Intel Core Mobile Series 1 : les Raptor Lake mis à jour

Les Core Mobile Series 1 reprennent les processeurs Meteor Lake de 2023 mais rafraichis avec des nouveautés techniques .

On a ici a faire à une gamme assez étonnante de la part d’Intel, non pas grâce à une technologie spécifique mais bien parce que les puces sont des mises à jour de solutions Raptor Lake datant de 2023.

Cette série est donc assez particulière parce que relancée aujourd’hui en 2024 dans une nouvelle version différente des architectures plus récentes de 14e génération ce qui peut faire croire au client final que son processeur est plus récent qu’il ne parait. En pratique, si cela s’accompagne d’un prix allégé, ces solutions de 13e génération remaniées sont d’excellents processeurs aptes à tout type de tâches. Mais il est toujours bon de savoir exactement dans quoi on investit.

Les Core Mobile Series 1 sont des puces 15 watts issues de solutions anciennes mais retravaillées activement par Intel. Le fondeur a boosté leurs fréquences, amélioré leur circuit graphique et augmenté le nombre de lignes PCIe en interne. Les puces sont également capables de piloter de la mémoire vive plus rapide. Enfin, elles disposent d’un petit NPU pour des tâches AI.

En pratique les performances devraient être équivalentes aux précédents modèles pour une efficacité supérieure. Les modèles Meteor Lake avec leurs cœurs LPE étant un peu plus efficaces encore mais probablement commercialisés à un autre tarif.

Les plus chafouins qualifieront la sortie de ces puces comme une approche machiavélique d’Intel cherchant a faire passer ces anciennes puces pour des nouvelles. C’est à mon avis un faux procès. D’abord parce que les changements effectués sur les puces apportent des nouveautés aux puces même si l’architecture est la même. Mais ensuite et surtout, Intel ne qualifie pas ces puces d’une autre manière que comme des Raptor Lake de 2024. Jamais comme une architecture plus récente.

C’est enfin un moyen pour la marque de proposer son architecture plus longtemps puisqu’en ce moment le fondeur lance jusqu’à deux modèles de puces par an. Ce qui a un impact évident sur le coût des puces puisque cela empêche d’amortir au mieux leur production. En faisant « durer » plus longtemps Raptor Lake en parrallèle de Meteor Lake, Intel baissera le prix de son développement et on peut s’attendre à des prix plus abordables sur ces processeurs.

Trois puces sont annoncées. Les Core 3 100U, Core 5 120U et Core 7 150U. Toutes avec des fréquences plus élevées que leurs prédécesseurs. L’implantation d’un Thunderbolt 4 et la prise en charge d’un module Wi-Fi6 et Bluetooth 5.3 ajouteront également des services aux machines équipées de ces Core Mobile Series 1.

Pour finir sur ces histoires de gamme, je voulais juste revenir sur un détail qui semble une évidence logique mais qui ne percute pas toujours le cerveau des fabricants comme de certains acheteurs. La sortie d’une nouvelle architecture ne disqualifie pas la précédente. A chaque sortie je vous fleurir  des articles et des commentaires faisant table rase des anciens processeurs devenant dans la minute quasiment obsolètes.

Une machine sous une architecture de 2023 ne devient pas inopérante lorsqu’une solution nouvelle sort en 2024. Les deux restent d’actualité pendant tout le temps où elles correspondront aux besoins du public. J’écris ces lignes sur un ordinateur équipé d’un Core i5-9600KF. Une puce Coffee Lake lancée en janvier 2019 et gravée en 14 nanomètres. Je joue avec, je monte des vidéos avec, je fais de la retouche photo avec… Le seul défaut de cette solution c’est sa consommation. 

Personne n’aurait idée de considérer son PC comme obsolète parce que AMD ou Intel sortaient une nouvelle génération de puces. Le fait de relancer une version améliorée d’une génération précédente, si elle est très logiquement amenée a être proposée moins cher que la nouvelle, reste très positif. Cela ouvre un choix supplémentaire pour les clients finaux qui pourront retrouver un processeur performant et efficace à un prix plus abordable.

Raptor Lake est annoncé : la 13e Gen d’Intel en approche

Meteor Lake : présentation de la nouvelle offre processeur d’Intel


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

Un commentaire.
  • 4 juillet 2024 - 12 h 33 min

    […] sont les premiers PC sous Core Mobile Series 1 que nous croisons sur le marché. Ces puces Raptor Lake relancée en janvier 2024 dans la foulée […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *