Aya Neo : un PC/console portable sous Ryzen 5 4500U

Le Aya Neo reprend le design des solutions console Mobile mais embarque dans ses entrailles tous les composants d’un PC classique sous AMD Ryzen 4500U.

Sous ses airs de console de jeu portable classique, la Aya Neo est un véritable PC. Une solution assez musclée même, avec un processeur AMD Ryzen 5 4500U et son circuit graphique Radeon Vega 6, accompagné au maximum par 16 Go de mémoire vive DDR4 4266 MHz et un stockage PCIe NVMe de 512 Go. De quoi assurer des performances très avancées et lancer de nombreux jeux en 2D et 3D sur son petit écran.

Aya Neo

Car la Aya Neo propose un tout petit écran, formule mobile oblige. C’est une diagonale de 7 pouces qui est embarquée entre les contrôleurs de l’engin, un écran IPS tactile multipoint qui affiche en 1280 x 800 pixels. Pas la meilleure définition du monde mais de quoi afficher efficacement de nombreux jeux avec de bonnes performances poussées par la solution AMD embarquée.

Aya Neo

Autour de l’écran on retrouve des boutons, croix directionnelles et joysticks ainsi que des gâchettes pour une utilisation très classique de la Aya Neo comme une solution de jeu. Les choix faits par la marque pour cet engin poussent le modèle dans ses retranchements en terme de compacité et de performances. La console mesure 25.5 cm de large pour 10.6 cm de profondeur et 2 cm d’épaisseur. On n’est pas loin d’une Nintendo Switch. Si l’épaisseur semble assez conséquente, c’est assez logique, il faut faire entrer l’ensemble des composants dans cette carcasse et penser à la dissipation de chaleur de l’ensemble. 

Aya Neo

Sans surprise, la Aya Neo est donc ventilée avec un système d’ailettes très classique et un double caloduc qui vient coiffer le processeur. La solution sera donc probablement assez bruyante à l’usage et il faudra veiller à ne pas obstruer son évacuation d’air chaud. A noter que si la mémoire vive et le processeur sont soudés à la carte mère, les 512 Go de stockage sont montés sur un slot SSD M.2 2280 classique. On pourra donc faire évoluer ce poste. La batterie intégrée est une 47 Whr mais malheureusement aucune information d’autonomie n’a été proposée pour le moment. L’engin se recharge via un port USB Type-C, elle en possède d’ailleurs 3 pour multiplier ses usages puisqu’ils permettront d’assurer la connexion d’un hub, de réseau et transmettront également un signal vidéo DisplayPort.

Une petite paire d’enceintes stéréo est intégrée en plus d’un port casque 3.5 mm classique, un module proposant du Wifi6 et du Bluetooth 5.0 sera également présent. Un accéléromètre a été intégré dans le châssis pour pouvoir piloter divers jeux directement en inclinant l’écran. Le tout pèse 650 grammes, ce qui n’est pas forcément anodin pour un engin de ce gabarit. 

Je reste toujours sur mes gardes vis à vis de ce genre de produit. Les dernières expérimentations du genre n’ont donné lieu à aucune suite et les personnes ayant investi dans un projet comme la Smash-Z sont, pour le moment, toujours sans nouvelle de leur produit. La Aya Neo semble pour autant bien avancée et le scénario ne parait pas délirant techniquement parlant.

Aya Neo

Les 15 watts du processeur AMD pouvant être pris en charge par le dispositif proposé. Pour autant, je ne suis pas sûr de la pertinence du produit. Il faudra voir à quel point il est agréable à tenir en main, efficace en terme de refroidissement pour proposer une vraie jouabilité sur une période de temps assez longue. Voir son tarif car j’ai bien peur qu’un tel produit soit assez cher. Enfin, il faudra s’assurer de la portabilité de l’ensemble à la fois en encombrement et en autonomie.

Aya Neo

Dernier point qui active mon sixième sens d’araignée, voir  si tout cela n’est pas un scam mais un vrai produit. La vidéo proposée montre une solution qui semble réelle mais dans des conditions extrêmement bizarres. Pourquoi montrer ce type de produit dans une ambiance aussi sombre et fortement contrastée ? Cela n’aide pas à découvrir le produit mais permet au contraire d’en cacher d’éventuels défauts. On a déjà eu droit à des solutions de consoles maison, imprimées en 3D, proposant des finitions spectaculaires. A l’heure où de nombreux financements participatifs ne servent plus qu’à maquiller des arnaques de grande ampleur, il faut rester prudent vis à vis de ce genre de produit.

Aya Neo

La marque promet d’exposer son produit à la Shanghai World Expo les 14 et 15 Novembre prochain. On devrait donc avoir un retour plus précis de l’objet dans un proche futur.

Source : Liliputing

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
7 commentaires sur ce sujet.
  • 3 novembre 2020 - 18 h 06 min

    Bonjour,

    Sur le papier et en théorie, en termes de performance brutes etcapacités à faire tourner des jeux gourmands récents, elle se situe comment par rapport à une GPD winmax ?

    Merci

    Répondre
  • 3 novembre 2020 - 18 h 46 min

    Impressionnant la miniaturisation de la plateforme pour réussir à le caser dans un gabarit de console portable.
    Comme quoi il y a moyen de faire un NUC like 100% AMD.

    Répondre
  • Yrt
    4 novembre 2020 - 11 h 13 min

    @Will:
    en “Nuc like 100% AMD” tu en as déjà de dispo chez Asus

    Répondre
  • 4 novembre 2020 - 20 h 11 min

    J’aimerais voir apparaître des config de mini pc fixe qui dissiperait passivement les 15 watt de ce type de config

    Répondre
  • 4 novembre 2020 - 20 h 25 min
  • 5 novembre 2020 - 13 h 49 min

    @Pierre

    Je me rappelle que tu en avait parlé dans un billet, mais je pensais plus a des barebone type fit-PC. leur nouveau Tensor-PC n’est que Intel gen 9.

    Répondre
  • 9 novembre 2020 - 19 h 25 min

    […] important. Ce n’est pas un faux produit imprimé en 3D et il est parfaitement fonctionnel. Si mes remarques concernant la précédente vidéo étaient à mon sens justifiées, cette nouvelle production enlève tout doute quand à la machine et son […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *