Huawei D920S10 : la marque pousse ses SoC ARM vers le marché PC

Une carte mère à base de SoC ARM de Huawei ? La Huawei D920S10 n’est pas de la science fiction, des prototypes de cette carte existent et embarquent un SoC ARM Kunpeng 920 fabriqué par le constructeur Chinois.

Si Huawei est présent sur le marché ARM, c’est au travers de ses SoC Kirin qui équipent ses smartphones. Mais la marque, “titillée” par le gouvernement US avec les interdictions successives d’Intel, AMD, ARM, Google et Microsoft de travailler avec elle et même si ces interdictions ont largement été levées aujourd’hui, a compris que son sort était entre les mains de beaucoup d’acteurs du Pays de l’Oncle Sam.

2019-12-10 11_53_54-minimachines.net

La solution serait peut être de limiter ces acteurs et de proposer des produits développés en interne. Ce serait le cas de cette carte mère Huawei D920S10 équipée d’un SoC ARM baptisé Kunpeng 920 créé par HiSilicon. Il s’agit de la branche de Huawei qui conçoit  les puces pour serveurs au même titre que les SoC Kirin dédiés à l’équipement des machines mobiles. 

La grosse différence entre les puces habituelles pour serveurs et les Kunpeng 920 vient de la destination des produits : la carte mère Huawei D920S10 vise le marché des machines de bureau. 

2019-12-10 11_56_54-minimachines.net

Le Kunpeng 920 est un SoC ARM gravé en 7 nanomètres fonctionnant au maximum à 2.6 GHz décliné en quadruple ou en octuple coeurs. Il s’agit d’une variante des puces serveurs qui peuvent, quant à elles, embarquer jusqu’à 64 coeurs. Ils sont intégrés sur une carte mère baptisée Huawei D920S10 qui peut accueillir jusqu’à 64 Go de DDR4 grâce à 4 slots de mémoire vive. Elle peut également gérer six ports SATA 3.0 et deux ports de stockage M.2. Elle propose en outre trois slots PCI. Un PCIe 3.0 x16, un PCIe 3.0 x4 et un PCIe 3.0 x1. Sa connectique comporte, entre autres, quatre ports USB 3.0 et quatre ports USB 2.0 ainsi qu’un port Ethernet Gigabit et un support de fibre optique. 

Bref, une première carte dans un nouveau monde pour lequel Huawei déploie de multiples efforts. On sait que la marque développe un nouveau système d’exploitation pour avoir une alternative à Windows, qu’elle cherche de plus en plus d’indépendance vis à vis de ses fournisseurs US. Elle pourrait donc travailler sur cette puce Kunpeng 920 très activement et proposer un développement de son système maison optimisé pour celle-ci. 

Il va sans dire que le gouvernement Chinois verrait ce genre de développement d’un très bon oeil et que l’arrivée d’une carte de ce type serait encouragée. Par la force de son marché intérieur, la marque aurait de toutes façons un débouché immédiat pour son Kunpeng 920. Reste à savoir si Huawei aura l’audace de pousser hors de ses frontière un pareil produit.

Sources : Tom’s Hardware et ITHome via Liliputing

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
19 commentaires sur ce sujet.
  • 10 décembre 2019 - 12 h 42 min
  • Jo
    10 décembre 2019 - 13 h 04 min

    @Madwill:

    Plutôt harmony Os dans le cas présent :)

    Répondre
  • Luz
    10 décembre 2019 - 13 h 35 min

    C’est moi ou le premier port PCI-e n’est pas aligné sur les autres ?

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 13 h 49 min

    @Jo: Merci, j’avais oublié HarmonyOS ;)

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 14 h 07 min

    PERSO ,je pense que l’idée est bonne reste a voir la disponibilité de ce type de carte .
    J’imagine volontiers ce type de carte en remplacement d’un PC de base pour aller sur le NET voir pourquoi pas etre utilisée en serveur pour d’autres cartes RPI ou boîtiers de type TV BOX .
    Après c’est sur qu’il faut le LINUX ou un OS qui va bien avec .

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 14 h 28 min

    L’offensive d’ARM pour le desktop a commencé!

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 15 h 00 min

    Si le support du kernel est bon, et la carte pas chère, c’est une solution idéale pour un PC Linux.
    Ca peut ouvrir la voie à d’autres constructeurs pour enfin proposer des cartes mères ARM ?

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 15 h 31 min
  • 10 décembre 2019 - 15 h 32 min

    Personnellement je trouve l’idée très intéressante. Bon, évidemment, si vous êtes accroché à Windows et au pack office, autant oublier (au moins pour le moment). Mais effectivement, avec un petit linux bien propre, ça pourrait vraiment changer la donne en internet / multimedia….Ne parlons pas de la conso électrique vraiment faible qui serait la tomate sur le cageot….
    Je craquerais volontiers pour cet engin, sous réserve de support logiciel et de…prix. Mon petit doigt me dit qu’elle ne serait pas donnée….

    Quelqu’un a un estimatif fiable en tête ?

    Répondre
  • Luz
    10 décembre 2019 - 16 h 37 min

    Ou pour un NAS

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 19 h 47 min
  • 10 décembre 2019 - 19 h 49 min

    …pour ce qui est de son indepandence je pense que pour du non-smartphone Huawei ferait de passer au MIPS, voir RISC-V…

    Répondre
  • dja
    10 décembre 2019 - 21 h 02 min
  • 11 décembre 2019 - 13 h 59 min

    Les chinois foutent la technologie étasunienne dehors. Il faut le matériel et le logiciel.

    C’est tant mieux, ne plus dépendre de l’autre guignol.

    Les enfants, la drogue c’est pas bien. Mais il y a pire, la présidence des USA.

    Répondre
  • Luz
    12 décembre 2019 - 12 h 32 min

    @Skwaloo: Je ne connaissais pas ce hat. Mais à 50$ plus la rockpi4 à 40$, on arrive déjà à 90$. Sans compter que la carte de Huawei propose deux ports supplémentaire, du PCI-e qui permet d’ajouter d’autre cartes contrôleurs. Le seul dénominateur commun, c’est l’architecture ARM.

    Répondre
  • 12 décembre 2019 - 23 h 53 min

    @Luz: 90$, c’est très peu. Combien faut-il compter pour un service équivalent ? Un NAS c’est pas donné…
    J’imagine que la carte de Huawei sera bien + cher.

    Répondre
  • 12 décembre 2019 - 23 h 54 min
  • Gab
    14 décembre 2019 - 17 h 15 min

    Le marché desktop est de moins en moins gros. J’imagine qu’il y aura aussi des versions laptop ?
    Ca serait super que des laptop Linux soient enfin vraiment dispos facilement dans le commerce.

    Répondre
  • 3 mai 2020 - 10 h 34 min

    Excellente nouvelle. Hate de voir ce que ça va donner en Europe car Huawei a l’habitude de nous faire des produits de qualité

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *