ECS Liva Q3 Plus : un Ryzen Embedded dans un MicroPC

Enfin ? C’est avec pas mal de retard que les Ryzen Embedded débarquent sur le marché des particuliers. Ce ECS Liva Q3 Plus fait l’expérience de ces puces lancées en 2014.

Le ECS Liva Q3 Plus a été annoncé au Computex 2021, en Juin dernier donc, sans date de commercialisation ni aucun tarif. Mais les puces qui accompagnent cet engin datent de 2014 ! Proposées au marché par AMD, elles ont été plus que largement boudées au fil des années.

Désormais le ECS Liva Q3 Plus est de sortie. Une annonce un peu tardive d’une machine équipée de processeurs qui accusent désormais 8 ans d’âge. Une sortie qui ne fait plus vraiment autant rêver en 2022 qu’en 2014… A leur annonce par AMD, ces puces paraissaient être d’excellentes alternatives aux solutions Intel de l’époque. C’est à dire à des processeurs Core de septième génération. En 2022, la recette a pas mal évolué et ces solutions Zen font face à des processeurs d’une autre envergure, même au niveau des Celeron et des Pentium désormais disponibles.

Le Ryzen V1605B qui équipe la version « haut de gamme » de la solution, est un quadruple coeur et octuple thread fonctionnant entre 2 et 3.6 GHz avec 6 Mo de mémoire cache et qui embarque un circuit graphique Radeon Vega 8 à 1.1 GHz. Il développe entre 12 et 25 watts de TDP. Le Ryzen R1505G est un deux coeurs et quatre threads cadencé de 2.4 à 3.3 GHz avec 5 Mo de cache et un Radeon Vega 3 à 1 GHz. Il fonctionne également dans un TDP de 12 à 25 watts.

La machine sous Ryzen R1505G est livrée avec 4 Go de mémoire vive soudée et 64 Go de stockage eMMC pour un tarif de 242$. La seconde sous Ryzen V1605B embarque 8 Go de mémoire vive également soudée et 128 Go de stockage eMMC pour 409$. Des tarifs Hors Taxes à mettre dans la perspective des concurrents actuels. De nombreux MiniPC, certes un peu plus encombrants, sont sortis à des tarifs assez proches pour des biens meilleures offres : C’est le cas chez Beelink, Chuwi ou Minisforum qui proposent souvent des engins finalement mieux lotis. On ne connait pas le prix du modèle de ECS Liva Q3 Plus Ryzen V1605B en Europe ni en France mais face à un Minisforum TL50 sous Core i5-1135G7 avec 12 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage évolutif proposé à moins de 450€… il ne fait pas vraiment le poids. Ces 409$ vont se transformer en combien d’euros TTC ? Difficile d’être enthousiasmé par cette sortie tardive. Le marché aurait dû s’emparer de ces puces il y a fort longtemps.

Néanmoins, parce qu’en ce moment il faut tenter de trouver des points positifs partout, le ECS Liva Q3 Plus est probablement un modèle qui va être proposé par d’autres constructeurs et l’arrivée de cette puce pourrait être le frémissement de quelque chose. Un début de concurrence entre ces produits et une baisse de leur tarifs, voire une augmentation des compétences adossées aux puces et une baisse de leurs tarifs. On peut toujours rêver. Avec un prix plus doux, plus de mémoire et de stockage – si possible pas en eMMC – ce type de puce aurait sans doute beaucoup d’attraits.

Parce que pour le reste, ce ECS Liva Q3 Plus est assez intéressant. Il propose une sortie vidéo HMI 2.0, un MiniDisplayPort 1.2, un port Ethernet Gigabit, deux ports USB 3.2 Gen2 et un port USB 2.0 Type-A. Le petit engin embarque même un lecteur de cartes MicroSDXC pour étendre son stockage. Un module Wifi5 et Bluetooth 4.1 est présent. Le tout dans un châssis de 7.4 cm de coté pour 5.3 cm de haut. C’est un engin compact qui pourrait avoir toute sa place sous un téléviseur pour un usage de média center par exemple. Si tant est qu’ils soient plus accessibles financièrement et relativement silencieux en fonctionnement. Avec un TDP de 12 à 25 watts impossible d’imaginer un fonctionnement passif et il faut donc une ventilation active. Pas sûr, là encore, que ce soit la meilleure solution.

C’est tout le problème avec les technologies un peu anciennes, difficile de s’en emparer en regardant les produits sortis entre temps. Les utilisateurs s’habituent immédiatement à certains luxes comme la vitesse, les formats évolutifs, le silence d’une solution passive. Ces deux processeurs Ryzen Embedded ont eu une vie commerciale professionnelle mais semblent avoir totalement raté le grand public. Un choix probablement fait à la racine par AMD qui voulait pousser ses Ryzen classiques sur ce secteur particulier. 

Ryzen V1000 et EPYC 3000 : Des puces embarquées à destination des pros


Pas de Pub
5 commentaires sur ce sujet.
  • 11 janvier 2022 - 15 h 48 min

    Hello, merci pour cet article. Je me demande aussi si le fait qu’il y a 8 ans, AMD était quasi invendable face à Intel chez les particuliers (j’entends par là, Monsieur et Madame tout le monde voulant un mini-pc pas cher, pas la personne intéressé par le milieu informatique). Combien de mini PC ou de PC portables Ryzen sont sorti à l’époque ? Sauf erreur de ma part, je ne vois Lenovo mettre en avant les puces AMD dans ses publicités que depuis peu, idem pour HP ou ASUS qui proposent des déclinaisons AMD de PC portables intéressants. A ce jour, de ce que j’en comprends, et sans pouvoir l’expliquer, les 13 pouces et fers de lances de constructeurs (XPS, Spectre, etc.) sont encore largement dominés par Intel.

    Bref, l’essentiel étant de voir ces vieilles puces émerger. Qui sait, il y a peut-être des AMD Embedded invendus, des « fonds de tiroirs » à racler comme les constructeurs de mini PC savent si bien les recycler, et ça peut trouver son publique si le prix est aligné avec les perfs. Cet ECS Liva Q3 Plus, en moins cher et avec un SSD SATA au format M.2 pourrait faire mouche sur quelques applications.

    Répondre
  • 12 janvier 2022 - 8 h 53 min

    AMD Ryzen Embedded V1605B est comparable à AMD Ryzen 5 2500U. Son principal « défaut » est qu’il n’est pas supporté par Windows 11. En 2020 j’ai acheté sur Aliexpress un mini pc Maxtang VHFP-30 à refroidissement passif, avec AMD Ryzen Embedded V1605B, 16Go DDR4 2400/512Go SSD qui tourne sous Pop OS Linux comme un charme.

    Répondre
  • 12 janvier 2022 - 10 h 02 min

    @Bonjour du Québec:
    Comparable ? Mais tout est comparable. Une Kangoo est comparable à une Rolls car les deux sont des voitures. Après il faut être un poil plus précis.

    Comparer une solution en 16 Go + SSD 512 Go sous linux est très différent d’un engin 8/128 Go en eMMC sous Windows. Laisser croire que cet engin fonctionnera comme un charme parce qu’il est équipé d’une puce de même gen est compliqué quand même..

    La construction 100% métal du MaxTang est également « quelque peu » différente de ce modèle : https://www.minimachines.net/actu/maxtang-vhfp30-84815

    Bref, aucun rapport si ce n’est la filiation AMD de même gen effectivement.

    Répondre
  • 12 janvier 2022 - 11 h 06 min

    Heu.. vous vous êtes bien renseigner avant de rédiger l’introduction?
    Le V1605B repose sur l’architecture Zen, premier du nom. Hors Zen ne souffle que ça 5ème bougie cette année. Et même si le V1605B commence a avoir quelques cheveux gris, il n’a finalement que 4 ans d’âge, puisque sortie en 2018, et non pas en 2014.
    Le R1505G est pour sa part sortie en 2019.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Ryzen#Embedded

    Et Bonjour du Québec a totalement raison. C’est strictement le même die, avec juste quelques options et un positionnement différent, pour un public différent (de base, plutôt à visé professionnel/industriel).
    Il est implanté sur un socket différent, mais sur toutes ses autres caractéristiques (coeurs/thread/fréq de base/de boost/cache/CU/freq iGP/….) il est en tout point identique au 2500U, comme vous le verrez sur la bible wikipedia que j’ai fourni ;-)

    Bref, sinon, pour les prochaines fournées, j’espère qu’on aura droit à une variante du processeur de la Steam Deck (Van Gogh, Aerith, ou quelque soit son nom). Sur une toute petite machine comme ça, ça pourrait vraiment dépoter pas mal :-)

    Répondre
  • 12 janvier 2022 - 16 h 55 min

    @Pierre Lecourt: Vous avez raison de dire que les solutions de refroidissement (actif vs passif), de stockage (eMMC vs SSD) et/ou de système d’exploitation (Windows vs Linux) font toute la différence sur des machines avec un processeur identique. Cependant, pour des raisons environnementales (déchets électroniques), j’hésiterais maintenant à acheter une machine exécutant Windows 10 mais non évolutive vers Windows 11 sans envisager l’alternative Linux. Mon respect.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *