Daydream : Android VR est désormais officiel

Le nom de code d’Android VR est désormais connu, il s’agira de Daydream. Un rêve éveillé qui symbolise bien l’idée de la Réalité Virtuelle telle que présentée par le monde des casques et autres appareils de ce type. Avec Daydream, Google veut démystifier la VR et la faire pénétrer dans tous les foyers en utilisant avant tout une interface qu’il maîtrise déjà, celle des smartphones.

Comme souvent, Google a procédé à une approche en douceur de ce phénomène. En lancant les cardboards, ces bouts de carton à plier pour y glisser un smartphone afin de se balader dans des applications VR, il ya bientôt deux ans. Google n’avait pas pour ambition de sauvegarder l’industrie de l’emballage recyclé. Son objectif était de créer une base d’applications et d’occuper le terrain pendant que les entreprises uniquement focalisées surla VR fourbissaient leurs armes.

DayDream Android VR

Deux ans plus tard, ce qui apparaissait comme un gadget juste capable de faire tourner quelques applications donne naissance à Android VR, autrement appelé Daydream. Un univers entier dédié à la VR qui ira de l’application aux outils pour l’employer en passant par un portail immersif.

Pour le moment, Google va se concentrer sur l’évidence. Le smartphone. Ils sont déjà installés dans les foyers, ils sont déjà payés et le public dans l’attente de la promesse de mondes (virtuels) meilleurs n’a qu’une hâte, celle d’entrer dans la réalité virtuelle avec un matériel qu’il possède déjà.

Cela passera donc par des applications qui seront modifiées pour tenir compte d’un environnement sur 360° et capables de réagir aux interactions de capteurs de mouvements. Un bon exemple est une version de Youtube taillée pour afficher les contenus sur l’espace disponible: Non pas étirer des vidéos classiques sur 360° mais de proposer les diapos des différents résultats de cette recherche tout autour de vous. Les  films 360° seront évidemment compatibles mais les vidéos plus classiques seront probablement juste intégrées dans cet univers. On peut imaginer des développements accessoires comme une scénarisation colorée autour du film à la ambilight ou la contextualisation d’informations autour d’une vidéo sur les côtés de l’écran à proprement parler : Un mur d’informations de notifications en provenance de votre smartphone, des infos sur les acteurs ou le réalisateur ou l’épisode de votre série.

DayDream Android VR

D’autres applications classiques seront évidemment compatibles comme Google Play Films, Google Street View, Google Photos. Suivant chaque portage, il sera possible de profiter de plusieurs fonctions sympathiques comme la gestion d’un son spatialisé, le pilotage à la voix ou autre. Une version filtrée du market Google Play sera également présente pour ne laisser apparaître que les applications compatibles. Enfin, la plupart des acteurs majeurs du contenu vidéo US sont sur les rangs pour proposer leurs applications d’accès à leur contenus : Netflix, Hulu, HBO, CNN , Lionsgate, les ligues sportives -NBA, MLB) et même le New York Times, USA Today ou le Wall Street Journal vont proposer leurs applications. On comprend d’ailleurs assez vite pourquoi. Au sein d’une application , le public est totalement captif. Passer par le web pour accéder au Wall Street Journal ou  CNN permet de zapper la publicité via des adblocks par exemple, ou de zapper un pré-roll vidéo. Si le même pré-roll emploie la VR au sein d’un mini jeu qui vous fait attraper une canette de quelque chose ou conduire un jolie voiture , l’impression publicitaire comme son imprégnation n’est pas la même.

DayDream Android VR

Pas de casque de réalité virtuelle autonome pour le moment donc, l’approche de Google n’est pas spécialement risquée et la marque n’a pas voulu donner le bon exemple en lançant son propre matériel pour inciter les constructeurs à faire de même. Certes les Cardboards sont présents mais on ne peut pas dire qu’ils proposent une vision très haut de gamme de cet univers.

DayDream Android VR

Google a néanmoins tenu à indiquer que plusieurs constructeurs avaient des produits en cours de développement : HTC, Samsung, Asus, Huawei, LG, Alcatel et Xiaomi par exemple. Non pas des casques mais  des smartphones compatibles Daydream. Cela passera par l’emploi d’Android 7.0 ou Android N qui embarquera, par défaut, un mode Daydream de manière à piloter ce type d’interface.

DayDream Android VR

Google décrit l’emploi de la voix mais aussi d’un petit contrôleur très simple, muni de deux boutons, qui pourra être fourni d’office ou en option par les différents fabricants. Ce contrôleur de référence embarque des détecteurs de mouvements pour pouvoir prendre en main les différents objets virtuels dans vos applications : Cliquer sur un bouton, se battre à l’épée ou lancer une application se fera par le geste ou la parole.

DayDream Android VR

Evidemment, pour Google, l’opération se solde par un bénéfice important, la course au smartphone compatible et sous Android 7.0 aura davantage le goût du neuf que d’une simple mise à jour. Et si la mayonnaise prend, nous devrions alors rapidement voir des applications de jeux et autres contenus apparaître sur le marché de Google, tout comme des appareils compatibles autonomes plus abordables profiter de cette manne de contenus pour la VR.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 19 mai 2016 - 23 h 43 min

    Et sur les mobiles plus anciens ???

    Répondre
  • Xo7
    20 mai 2016 - 8 h 02 min

    @Rabbit59: bienvenue dans notre monde de consommation !..

    Répondre
  • 30 mai 2016 - 14 h 33 min

    […] joueurs attendent et je trouve cela hyper dangereux pour le marché PC face à des annonce comme Daydream… Non seulement le marché PC s’enfonce dans une spécialisation encore plus onéreuse […]

  • 8 juin 2016 - 15 h 33 min

    […] attendent Google et Daydream avec un grand espoir d’avoir un nouveau gadget a proposer. Tous redoutent le fait de devoir […]

  • 13 juin 2016 - 12 h 05 min

    […] est d’entrer d’une manière ou d’une autre dans une sorte de certification pour DayDream, le système de VR basé sur Android de Google. Si la marque y parvient, avec une puce reconnue […]

  • 12 septembre 2016 - 10 h 49 min

    […] Un capteur parfait pour composer des smartphones haut de gamme mais également des tablettes, la nouvelle architecture Cortex-A73 pouvant apporter un mouvement significatif en performances. Un besoin qui se fait sentir avec de nouveaux usages des machines ultra mobiles et notamment la 3D initiée par le rendu d’un monde virtuel. Il est donc possible que cette puce se retrouve également dans des casques VR pour accompagner le développement de la solution Daydream de Google. […]

  • 5 octobre 2016 - 14 h 25 min

    […] nouveau ce casque avait également été présenté dans les grandes lignes lors de la Google I/O. Google indiquait travailler avec des partenaires autant pour rendre sa solution compatible avec […]

  • 8 février 2018 - 15 h 02 min

    […] pour profiter de jeux VR sur le marché PC aujourd’hui, en adaptant des titres à son moteur Daydream, l’offre google Yeti pourrait également changer toute la […]

  • 18 mai 2018 - 19 h 59 min

    […] à Daydream qui semble s’orienter vers des usages très ludiques et multimédia, le Google A65 pourrait […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *