Lenovo ThinkBook 13x Gen 2, un 13.3″ à charge sans fil

Le Lenovo ThinkBook 13x Gen 2 est un 13.3″ aux allures tout ce qu’il y a de plus classiques mais qui cache une solution permettant de le recharger sans fil.

Le Lenovo ThinkBook 13x Gen 2 est une machine sous processeur Intel Alder Lake-U enfermé dans un châssis en alliage magnésium et aluminium pensé pour laisser passer la charge sans fil d’un dispositif dédié proposé par Lenovo en option. Avec une capacité de 65W, ce petit accessoire permettra de remettre la batterie du 13.3″ sans y penser.

 

Gadget ? Accessoire utile ? Il permet également de recharger un smartphone en 10W compatible Qi à côté. On sait que la charge sans fil est moins efficiente que le recours à un bon vieux câble standard. Elle est plus chère également et si le chargeur sans fil proposé pour ce Lenovo ThinkBook 13x Gen 2 est particulier (voir en fin de billet) il n’est pas aussi efficace qu’une solution standard. Est-ce disqualifiant pour autant ? Pas forcément, et notamment pour certains utilisateurs. Je ne pense pas forcément a monsieur et madame tout le monde qui peut se satisfaire d’un très efficace port USB Type-C qui ne posera pas trop de problèmes à l’utilisation.

Le pad de charge optionnel

Mais plutôt aux personnes à la motricité fine réduite pour qui la saisie d’un câble aussi fin peut être un véritable obstacle. A quo bon avoir un PC avec reconnaissance vocale et tout un attirail logiciel pour pallier à un handicap si on ne peut pas le charger tout seul ? Idem avec certains métiers qui nécessite des protections peut pratiques comme des gants épais ou autres. Bref, cet engin part sur une proposition qui parait assez gadget pour la majorité des usages mai qui peut s’avérer pratique pour des cas particuliers.

Pour le reste le Lenovo ThinkBook 13x Gen 2 est une solution assez classique, il mesure 29.8 cm de large pour 20.9 cm de profondeur et 12.9 m d’épaisseur pour un poids de 1.21 Kg. Pas mal pour un 13.3″  que l’on pourra ouvrir à 180° et qui propose une dalle 16:10 IPS en 2560 x 1600 pixels. La dalle propose des bordures fines de 3.9 mm seulement et un luminosité  de 400 cd/m² avec une option de gestion Dolby Vision. Une option tactile sera également disponible.

Prévu pour le mois de mai 2022 a partir de 1399$, le Lenovo ThinkBook 13x Gen 2 proposera de la mémoire vive LPDDR5 jusqu’à 32 Go en double canal, un maximum de 2 To NVMe PCIe x4 et une connectique assez réduite. On retrouve deux ports Thunderbolt 4 et… un maigre jack stéréo 3.5 mm. Pas de port USB classique ni de sortie vidéo type HDMI. La connexion au réseau se fera via un dongle ou un Hub ou par l’intermédiaire d’un module Wifi 6E et Bluetooth 5.0.

La partie son est confiée à une solution Harman Kardon 2 x 2 watts proposant du Dolby Atmos. D’autres détails équipent l’engin avec un clavier de type accufeel rétro éclair, un large pavé tactile, une webcam 720p avec reconnaissance faciale et un lecteur d’empreintes intégré. 

Lenovo USB-C Wireless Charging Kit : de la charge sans fil pour tous


Jaune
12 commentaires sur ce sujet.
  • 10 janvier 2022 - 14 h 34 min

    Si cette solution de recharge finissait par se répandre, j’imagine bien des bureaux dont toute la surface permettrait de recharger des appareils via charge sans fil :
    -souris et clavier sans fil
    -tablette, smartphone
    -casques ou écouteurs sans fil
    -etc…

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 14 h 51 min

    @Kilian:
    Pour cela il faudrait normaliser tout ce petit monde, impossible de charger deux marques de téléphone different (OS hein) avec le même chargeur, on ne parle même pas du cas des montres connectées ou chaque marche y va de son format spécifique (même parfois au sein d’une même marque), bref tant que l’industrie du sens fil sera aussi « brodelique » ce ne sera malheureusement pas possible (et c’est bien dommage), tout comme il serait dommafe de rendre un bureau obsolète du fait que sa charge sans fil n’est plus aux normes du jour…..

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 15 h 01 min

    Je n’aime pas trop l’idée de la recharge sans fil de manière générale telle qu’elle ai déployée pour le moment : Beaucoup de déperdition d’énergie quand il est nécessaire de réduire notre consommation. Émission de chaleur, ce qui n’est jamais bon pour une batterie.
    Et pis, mettre un émetteur électro-magnétique sur son bureau et placé ses jambes et son bas-ventre juste en-dessous, cela me pose question, surtout un 65W. Quelle impact d’avoir des ondes 8h/jour à une telle proximité ? Je n’en sais rien, mais je reste dubitatif.

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 16 h 50 min

    Merci Pierre pour cet article. J’avais pas pensé aux personnes ayant un handicap. C’est vrai pour elle, ce serait une machine utile.

    Répondre
  • Phh
    10 janvier 2022 - 18 h 07 min

    > On sait que la charge sans fil est moins efficiente que le recours à un bon vieux câble standard. elle est plus chère égalemen

    La recharge sans fil dont il est question ici n’est pas moins efficace (ou marginalement). Ce n’est pas une recharge RF comme du Qi, mais une recharge à contact électrique physique. Les pads sur la photo sont conducteurs éléctriquements, et le laptop a sous lui des picots pour entrer en contacts avec les pads. (C’est une techno Française par Energysquare)

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 18 h 15 min

    Alors si j’ai bien compris Lenovo propose une recharge sans fil (standardisé ?) Mais avec un support propriétaire.

    Le gros argument de la recharge sans fil n’est pas de faciliter la recharge juste en posant son(ses) appareil(s) sur n’importe quelle surface qui en est équipée.

    J’imagine qu’il faudra poser le PC avec précision sur ce socle et que ce meme socle ne recharge que ce PC.
    Autant nous ressortir le dock de charge avec connecteur à ressort.

    L’idée est bonne mais mal exploité (volontairement ou pas)

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 20 h 03 min

    Ce produit est surtout un ballon d’essai. D’abord créer le besoin, ensuite proposer le produit. Je déteste le principe. Et si en plus on admet que le procédé gaspille les ressources, pour moi oui c’est disqualifiant.

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 20 h 39 min

    Pour connaître un peu la startup à l’origine de ce concept (brevet français :)), il s’agit de recharge sans fil, mais sans ondes, puisque c’est une recharge par contact électrique et non par la technologie d’induction. Plus d’infos ici : https://energysquare.co/. Le rendement est beaucoup plus élevé que l’induction, mais il y a encore un gros boulot de diffusion de ce standard pour qu’il devienne mult-marque / multi plateformes (voire intégrés aux meubles ?).

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 23 h 04 min

    Merci pour ces liens vers energysquare. Je me demande s’il n’aurait pas été possible de faire des pads beaucoup plus petits pour s’adapter à des appareils plus variés et plus nombreux, en évitant de laisser exposés des pads alimentés plus larges que le produit en charge… Et mettre plus de contacts sous les appareils pour apporter une souplesse supplémentaire au niveau du placement sur les bords du dispositif. Pour une v2…

    Répondre
  • 10 janvier 2022 - 23 h 38 min

    @aka_mgr: L’intérêt d’avoir un petit contact sur un gros carré est de ne pas avoir besoin de viser justement. Il y a juste besoin de retenir où placer la machine grosso modo.

    @Will: « J’imagine qu’il faudra poser le PC avec précision sur ce socle et que ce même socle ne recharge que ce PC. »

    Non, il dispose aussi d’une surface Qi pour charger un smartphone, comme dit et illustré dans l’article.

    Répondre
  • 11 janvier 2022 - 16 h 41 min

    Mais pourquoi les constructeurs continuent à faire des design avec le pavé tactile non centré ! Cela me rend tout simplement dingue…

    Répondre
  • 11 janvier 2022 - 20 h 36 min

    @Pierre
    Je reprends ton texte « Mais plutôt aux personnes à la motricité fine réduite pour qui la saisie d’un câble aussi fin peut être un véritable obstacle. A quo bon avoir un PC avec reconnaissance vocale et tout un attirail logiciel pour pallier à un handicap si on ne peut pas le charger tout seul ? »

    C’est tellement vrai!!

    Les ergothérapeutes mettent en place des solutions à plusieurs K€ auprès de certains patients à mobilité réduite et butent souvent sur l’aspect « recharge » de l »appareil. Alors certes il existe maintenant pour des appareils « légers » (tablettes, smartphones, etc) des câbles avec liaison aimantée faciles à connecter.
    Mais pour certains c’est encore trop compliqué de « viser » le connecteur de charge .

    Bref, même si d’un point de vue énergétique, ça peut paraître un hérésie, ce type de solution peut trouver sa clientèle de niche.

    Encore un article qui sort des sentiers battus par son analyse à la fois efficace, pertinente et efficiente.
    Merci!

    Michel

    PS: mes meilleurs vœux à Pierre certes, mais aussi à tous les minimachinistes ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *