Avec le Meegopad A02, Remix OS part à l’assaut des clé HDMI

Meegopad, à qui l’on doit les premières clé-PC HDMI x86 du marché, largement inspirées de Intel Compute Stick, semble toujours sur la brèche. Sa Meegopad A02 est ainsi la première solution du genre à proposer non plus un Windows ou un Ubuntu mais une version de RemixOS. Le système basé sur Android pour une manipulation de pc de bureau va faire son apparition sur cette clé..

Cela va passer par une étape de financement participatif, la marque ne veut probablement pas trop prendre de risques avec ce projet. Mais l’idée est bien de proposer une solution permettant de piloter au clavier et à la souris un écran sur lequel on aura connecté la clé.

La Meegopad A02 sera très abordable, les prix de départ débutent à… 27€ (199 yuans) soit à peine le tiers du tarif d’une clé sous Atom Bay Trail. La raison est assez simple, il s’agit d’un matériel embarqué très différent : La clé HDMI embarque un SoC Allwinner A83T.

Meegopad A02

Une puce ARM Cortex-A7 huit coeurs pensée avant tout pour être très peu gourmande en terme d’énergie avec la possibilité de réveiller suivant les tâches de 1 à 8 de ses coeurs. L’ensemble tournera au maximum à 1.2 GHz et sera associé à un chipset PowerVR SGX544. Lancée à la fin 2014, cette puce n’a jamais connu un grand succès sur le marché des tablettes à laquelle elle était destinée. Avec 1 ou 2 gigaoctets de mémoire vive dans cette clé HDMI et jusqu’à 32 Go de stockage eMMC, ce sera une solution entrée de gamme.

Pas d’affolement cependant si le prix de cette Meegopad A02 vous titille, le système de financement participatif semble réservé au marché Chinois. Mais pas de soucis, je doute que Meegopad se limite à ce premier jet une fois la clé amortie d’un point de vue développement pour les précommandes, l’engin devrait rapidement se retrouver disponible dans toutes les bonnes crèmeries numériques habituelles.

Meegopad A02

Aussi la version 1 Go de ram et 16 go de eMMC à 27€ de la Meegopad A02 devrait être accessible tout comme la version 2 Go / 32 Go annoncée à 299 yuans soit 41€ environ. Toutes deux auront droit à l’attirail habituel de fonctions et de connecteurs : Wifi de type 802.11 b/g/n, Bluetooth 4.0, sortie HDMI indéterminée, alimentation via MicroUSB et deux ports USB 2.0, sortie casque jack 3,5 mm et lecteur de cartes MicroSD.

Pour 40€, si le support de RemixOS est bien assuré par cette Meegopad A02, il y a là un objet sur lequel il pourrait être judicieux de se pencher. Je ne crois pas que la puce AllWinner soit hyper-performante ni que les capacités de la solution soient très haut de gamme. Mais avec les fonctions de RemixOS, si ce dernier  est bien adapté, on pourra retrouver ici un bon petit poste Android pour des solutions très basiques. A suivre donc.

Source: NotebookItalia et Liliputing

 

5 commentaires sur ce sujet.
  • 25 mai 2016 - 14 h 42 min

    ça serait vraiment GEANT si RemixOS arrivait à percer. Le catalogue d’app d’android et la souplesse d’un desktop en même temps.

    Répondre
  • 25 mai 2016 - 15 h 06 min

    C’est étonnant l’entêtement de RemixOS alors que Google à clairement fermé la porte à Remix os et stoppé aussi la certification de Google ( à t-elle jamais existé pour RemixOS) .
    L’accès aussi Playstore est plus que compromis …

    RemixOS va devoir revoir sa stratégie car ils sont en conflit avec Google et cela finira peut être par un beau procès.

    revoir la news du début Mai de Pierre ;) https://www.minimachines.net/actu/certification-google-40235

    Répondre
  • 25 mai 2016 - 15 h 44 min
  • 25 mai 2016 - 15 h 56 min

    @None: https://www.minimachines.net/actu/allwinner-backdoor-kernel-linux-40354

    “EDIT: This is NOT about a (hidden) backdoor but just a local privileges escalation that affects one single 3.4 kernel variant for 2 Allwinner SoCs. In case you came here through lurid headlines please read this comment here first and help stop spreading further BS like “all Allwinner devices contain a hidden backdoor” — the code has been found since Allwinner could be convinced to open their Github repos in the past so everyone is able to audit their Android kernel source!”

    Répondre
  • 25 mai 2016 - 17 h 08 min

    Encore un truc pas assez puissant en pratique. des core A7, c’est pas cher, mais meme pour surfer ca ne suffit pas.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *