MeLE Quieter2 : un MicroPC fanless sous Celeron J4125 à 203€

Le MeLE Quieter2 est un minuscule PC sous Windows 10 qui propose dans un format de poche tous les éléments nécessaires à un usage multimédia ou bureautique.

Mise à jour : L’engin est en promo à 203.03€

13.1 cm de large, seulement 8.1 cm de profondeur et 1.83 cm d’épaisseur, le MeLE Quieter2 est un minuscule PC qui fonctionne de manière totalement passive. Pas de ventilateur, pas de stockage mécanique, insensible aux secousses et à la poussière, ce PC de 203 grammes est à la fois un compagnon ultraportable mais également une solution pouvant devenir totalement invisible.

Mele Quieter2

Avec une connectique complète, une certaine évolutivité et une finition exemplaire, le MeLE Quieter2 est une bonne surprise. Son équipement interne est assez complet et il est suffisamment performant pour assumer la plupart des tâches quotidiennes. 

Le Celeron J4125 est une puce Gemini Lake Refresh qui développe 4 coeurs fonctionnant de 2 à 2.7 GHz avec 4 Mo de cache et 10 watts de TDP. Une puce qui propose un circuit graphique UHD 600 aux capacités évoluées avec 12 EU, la prise en charge d’affichages en UltraHD et une décompression matérielle des formats vidéos les plus gourmands. Il est ici associé à 8 Go de mémoire vive LPDDR4 soudée et 128 ou 256 Go de stockage eMMC de base également intégrés à la carte mère. 

Mele Quieter2

Cette base déjà solide bénéficie d’une possibilité d’évolution puisque la carte propose un slot M2 2280 gérant à la fois du SATA et du PCIe NVMe. On pourra donc ajouter un stockage supplémentaire en SSD très rapide – et pas trop chaud en fonctionnement – au MeLE Quieter2 pour obtenir d’excellentes performances. Pour être très clair, le trio Celeron J4125, mémoire et stockage proposé peut venir à bout de la totalité des tâches bureautiques classique demandées à un PC aujourd’hui. Cet engin saura lire vos vidéos UltraHD sans faillir, pourra effectuer de petites retouches d’images, surfera sans soucis sur le web et aura même la possibilité de piloter plusieurs affichages UltraHD. Cet engin, aussi compact soit t-il, est capable de remplacer une tour vieillissante pour des usages informatique classiques. Avec bien plus de confort pour les plus vieilles, une facture énergétique largement inférieure et un confort sans équivalent. Fixée au dos d’un écran ou posée sur une table la machine saura rendre d’excellents services pour une personne ne cherchant qu’un poste de surf, web et multimédia classique.

Mele Quieter2

La connectique est très impressionnante compte tenu de l’encombrement proposé : pas moins de quatre ports USB 3.0 type-A, deux sorties HDMI 2.0, une prise jack audio combinant casque et micro, un lecteur de cartes MicroSDXC permettant d’étendre encore le stockage, un port Ethernet Gigabit pour épauler le module Wifi5 et Bluetooth 4.2 et enfin un port USB Type-C servant à alimenter l’ensemble via un bloc secteur. Je me demande d’ailleurs si il n’est pas possible d’utiliser assez facilement une batterie comme un onduleur pour ce genre d’engin.

Le MeLE Quieter2 propose également un système antivol Kensington Lock pour le fixer à un mobilier en cas d’utilisation en public. C’est typiquement le genre d’engin qui peut venir trouver sa place dans une salle d’attente ou équiper un écran pour de l’affichage numérique. Le BIOS permet d’ailleurs le Wake On Lan pour allumer le PC à distance via le réseau Ethernet mais aussi la remise en route après une panne de courant et un réveil programmable. 

Mele Quieter2

Mieux, le MiniPC propose une fonction de réinitialisation automatique qui permet de retrouver un système d’exploitation neuf à chaque redémarrage… C’est typiquement utile dans des lieux publics. L’engin pourra s’allumer automatiquement le matin, tenir une session utilisateur toute la journée, s’éteindre le soir et retrouver le lendemain un système propre et sans aucune altération. Parfait pour un usage public.

Mele Quieter2

L’ensemble est enfermé dans une coque compacte, entièrement en métal, qui se démonte facilement en ôtant 4 vis pour ajouter un SSD M.2 2280. La coque, percée de 2 trous est prévue pour être accrochée facilement à un support. L’engin est enfin préinstallé avec Windows 10 Pro mais supportera sans encombre des distributions Linux.

Mele Quieter2

Proposée à 203.03€ sur AliExpress dans la boutique officielle de la marque, le MeLE Quieter2 semble être une excellente machine pour de multiples usages. Du PC bureautique simple et pas cher pour des usages basiques complets allant du web au traitement de texte ou pour devenir un poste de consultation automatisé en passant par de l’affichage numérique ou même le pilotage d’un outil comme une imprimante 3D… Le MiniPC parfait à ajouter à un vidéo projecteur intégré dans un plafond ou à cacher derrière un téléviseur. C’est également une excellente solution de dépannage à transporter avec soi pour remplacer un poste. Ma seule inquiétude vient du fait de pouvoir dissiper correctement les 10 watts de TDP du processeur Celeron J4125 sans problèmes. Si ce “détail” est géré de manière efficace, alors ce MiniPC sera franchement intéressant à surveiller pour certains profils. Que demander de mieux à un MiniPC que d’être invisible, inaudible et adapté pour des usages courants ?

Je vais essayer d’en obtenir un pour test.

Source : AndroidPC.es


secret
155 commentaires sur ce sujet.
  • 24 mai 2021 - 16 h 58 min

    @Magentix: Tu vas t’en servir pour piloter un réseau ou pour autre chose ? J’ai un lecteur qui se sert de ce MiniPC comme miniserveur Apache pour tester des trucs en local avant déploiement. Apparemment ça fonctionne très bien pour lui.

    Répondre
  • 24 mai 2021 - 17 h 04 min

    @Pierre Lecourt: idem, je souhaite l’utiliser comme miniserveur Apache mais pour servir uniquement du site statique. Je pense que ça va largement le faire :)

    Répondre
  • 24 mai 2021 - 17 h 05 min

    @Magentix: Ok, si tu as 5 minutes je suis hyper preneur d’un retour pour cet usage :) Merci !

    Répondre
  • 24 mai 2021 - 17 h 12 min

    @Pierre Lecourt: yes je fais un retour d’ici jeudi ou vendredi, une fois tout en place.

    Répondre
  • 24 mai 2021 - 21 h 50 min

    Est ce que quelqu’un sait si le port usb-c de l’alimentation permet aussi l’affichage, cela serait génial pour ne brancher qu’un cable usb c entre l’appareil et un écran qui gère le tout. Merci.

    Répondre
  • 25 mai 2021 - 9 h 20 min

    @Dadoo: ça aurait été sympa mais il semble que ce ne soit pas le cas.
    Extrait de la fiche produit AliExpress : “1x USB type-c (uniquement pour l’entrée d’alimentation: 12V2A)”

    Répondre
  • 25 mai 2021 - 12 h 46 min

    bonjour, est ce qu’il y a une manip particulière pour obtenir un prix < 200e ?
    moi il est à 267e même si je clique sur le lien de la promo…

    Répondre
  • 25 mai 2021 - 13 h 18 min

    @eric: Non c’est juste que la fête est finie.

    Répondre
  • 25 mai 2021 - 20 h 50 min

    @Pierre Lecourt: Donc petit retour rapide sur l’utilisation du Quieter2 comme serveur Apache pour du site statique.

    La machine est branchée en RJ45 sur une freebox avec redirection des ports 80 et 443. C’est un Debian Buster 10.9 ultra basique avec uniquement Apache (pas de desktop).

    Sur un site statique (HTML) j’ai lancé un test k6 avec 22856 requêtes HTTP sur une minute (soit 380reqs/s). Les 4 coeurs sont montés au maximum à 60%. Le CPU ne dépasse pas les 30°. ça tourne parfaitement bien.

    Pour ce genre d’utilisation c’est top, à côté d’une box ça ne prend pas de place, ça ne consomme pas grand chose (un peu moins de 2w sans disque supplémentaire quand il ne se passe rien). Pour héberger à la maison un ou plusieurs sites générés avec des solutions comme Hugo ou jekylls c’est génial. Je pense qu’un LAMP tournerait aussi très bien pour du WordPress par exemple.

    Pour l’installation j’ai d’abord configuré un FreeBSD puis un Debian. Dans les 2 cas j’ai eu les mêmes erreurs (la compatibilité Linux dans le Bios a été sélectionnée).

    Les premières erreurs étaient liées au bluetooth / wi-fi :

    – bluetooth hci0: firmware: failed to load rtl_bt/rtl8821c_fw.bin (-2)
    – Bluetooth: hci0: RTL: firmware file rtl_bt/rtl8821c_fw.bin not found
    – r8169 0000:02:00.0: firmware: failed to load rtl_nic/rtl8168h-2.fw (-2)

    Je n’en ai pas l’utilité mais j’ai corrigé sur Debian par l’installation des paquets firmware-realtek et firmware-misc-nonfree (archive non-free). Cependant je ne suis pas allé plus loin, je n’ai pas tenté de les configurer.

    Ensuite c’est de l’erreur ACPI :

    – ACPI Error: No handler for Region [ECF2] (000000004d8baf3e) [EmbeddedControl] (20180810/evregion-132)

    Ce genre de problème dépasse un peu mes connaissances, de manière générale ce n’est pas problématique et on peut choisir de l’ignorer (sur FreeBSD c’est quand même un peu pénible au démarrage). Après il y a peut être moyen de bidouiller dans le bios (qui pour le coup est très complet).

    Répondre
  • 25 mai 2021 - 21 h 12 min

    ha dommage… j’attendrai tranquillement votre test alors @Pierre Lecourt

    Répondre
  • 25 mai 2021 - 21 h 20 min

    70 euros de plus et ce n’est toujours pas la version 256go de ssd, c’est abusé je trouve :)

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 8 h 00 min

    Avis au possesseur de la machine @VincenF, @bruno, @jpe, @Magentix, et comme le dit @Colin, il est plus que probable que le port d’alimentation utilise une connectique USB-C mais avec une alimentation non standardisé de 12V 2A. Il semblerait, selon les maigres revues présentes sur Internet, qu’aucune des 16 broches de données ne soit existantes ou connectées, qu’il n’y ait donc aucune négociation sur la livraison de courant (pas de PD). De fait ce port ne pourrait être employé que pour l’alimentation, celle-ci pourrait être éventuellement difficilement remplaçable (selon les broches utilisées).
    Enfin il semble que cela soit également le cas pour le Minisforum HM-80.
    Dans ces cas-là, l'usage de la connectique USB-C semble engendrer des économies de coût par le volume (nombre de ports utilisé dans les différentes gammes et sur les blocs), nous remarquerons d'ailleurs que les constructeurs/revendeurs, n'utilisent pas les logos PD ou USB données, ils n'en ont formellement pas le droit mais tendent à entretenir ambiguïté dans la communication de vente.

    Répondre
  • 26 mai 2021 - 13 h 03 min

    @Magentix: Grand merci pour le retour très complet :)

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 13 h 21 min

    Bonjour, un Celeron J4125 de 10W qui date de 2019, soit 3ans, est ce que cela peut etre viable??

    pour une utilisation quotidienne classique ( internet, bureautique) utilisation je dirait classique…

    Cela m’interesserais beaucoup comme engin pour un enfant ( 10 ans)

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 13 h 29 min

    @haze: Viable pour ? Si a 10 ans il fait du calcul intensif, de la création 3D ou du montage vidéo en UltraHD… Alors non. Mais si il surfe un peu, lance des petits jeux, fait un peu de travail bureautique, des petits montage audio/photo/vidéo, lance des outils éducatifs, du Scratch, du Arduino, du Python, du Sketchup ou autres outils de ce type alors c’est parfait. J’ai un Transformer Book T100 qui tourne toujours à la maison pour ces usages là et il est vraiment moins performant que ce type de machine.

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 17 h 03 min

    @Pierre Lecourt: Et pour un adulte qui doit répondre à ses mails, faire quel bureautique et consulter internet avec quelques visionnages de video Youtube?

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 17 h 27 min

    @Mircien: Aucun soucis non plus. Le mythe du Celeron incapable de quoi que ce soit est savamment entretenu mais j’ai fait des trucs incroyables avec un pauvre Celeron N4100 moins performant. Ces tâches peu intensives ne sont vraiment pas un problème pour ce type de machine.

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 18 h 05 min

    @Pierre Lecourt: Merci Pierre pour ton conseil.Je vais le commander. Je vais acheter un grand écran et j’accrocherai le micro PC derrière l’écran.

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 18 h 43 min

    @Magentix: pour le wifi c’est pas compliqué tu charge le module avec dkms, google est ton amis. j’ai installé une mint debian sur un nvme , pour garder un windows pour mon épouse, ça sort sur 2 écrans et pour le moment ça tourne très bien, y compris en retouche d’image gimp

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 20 h 13 min

    @jean verger: oui je n’ai juste pas insisté sur le sujet car pas besoin du wifi dans mon cas.

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 20 h 20 min

    Pour aller dans le sens de Pierre, étant moi même assez méfiant au sujet des celerons (versions volontairement physiquement bridées par intel), le processeur ne fait pas la machine.

    La façon dont la carte mère exploite le processeur peut vraiment faire la différence entre deux machines pareillement équipées en proc et dont l’une est un veau et l’autre une bonne affaire.

    Du coup comment choisir ? Perso j’attends le test du MeLe Quieter2 par Pierre pour me décider. D’ici là, la machine sera peut-être en 256go ce qui serait parfait pour moi…

    Répondre
  • jp
    28 mai 2021 - 20 h 52 min

    J’ai eu quelques crashs aléatoires avec cette machine sous Linux, quelqu’un a le même souci ? L’écran se freeze et plus rien ne répond lors d’un usage bureautique/internet, c’est assez rare mais ça me l’a fait au moins 2 fois cette semaine.

    La température n’est pas en cause (elle est normale au moment du crash).

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 21 h 30 min

    @SebM
    Merci pour l’info.
    Je me demandais si on pourrait l’alimenter via une powerbank, je comprends que non.
    Donc faut faire gaffe á l’alim et á son cable.
    Faute de négociation alim/pc, est ce qu’une “vraie” alim PD fonctionnerait?

    Répondre
  • 28 mai 2021 - 22 h 36 min

    @jp: Quelle distrib ?

    Répondre
  • jp
    29 mai 2021 - 0 h 22 min
  • 29 mai 2021 - 0 h 24 min

    @jp: Mmmmh merci je verrais si je peux “reproduire” ton bug.

    Répondre
  • 29 mai 2021 - 1 h 40 min

    @haze: c’est plus que largement confortable. Entre deux configs, je l’avais utilisé comme ordi de télétravail branchsé sur un écran 4k pendant plusieurs semaines (bureautique, sessions Citrix, etc…) ça ronronne sans broncher.

    Approuvé par les miens, ton gamin pourra aussi faire du Minecraft avec cette machine sans souci ;-)

    Répondre
  • 29 mai 2021 - 1 h 42 min

    @nouknouk: Pour préciser et éviter les incompréhensions, je parle pas de cette machine la en particulier mais d’une machine équivalente, voir légèrement moins puissante, à base de Celeron j4105

    Répondre
  • 29 mai 2021 - 8 h 23 min

    @VincenF: Je ne sais pas définitivement répondre à la question, je manque d’infos. Voici mon cheminement :
    -Dans la norme USB Power Delivery, toutes versions confondues, les voltages suivants ou leurs combinaisons sont possibles : 5/9/15/20 V et donc 5+9 V, 15+5+9 V (je n’ai jamais vu les deux dernières physiquement). Il n’y a donc aucune sortie possible en 12 V sauf si on utilise le partie PPS ou le partie AVS qui permettent de programmer ou de réguler jusqu’à 12V. Mais ce type d’alimentation sur une machine à 200€ ça n’existera pas en 2021. Dans tous les cas l’usage de l’USB PD nécessiterai que le port ait au moins 4 broches VBUS, 4 broches de masse, les broches CC et VCON présentes et soudées.
    -Les anciennes ou autres normes USB: USB 2.0, USB 3.2, USB BC, USB Type-C ne permettent de proposer que du 2,5 W, 4,5 W, 7,5 W ou du 15 W mais en uniquement en 5V fixe.
    -Ici le constructeur annonce 12 V 2 A, un courant souvent employé sur ce type de machine avec une fiche barillet, les pièces sont faciles à sourcer, très communes et les cables sont fins si suffisamment courts donc les coûts sont très bas. Il n’y aucune signalétique officielle USB PD, ni USB autres d’ailleurs sur le port.
    -J’ai trouvé trois revues de la machine, une en chinois et deux en anglais: pas de mentions spécifiques autour de l’alimentation. Quand je regarde les photos de la carte mère pas de contrôleur de port USB Power Delivery, pas de traces sortant sur la majorité des broches du ports. Mais je n’ai aucune idée si les photos ou les images des vidéos sont vraies ou pas et le niveau de détails ou de qualités ne me permet pas d’être certain.
    -Le constructeur pourrait employer un protocole propriétaire mais largement commun à d’autre chargeur, d’autre générateur (powerbank). Cette hypothèse est plausible mais ça ne nous avance guère tant que celui-ci n’est pas annoncé et identifié sur des périphériques compatibles;

    Pour répondre enfin à la question une alimentation PD ne fournit que le défaut de la norme USB Type-C à un périphérique ne supportant pas le PD par mesure de sécurité : 15 W en 5 V 3 A. Donc ça ne fonctionnera pas ici pour la machine.

    Répondre
  • 29 mai 2021 - 9 h 02 min

    Perso, commandé de Chine il y a 3 ou 4 jours, et le vendeur m’a contacté hier de lui même pour me dire qu’il y avait de nouveau du stock en Pologne et me demander si je préfère qu’il me l’envoie de là plutôt que de Chine pour éviter les soucis de taxes. Cool.
    Super machine sur le papier en tous cas, j’ai hâte de tester.

    Répondre
  • 29 mai 2021 - 9 h 15 min

    @VincenF: Corollaire si les hypothèses énoncées précédemment s’avèrent correctes : le port de la machine ne risque rien si on lui branche un chargeur USB BC, USB Type-C ou USB PD de 100W ou plus mais la machine ne fonctionnera pas. Par contre le risque existe d’endommager une autre machine si l’on branche l’alimentation du MeLE dessus.

    Répondre
  • 29 mai 2021 - 15 h 50 min

    Question annexe mais relative à ce type de PC…
    Quelqu’un a-t-il commencé à voir des Celeron J4125 apparaître sur des boîtiers multi LAN type Qotom, XCY, ou plus industriels, etc.
    La plupart semble rester sur des Celeron J1900 ou N28/2930 qui ne supportent pas l’AES-NI fort utiles pour en faire des serveurs VPN ou qui passent leur temps à chiffrer/déchiffrer par exemple
    Vu le TDP annoncé, ça devrait pouvoir tenir pourtant.

    Répondre
  • 29 mai 2021 - 23 h 56 min

    Pas mal, mais pas parfait (seulement 8GO – je suppose que c’est une limitation des Atom, et surtout eMMC soudé – je préférerais qu’il n’y ait rien de souder, surtout pour le stockage, en terme de pérenitté).

    Je cherche en fait un peu la même chose pour me faire une ferme de serveurs backends (type kubernetes) (donc sans jamais y brancher d’écrans) :
    – 1 x proc de ce type, ou éventuellement un peu supérieur en puissance, en INTEL
    – 12 GB/16 GB de RAM dans l’idéal, 8GB vraiment au pire
    – 1 x port M.2
    – 2 x RJ45 dans l’idéal, en 2.5 GBps serait un plus
    – GPU aussi minimaliste que possible (mais décodage x265 natif serait un plus)
    – BIOS permettant de booter sur M.2, of course, mais boot réseau en PXE serait un plus
    – si possible, faible dissipation en TDP au final
    – petit format
    – silencieux
    – boîtier métallique serait un plus
    – dans les 2-300€

    La contrainte RJ45 élimine bcp de modèles. Et tous les modèles qui correspondent à peu près ont par contre un GPU un peu costant, dont je n’ai pas besoin, et donc un tarif tout de suite bcp plus élevé…

    Répondre
  • 30 mai 2021 - 10 h 21 min

    @django: odroid h2+

    Répondre
  • 30 mai 2021 - 14 h 23 min

    @django: Tu évoques le mot Atom, ça me fait penser que 01net nous apprends que la NASA utilise des coeurs Atom de la gen Bay Trail pour les caméras de Perseverance et plus précisément le modèle E3845 avec ses 4 coeurs à une fréquence inférieure à 2 Ghz !

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 8 h 15 min

    @SebM:

    Très intéressant comme info !

    bon moi qui cherchait une machine de ce type avec une alim usb c pd, c’est raté !

    à part le M75n (mais qui est un peu trop cher, consomme trop) j’en connais pas

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 18 h 06 min

    Moi pareil, je voulais un pc avec un seul cable usb-c connecté au moniteur pour l’alimentation et l’affichage. Des suggestion ? Merci.

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 21 h 45 min
  • 2 juin 2021 - 6 h 57 min

    @nouknouk: Les infos que je retiens:
    -la puce Wifi/Bluetooth est un RTL8821CE
    -les limitations du processeur en dissipation thermique sont plus contraignante que ne le recommande Intel (table 4-4 p.168) : ce qui laisse à penser que le constructeur a dimensionné sa solution thermique pour une dissipation thermique moyenne de long terme de 8W et pas de 10W comme le modèle le permet.
    -la mémoire est en canal simple
    -le port M.2 distille en PCIe 2.0 mais à 2 voie seulement (attendu car la machine emploi déjà deux composant WiFi et Ethernet sur deux chemin PCI et ne peut faire autrement sauf à utiliser un protocole CNVi Intel pour le WiFi)
    -rien de plus sur la connectique USB-C de l’alimentation sauf que je ne vois touojurs que huit broches de connectées et que les deux puces derrières ne ressemble à aucun controleur PD que je connais
    -la puce eMMC de Stockage, ici une Foresee (Longsys producteur chinois), a des performances abominables.

    Ma conclusion est que cette machine est déséquilibrée: Un celeron J4125 a été choisi là où je pense qu’un N4120 ou un N4020 aurait été mieux placé. Cependant l’effet marketing est meilleur ainsi et peut-être les disponibilités des puces aussi…
    Le choix d’un seul canal de mémoire en 2021 est inacceptable: cela augmente la latence (la vitesse de réponse de la mémoire) de 10 à 20 % car pas d’entrelacement et coupe la bande passante maximale en 2 (impactant seulement pour l’affichage graphique et les applications avec beaucoup d’accès mémoire). Dommage pour le CNVi avec puce Intel sont usage aurait permi de sortir de la puce Realtek WiFi/Bluetooth qui connait des problèmes (matériel/logiciel) sur toutes les plateformes et de recupérer des lignes PCIe pour le M.2. Pour la connectique USB-C de l’alim ça semble toujours un choix industriel et/ou du bluff.

    Répondre
  • 2 juin 2021 - 11 h 37 min

    Désolé pour la double publication, je corrige le lien pour la feuille de données pour Celeron et Pentium Silver.

    Les infos que je retiens :
    -la puce Wifi/Bluetooth est un RTL8821CE
    -les limitations du processeur en dissipation thermique sont plus contraignante que ne le recommande Intel (table 4-4 p.168) : ce qui laisse à penser que le constructeur a dimensionné sa solution thermique pour une dissipation thermique moyenne de long terme de 8W et pas de 10W comme le modèle le permet.
    -la mémoire est en canal simple,
    -le port M.2 est sur du PCIe 2.0 sans MSI-X (normal pour la plateforme) mais à 2 voie seulement (attendu car la machine emploie déjà deux composant WiFi et Ethernet sur deux ports PCIe et ne peut faire autrement sauf à utiliser un protocole CNVi Intel pour le WiFi),
    -rien de plus sur la connectique USB Type-C de l’alimentation : je ne vois toujours que pas assez de broches connectées et aucune puce derrière ne ressemble à un contrôleur PD que je connais,
    -la puce eMMC de stockage, ici une Foresee (Longsys producteur chinois), a des performances très faibles.

    Ma conclusion est que cette machine est déséquilibrée : un celeron J4125 a été choisi là où je pense qu’un N4120 ou un N4020 aurait été mieux placé. Cependant l’effet marketing est meilleur ainsi et peut-être les disponibilités des puces aussi…
    Le choix d’un seul canal de mémoire en 2021 est douteux : cela augmente la latence (la vitesse de réponse de la mémoire) de 10 à 20 % car pas d’entrelacement et coupe la bande passante maximale en 2 (impactant seulement pour l’affichage graphique et les applications avec beaucoup d’accès mémoire). D’un point de vue homogénéité des performances pour des charges de travail type machine de salon, tout en conservant une enveloppe thermique identique, mieux eut valu baisser la référence du processeur et augmenter les canaux, pas sur cependant que les coûts restent identiques. Dommage pour le CNVi avec une puce Intel, leur usage aurait permis de sortir de la puce Realtek WiFi/Bluetooth qui connait des problèmes (matériel/logiciel) sur toutes les plateformes et de récupérer éventuellement 2 lignes PCIe pour le M.2. Pour la connectique USB-C de l’alim ça semble toujours un choix industriel et/ou de l’intox marketing.

    Répondre
  • 3 juin 2021 - 16 h 35 min

    @Dimitri: Les Gemini-Lake et Gemini-Lake-Refresh ne sont pas vendu par Intel pour les PC embarqués ou industriels. Intel maintient des accords d’engagements de vente, de livraison et de tarif si les OEM/ODM s’engage à respecter des contraintes dans la formulation des produits. Ces comportements que d’aucuns jugeraient prédateurs peuvent éventuellement être lié (je donne mon avis là, je n’ai aucune preuve formelle) à ce que nous avons ressenti en temps que consommateur: absence de pile NVMe dans le micrologiciel UEFI jusqu’à il y a peu, limitation du nombre de port Ethernet par machine à 2 et plein d’autres. Mais il change aussi dans le temps en fonction des conditions de marché (concurrence, disponibilité etc…)
    La série des Elkhart Lake contient des produits pour le marché embarqué et industriel dans les série des Atom x62yyzz et x64yyzz qui n’auront pas certaines de ces limites dès le début. Ces produits ont aussi de réelle différence dans les substrats d’enveloppement différents et de calibrage leur permettant des environnements plus rudes, de configuration des montées en fréquence pour une gestion des charges de travail plus prévisible. Il faut maintenant attendre que des solutions soient développées autour dans 6 à 9 mois pour voir notamment des équipements réseaux basés dessus. Je doute que les chinois s’y interesse ou puisse s’y interesser. Par contre les taiwanais (Jetway, Tyan, Gigabyte, Biostar etc) et les américains (Supermicro et les gros) devrait y avoir accès.

    Répondre
  • 3 juin 2021 - 19 h 06 min

    @SebM:
    Aïe, PCIe 2.0 2x, celle-là je m’y attendais pas. Tout juste suffisent pour un ssd SATA. Mais ne surtout pas investir dans du M.2 NVMe alors.

    On dirait que les fabricants confondent parfois micro-machines et machines low-costs.
    Dommage. J’aurai été prêt à allonger quelques billets supplémentaires, pour une machine un peu plus musclé, dans ce même format.

    Répondre
  • 4 juin 2021 - 10 h 38 min

    @TiTi:
    Je pense que c’est une erreur de penser cela. Abreuvés que nous sommes par des outils de comparaisons qui ne reflètent pas les usages commun pour lesquels nous utilisons ces machines(vient par là CrystalDiskMark) ou les métriques employées (débits en lecture/écriture…), nous faisons souvent des erreurs d’interprétations:
    Le NVMe sur PCIe est une interface avec le stockage plus efficiente que le SATA. Plus efficiente en énergie par le protocole employé plus adapté et par le fait que la production a déjà basculé: les contrôleurs flash NVMe ont déjà une a deux génération de gravure plus fine d’avance sur les contrôleurs SATA du marché et ainsi produisent moins de chaleur sur une charge de travail identique même s’ils peuvent avoir des pics brefs plus élevés à cause des volumes de transfert plus élevés. Plus efficiente aussi en latence et en multiplexage donc en vitesse ressentie et réelle.
    Simplement là, il faut s’orienter vers un stockage NVMe, un modèle de carte, adapté à l’interface: qui gère bien les modes d’économie d’énergie, qui n’a pas besoin d’avoir plus de 4 (8?) canaux d’accès aux puces de mémoire NAND. Bref l’optimum est différent d’une plateforme en PCIe 4.0, et il ne faut pas s’attendre aux mêmes performances synthétiques que celles présentées partout.
    Enfin le marché a déjà basculé, l’offre NVMe est plus riche avec Phison, Realtek, Hynix et beaucoup d’autres qui proposent des petits contrôleurs qui gèrent seulement 2 voies PCIe, sans cache mémoire intégré (avec usage de la mémoire vive plus ou moins bien faite) pour ce type de besoin.

    Répondre
  • 4 juin 2021 - 10 h 45 min

    @SebM: Et j’ai oublié dans la dernière phrase: les cartes NVMe M.2 sont d’ores et déjà moins chère sur le marché à capacité équivalente que le SATA.

    Répondre
  • 4 juin 2021 - 12 h 56 min

    @SebM:
    Oui mais la plupart (pour ne pas dire la totalité) des SSD NVMe du marché sont au moins en PCIe 3.0 4x (je pensais que c’était la norme, en 2020/21, c’est pour ça que je ne me suis même pas méfié sur cette machine), avec des débits de 3~3.5Go/s.
    En utiliser un sur cette machine serait du gâchis. D’autant que les M.2 Sata coûte généralement moins chère.
    Dommage. Vu le peu de RAM dans cette machine, avoir un SWAP rapide et réactive aurait pu être une béquille intéressante.
    Alors certe, reste la supériorité des IOPS pour le NVMe. Pour du SWAP, ça sera utile.
    Mais pour l’efficacité énergétiques des composants, pour une machine branché sur le secteur, ça me passe par dessus l’épaule. De toute façon, à 1Go/s répartie sur 2 lignes, ça risque pas de chauffer beaucoup.

    Répondre
  • 4 juin 2021 - 14 h 20 min

    @TiTi:
    Une carte PCIe NVMe respectant la norme PCIe 3.0 fonctionnera sans problème sur un port PCIe 2.0. Les débits de crête seront moins élevés pour l’interface, et l’absence de MSIX écrêtera encore un peu plus les opportunités de parallélisme dans le transfère mais enfin on est exactement dans ce que j’ai décrit plus haut : vous n’atteindrez 3~3,5 Go/s que dans des cas très rares d’alignement des planètes (uniquement lecture ou écriture, rien de simultané, *aucune* autre activité, données en mémoire cache DRAM adossée au contrôleur qui se remplissent à partir de toutes les puces parallèlement en lecture, puces disponibles séquentiellement dans le gestionnaire d’allocation du contrôleur). Le but des cartes NVMe haut de gamme est d’améliorer les probabilités de survenue de ces alignements mais dans la plupart des cas (charge de travail normale sur OS multi-tâches Linux, Windows, MacOS) ces alignements de planètes surviennent peux.
    Si vous êtes soucieux de la vitesse de pagination de cette machine avec une carte NVMe PCIe, interrogez-vous plutôt sur la présence d’un seul canal de mémoire qui vous posera infiniment plus de problème dans l’utilisation des 8Go. Et ensuite posez-vous la question de savoir à quelle vitesse l’OS et une machine normale à 200-400€ déplacent-ils une succession de page de mémoire de 4Ko,16Ko ou 64Ko et après demandez-vous quelle machine peut-écrire cette succession de pages de mémoire sur une carte de stockage à 3~3,5 Go/s régulièrement avec une charge de travail importante en parallèle puisqu’elle a besoin de paginer sa mémoire sur la carte. La réponse est certainement aucun assemblage de matériel en dessous de 1500€-2000€.
    Bref attention aux chiffres dont la signification n’est pas évidente, et aux besoins dont nous n’arrivons pas toujours à formuler les contours.

    Répondre
  • 4 juin 2021 - 14 h 31 min

    *vous n’atteindrez 3~3,5 Go/s sur une interface PCIe 3.0 à 4 voies que…

    Répondre
  • 4 juin 2021 - 14 h 58 min

    [email protected]SebM: Une analogie simple: En 2009 à Berlin, Usain bolt a couru le 100m en 9,58s soit 37,58 km/h. Mieux il fut mesuré qu’entre 60m et 80m il avait mis 1,61s soit une vitesse de 44,72 km/h.
    Partant de là croyez-vous qu’il aurait pu faire un meilleur temps que le record de Kibiwott Kandie de 57min 32s sur 21,0975km (vitesse 21,9 km/h)?
    Pour aller plus loin, estimez le temps de Bolt sur la distance du semi-marathon sachant qu’il a couru son 800m le plus rapide en 2min10s (vitesse moyenne 22,15 km/h)?
    P.S.: Il s’agit toujours de course à pieds pour lesquels les concurrents sont des humains avec des jambes mais la nature du boulot et les implications ne sont pas les mêmes.

    Répondre
  • 4 juin 2021 - 15 h 46 min

    Je n’ai pas envie de me pauser toute ces questions-là, je veux juste une machine qui me réponde au doigt et à l’œil, pour tous mes usages quotidien, et pendant de longues années.
    Et ne pas avoir à pester les jours où je constaterai des ralentissements, et où fatalement j’irai accuser ces faiblesses hardware, même si je n’irai pas perdre mon temps à aller investiguer quel goulot d’étranglement est réellement en cause.
    Avec une machine un peu plus décente, psychologiquement, je serai un peu plus rassuré, et je serai moins tenter de la remplacer dans 12-18 mois, si un meilleur hardware sort dans ce même format. Ce qui à la longue, me reviendra beaucoup plus chère que mettre 400 ou 500€ tout de suite, dans une machine que je pourrait garderai 5 ou 10 ans facile.

    Faut pas oublier que tout est soudé dans ces petites machines. On ne peut rien remplacer ou faire évoluer.
    Alors si on part avec une machine déjà dépassé dès le jour de son achat, c’est mal partie pour la pérennité dans le temps.

    Je ne demande pas non plus une bête de course, je ne pense pas avoir des attentes démesuré.
    16Go de mémoire double canal, un M.2 PCIe 3.0 4x, de l’USB 10Gb/s, un ou deux ports USB-C pleinement fonctionnel (j’ose pas encore demander du thunderbolt, pour pouvoir avoir un stockage externe aussi performant que l’interne, mais bon, l’USB4 arrive bientôt…), et un APU un peu plus récent, avec un meilleur IPC, un iGP moins timoré et une meilleur efficacité des watts dépensé. 4 coeurs, ça me va, éventuellement 8 threads.
    Pour 2020-21, ça ne me paraît pas ouf, mais suffisent pour affronter l’avenir sereinement.
    Mes contraintes sont ce format-là, cette enveloppe thermique, un peu l’esthétique, et donnez-moi le maximum que la techno d’aujourd’hui peut nous caser dedans, pour moins de 500€ (hors ssd).

    Là j’ai encore un core2-duo de 2008 qui tourne sur ma seconde machine, et c’est parfois une calamité de travailler avec. Je l’utilise le moins souvent possible. Je n’ai pas encore lancer de tests synthétiques entre ces deux machines pour comparer, mais je ne me suis pas fait d’illusions à son achat. Hormis ses 2 coeurs supplémentaires, je ne pense pas que ce MeLE ait beaucoup plus à offrir.
    Les tests le confirmeront ou pas lorsque je les auraient mené, mais à mon avis, voilà ce que j’ai: un PC de bureau de 2008, qui consomme presque rien et tient dans la poche.
    Ça tombe bien, c’est pour son format que je l’ai acheté.
    Mais ma machine principale est de 2015, j’aurai préféré un hardware qui se rapproche de celui-là, si j’avais eut le choix :-(

    Répondre
  • 4 juin 2021 - 15 h 59 min

    Je viens de vérifier, j’aurai pu avoir à peu près tout ce que j’ai demandé, dans un montage à base de PN50 (Asus), pour à peu près 550€ chez LDLC (et c’est pas les moins chère). On est loin des 1500-2000€.
    Mais j’ai craqué sur l’esthétique et le format encore plus petit et fanless de ce MeLE.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *