Zotac mobile VR : Le coup du sac à dos !

Là dernière fois que j’ai parlé de sac à dos et de VR, je parlais également de Zotac. Mais je déconnais. C’était une blague. Une espèce de boutade pour me moquer gentiment de la VR que l’on nous vend à toutes les sauces sans trop réfléchir parfois ainsi que du fait que, effectivement, pour beaucoup de machines aujourd’hui, VR signifie avoir un fil à la patte. Avec Zotac Mobile VR, la marque nous pond le concept évoqué en plaisanterie… mais pour de vrai.

Ce petit clip d’un type avec un PC dans un sac à dos et coiffé d’un casque de réalité virtuelle, s’il était sorti au tout début du mois, aurait probablement fait sourire tout le monde en pensant à une bonne blague. Aujourd’hui 25 avril, ce même clip demande d’abord de vérifier si il ne s’agit pas d’un canular. D’une blague potache faite par un internaute quelconque. Mais en vérifiant, non.

Zotac Mobile VR

Le Zotac Mobile VR existe bel et bien et ce n’est rien d’autre que la mise en avant de la compacité de la solution de la marque en terme de VR. Une machine performante baptisée Zotac Magnus EN980 qui est assez fortiche pour lire des titres VR et les envoyer vers un casque de réalité virtuelle compatible. Quand on voit l’offre concurrente, la place occupée par celle-ci, la solution de Zotac est effectivement impressionnante.

Mais de là à publier ce type de vidéo !? Ok, le truc est impressionnant, il tient dans un sac à dos, il permet de ne pas être coincé au bout de la laisse du fil qui sert à piloter le casque de réalité virtuelle choisi. Mais comme il n’offre pas de visibilité à l’utilisateur sur son environnement, à moins de pouvoir se louer une salle polyvalente pour jouer tranquille sans trop faire des bisous aux murs et sans casser ses meubles, il n’y pas grand chose à faire avec.

Minimachines

Les deux alimentations de la ZBox Magnus EN980, en bas à gauche.

La taille du sac à dos n’est pas énorme et Zotac indique qu’une batterie interne permet d’alimenter l’engin. Pour rappel, la solution Zotac Magnus EN980 a besoin de deux alimentations séparées pour fonctionner, ce qui veut dire, au vu du sac, que l’autonomie de l’ensemble doit être de l’ordre du petit quart d’heure en étant très très très large. En fait c’est même pire, la Zotac ZBox EN980 mesure 22,8 cm de large, 20,3 cm de profondeur et 12,7 cm de haut ce qui la fait tenir difficilement dans le sac présenté. De fait la vidéo ne montre pas le dispositif à l’intérieur de l’appareil mais uniquement le sac fermé.

Le pitch de ce Zotac Mobile VR c’est de couper le cordon ombilical entre le PC et le casque. Ce que la marque oublie de dire c’est que malheureusement aujourd’hui, sans ce cordon ombilical, il faudrait deux batteries de poids lourd dans le sac à dos pour jouer une petite demie heure avec sa machine.

Zotac Mobile VR

A bien y regarder, cela n’est qu’un moyen marketing de la marque pour mettre en avant ses futures et probablement excellentes machines de gaming. Jamais Zotac ne proposera ce kit Zotac Mobile VR et ce sac à dos restera un sac commercial affublé d’un petit logo pour encore très très longtemps. Tant que l’on n’aura pas réglé les soucis d’énergie et de performances des batteries actuelles.

10 commentaires sur ce sujet.
  • 25 avril 2016 - 11 h 34 min

    En dehors du problème de batterie, ça me parait être une très bonne idée.
    Avec les casques filaires branchés sur une grosse machine à l’autre bout de la pièce, il y a un risque non négligeable d’être gêné par les câbles (longueur, nœuds, dans les pieds, étranglement?, etc.)
    Les casques sans fils c’est pas possible pour des raisons de bande passante/latence.
    Les casques avec unité graphique intégrée (Samsung GearVR & Google Cardboard, ou le projet AMD Sulon Q) sont trop limités au niveau des graphismes.
    Donc il reste que la possibilité de stocker l’unité centrale sur le corps, ça me semble logique (j’en parlais dans les commentaires d’une news sur le AMD Sulon Q sur un autre site). Après, une GTX 980, c’est peut être pas le meilleur GPU à utiliser là dedans, il est primordial ici de viser les perf/W pour ne pas avoir une autonomie de 15 minutes en effet.

    Dernier point : “Mais comme il n’offre pas de visibilité à l’utilisateur [on peut] faire des bisous aux murs et […] casser ses meubles”
    J’ai pas accès à Youtube ici pour regarder la vidéo, mais sur la photo, il me semble que c’est le HTC Vive (les crevasse sur l’avant et les manettes). Le HTC Vive fonctionne avec des capteurs pour détecter les déplacements utilisateurs et il y a une caméra sur le casque qui permet de voir l’environnement réel.
    J’ai pas encore le budget VR pour tester, mais il me semble que les capteurs de positions et la caméra permettent justement de signaler à l’utilisateur qu’il va se bouffer un vrai mur/chaise s’il continue à avancer.

    Répondre
  • 25 avril 2016 - 11 h 36 min

    C’est sûr qu’un sac à dos de 10-20kg, c’est pas l’idéal pour se sentir libre dans ses mouvements.

    Pour le HTC Vive, il est indispensable de supprimer le fil lorsqu’il y a plusieurs joueurs dans la même pièce, ou lorsqu’il faut parcourir une salle de jeu de type labyrinthe.

    La 1ère clientèle de ce type de matériel ne sera pas le grand public, mais les salles de jeux-vidéo / parcs d’attraction. Dans ces contextes, les défauts mentionnés sont plus acceptables puisque le temps d’utilisation est très réduit.

    Zotac a donc raison de travailler sur ce type de produit, même s’il y a encore bien des progrès à faire.

    Répondre
  • 25 avril 2016 - 11 h 42 min

    Ou comment mettre en images le fait qu’en 2016, on est encore à la préhistoire de la VR. Un jour peut-être aura-t-on la puissance nécessaire dans un simili smartphone de 100g.

    Répondre
  • 25 avril 2016 - 11 h 51 min

    @ALGV: En pratique, au vu des jeux et des gestes, j’ai quand même vachement peur pour tous les vases Ming de la planète.
    Sinon, je suis plutôt d’accord avec toi.

    @Hobbes: Les pars a thème utilisent déjà des trucs de ce type et ca fonctionne bien oui. Ils projettent de l’imae sur un décor sur mesures.

    @benoitb: Clairement, un jour on regardera la VR d’aujourd’hui avec les mêmes yeux attendris et narquois que lorsque l’on regarde les premières machines qui illustrent ce billet : https://www.minimachines.net/a-la-une/odrinateur-portable-39473

    Répondre
  • 25 avril 2016 - 12 h 07 min

    Je trouve ça très bien le sac à dos, cela rajoute à l’immersion dans un jeu de tir comme call of duty ou medal oh honor.

    Simulation du paquetage.

    Répondre
  • 25 avril 2016 - 12 h 21 min

    @sourioplafond: C’est vrai, tu peux même rajouter une sangle à un balai pour le mettre à l’épaule pour plus de réalisme :D

    Répondre
  • 25 avril 2016 - 13 h 20 min

    @Pierre Lecourt
    possédant un htc vive, je peut témoigner:

    On pose les deux bases à deux coins opposé dans la pièce, elles ne sont reliés qu’a une prise électriques (ce sont des leds qui tournent)

    Ensuite, on indique à l’aide d’un contrôleur les limites de la pièces.

    Enfin, en jeu, si l’on s’approche de la limites, une grille nous indique la limite.

    En moyenne, je ne n’ai tapé le mur que 2 fois en 24h de jeu (on a parfois envie de croire que l’on peut ignorer cette grille, mais on apprend vite).

    J’ai déjà pensé à me faire moi-même une ceinture- batterie pour alimenter un mini-pc dorsal, ce qui me permet d’éviter le câble. Mais vu le nombre de watts nécessaire sur une configuration minimale, il faut 500€ de batteries pour tenir 1h…

    Répondre
  • 25 avril 2016 - 17 h 21 min

    Venant juste de terminer de lire Le Samouraï virtuel (titre anglais : Snow Crash). Je ne peux pas m’empêcher de faire le rapprochement avec les Gargouilles : quelqu’un portant un ordinateur embarqué, toujours connecté à un monde virtuel mais pouvant ce déplacer dans le monde réel.

    Dire que Neal Stephenson avait déjà prédit ce genre d’accoutrement en 1992, il y a 24 ans !

    Répondre
  • 30 mai 2016 - 11 h 24 min

    […] Et c’est là le vrai point de cette annonce, la marque lance une nouvelle gamme de PC gaming à l’échelle mondiale. Baptisée Omen, elle doit faire le buzz pour son lancement. Quoi de mieux qu’annoncer un hypothétique PC dédié à la VR dans un format aussi étrange que celui-ci pour faire parler de cette nouvelle gamme ? Zotac nous a fait le coup avec un de ses produits glissé dans un sac à dos. […]

  • 12 novembre 2018 - 16 h 03 min

    […] intéressée à la réalité virtuelle depuis fort longtemps. En avril 2016, le constructeur glissait un de ses MiniPC dans un vrai sac à dos, probablement accompagné d’une grosse batterie, pour faire le […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *