Remix OS : La certification Google ne semble plus au programme

A la sortie de Remix OS, son éditeur Jide avait signifié sa volonté de vouloir offrir à son système une certification Google auprès des services de l’éditeur d’Android. Petite différence pas sans importance, la certification de Google s’adresse à des objets, tablettes, hybrides ou MiniPC et non pas à des systèmes. Aujourd’hui, il semble que Jide fasse machine arrière.

L’éditeur du système confiant sa volonté de vouloir certifier Remix OS. Une certification Android bienvenue qui aurait apporté l’ensemble des services de Google directement à l’installation d’une machine. Un accès au Google Play, aux applications, livres, films et musique de Google mais également à l’ensemble des applications du système.

Jide Remix

A la sortie officielle de Remix OS, je me posais clairement la question sur la possibilité d’une telle association. D’abord parce que Remis OS n’était pas un matériel et que les fabricants qui payent une certification pour chaque machine mise sur le marché auraient probablement peu apprécié de voir un concurrent venir proposer un système exploitable sur toute solution compatible x86 sans payer cette certification.

Ensuite et surtout parce que cette certification Google permet de garder un minimum de cohérence pour le système Android. S’assurer que les machines équipées disposent du minimum vital pour fonctionner. Cela permet de tirer les caractéristiques du marché à la hausse mais également d’assurer une compatibilité minimale entre le système, les applications Android et les matériels.

Or en certifiant un système lui même compatible x86, cela ouvrirait la possibilité d’installer le Google Play sur tout type de PC, ancien ou récent, tactile ou non, sans accéléromètre, boussole ou autre capteurs indispensables pour l’emploi d’un grande partie des applications du marché. Cela revient à faire d’Android un grand “fourre-tout” matériel. Cela ne poserait pas de problèmes si cette compatibilité n’avait pas un impact fort sur l’activité d’Android et de ses développements. Avec ce type d’ouverture, la vaste majorité des applications tablettes et smartphones seraient inopérantes : Les jeux ne se lanceraient pas correctement, ils seraient incontrôlables ou planteraient rapidement. Le souci est que les votes du Google Play en pâtiraient fortement et que les développeurs se verraient inondés de messages ne pointant pas du doigt un problème lié à un matériel mais un problème concernant un logiciel couvrant une infinité de combinaisons matérielles. Un casse tête impossible à résoudre qui ne ferait que rendre le développement d’Android plus pénible.

remix-update

Google a donc très probablement dit non à la certification de Remix OS. Et Jide de prévenir qu’en mettant à jour le système de la Remix Mini, sa machine sous Remix OS, l’ensemble des applications Google de l’installation de base disparaîtraient. Probable contrecoup d’une négociation qui n’a pas pu aboutir, les applications Gmail, Youtube et autres ne feront dorénavant plus partie de l’installation basique de Remix OS sur la Remix Mini.

remix-central

Cela ne veut pas dire qu’elles ne seront plus compatibles mais qu’il faudra tout simplement que l’utilisateur les installe de son propre chef. Jide a d’ailleurs pensé à ce détail en proposant une application de téléchargement baptisée Remix Central Utility qui permet de récupérer les applications les plus courantes facilement : Youtube, Facebook, Kodi, Google Drive et même… Google Play. Cela revient au même ? Oui et non. Pour l’utilisateur oui, il aura accès à ses applications favorites comme si il les avaient téléchargées sur le Google Play. Pour les développeurs non, sans certifications il n’y a aucune “garantie” de compatibilité entre votre materiel et l’application téléchargée.

Source: Liliputing

12 commentaires sur ce sujet.
  • 5 mai 2016 - 20 h 27 min

    -> Question probablement bête :

    Pourquoi Jide ne certifie-t-il pas tout simplement le seul appareil “Remix Mini” ?

    Au lieu de vouloir certifier l’OS “Remix OS”, qui peut couvrir des milliers de configurations possibles (à 99,99 % à cause des PC x86) ??

    Répondre
  • 5 mai 2016 - 22 h 24 min

    @Goupil: Probablement le coût. La machine ne sera jamais véritablement rentable à mon sens. Elle a été amortie par sa campagne de financement qui a également servi a payer le développement de Remix OS. Le vrai filon est là, Dans Remix OS, c’est ça qui peut rapporter de l’argent à Jide. Pas les petits box vendues en série limitée. Les Box ne sont plus a classer dans la colonne recette pour Jide, uniquement dans la colonne dépenses…

    But du jeu maintenant, vendre Remix OS en licences à des fabricants pour des parcs complets ou des machines commerciales.

    Répondre
  • 5 mai 2016 - 23 h 48 min

    C’est un peu dommage alors qu’une grande offensive Netbook Allwinner 11’6 est en route avec Remix OS dessus à moins de 100 € la bestiole.

    http://armdevices.net/2016/04/22/79-remix-os-laptop-on-64bit-allwinner-a64-quad-core-arm-cortex-a53/

    Sinon, on installe Airdroid sur son smartphone, on backupe les applis via son PC puis on les réinstalle sur son Remix OS avec Airdroid. Idem avc Airdrop et quelques autres applications.

    Google est aussi mauvais prince. On parle d’un Chrome OS qui pourrait prochainement faire tourner les applis Android. Tuer un concurrent menaçant ?

    Répondre
  • 6 mai 2016 - 2 h 52 min

    @Doigt Agile: AllWinner A64 avec Mali 400MP2 / 1 Go / 8 Go… Bof :/

    Répondre
  • 6 mai 2016 - 8 h 28 min

    Il a, me semble-t-il, été question d’Asus avec 1 Go de RAM par ici, soit du matériel bien peu folichon dans la pratique. D’ailleurs un T100 s’il n’est pas en 4 Go RAM et 64 Go de stockage est une machine avec laquelle on souffre vite. Ce qui vaut pour la plupart des appareils sous Windows.

    Quand aux notebooks Allwinner sous Remix OS du lien que j’ai donné, il est aussi question d’une version 2 Go RAM 32 Go qui mérite d’être cité et qui devient un engin fréquentable.

    Le reproche technique fait à d’anciens PC qui pourraient accueillir Remix OS et malmener la vision d’Android est recevable mais absurde. Quand on met un Windows 10 sur un vieux PC, cela ne fait pas pousser dessus pas magie accéléromètre, boussole, GPS et autres capteurs. Et pourtant, tout le monde est content.

    Je possède un Remix mini 2 Go RAM 16 Go. Donc, par analogie, des caractéristiques dignes d’un vieux PC. C’est pourtant de l’Android 5.1 fenêtré très agréable à utiliser, et sans tout ce fatras de capteurs dont je ne saurais que faire.

    Enfin, si les Chromebooks doivent prochainement accueillir les applications Android, où sont tous ces capteurs si essentiels à l’expérience de ce dernier OS ?

    Répondre
  • 6 mai 2016 - 10 h 39 min

    @Doigt Agile: Absurde ? Tu confond pré-requis et optionnel. Sur Android, et cela depuis de très anciennes versions, les capteurs ou le tactile sont nécessaires pour obtenir la certification. Ce qui a homogénéisé l’offre matérielle.
    Sur Windows c’est optionnel. Ce qui a laissé le materiel libre. Sur Android tu as un fabricant qui contrôle les pilotes, les assemble et les fait coller à un materiel non évolutif et fermé.
    Sur Windows tu peux très bien acheter un engin en pièces détachées, installer les pilotes de ton choix et faire fonctionner ta machine. Tu peux même avoir 10 partitions avec 10 OS et 10 jeux de pilotes différents. La philosophie n’est pas du tout la même.

    Quand tu as des machines certifiées Google qui sont sur le marché et que ton application bug sur l’une d’entre elle, tu corriges le problème facilement en découvrant pourquoi telle configuration matérielle unique pose soucis. Si le smartphone machin buggue, c’est toujours le même. Son soucis de compatibilité peut se régler et affectera des centaines de milliers d’autres smartphones. Un soucis avec une routine s’adressant mal à un périphérique quelconque ? Pas de problèmes, une maj et ça repart. Tel écran qui n’est pas reconnu ou tel accéléromètre qui ne l’est plus. Aucun soucis. Bref cela se règle facilement. Et si cela ne se règle pas il y a toujours la possibilité de faire en sorte que l’utilisateur ne puisse pas le télécharger en indiquant l’incompatibilité au Google Play : “Désolé mais votre materiel n’est pas compatible avec cette version.”

    Comme par défaut, pour obtenir les services de Google, il est nécessaire que l’engin soit tactile et équipé des capteurs listés, il n’y a pas de problèmes. Le client qui achètes un produit certifié ne rencontre pas ce défaut.

    Sous Windows, c’est au propriétaire de la machine de comprendre que si il achète un logiciel de scan ou un logiciel de vidéoconférence alors qu’il n’a ni scanner ni webcam et bien il va se retrouver un peu comme un flan. Si tu t’équipes, tu as ensuite la possibilité de faire en sorte que cela fonctionne en choisissant des pilotes adaptés.

    Certes il ne te pousse pas d’accéléromètre mais d’un autre côté sous Windows cela reste totalement optionnel alors que c’est un pré-requis sous Android. Le programmeur Windows ne va donc pas décider que pour piloter tel jeu il faudra pencher l’écran alors que le programmeur Android le fait sans arrêt.

    Regarde les commentaires de Google Play. Des milliers de gens viennent saccager les notes des applications parce que cela ne marche pas sur leur machine. Il ne se servent pas de la note pour faire un compte rendu mais plutôt comme d’un chantage ou d’une vengeance. Leur jeu préféré buggue depuis la dernière mise à jour, au lieu de se dire que cela ne durera pas ils vont aller exploser le score de l’application qu’ils adorent.

    Et si d’un coup ce n’est plus un materiel physique qui buggue mais un OS qui vient en surcouche de plusieurs centaines de millions de combinaisons de materiel x86, le casse tête devient légèrement compliqué. Non seulement les dev vont être inondés de rapports de bug ingérables “Remix OS a planté” sans le détail de la config derrière mais, en plus, même si ils trouvaient le détail de la config, comment veux tu que des dev arrivent a rendre leur application compatible avec l’ensemble des combinaisons x86 possibles ? Regler le problème de telle combinaison unique n’affectera que ladite combinaison et pas les autres, pourtant il faudrait coller un développeurs pendant plusieurs heures derrière ? LA rentabilité risque d’être assez mauvaise.

    Ton Remix OS fonctionne ? Super, mais essaye donc de lancer une application nécessitant l’accéléromètre dessus ? Pas de l’émulation mais un vrai accéléromètre. Cela ne fonctionnera pas. Est-ce la faute de Remix OS ? Non De ton materiel ? Non. Du développeur ? Non. C’est simplement inadéquat de venir essayer une application de ce type sur un materiel incompatible.

    Or qu’est ce que voulait Remix OS ?Offrir une certification de la présence de ces capteurs à un système d’exploitation sans garantir le moins du monde leur présence effective derrière. C’est comme si on te vendait un accessoire pour PC sans jamais te proposer de pilote.

    Répondre
  • 6 mai 2016 - 11 h 51 min

    J’utilise Remix OS 1.0 sur ma tablette Cube i7, officiellement supporté par Jide.

    Constat simple : on y a bien accès direct au Google play, mais nombre d’applis ne peuvent pas s’installer tout simplement. Des jeux, des applis “techniques”. “votre matériel n’est pas compatible”, etc.

    Sur les forums de Jide tu explique cela avec précisions, pas de réponse ou réponse de robot genre “merci de nous avoir écrit et de supporte Remix OS, blablabla”.

    Tout cela c’est se fiche du monde.

    Tu veux Linux sur ton PC, ben prend Linux. Tu y veux Android, installe un émulateur et puis basta.

    La non certification par Google est bien légitime quelques part.

    Répondre
  • 6 mai 2016 - 17 h 07 min

    la ça devient du troll industriel

    Spécialisez vous clairement microsoft et arrêté de parler des autres solutions plus ou moins fonctionnels.
    Oui android fonctionne comme linux avec un kernel générique.

    non il n’y a pas de capteur farfelu dans un ordinateur oui on peut installer le playstore

    Après si on a pas besoin de Windows et retrouver son os sur son pc on peut le faire avec remix os.

    Répondre
  • 6 mai 2016 - 17 h 48 min

    @Titi:

    “Oui android fonctionne comme linux avec un kernel générique.”

    Qui a dit le contraire ? Est-ce un Android certifié par Google dans ce cas là ?

    “non il n’y a pas de capteur farfelu dans un ordinateur”

    Qu’est ce que tu veux dire par là ? Où est ton point ?

    “oui on peut installer le playstore”

    Qui a dit le contraire ? Est-ce que cela veut dire que les applications nécessitant un écran tactile vont fonctionner pour autant ?

    Je ne comprend pas où tu veux en venir avec ces remarques ?

    Répondre
  • 9 mai 2016 - 10 h 09 min

    @Pierre Lecourt:

    C’est très confus.

    Par contre ton éclairage sur Remix OS était très instructeur, merci :).

    PS : ça reste tout de même tentant, dans l’idée, avec des besoins ciblés. Mais pas de quoi se relever la nuit pour l’instant…

    Répondre
  • 9 mai 2016 - 12 h 08 min

    Bonjour à tous et merci à Pierre en particulier pour la qualité des développements qui personnellement m’éclairent.
    Mais pas encore assez ;-)
    Je crois avoir compris le peu d’avenir dans l’état actuel des développements de Remix os/anciennes config PC.J’ai effectivement testé, aie, aie !
    Mais quid de l’autre produit de Remix l’utratablet, qui pour moi serait la vraie solution du futur de l’hybride Android (clavier/souris/windows/ergonomie /simplicité/play).
    Q’en pensez vous messieurs les spécialistes ?
    Pierre as tu essayé ?
    en annexe, je n’ai pas trouvé de communauté sur ce produit(autre que le site de Remix) car j’ai des petites questions auxquelles je n’ai jamais eu de réponse sur le site de remix, comme : Option clavier magnétique physique en azerty ? (en dehors des collages de gomettes) ou compatibilité avec un stylet…
    J’ai vraiment un a priori flatteur sur ce produit, mais ne trouve personne pour en avoir un retour d’expert…
    seul test trouvé https://www.electrogen.fr/test-jide-remix-ultratablet-la-nouvelle-experience-android/
    Messieurs dames j’ai hâte de vous lire ;-)
    D’avance merci !

    Répondre
  • 16 septembre 2016 - 16 h 24 min

    […] Seul détail important à savoir, Si l’icône du Google Play est bien présente sur votre interface Remix OS Player, elle n’est pas active. Il faudra lancer une application supplémentaire pour mettre en route les Services Google et pouvoir télécharger des applis. Une démarche qui s’explique par l’absence totale de certification de l’application auprès du papa d’Android. Un point important car Google peut très bien faire en sorte de détecter et rendre incompatible du jour au lendemain l&rsq…. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *