Pine64 Ox64 : un clone du Pico2040 sous… SoC Risc-V

Proposée entre 6 et 8$, la carte Pine64 Ox64 ressemble très fortement à une version Risc-V du Raspberry Pi Pico2040.

C’est une puce Bouffalo Lab BL808 que l’on découvre sur ce Pine64 Ox64. Une marque pas très connue mais qui développe de nombreuses solutions Wi-Fi, Zigbee et autres développements dans les semi conducteurs. La marque a, par exemple, rejoint le consortium en charge de Matter dont nous parlions il y a peu

Ce SoC RISC-V a la particularité d’embarquer deux coeurs, un Alibaba T-Head C906 cadencé à 480 MHz et en 64 bits ainsi qu’un second Alibaba T-Head e907 à 320 MHz cette fois si en 32 Bits. Les deux coeurs sont associés à un NPU, une unité d’accélération IA, BLAI-100. Le tout est adossé à 64 Mo de mémoire vive et 128 Mo de mémoire flash que l’on peut étendre avec un lecteur de cartes MicroSD.

L’idée est donc de proposer une solution très semblable dans le format à un RPi RP2040 puiqsue les deux cartes mesurent 51 x 21 mm. Mais avec une solution RISC-V. On pourra faire tourner différents systèmes avec pour retrouver des fonctionnalités de programmation très avancées. Si la machine sera évidemment trop lente pour faire fonctionner un Linux dans le sens traditionnel du terme, il sera possible de profiter de versions adaptées pour des usages particuliers. On imagine tout l’intérêt de pouvoir faire un suivi précis de fonctionnalités relevées et pilotées par ce type de carte. La possibilité de monter une horloge sur les GPIO de l’ensemble ouvrant également d’énormes possibilités de programmation. Ave ce genre de module on peut imaginer de nombreux usages associés à une programmation très fine et de l’IA.

La Pine64 Ox64 propose un module Wi-Fi5, du Bluetooth 5.2 ainsi que le protocole Zigbee et pourra donc s’insérer dans un catalogue très large d’objets programmables pilotés via un réseau. Si, pour le moment, ce genre de solution est encore assez chère si l’on s’en réfère à CNX-Software qui donne ce tarif entre 6 et 8$, il ne s’agit que des premières versions du genre et le passage à une solution RISC-V sans royalties pourrait intéresser des fabricants pour proposer des interfaces programmables et très accessibles.

Le prix de 6$ concernerait une version basique avec 16 Mo de mémoire flash et pas de lecteur de cartes MicroSD. Une solution largement suffisante pour piloter une prise connectée ou un détecteur basique. Pour 8$, on grimperait à 128 Mo de mémoire flash avec un lecteur de cartes MicroSD. Dans ce cas, il serait par exemple possible de faire tourner une version basique de Linux associée à une IA entrainée pour de la reconnaissance d’objet. 

La Pine64 Ox64 propose un port USB 2.0 Type-C OTG pour s’alimenter en 5V/0.5A et se programmer, 26 broches GPIO, deux lignes MIPI CSI pour ajouter des caméras ainsi que tout un panel d’extensions optionnelles permettant de connecter un port Ethernet 10/100 ou une webcam associée à un système de micro et de haut parleur.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

8 commentaires sur ce sujet.
  • 12 octobre 2022 - 13 h 35 min

    64Mo de ram !
    On est clairement à la limite entre un microcontrôleur et un processeur d’application… surtout s’il est possible de l’entendre via une puce externe.

    après tout, la plupart des routeurs wifi ont cette quantité de RAM…

    Répondre
  • ben
    12 octobre 2022 - 13 h 52 min

    @Charly:
    Et encore 64Mo de ram c’est plutôt l’ancien standard, maintenant c’est plus.

    Répondre
  • 12 octobre 2022 - 17 h 44 min

    Autant de puissance dépasse clairement le cadre d’utilisation d’un Pico2040 (ce dernier étant plus en frontal avec des petits CPU 16 bits comme l’arduino).

    Ce sera dommage de se cantonner à du relais avec ça, alors qu’on peut piloter des écrans TFT et faire beaucoup beaucoup plus. A se demander s’il reste de la place pour ce genre d’acteur entre les divers étages de solutions de cartes de dev : Arduino/Pico, Cortex/STM, Rpi/xPi, PC ?
    Après, on ne va pas se plaindre d’avoir du choix ; mais trop de choix tue le choix.

    Répondre
  • 12 octobre 2022 - 17 h 51 min

    Je rebondis sur un truc : Bouffalo, Alibaba … on est pas dans la caricature des noms, là ?

    Répondre
  • 12 octobre 2022 - 19 h 48 min

    @StarDreamer: C’est leur exotisme à eux ?

    Répondre
  • 14 octobre 2022 - 13 h 05 min

    On est assez proche d’un raspeberry PI zeroW

    Répondre
  • 16 octobre 2022 - 11 h 51 min

    une carte intéressante par contre quelque erreur typographique:
    Wifi4 (2.4Ghz) au lieu de Wifi5
    Memoire 2Mo (16Mb) au lieu de 16Mo
    Memoire 16Mo (128Mb) au lieu de 128Mo

    les plus par rapport a un esp32-S3 :
    – Fréquence cpu x2
    – Ram 64Mo contre 8Mo
    – compatible Zigbee
    – le prix
    à voir si c’est carte sera compatible Circuit Python (simplicité de développement)

    Répondre
  • 666
    30 octobre 2022 - 2 h 42 min

    @CoOlibry: Exactement, et plus précisément l’unité des mémoires est en méga bits et non en méga bytes (méga octets en français). 1 méga bytes (octet) et égale à 8 Méga bits.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *