducteurs : la route vers le 1,4 nm est dessinée jusqu’en 2029”

    Entre intel et AMD, le x86 n’est encore mort et enterré…. Et c’est tant mieux !!

    Répondre
  • 12 décembre 2019 - 22 h 09 min

    @Madwill: Intel a bien pourri le monde informatique avec de sales méthodes pour faire couler la concurrence. Ce manque de concurrence nous a coûté très cher puisqu’Intel en étant seul loin devant AMD a pu se gaver en nous faisant acheter au prix fort. Mais il a éviter d’être trop loin devant sur toutes les gammes pour ne pas qu’AMD fasse faillite, sinon il serait tomber sous le coup de la loi anti-trust. Là aussi on a subi, à cause de ce ralentissement dans l’évolution.
    Intel est bien au courant que son x86 à des handicaps. Notamment face aux proc RISC. C’est pour ça qu’il avait acheté le StrongARM (c’est du ARM) pour faire le Xscale. Il n’a pas eu la réussite commerciale, ça obéit à d’autres règles que celles du nombrilisme de geek, parce qu’a l’époque de l’informatique de grand-père on ne pouvait pas faire grand chose en dehors du x86 et du Mac (les clients était moins à l’aise en informatique qu’aujourd’hui et osaient moins changer d’OS, la cross-compil était moins facile et il y avait moins de logiciels libres). Heureusement aujourd’hui ce n’est plus le cas. Intel a fait une autre tentative de processeur RISC avec le i960. C’est bien la preuve qu’Intel ne trouve pas que son x86 est une bonne archi, elle se vend bien parce qu’il y a un marché installé. Maintenant, c’est la structure interne de ses x86 qu’il a passé en archi RISC. Il lui faut donc un étage de conversion pour émuler les instructions CISC pour que ça soit exécuté en RISC (situation similaire pour exécuter un programme x86 sur un ARM). Cette émulation sera toujours en désavantage par rapport à un logiciel en instructions RISC pour s’exécuter directement sur le proc RISC correspondant. Donc un programme en x86 c’est un boulet pour tout le monde. De plus, les x86 se traînent comme des boulets des choses pour qu’ils restent compatibles avec les x86 datant de la préhistoire. Les proc POWER sont aussi en RISC, tout comme le très prometteur RISC-V. D’ailleurs, Intel utilise et grave ses propres ARM (utilisé dans ses FPGA) ! C’est donc que des ARM sont meilleurs que ce qu’il est capable de faire avec ses x86.
    Aujourd’hui les planètes s’alignent pour que les x86 soient mis à mal : baisse de vente des pc et des serveurs, en retard sur la finesse de gravure, difficulté à fournir, échec à invertir un marché où ARM est bien implanté, perte de confiance avec les diverses failles de sécurité. A l’inverse, des ARM investissent les marchés où les x86 sont bien installé comme dans les serveurs (avec des géants comme Amazon, HPE, Oracle…) et maintenant sous Windows. Intel et AMD font appel à la rescousse des acteurs qui se sont développés dans le monde des ARM (5G pour Intel et gravure pour AMD). Ce qui va finir par achever les x86 c’est leur modèle économique. L’ensemble des acteurs sur ARM représente une armée gigantesque avec une concurrence bénéfique pour les clients.
    Alors, le x86 pas encore mort et c’est tant mieux ? Pas pour moi, et ce n’est question de temps.

    Répondre
  • 12 décembre 2019 - 22 h 20 min

    Ha, et puis il y a la Chine qui ne veut plus de techno amerloque. Ça va faire mal au x86 !

    Répondre
  • 13 décembre 2019 - 9 h 44 min

    @Skwaloo: Tu as sûrement raison, je découvre doucement toutes ces histoires d’architectures, notamment RISC-V….mais, en tant que simple utilisateur qui attend une certaine liberté dans l’usage des ses machines, aujourd’hui, l’ARM (en matos grand public, donc hors rpi, pine64, librem5 et compagnie) est une véritable prison!!!
    Si j’achète une machine en x86 (Intel ou AMD) sous Windows, tablette ou pc, neuf ou d’occasion, bas de gamme ou gamme pro, rien ne m’empêche d’y fourrer ma clé usb et d’installer ma petite linux préférée et de dégager MS, d’avoir mes programmes, réglages et tout le reste…
    Pour moi, je trouve, peut être à tort, que le x86 a une certaine universalité et ouverture (malgré l’UEFI) que l’ARM n’a pas.
    Avec les appareils ARM grand public, c’est toujours la mème histoire, le fabricant a un pouvoir de vie ou de mort sur ton bien par une simple mise a jour et ce, peu importe le prix de la bécane.
    Si encore, on se retrouvé avec une “politique” général façon Nexus5, pour rester sur le grand public, je pourrais dire “ok, l’arm, c’est cool” mais non, ça n’est pas le cas.
    J’ai acheter une minimachine arm, une teclast m89, je l’ai trouvé sympa au début mais ça m’a vite gonflé, condamné a android et ses applis foireuses gavés de sdk douteux quand tu sors du basique dispo sur f-droid, pour un tel, ça passe mais pas sur un ecran 8″ ou plus quand tu veux “produire”.
    J’ai ressorti ma faiblarde Lenovo 8″ sous atom, installé une fedo et j’en fais bien plus avec…et dans la foulé, j’ai mème craqué sur une HP pro 608 g1 (z8550)!!
    Alors oui, le x86 n’est pas mort et c’est tant mieux….en tout subjectivité lol

    Répondre
  • 14 décembre 2019 - 13 h 42 min

    Mais pourquoi hors rPI ?! C’est tres facile a avoir et a mettre en service pour quelqu’un comme toi qui sait installer du GNU/Linux.
    Une Telcast est justement trop grand public et logiciellement elle n’est que tres peu suivie par ceux qui veulent de la liberte. Un manque de mise a jour ne signifie pas la mort de l’appareil.
    Un nano-odrdi comme l’Odroid-N2 est plus performant que du z8550 et je ne me sens absolument pas dans une veritable prison avec son Ubuntu.

    Pour ce qui est de la Chine, elle ne veut plus avoir de x86. Il va etre interessant de savoir sur quoi elle veut passer parce qu’avec ses moyens financiers enorme ca va certainement donner un gros coups de boost sur cette architecture. Du fabricant chinois fait du MIPS, encore une archi RISC !… Ah ben on dirait qu’il n’y a que ca de bien ;)
    Cette archi est passee open source, tout comme avec openPOWER + RISC-V, la Chine a le droit avec du libre de droit.
    Il y a longtemps que ca n’a pas ete aussi interessant dans les proc…

    Répondre
  • 14 décembre 2019 - 13 h 43 min

    ooops, “la Chine a de quoi faire avec du libre de droit”.

    Répondre
  • 14 décembre 2019 - 15 h 12 min

    @Skwaloo: Bon, l’achat d’un rpi4 (j’ai déjà un rpi3b+) 4gb est quand mème prévu, j’attends juste qu’il puisse booter sur l’usb 3 mais surtout, avec son Broadcom BCM2711 en 28nm il ne peut servir d’argument face a un atom en 14nm si le débat porte sur la finesse de gravure ;)
    Mon constat, c’est que mes machines x86, j’allume, clé usb, linux installé, et reste plus qu’à les utiliser, à produire avec, sans plantage et sans devoir garder les mains dans le “moteur”…
    ARM, pour consommer du “contenue”, ça va tout seul mais dés qu’il faut produire, faut toujours bidouiller, toujours fouiner, sauf a passer par gogol et ses SDK hypers intrusifs ou Apple (impossible pour moi!), c’est fatiguant…
    Je ne remets pas en cause la possible supériorité technologique de l’ARM sur le x86 mais au final, c’est usage de la de machine qui compte, produire avec, du montage photo, de la musique, du document, etc… et en local de préférence.
    Peut être le rpi4 me fera changer d’avis ou un autre sbc sur base Rockchip ou Amlogic avec des performances fiables, j’aimerais bien, rien que pour le coté économique.

    Pour ce qui est du RISC-V, après quelques lectures, je trouve ça très intéressant ce qui se passe, l’Europe pourrait d’ailleurs en profiter pour avancer sur le terrain technologique surtout avec l’Allemagne qui insiste sur le fait que le salut de la communauté ne peut passer que par le logiciel libre…car la prochaine grande guerre sera sûrement technologique et silencieuse…je m’égare la!! lol

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *