Google Home et Google Assistant, le concierge de Google

A la sortie de l’Amazon Echo, je vous ai fait un long billet pour vous décrire l’ambition de la marque avec ce type de dispositif. Depuis d’autres modèles ont été déclinés autour de ce concept par le marchand. Aujourd’hui, c’est à Google de lancer son propre outil d’écoute qui permet de lancer des recherches orales à la volée dans les foyers : Google Home.

Google Home c’est quoi ? Un objet simple, au design un peu moins neutre que celui d’Amazon, qui ressemble grosso modo à un diffuseur de parfum pas forcément très classe, que l’on pose chez soi pour qu’il vous écoute. Cette simple idée d’un objet qui écoute piloté par Google aura déjà provoqué quelques frissons à certains lecteurs mais l’idée est pourtant bien là. C’est une sorte de micro-espion qui restera à l’affût de vos paroles au quotidien que vous installerez librement, après l’avoir payé, dans votre salon.

Google Home

Pour quoi faire une chose pareille ? Simplement pour profiter de Google Assistant, le nouveau nom de l’interface vocale de Google, qui répondra au travers de Google Home à vos questions. L’idée est toujours la même, en utilisant une question orale, livrée de la manière la plus naturelle possible, à l’appareil. Celui-ci devrait être en mesure de vous répondre dans la foulée après avoir interrogé les bases de données de Google. Combien de temps met la lumière du soleil à nous parvenir ?1 La question donnera une réponse orale, au travers du haut parleur du Google Home. S’en suivra une autre question qui pourra reprendre le contexte de la première. Google Assistant comprendra que si vous demandez la vitesse de ce trajet, la bonne réponse sera d’indiquer la vitesse de la lumière 2. Si vous changez de sujet, il sortira de ce contexte.

Google Home

 

Evidemment, Google Duo est le meilleur de sa catégorie pour le moteur de recherche. Il va sans dire que son interprétation de la voix est la plus fine et que la qualité de restitution vocale est excellente. On imagine mal Google dire du mal de ses produits. Cependant, on peut tabler sur l’expérience acquise en la matière par la marque et l’auto apprentissage de la solution qui emploie la recherche vocale depuis fort longtemps désormais.

La date de sortie de Google Home n’est pas précisée, on sait que cela devrait être plus tard cette année et probablement limitée au continent Nord Américain. La sortie Européenne se fera, ou pas, plus tard. A l’instar de toutes les autres productions de la marque.

Google Home

D’un point de vue technique, Google Home est assez sobre : Un haut parleur amplifié, une led pour indiquer l’état de l’engin au dessus et.. c’est tout. Il n’y a aucun bouton d’interface, toute demande se fait à la voix. La solution permettra de piloter différents appareils de la galaxie google comme les solutions Chromecast. De telle sorte qu’il sera possible de demander à Google Assistant via le Google Home de lire une vidéo de Google Youtube et de l’envoyer vers une clé branchée à votre téléviseur ou de lire une musique en streaming via une Chromecast Audio. La solution sera d’ailleurs capable de diriger le flux vers une clé particulière en cas d’utilisation de plusieurs. Possible donc d’envoyer une musique différente dans le salon et la chambre avec plusieurs Chromecast. Les thermostats Nest seront également pris en charge. Evidemment les petits trucs habituels comme lancer un chronomètre, une alarme, un minuteur, poser un rendez vous ou piloter des lumières compatibles, tout cela sera à portée de voix.

 

Google Home

L’idée de Google est évidemment liée aux services additionnels qui peuvent être développés. L’application Google Assistant est un peu le concierge d’un grand hôtel ou d’un palace. Tout est possible avec lui à condition d’avoir de quoi le payer. Si vous demandez à votre assistant  d’envoyer un bouquet de fleurs à votre maman, il s’exécutera si un service ad hoc a été développé  par une entreprise tierce. Google, en tant qu’apporteur d’affaires, touchera sa dîme au passage et comme le concierge d’un palace, orientera probablement vers le marchand le plus avantageux pour lui. Vous cherchez une voiture de location ?  Une semaine de vacances ? A réserver un train ? Un véhicule avec chauffeur pour vous emmener à la gare ? Autant de services qui se grefferont à Google Assistant de manière transparente.

Google Home

 

L’objet sera évidemment payant, on ne sait pas encore combien.

Notes :

  1. Environ 8 minutes
  2. 299 792,458 km par seconde
14 commentaires sur ce sujet.
  • 19 mai 2016 - 14 h 44 min

    j’espere que le soft sera open source, cela permettrai de développer des choses perso, et imaginer les choses les plus farfelus..

    Répondre
  • 19 mai 2016 - 17 h 34 min

    J’avoue que j’ai un peu de mal à concevoir cet engouement des marques pour un usage sédentaire.

    Quand je vois, autour de moi, ce que pense la quasi totalité des utilisateurs Android, iOs et Windows avec les assistants vocaux des smartphones/tablettes/PC… Mis à part, à chaque fois, quelques essais désopilants pour voir ce que cela donne. Sur le long terme, l’usage réel ne dépasse pas les tout premiers jours ; pourtant mon entourage est plutôt technophile ;-)

    Répondre
  • 19 mai 2016 - 17 h 35 min
  • 19 mai 2016 - 17 h 58 min

    @Mxte29Fr: Aux US ca fait mouche parce que énormément de services sont liés. Tu peux recevoir une pizza en demandant une pizza à ton amazon Echo. La commande, le paiement, tout est automatique. Du coup cela fait sens.

    En europe c’est un peu trop fermé encore pour fonctionner. Le jour outu pourras dire “Réserve 2 places pour la séance de 20H020 pour tel film au cinéma jeudi à mon nom” ou “appelle un VTC pour m’emmener à l’aéroport d’ici 20 minutes” ou encore “Rajoute des spaghettis et de la farine à mon panier et passe commande pour une livraison demain” là tu auras un autre point de vue probablement.

    Répondre
  • 19 mai 2016 - 18 h 20 min

    ca peut etre tres puissant, par exemple, si tu as un tout un ecosysteme connécté.
    PAr exemple tu as un detecteur de fumée, ou de chaleur et camera, tu dort ou tu n’es pas chez toi, il y a un depart de feu, le systeme peut appeler les pompiers tout seul et interagir avec le systeme, qui parle tout seul ” il y a le feu dans la maison rue intel, merci de venir le plus vite”…
    Ou aider le handicapé, “ouvrir la porte, allumé la lumiere ect”…
    pour les feneants possibilité de faire une liste de courses, moi souvent je penses a quelques choses, et 2H plus tard j’oublie ce que c’est, tu lui dis” penser a acheter des pates, de la sauce ect, et quand tu fais ta liste, il te ressort ta liste( relié au telephone durant les courses serais le must)

    ou relié a un telephone, appel untel, oupour commander une pizza ou autre.
    ou relié a une camera devant la maison avec reconnaissance facial( relié a un compte facebook) il y a untel devant la maison, si tu veux pas ouvrir tu ouvres pas( temoins de jehovah, belle mere, ton chiant de voisin), si tu veux ouvrir tu le fais.

    Répondre
  • 19 mai 2016 - 20 h 27 min

    @Pierre Lecourt: C’est bien pour cela que j’ai du mal à voir l’intérêt actuellement chez nous. C’est plus un produit en phase avec le “Nouveau Monde” qu’avec la Vieille Europe frileuse.

    D’ailleurs, si cela se passe comme pour l’Echo d’Amazon, nous ne sommes pas prêts d’avoir Google Home dans nos chaumières. Dans 5 ou 10 ans peut-être ?!

    Répondre
  • Xo7
    20 mai 2016 - 7 h 56 min

    @Mxte29Fr: il y a aussi les problèmes de reconnaissance vocale avec la langue de Molière… Un Jarvis intramuros me plairait bien, en revanche le même connecté sans contrôle sur le net…. je n’aime plus du tout ! Trop 1984…

    Répondre
  • Xo7
    20 mai 2016 - 7 h 56 min
  • 20 mai 2016 - 9 h 29 min
  • RV
    20 mai 2016 - 18 h 50 min

    Étant en pleine rénovation j’attends un éventuel Google Automation (=domotique)puis diriger mes éclairages, mes volets, mon alarme et créer des scénarios. Le tout en étroite communication avec mes Google Apps et une commande vocale.

    Répondre
  • 20 mai 2016 - 19 h 35 min

    @Mxte29Fr
    “Sur le long terme, l’usage réel ne dépasse pas les tout premiers jours ; pourtant mon entourage est plutôt technophile”

    Il n’y a aucun bouton et on obtient juste des résultats du web.
    Je me demande pourquoi ton entourage technophile s’y intéresse (achète leur des interrupteurs, c’est rigolo).
    Ce n’est pas un appareil pour geek, bien au contraire :
    -Allume la lumière
    -Ecoute radio Rtl
    -Ecoute mp3 la danse des canards
    -Voir vidéo chatons mignons
    -Quel temps il fait ?
    -Il y a des bouchons pour aller à Warzazatte ?

    @Doigt Agile
    “Il ne lui manque que la fumée d’eau…”

    On appelle ca de la vapeur ;-)

    Répondre
  • 4 octobre 2016 - 11 h 06 min

    […] probable de la sortie effective de Google Home aujourd’hui est une des raison de ces mouvements de fond, la concurrence avec Google va être rude notamment […]

  • 5 octobre 2016 - 13 h 04 min

    […] Home a été présenté à la Google I/O il y a quelques mois désormais, j’en ai parlé dès son annonce. C’est un outil de gestion de contenu et un assistant familial pilotable à la voix. Au même […]

  • 18 mai 2017 - 16 h 30 min

    […] Google Home et Google Assistant vont donc débarquer en France cet été, après les US, l’Angleterre et l’Allemagne. Le système pourra acceder à plus  de services comme SoundCloud, Deezer et Spotify en version gratuite. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *