ReMarkable, une ardoise 10.3 pouces pour prendre des notes annoncée à 379$

La ReMarkable n’est pas une tablette, elle ne fonctionne pas sous Android ou Windows, il s’agit d’un engin de prise de notes capable d’enregistrer ce que vous dessinez ou écrivez sur sa diagonale de 10.3″ en encre numérique via un stylet actif.

Cette description ne vous rappelle rien ? c’est exactement le Pitch de la Noteslate, une autre ardoise numérique qui proposait de noter vos idées sur une fenêtre du même genre avec un stylet avant de se connecter à un ordinateur pour récupérer celles-ci. Ce produit baptisé ReMarkable propose donc le même concept et son appellation le fait d’ailleurs assez bien comprendre.

A la fois liseuse grand format et capable d’enregistrer des pages et des pages de notes et croquis, la ReMarkable est un engin intéressant pour les allergiques aux claviers ou ceux qui ont du mal à mixer plusieurs types de données : Mélanger un schéma et un texte sur un ordinateur classique n’est pas évident. Le faire avec un stylet est beaucoup plus facile.

La diagonale de 10.3 pouces emploie une dalle E-Ink en 1872 x 1404 pixels ce qui offre donc un ratio de 226 pixels par pouce. Au dessus de l’écran, une protection en plastique dur, plus difficile à briser qu’une dalle de verre mais qui rend l’appareil inexploitable en mode capacitif.

Seul le sytlet ReMarkable sera reconnu par l’objet, lui apportant au passage 1024 niveaux de pression.

Minimachines.net

Stylet qu’il ne faudra pas perdre puisque l’objet sera vendu dans le commerce à 79$, au même prix que la housse de protection sur mesures de la marque. Un duo à 158$ qui sera intégré dans le tarif de l’objet en précommande à 379$. Par contre, la solution de base sera proposée à 529$ une fois la précommande terminée et sera vendue sans stylet ni housse. Ce qui place son tarif de base à 608$ puisqu’il est impossible de se servir de l’engin sans son stylet…

ReMarkable

La ReMarkable embarque un SoC ARM Cortex-A9 associé à 512 Mo de mémoire vive et 8 Go de stockage. Comme elle ne dispose pas de lecteur de cartes, il faudra donc s’en contenter. Il faut bien relativiser ce manque puisque chaque page manuscrite que vous sauvegarderez dans l’engin ne pèsera pas bien lourd et qu’il sera très difficile de  remplir ne serait-ce qu’un demi gigaoctet de la tablette avant de devoir la “vider” via son wifi.

ReMarkable

Là où cela posera peut être plus de problèmes, c’est uniquement si vous comptez aussi sur l’objet pour transporter vos fichiers PDF ou vos ePUB. A noter que la batterie annoncée est une 3000 mAh, une capacité largement plus imposante que la plupart des liseuses ce qui pourrait en faire un engin techniquement capable de tenir de longues, très longues périodes sans recharge. A noter d’ailleurs que la charge se fait via un simple câble MicroUSB classique.

ReMarkable

Le système embarqué est un dérivé de Linux créé sur mesures pour la ReMarkable et baptisé Codex. Il n’est pas fait mention de son évolution ou d’un éventuel développement OpenSource. Le plus embêtant est peut être qu’à aucun moment on ne nous parle d’OCR ou de reconnaissance d’écriture des notes manuscrites. Ce qui sous entend que l’exportation des pages manuscrites resterait sous forme d’images et que ce serait à l’utilisateur de les passer par un logiciel externe pour les faire reconnaître. Pas impossible mais c’est peut être le petit plus que l’on attend de ce genre de solution aujourd’hui.

Minimachines.net 2015-04-23 13_52_18

Reste la grande question, est-ce du bluff ? La Noteslate a été annoncée en 2010 et n’a jamais été commercialisée. La boite a tenté un comeback en 2014 puis en 2015 avec la Noteslate Hero mais à ce jour jamais rien n’a été produit avec ce nom et ce concept sur le marché. En fouillant un peu la toile, j’ai pu trouver une interview de Magnus Wanberg le CEO de ReMarkable. Interview qui explique le concept de la société, le pourquoi ils ne voulaient pas passer par une plateforme de Crowdfounding comme Kickstarter.

Minimachines.net

Le CEO de ReMarkable, Magnus Wanberg, au centre (Shifter)

Difficile de ne pas se rappeler l’histoire de la Noteslate. Le site de ReMarkable accepte les pré-commandes, les encaissera d’avance mais indique qu’il sera possible d’annuler celle-ci n’importe quand tant que votre ardoise ne sera pas livrée… Il est pourtant difficile de faire confiance dans ce genre de promesses aujourd’hui. De nombreux sites ont profité de ce genre de “réservation” pour encaisser des précommandes par centaines ou par milliers avant de disparaître dans la nature. C’est encore le cas avec PGS Lab aujourd’hui après l’échec de leur ridicule campagne de financement sur Kickstarter. D’un autre côté le tarif en précommande étant presque divisé par deux, il est difficile de rester insensible à celui-ci si le concept de ce genre de liseuse-ardoise vous intéresse…

La ReMarkable ne sortira pas avant Août 2017… Il reste donc du temps avant de voir la fin de la période de précommande. Le temps pour la boite de proposer des produits en tests et d’avoir plus de recul sur son existence et sa technologie. Histoire de ne pas investir plusieurs centaines d’euros à l’aveuglette. Attendre me semble donc l’action la plus sage aujourd’hui face à cette annonce.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 1 décembre 2016 - 14 h 42 min

    Intéressant ! Après, je trouve le prix très cher pour ce que c’est. 300€ ok, mais 379 ou 529… Je comprends les efforts que l’innovation, mais la marge que se fait Remarkable semble extrême.
    Sinon quelqu’un peut-il me dire si l’OCR a progressé ces derniers temps ? Je me souviens d’un Scan de texte écrit depuis Word contenant pas mal de coquilles. Merci.

    Répondre
  • 1 décembre 2016 - 17 h 09 min

    il ne s’agit pas à proprement parler d’OCR puisque ici il faut reconnaitre de l’écriture manuscrite ! l’avantage normalement c’est que si les mouvements du stylo sont enregistrés (un peu comme une trace GPS) alors le système de reconnaissance a accès à la dynamique d’écriture. Quelques logiciels pro type myscript.com propose des solutions assez performantes.
    Cela marche très bien sur des questionnaires pour le texte libre, c’est un peu plus compliqué.

    sinon microsoft avait une offre dans windows server 2008, je ne sais pas si elle a était déployé dans windows 10

    Répondre
  • 2 décembre 2016 - 9 h 27 min

    Elle a un rétroéclairage ?
    En tout cas intéressante, mais chère.
    Comme dit précédemment autour de 300€ ça va, plus c’est pas la peine.

    Répondre
  • 2 décembre 2016 - 14 h 06 min
  • 7 décembre 2016 - 0 h 06 min
  • 7 décembre 2016 - 0 h 09 min

    @Bart: Oui mais ce genre de trucs n’a pas de mémoire, c’est juste un écran LCD qui s’efface d’une page à l’autre… Comme une ardoise.

    Répondre
  • 13 octobre 2017 - 10 h 48 min

    Je reçois ma tablet Remarkable normalement mardi prochain 17/10/2017, donc on verra bien si elle permet de remplacer tous les papiers qui sont sur mon bureau.

    Répondre
  • 13 octobre 2017 - 14 h 15 min

    @SUIRE: Je serais super intéressé par un retour (et des photos) !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *