Les constructeurs veulent nous faire porter des sac à dos VR

Je ne sais que penser de l’annonce de HP et de sa nouvelle marque de machines de jeux Omen. L’annonce d’un format de PC “sac à dos VR” me laisse étrangement dubitatif. Cela participe, à mon sens, à montrer l’épouvantable égarement du marché PC actuel face à la crise qu’il traverse. Comment peut t-on imaginer qu’un format Sac à dos aura des conséquences bénéfiques pour une marque comme HP ?

Entendons nous bien, je n’ai rien contre l’idée d’une VR embarquée et la solution filaire actuelle est évidemment problématique. Les vidéos des joueurs et joueuses qui s’empêtrent dans un fil qui relie leur casque à leur PC pourraient être drôle si, au bout du câble, il n’y avait pas des milliers d’euros de matériel fragile. Les combines trouvées par les joueurs pour détourner des objets du quotidien sont aussi synonymes d’une vraie problématique à ce niveau.

hp omen backpack

Cependant, je ne pense pas que le Sac à dos VR soit la solution. Encore moins quand il s’agit d’un produit développé sur mesure et quasi exclusivement pour cet usage là. Pourtant, c’est ce que propose HP avec ce Omen, un format exclusivement dédié à la VR. Bien sur, on pourra poser l’étrange objet sur un bureau mais il ne sera ni pratique ni spécialement agréable à utiliser.

hp omen backpack

Il est tellement spécialisé qu’il amplifie encore le phénomène de distorsion posé par le prix de la VR sur PC actuellement. Les solutions casque sont chères, les machines nécessaires pour les piloter sont également onéreuses mais elle peuvent, au moins, servir à d’autres choses. Ici, avec un engin spécialisé comme ce sa à dos VR, la note apparaît encore plus salée.

Aussi je ne crois pas, HP n’étant pas peuplé d’imbéciles, que ce produit sorte réellement un jour. Les images livrées par HP sont de la 3D, les spécifications sont ultra vagues et la marque ne s’est absolument pas engagée sur la sortie de l’objet. HP annonce une solution Omen avec un processeur Intel Skylake sans plus de précision, jusqu’à 32 Go de mémoire vive, un système de carte graphique externe et  une ventilation efficace. Le tout associé à une double batterie amovible pour un poids total inférieur à 4,5 kilos.

Je peux moi aussi annoncer un futur sac à dos VR signé Minimachines avec des composants similaires, de moins de 5 kilos avec une autonomie de 10 heures et des performances ébouriffantes. A partir du moment où je fournis deux ou trois images de synthèse bien léchées, je pense qu’on en parlera sur tous les sites de hardware.

Et c’est là le vrai point de cette annonce, la marque lance une nouvelle gamme de PC gaming à l’échelle mondiale. Baptisée Omen, elle doit faire le buzz pour son lancement. Quoi de mieux qu’annoncer un hypothétique PC dédié à la VR dans un format aussi étrange que celui-ci pour faire parler de cette nouvelle gamme ? Zotac nous a fait le coup avec un de ses produits glissé dans un sac à dos.

MSI joue à la même chose avec une annonce quasi similaire : Le Backpack PC, un autre sac à dos VR

MSI BackPack

Images Tomshardware.

Il s’agit moins d’une machine dédiée qu’un boitier avec des sangles et une batterie amovible. Autonomie annoncée ? 90 minutes. On doute de toutes façons que le joueur soit ravi de porter u truc qui chauffe de 5 kilos plus longtemps.

Toutes ces machines ont un gros point commun : Aucun détail de commercialisation effective n’est apparu à leur annonce… Pas de prix, pas de date de sortie, pas de canal de  distribution ou de pays de lancement. Rien, nada. Du vent.

Je ne crois pas une seule seconde que Zotac collera un jour un de ses PC dans un sac à dos, pas plus que HP ou MSI. Les ventes seraient tellement minimalistes que le risque de ce type de développement serait particulièrement élevé. Le marché PC n’a pas besoin se se tirer une balle supplémentaire dans le pied vu l’état actuel de ses ventes. Proposer ce type de développement est complètement en dehors des clous et ne fait que renforcer l’idée d’une séparation de la vision du marché entre les constructeurs et les attentes des acheteurs.

La VR balbutie encore et les évolutions devraient générer pas mal de changements matériels dans les trimestres à venir. Les acheteurs de cartes graphiques récentes venant de découvrir les nouvelles Nvidia 1070 et 1080 en savent quelque chose. Une évolution qui poussera le joueur expérimenté et passionné, celui-là même que vise ce type de produit, à toujours investir dans une solution ouverte et évolutive où il pourra remplacer sa carte graphique par une autre, changer de processeur ou de mémoire suivant ses besoins. Acheter un truc aussi enfermé pour de la VR c’est un peu comme acheter un appareil photo basique pour se lancer dans la photo sérieusement… Du gâchis.

HTC

Le problème de la VR n’est pas lié à la longueur du câble, le problème c’est le câble.Le problème que j’ai avec ces annonces est lié à la faiblesse de vue des constructeurs.  Personnellement, un sac à dos VR cela ne me fait absolument pas rêver ! Je ne crois pas du tout que cela soit ça que les joueurs attendent et je trouve cela hyper dangereux pour le marché PC face à des annonces comme Daydream… Non seulement le marché PC s’enfonce dans une spécialisation encore plus onéreuse mais elle cherche à régler le problème du fil avec… des sangles ! Un gros sac et un truc qui chauffe sur batterie coincé dans le dos !

Je pense que la voie à suivre se situe plus dans une solution dégagée de tout fil et exploitable avec tout type d’appareil. Que le constructeur capable de faire fonctionner une puce graphique avec un casque VR sans fil aura évidemment beaucoup plus de succès que toutes les techniques actuelles. Du coup, si je voulais faire rêver un peu le marché, j’opterais plus pour un couple PC de bureau ou portable gaming associé à un casque sans fil maison, le tout fonctionnant dans une norme d’échange de données double du type Widi/Wifi. Le premier pour l’image, le second pour les éléments de positionnement avec le PC.

Voilà qui pourrait inciter les joueurs à reconsidérer la VR. Voilà qui serait porteur. Mais le sac à dos VR ? Sincèrement, sans façons.

 

9 commentaires sur ce sujet.
  • 30 mai 2016 - 13 h 20 min

    Un jour un mec avec un cerveau va nous sortir un dispositif miracast ou équivalent standardisé dans une version compatible VR avec batterie interchangeable et surtout légère et compactes + écrans de qualité.
    Ça sera utilisable comme des lunettes 3D sur la télé ou au ciné, sans fils avec un dongle sur un port HDMI, tout comme n’importe quel gamepad et sans coûter une blinde et le problème sera réglé.
    D’ici là les kinés et les ostéopathes se feront du fric.

    Répondre
  • 30 mai 2016 - 14 h 06 min

    @Laurent: Ouais, ou alors faire un deal avec une marque de sac à dos porte bébés pour le vendre comme accessoire pour portable gamer :D

    Répondre
  • 30 mai 2016 - 14 h 24 min

    Je pense comme Laurent, La techno est là : sans fil avec peu de latence (il suffit de voir le stream de jeu sur steam pour s’en convaincre), batteries haute capacité dans très peu d’encombrement… Non sérieusement je ne comprends pas qu’on veuille nous faire porter le pc. il devrait rester sur son bureau et dialoguer avec le casque, sans fil, quitte à ce que dans le sac à dos il n’y ait que des batteries pour le casque, un bon réseau d’antennes wifi multicanaux/multiantennes et qu’il soit léger et autonome.

    Répondre
  • 30 mai 2016 - 21 h 50 min

    Ce ne serait pas plus simple d’avoir un harnachement spécial pour s’accrocher dans le dos un PC portable de “gamer” (Razer, Alienware…) ?

    Après, c’est sûr, il faut pas se rêcher la gueule sur le tapis et se servir du PC dans le dos comme airbag…

    Répondre
  • 31 mai 2016 - 13 h 28 min

    Bientôt avec un jetpack ?

    Répondre
  • 15 juin 2016 - 9 h 59 min

    […] d’illustration de ce billet est suffisamment parlante, si les constructeurs se jettent dans cette bataille les uns après les autres ce n’est pas parce que le besoin est là mais bien parce qu’il ne faut pas laisser un […]

  • 21 juin 2016 - 12 h 16 min

    […] transiter le contenu d’un PC vers un casque VR via une liaison Wifi. Pas de fil à la patte, pas de gros sac à dos contenant un PC à 1500 euros et une grosse batterie non […]

  • 19 août 2016 - 20 h 49 min

    […] Comme d’habitude, ce type de développement est uniquement marketing. Il est amusant de voir qu’Intel a réussi a intégrer un PC de la sorte et créé le système de câblage et de refroidissement nécessaire a la dispersion par blocs des différents composants. Mais ce type d’objet ne sera probablement jamais commercialisé, il est clair que l’avenir de la VR est au sans fil et à des prototypes comme Project Alloy. […]

  • 13 septembre 2016 - 10 h 27 min

    […] MSI VR One est pourtant une belle évolution, du sac à dos d’origine il ne reste rien et on comprend d’un clin d’oeil que la marque est passée d’un matériel de […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *