PGS Lab : Annulation de la campagne Kickstarter de la Console PGS

Fin de partie sur Kickstarter pour la console PGS, la campagne s’arrête quelques jours seulement avant la fin de l’aventure alors même que le financement avait atteint plus de 300%. Ce produit, sujet à de fortes polémiques, ne verra donc jamais le jour ? La marque PGS Lab assure que si et change son fusil d’épaule en assurant avoir trouvé les partenaires investisseurs pour lancer le produit en solo.

Je vous ai déjà parlé de PGS Lab à de trop nombreuses reprises, ceux qui me suivent sur Twitter ont eu droit à plus d’infos encore, ce produit très séduisant sur le papier est une console de jeu PC qui embarquait un double écran tactile dont un QHD, un système de mini joysticks, un processeur Intel et Windows 10. De quoi faire tourner les jeux PC de manière fluide en HD d’après les auteurs et ainsi devenir la console PC portable la plus aboutie du marché. Ah ! Dernier détail ! Cette console était vendue pour une somme dérisoire au vu de son équipement.

Minimachines

Vous retrouverez tout le détail de ce qui cloche dans ce produit dans ce précédent billet, de la conception au tarif, des promesses de PGS Lab aux composants, rien n’était techniquement possible dans ce projet. Et, au fur et a à mesure que les mises à jour de la campagne apparaissaient, l’ensemble du financement paraissait de plus en plus suspicieux. L’annonce qu’un membre de l’équipe avait réussi à trouver un moyen de doubler les performances d’un processeur Intel Atom était sans doute le moment le plus délicieusement ridicule de cette histoire.

Malgré les mises en garde et le côté trop alléchant de l’affaire, le projet avait donc largement dépassé les besoins de financement demandés : 300 000$ récoltés pour 100 000$ de financement. Pourtant, PGS Lab a décidé d’arrêter la campagne Kickstarter à 7 jours de la date butoir. Son explication est des plus vaseuses : “Nous avions un accord avec nos investisseurs stipulant que nous devions finir la campagne, mais notre dernière réunion a débouché sur un nouvel accord nous autorisant à créer notre produit quoi qu’il arrive“.

Donc, parce que leur investisseur leur dit qu’il sera possible de financer le produit quoi qu’il arrive, les gens de PGS Lab s’autorisent à cracher sur les centaines de participants à leur campagne et surtout sur 300 000 bons gros dollars de pré-financement. Cela parait d’une logique tout à fait étonnante.

La vérité est plus probablement tout autre, Kickstater a du voir la levée de boucliers de nombreux sites et les commentaires de nombreuses personnes sur la campagne. Le site a du avoir quelques alertes et doutes sur le produit. Même sans être expert, l’attitude de PGS Lab était suspecte. Dans l’activité de la campagne des centaines de commentaires étaient étranges. Ceux-ci étant systématiquement postés par de nouveaux profils créés le jour même et employant tous le même mauvais anglais que les intervenants de PGS Lab, l’activité n’a pas pu échapper à KS.

Je suppose donc que les équipes de Kickstarter ont mis un coup de pression aux responsables de la campagne en leur demandant de montrer le fameux prototype promis en action. Enfin autre chose que la coque imprimée en 3D avec un écran posé dessus du début de la campagne. Ecran qui s’avérait être alimenté en image par une bête Surface 3 via un câble HDMI. Faute de prototype viable, les équipes de PGS Lab ont donc joué la carte de l’annulation pour éviter de voir la campagne être annulée par Kickstarter.

PGS Lab : J’annule tout et je m’en vais comme un prince.

Tellement princier PGS Lab qu’ils rajoutent une grosse poignée de cerises sur le gâteau, pour nous mettre à l’amende et nous faire regretter, je suppose. Les équipes annoncent pouvoir financer tous les éléments de la campagne d’investissement, les fameux “Stretch goals” de Kickstarter. Tous sauf la résistance à l’eau puisque ce n’est pas vraiment compatible avec le fait de devoir coller un ventilo dans l’engin.

Mieux, ils vont rajouter des bonus  : Infrarouge, NFC, moteurs haptiques, radio FM, machine à café, et évidemment leur overclock magique de processeur permanent…

De quoi bien faire réagir ceux qui croyaient encore au produit…

Minimachines

Attention arnaque !

Et c’est là que les nouveaux problèmes commencent. Si les gars de PGS Lab font leur numéro de claquettes en sortant de scène, ils n’oublient pas d’indiquer qu’il est tout de même possible de financer à nouveau leur produit à l’avance. Directement sur leur site, via un paiement en réservation d’une console PGS Lab pour 299$ au lieu de 360$ à l’hypothétique commercialisation de leur produit. Pour ce faire, ils passent par une plateforme tierce qui s’appelle trycelery.com. Mais il ne s’agit ici que d’une plateforme de réservation et de paiement améliorée permettant à PGS Lab de récolter les fonds. Il n’y a aucune surveillance du projet de la part du système. Que vous soyez livrés ou non leur importe peu, vous serez prélevés quoi qu’il arrive.

Pourquoi annuler les centaines de réservations faites auprès de Kickstater d’un côté et en demander de nouvelles de l’autre ? Pour cette bonne raison que Kickstarter demande des comptes et joue le rôle de tiers de confiance en empêchant de piocher dans la caisse avant la fin de la campagne. Si PGS Lab avait pu prendre les 300 000$ récoltés et disparaître dans la nature, ils l’auraient sans doute fait. Avec leur réservation en direct, plus de problèmes, chaque centime investit disparaîtra  à coup sûr au fond de la poche d’un des membres Russes1 de PGS Lab.

Un bon conseil, n’y allez pas, oubliez la console PGS, ce n’est que du vent. L’équipe mise en place par PGS Lab est constituée d’un designer et d’un expert en relations publiques, les membres de l’équipe filmée pour le clip de campagne sont des acteurs. Aucun produit n’aboutira chez ces gens. Ils n’ont aucune compétence en électronique et ne savent absolument pas de quoi ils parlent en termes de technique.

Comme prévu, la console PGS était un scam, fin de l’histoire.

Mise à jour : Gearbest, cité par PGS lab comme une future plateforme de distribution de la console, me confirme n’avoir jamais eu de relation avec PGS Lab. Une distribution plus hypothétique que concrète de leur futur produit miracle donc.

 

Notes :

  1. Si le projet apparaît comme étant situé au Michigan sur Kickstarer ce n’est qu’une boite postale, tous les membres de l’équipe sont Russes.
17 commentaires sur ce sujet.
  • 25 juillet 2016 - 11 h 32 min

    MDR , ta’avais alors parfaitement raison pierre et je suis d’accord avec ton analyse

    Dommage ce genre de console peut être cool pourtant …
    Mais deja je comprends pas pourquoi personne va voir chez amd , ils ont des puces tout de mêmes, et vu que personne les utilises elles doivent pu rien valoir, en plus les apu ont une très bonne partie graphique ! Un projet comme ceci doit être réalisable mais peut etre plus avec un proco ARM du style nvidia K1, bref on verra la suite bientot je pense =p

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 11 h 40 min

    Merci Pierre pour ton analyse pertinente qui depuis le début a levé le voile sur les méthodes de plus en plus élaborées par les scammers sur les plateforme de financement participatif pour soutirer des sousous.

    Cette fois ci n’était pas la bonne pour eux ! Dommage, bonne com, joli site, vidéos très bien réalisées avec de jolis acteurs (c’est super crédible quand tu n’as absolument que des “top models” dans une team hi-tech)…

    Si beaucoup plus faisaient comme toi un travail d’analyse en profondeur je pense que beaucoup de ces financements participatif frauduleux capoteraient.

    En tout cas ça a été drôle de voir le feuilleton PGS se dérouler exactement comme tu le prédisais…. ça ne sortira jamais / arnaque / trop beau pour être vrai / irréalisable

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 11 h 57 min
  • 25 juillet 2016 - 12 h 28 min

    @Dimitri:
    “vidéos très bien réalisées avec de jolis acteurs (c’est super crédible quand tu n’as absolument que des « top models » dans une team hi-tech)…” le cliché typique qui voudraient que tous les ingénieurs/geek/scientifique ne soient jamais jolis, ne puissent pas être top model et avoir une bonne diction…
    C’est vraiment le dernier des arguments ! Les vraies raisons de douter étaient déjà évoqué par Pierre, la plastique des gens dans leurs vidéos on s’en contrefout.

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 14 h 19 min

    @tiliarou: Roh la mauvaise foi… avoue que ça te fait titiller un peu de ne voir __QUE__ des top models dans la vidéo. Bien entendu qu’il y a des gens beaux dans le hi tech, comme chez les avocats, les éboueurs ou les arnaqueurs… mais là c’est une très belle brochette bien “sélectionnée” ;)
    La bise !

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 15 h 03 min

    Oui y’a de ça j’avoue, mais ça m’a tout de suite fait tiquer…
    C’est vrai que quand il n’y a QUE ça le doute s’installe, mais d’un autre côté, dans ce genre de vidéo ils essaient de prendre les dev les plus charismatiques et agréable à regarder/entendre, donc même pour un produit fiable on peut avoir seulement les “plus beaux” sur la vidéo
    Bref, j’ai sûrement été un peu trop virulent, mes excuses.

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 15 h 31 min

    @tiliarou : ce que voulait dire Dimitri, c’est que c’était trop pour être vrai, et je suis d’accord avec lui (pas de jugement de valeur) ! ça m’a fait plus pensé à la pub “Stick Large Nennen” des nuls qu’au KickStarter pour la pebble par exemple.

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 15 h 45 min

    @Pierre : “Ils n’ont aucune compétence en électronique et ne savent absolument pas de quoi ils parlent en termes de technique.”

    et j’ai envie de dire : heureusement pour ceux qui ont participé au financement.
    S’ils ne s’étaient pas lancés dans une escalade de fonctionnalités plus farfelues les unes que les autres, qui aurait pu sentir l’arnaque ?

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 16 h 28 min

    @tiliarou: Pas de problème !! c’est moi qui me suis mal exprimé.

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 16 h 44 min

    Concernant la GOD Win, ça a l’air de mieux tenir la route. J’ai la version Android et c’est vraiment très bien … J’ai suivi le feuilleton Pandora suffisamment longtemps pour me faire passer l’envie d’essayer la Pyra (en admettant que j’ai eu le budget), mais ne regrette nullement l’achat de cette petite console d’émulation.

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 16 h 46 min
  • 25 juillet 2016 - 16 h 53 min

    Comme prévu, la console PGS était un scam, fin de l’histoire.

    Un scam ou personne n’a été arnaqué ????

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 17 h 16 min

    @wanou: Oui. On peut être arreté pour tentative de vol, ou tentative d’escroquerie. Une tentative de scam qui est évitée grâce à la vigilance de différents acteurs reste un scam…

    Ce n’est pas parce qu’il n’a pas atteint son but que la motivation de base a disparu.

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 17 h 16 min

    @Dimitri et @tiliarou: Les lecteurs de Minimachines > Les autres lecteurs.

    Répondre
  • 25 juillet 2016 - 18 h 48 min

    au moins avec KK ont est débité a la fin de la campagne, du coup, ils les utilisateurs ne ce sont pas fait avoir, aucun debitement sur carte de credits.

    J’espere que KK vont réclamer leur dû, soit 5%. Mais malheureusement ils ne le feront pas…

    Par contre trycelery.com ou indiegogo ont en a rien a faire des sous

    Répondre
  • 26 juillet 2016 - 21 h 02 min

    Le fake qui puait a des kilometre à la ronde, même si c’est la console qu’on reve, elle n’est pas pour aujourd’hui.

    Répondre
  • 7 octobre 2016 - 0 h 08 min

    […] Mise à jour : La campagne a été auto annulée par PGS Lab. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *