Intel Twin River : un prototype de machine double écran 12.3″

La solution Intel Twin River est un prototype original. Un double écran de 12.3″ qui peut s’utiliser comme un portable normal ou comme un livre.

Alors qu’on garde tous dans un coin de notre tête la mythique histoire du Courier de Microsoft, un engin double écran imaginé à l’époque de Windows 7, voilà qu’Intel présente un prototype de machine reprenant le principe du double écran attaché dans un format plus proche du livre que du portable. Twin River se distingue des offres concurrentes par l’emploi de matériaux originaux. L’engin est construit avec un châssis en tissu.

2019-05-30 20_05_37-minimachines.net

Ce prototype de PC double écran subit les travers habituels de ce genre de machines. Sans clavier physique, il sera évidemment moins efficace qu’un ordinateur classique. Un défaut qui peut être pardonné par certains utilisateurs à la recherche d’autres solutions techniques que l’interface habituelle. Avec deux écrans IPS de 12.3″ en FullHD, l’engin propose en effet une interface particulièrement séduisante pour la consultation de documents.

Les deux écrans sont tactiles, ils se rejoignent via un châssis à charnière souple. L’ensemble est protégé par une coque composée d’un mélange de polyester, de Lycra et de polyamide. Une protection qui apporte une finition originale à l’engin mais qui devrait également lui poser le souci rencontré par les autres solutions de ce type. Ces machines sont en général irréparables, on ne peut pas accéder à leurs composants sans détruire leur coque. Autre défaut, elles se salissent assez vite et il est difficile de les passer en machine.

2019-05-30 20_03_44-minimachines.net

A l’intérieur de Twin River, Intel a placé un de ses processeurs Whiskey Lake U de 15 watts. Un exploit rendu possible par un système de “Vapor Chamber” qui doit très certainement être une solution qui joue sur les propriétés de certains liquides qui dissipent énormément de chaleur en passant de l’état liquide à l’état gazeux avant de se condenser à nouveau à l’état liquide. Une sorte de “poumon” permettant d’encaisser l’énergie dégagée par la puce.

2019-05-30 20_04_02-minimachines.net

Autre performance d’Intel, la création d’une carte mère qui se déploie sur les deux côtés de la machine et reliés au niveau de la charnière par un circuit souple. Les batteries de la solution sont également placées de part et d’autre de cette charnière pour équilibrer l’ensemble tant au niveau du poids que pour éviter la surchauffe d’un côté de l’engin.

2019-05-30 20_04_32-minimachines.net

Le poids global de ce prototype Twin River est de 770 grammes. Un résultat impressionnant même si on n’a aucune idée de l’autonomie proposée par cette machine. si le processeur consomme peu, le système de double écran IPS aura probablement un énorme impact en terme de consommation. Intel présente un clavier Bluetooth ultra-ultraplat que l’on peux glisser entre les deux écrans, pour ceux qui préféreraient une interface plus classique au tout tactile. Un stylet actif est également présent pour prendre des notes ou dessiner avec l’engin.

[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930  passe à l'encre numérique

Difficile de savoir où veut en venir Intel avec ce genre de produit. Est-ce une simple exploration des possibilités offertes par ses puces, un travail de fond après la présentation du prototype Tiger Rapids l’année dernière. Un engin qui mélangeait encre numérique et écran LCD classique qui a mené Lenovo au Yoga Book C930

Est-ce que cette année encore Intel trouvera un partenaire pour développer Twin River vers un produit commercial ? Si c’est le cas, peut-on vraiment espérer un produit grand public ? Tout le problème vient encore et toujours du logiciel. Qui dit processeur Intel dit compatibilité avec une énorme logithèque sous Windows et donc des usages potentiellement très complets. Un constructeur qui sortirait cette machine sous Windows 10 aurait probablement en tête la possibilité d’un accès à toutes ces applications.

Commercialiser cet engin sous processeur Core pour le limiter à des usages plus basiques comme la simple consultation ou le dessin n’aurait aucun sens pour Intel. Dans ce cas de figure, une puce ARM serait probablement plus efficace. C’était l’atout de Microsoft Courier, le fait que Microsoft s’empare de ce sujet et puisse théoriquement développer une solution logicielle sur mesure pour des usages adaptés. A moins qu’Intel ne s’associe à des développeurs pour proposer une interface et des outils parfaitement adaptés à cette plateforme, Twin River laissera l’utilisateur sur sa faim. Soit il n’offrira pas la possibilité de piloter au mieux les usages d’un Windows classique avec une interface tactile limitée. Soit il sera encombré d’une mécanique logicielle très encombrante pour les usages les plus limités que recherche un simple lecteur de bédés, de livres ou de magazine.

Sources : TheVerge, TomsHardware, NotebookItalia

6 commentaires sur ce sujet.
  • 30 mai 2019 - 23 h 19 min

    De fil en aiguille, je constate que le Yoga Book C930 en 256G est à 929 CHF sur le lenovo store suisse…très bon prix !

    Répondre
  • Xo7
    31 mai 2019 - 10 h 27 min

    Que de reflets ! Et pourquoi pas un double écran comme celui-ci mais sans la partie ordinateur, pour le nomadisme. Moins cher histoire de tester le marché, de réduire les coûts de production ( avec ou sans CPU) et d’apâter une clientèle ?

    Perso je resterais bien.

    Répondre
  • to
    31 mai 2019 - 17 h 50 min

    Un jours elle sera mienne. Oh oui, un jour elle sera mienne.

    Par contre s’il pouvait reduire l’espace instersticiel ca serait mieux pour les bd, merci.

    Bientot dispo en vente sur ton site ?

    Répondre
  • 31 mai 2019 - 18 h 29 min

    La même chose avec le nouveau processeur SNAPDRAGON 8cx et intel pourra aller se cacher ailleurs !

    Répondre
  • 31 mai 2019 - 20 h 53 min

    Acer iconia et Toshiba libretto avaient montré la voie.

    Répondre
  • dja
    1 juin 2019 - 23 h 25 min

    Oui Intel a un début de piste mais ca va aller dans le mur. Ca pourrait par contre donner de bonnes idées à Huawei ou Xiaomi ;-)
    Les écrans glossy et le proc intel, c’est contre productif.
    Deux écrans mats, un arm avec un android genre lineageos histoire d’avoir un minimum d’autonomie… le tout pour moins de 500 euros et ca pourrait trouver un public.
    Chouette idée mais avec intel et microsoft… c’est mort.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *