Asus abandonnerait sa gamme de nettops EeeBox

Lancés suite au succès des netbooks, les Nettops EeeBox d’Asus ne seraient plus d’actualité, la marque serait sur le point d’abandonner cette gamme.

Rien d’officiel pour le moment mais les Nettops EeeBox comme les Asus EeeBox E410 sous Intel Braswell Celeron N3150 n’auront probablement pas de suite. 

eeebox-eeestick-big

Les premières Asus EeeBox avec leur EeeStick !

Cette info en provenance de FanlessTech montre peut être les premiers effets de la nouvelle logique haut de gamme de la marque. Le format “mini” n’est pas spécialement en cause et on suppose que les stations de jeux de petite taille de la marque continueront a être proposées.

Vorke V2

Il s’agit donc des modèles plus entrée de gamme que l’on rencontre sous différentes marques et dans différentes propositions aujourd’hui. Des offres basées souvent sur des puces à très bas TDP comme les Intel Gemini Lake qui permettent de construire des engins efficaces, peu chers et dépourvu de ventilation active. Un schéma qui colle bien avec le concept du Nettop EeeBox d’Asus mais qui rencontre une très forte concurrence entre le matériel noname (Vorke, Chuwi, Alfawise et j’en passe) et les solutions de marque comme Intel, Gigabyte, ECS ou MSI.

Minimachines.net 2015-08-24 17_08_22

Techniquement, il n’est pas difficile de transformer un E410 comme celui-ci dessus en un hypothétique EeeBox E510. Passer d’un Celeron N3150 à 6 watts de TDP à un processeur Gemini Lake N4100 toujours en 6 watts de TDP.

ASUS RoG Huracan G21

Il est, par contre, de moins en moins facile de le vendre en assurant une marge suffisante pour Asus. D’où la probable idée de se retourner vers des appareils plus puissants et plus gourmands.

Les séries VivoMini plus haut de gamme, mieux finis avec des coques en aluminium, se démarquent suffisamment de la concurrence pour continuer à exister.

Les modèles Gaming ne sont probablement pas non plus concernés par cette mesure. L’Asus ROG Comme l’Avalon ci-dessus sont des solutions beaucoup plus musclées avec des possibilités d’intégration très larges : Intel Core huitième génération, carte graphiques GeForce GTX 1080, 32 Go de DDR4 et double stockage.

On sent d’ailleurs que l’ensemble du marché est fébrile sur cette nouvelle catégorie d’engins. De nouveaux acteurs sont en train d’y réfléchir et il semblerait que même Intel veuille pousser ses NUCs dans cette direction à l’avenir avec ses Ghost Canyon.

 

Reste qu’il me semble que le moment serait opportun pour proposer des solutions de streaming efficaces sous processeurs x86. Les puces Gemini Lake sont tout à fait capables de proposer un excellent rendu en vidéo UltraHD et peuvent rendre de multiples services en plus de partager des vidéos : Travaux sur le pouce, vidéo conférence, jeux locaux ou jeux en streaming. Devant la guerre actuellement menée par les plateformes de streaming comme Netflix avec les box noname sous Android, proposer une solution de ce type, abordable, dépourvue de ventilation et construite pour s’effacer au maximum dans un salon, aurait à nouveau tout son sens.

19 commentaires sur ce sujet.
  • 20 décembre 2018 - 17 h 50 min

    Je penses que c’est une erreur stratégique de la part d’Asus,
    il fallait comme l’a si bien expliqué Pierre monter en gamme !
    Les marges sont faibles, Oui, mais il y a la quantité,
    et en tant que marque connu, Asus pourrait vendre un peu plus cher !
    Je crois qu’Asus a perdu sa vision stratégique, trop de produits,
    mais avec un niveau et une qualité qui laisse à désirer !
    Les produits Asus ne donnent plus envie, car à prix équivalent
    autant profiter du Renouveau de la Marque Acer,
    car Acer a bien su corriger ses erreurs avant d’aller dans le Mur !
    La marque Acer a eu très chaud, mais elle a compris…

    Répondre
  • JB
    20 décembre 2018 - 18 h 10 min

    Bonjour Pierre,

    “Passer d’un Celeron N3150 à 6 watts de TDP à un processeur Gemini Lake N4100 toujours en 6 watts de TDP.”

    Ca fait plusieurs articles où je lus une phrase de ce genre alors que le N5000 est sorti il y a plusieurs mois. Je suis interloqué à chaque fois. Pourquoi mentionnes-tu toujours le N4100 et non pas le N5000 comme piste d’évolution à suivre ?

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 18 h 12 min

    @J.DEBON: 100% d’accord!

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 18 h 29 min

    Je pense qu’ASUS dispose d’une Gamme de PC pas spécifiquement dédiés au besoins des utilisateurs .
    Je pense qu’il conçoivent pas mal de machines inutiles et s’enfonce aussi dans la distribution de produit le plus souvent WINDOWS .

    Il y a certainement ,une place pour un produit fabriqué en série a un prix abordable pour de nombreuses personnes .
    Prenons l’exemple du NUC INTEL c’est pas spécialement du haut de gamme mais cela fait le boulot, imaginons ce type de produit badgé ASUS livré sans OS mais offrant une possibilité de sélectionner celui ci chez ASUS .

    En tant que client ,je pourrait par exemple acheter un Intel i3 ou un Celeron et installer dessus soit CHROME OS ,soit Linux ou WINDOWS 10 .

    Les qualité de ma machine ne serai bridées que par mon choix ,processeur ,disque dur et RAM .

    C’est sur un mini PC de bureau ASUS coûte plus cher qu’un équivalent chinois sauf que le PC chinois a compris qu’il devait un minimum d’évolution au client et offre maintenant un choix dévolution de RAM et de disque dur sur certain modèle .

    J’ai un ACER REVO avec un Atom et une puce ION ,je pense que si ASUS pouvait sortir une équivalence moderne en barbone avec un couvercle amovible permettant d’accéder facilement a la RAM et au disque Dur ,il y aura certainement marché pour ce type de PC .

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 18 h 37 min

    @JB:
    Tout est dans le rapport Qualité / Prix, mais aussi la disponibilité !

    Le N4100 a un Cpu Mark de 2314.
    Le N5000 a un Cpu Mark de 2427.

    La différence se tient dans un mouchoir de poche,
    après il te faut regarder la Ram, s’il y a un SSD, l’écran IPS ou pas…
    une somme de petites choses qui font la et les différences !

    A Prix et configuration équivalente,
    bien sûr que je prends l’Intel Pentium N5000 !

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 20 h 31 min

    Comme le marché du PC régresse et que les fabriquants ne peuvent plus faire du nombre pour amortir les produits entrée de gamme ou bon marché (avec des marges limitées), ils se tournent vers le HDG qui malgré le chiffre de vente inférieur est capable de générer encore de gros profit grâce à leurs marges plus importante.

    Mais je ne suis pas sûre que ce soit une bonne stratégie à long terme.

    Dans le cas d’Asus ils ne peuvent pas que s’appuyer sur leur gamme/marque ROG (PC et Phone) pour exister.

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 20 h 38 min

    Le gaming PC est un nid à emmerde qui attends avec une anxiété encore plus élevée que les autres chaque second mardi du mois, surtout depuis le windows 10 rolling release… Même en consoles, ou on bénéficie d’un travail d’intégration plus poussé sur un HW figé, MS est un repoussoir.
    Asus me semble perdre les clef du succès de machines équilibrées et fiables.

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 21 h 01 min

    La fin des Eeebox c’est aussi la fin d’un format vertical un peu passé de mode. Aujourd’hui tout le monde veut du NUC, des petits boîtiers plats. D’ailleurs son remplaçant est le petit ASUS PN40.

    C’est dommage car il suffit de regarder le dernier modèle en date (Celeron N3150) pour voir à quel point la connectivité est plus riche (et le refroidissement plus facile).

    Répondre
  • JB
    20 décembre 2018 - 21 h 31 min

    @J.DEBON: je sais que les différences sont minimes mais autant parler de la dernière génération de puces quand elle existe et est commercialisée non ?

    Après j’avoue que je croyais à une différence de perfs bien bien plus importante car j’avais comparé le N4200 (et PAS le N4100) avec le N5000. Le N4200 a 2Mo de cache L2 tandis que le N4100 et le N5000 en ont le double, 4Mo, ce qui est une nette évolution. En creusant plus, voici la comparaison entre ces 3 procs : https://ark.intel.com/compare/128983,95592,128990

    Bilan : je ne comprends pas la nomenclature Intel sur ce coup là. Le N4200 est plus ancien et moins puissant que le N4100 ??! Le N4100 et le N5000 ont exactement la même date de lancement et le même prix, seul la fréquence de burst gagnant 300 Mhz ?! Si quelqu’un peut m’expliquer, ça m’intéresse !

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 21 h 58 min

    @JB: Ben là c’est juste une logique de gamme en fait :

    N3150 : 107$ 6 Watts TDP
    N4100 : 107$ 6 watts TDP
    N5000 : 161$ 6 Watts TDP

    Passer du N3150 au N4100 n’aurait pas d’impact de tarif. Le N5000 change la donne.

    Répondre
  • JB
    20 décembre 2018 - 22 h 59 min

    @Pierre Lecourt: okay je vois ce que tu veux dire, merci Pierre.

    Mais je ne comprends pas l’écart tarifaire entre le N4100 et le N5000. Ces 2 produits semblent quasi similaires, pourquoi l’un est vendu 50% plus cher que l’autre ? En fait je ne comprends pas les gammes Intel sur ce coup-là. Où sont les différences ?

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 23 h 10 min

    Bonjour,

    Je suis d’accord avec cette assertion “Devant la guerre actuellement menée par les plateformes de streaming comme Netflix avec les box noname sous Android”, mais son soucis ce n’est plus le hardware et les licences mais le software et l’ergonomie. Même si un clavier avec trackpad permet une utilisation depuis le canapé, ça reste un assemblage et c’est loin d’être aussi pratique qu’un Android TV à la télécommande …

    Répondre
  • 20 décembre 2018 - 23 h 43 min

    @Yakko

    Pas spécialement d’accord avec toi sur la gestion des box Android a la télécommande .
    J’ai la Meecool qui passe bien la télécommande ce qui n’est pas le cas de mon Alfawise qui préfère mon clavier M-400 Logitech.

    La SHIELD excelle avec la télécommande livrée avec .

    Répondre
  • 21 décembre 2018 - 1 h 23 min

    @JB: Les tarifs sont des positions, les prix varient suivant les commandes. Les tarifs sont “indicatifs”. Il ne correspondent pas à ce que payent les fabricants de machines par exemple.

    @Yakko: Une marque comme Asus pourrait se permettre le développement d’un ensemble hard + soft pour régler ce problème. C’est ce que la marque a tenté a plusieurs reprises avec des télécommandes, les eeesticks visibles en haut du billet ou autres.

    Une fois un soft “à la Kodi” lancé, une télécommande classique peut faire l’affaire pour un usage “canapé”.

    Répondre
  • 21 décembre 2018 - 7 h 37 min

    @Petitpaj

    Ah, visiblement je me suis mal exprimé. N’importe quel solution basé sur Android TV est faite pour la télécommande, qu ce soit la Shield de Nvidia ou la Meecool trafiquée proposé par Pierre. Contrairement à une box sous Android classique ou à plus forte raison une solution X86 sous Windows 10 …

    @Pierre Lecourt

    Même si je suis d’accord sur le fond, il reste toujours le problème de maintenir une telle solution dans le temps. ça nécessite un suivi et c’est justement ce que tu nous dis que c’est ce qui explique le coût de la solution Shield TV. Donc je vois mal une marque ce lancer sur ce marché …

    Après je n’ai pas étudier le truc pour savoir s’il existe une solution hors Windows 10 et Android TV qui fonctionne nickel à la télécommande sur X86 !

    Répondre
  • 21 décembre 2018 - 11 h 54 min
  • 21 décembre 2018 - 12 h 20 min

    @Pierre

    J’ai jeté un coup d’oeil rapide car je ne connaissais que de nom ! Et donc le but c’est d’utiliser Kodi …

    S’il semble possible de visualiser Netflix j’ai pas l’impression que MyCanal soit possible !

    Hors il s’agit bien dans ma “question” de reproduire un usage télécommande avec Netflix, MyCanal, Plex et consorts !

    Bref, c’est encore du “bidouillage” maintenu par des passionnés et donc susceptible de tomber comme la solution Android TV Meecool.

    Probable qu’avec l’age l’on ai + envie de consommer que de bidouiller :( Je vais surveiller une grosse promo sur la Shield paske en neuf comme en occasion, c’est pas le même tarif :D

    Répondre
  • Alu
    21 décembre 2018 - 13 h 21 min

    @Yakko:
    Sur l’aspect de la maintenance clairement on peut compter sur le développement de kodi et du noyau linux bien après n’importe quel support de box (nvidia shield compris…)…donc ça pas de soucis là dessus.

    Par contre, clairement, si c’est pour consommer son abonnement netflix, amzon video et co…c’est pas vers ça qu’il faut se diriger…le support officiel de ces plateformes n’existe pas.

    Perso c’est mon choix depuis maintenant plus de 5 ans et j’en suis très content et ma famille également…d’ailleurs je n’ai plus d TV à la maison je n’utilise que ça…

    Répondre
  • 21 décembre 2018 - 13 h 25 min

    @Yakko: Quand tu t’appelles Asus et que tu proposes une solution “propre” à un éditeur, il y a moyen qu’on t’écoutes. Cela signifie qu’il faut tout mettre en place en amont : Hardware, software et partenariats. Ce qu’a fait Nvidia avec la Shield effectivement.
    Cela coûte des sous, du temps mais permet de proposer un produit efficace au delà de sa simple période de garantie…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *