[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930 passe à l’encre numérique

Le Lenovo Yoga Book C930 répond simplement à la complainte la plus souvent remontée à Lenovo lors de la sortie du premier Yoga Book. La surface noire qui se rétroéclairait d’un clavier tout en offrant la possibilité de crayonner avec un stylet Wacom est remplacée par un écran à encre numérique.

Ce nouveau modèle est donc doté de deux écrans, le Lenovo Yoga book C930 affiche en 10.8 pouces avec un IPS en 2560 x 1600 pixels tactile pour une utilisation de type tablette. Mais le nouveau modèle propose en plus à la place de l’habituel clavier un second écran à encre numérique, plutôt haut de gamme, en 10.8″ et 1920 x 1080 pixels.

[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930  passe à l'encre numérique

Ce second écran servira de clavier au travers d’un clavier virtuel qui s’affichera sur sa surface mais il pourra également accepter les ordre d’un stylet Wacom acceptant jusqu’à 4096 niveaux de pression. On pourra donc suivre la trace de ce que l’on dessine sur ce premier écran E-Ink mais également sur l’écran. La machines pourra s’utiliser en format tablette convaincant mais également en liseuse.

[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930  passe à l'encre numérique

Pour Lenovo, cette modification a un avantage certain puisque l’écran à encre numérique tactile pourra afficher n’importe quel type de clavier au contraire de la solution rétro éclairée précédente. Aucun effort matériel ne sera nécessaire pour localiser les engins, un changement de clavier logiciel sera suffisant.

[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930  passe à l'encre numérique

Un excellent choix qui s’accompagne d’un revers de poids puisque cette fonctionnalité à un coût élevé. Le Yoga Book C930 devrait être disponible en Octobre pour la modique somme de base de 999€… Soit plus du double des Yoga Book de première génération qui débutaient à 399€.

[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930  passe à l'encre numérique

Evidemment, le matériel embarqué a également largement changé, on passe d’un processeur Intel Atom à une puce bien plus performante puisque la marque a choisi des processeurs Core-Y : Core M3-7Y30 et Core i5-7Y74. Des solutions de septième génération en 4.5 watts de TDP aux capacités de calcul et d’affichage bien plus larges. Cela permet de conserver un engin fin et dépourvu de ventilation active, des éléments propres au design d’origine de cette gamme.

Cela permet également de garder cet aspect si particulier de la gamme Yoga Book qui consiste à additionner au travers d’une charnière haut de gamme les deux côtés du Yoga Book C930 pour les réunir dans un format ultraplat. Le coté “Book” de la machine.

[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930  passe à l'encre numérique

[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930  passe à l'encre numérique

Pour le reste des éléments techniques, la mémoire vive est plafonnée à 4 Go de DDR3L associée à un stockage qui pourra grimper à 256 Go en SSD PCIe. Le Wifi est un 802.11AC associé à un bluetooth. Une version avec modem 4G sera également disponible. La connectique est limitée de par le format de l’engin, on retrouve deux ports USB 3.1 Gen 1 au format Type-C.

[IFA2018] Le Lenovo Yoga Book C930  passe à l'encre numérique

Un lecteur d’empreinte digitales fait son apparition et l’ensemble trouve la place d’embarquer une paire d’enceintes stéréo. Je n’ai pas vu de traces d’une version Android, le précédent modèle était distribué sous Windows comme sous le système de Google. Ici, seule une version Windows 10 semble disponible.

Débutant à 999€ en 4 Go, je n’ose imaginer le tarif du Yoga Book C930 le plus haut de gamme. Cela en fait une machine de niche et un engin qui ne devrait séduire qu’un tout petit profil d’utilisateurs.

Je n’ose pas imaginer le tarif de la machine si Lenovo avait choisi une voie alternative : Celle d’un clavier chiclet à la place de la zone tactile, quitte à rendre la machine un poil plus épaisse. En retrouvant un format netbook, en baissant un peu la définition de l’écran 10.8″ IPS, cet engin aurait pu être à la fois abordable, ultra portable, ultra léger et performant avec un duo Core M3 et 4 Go de mémoire vive. Cela aurait fait, à mon sens, un véritable engin populaire et pratique. Dommage.

26 commentaires sur ce sujet.
  • 31 août 2018 - 12 h 18 min

    Petite question: l’écran du bas est il rétroeclairé ?

    Répondre
  • 31 août 2018 - 12 h 30 min

    Un prix divisé par deux aurait été un carton… 999 Euros ça demande réflexion.

    Répondre
  • 31 août 2018 - 13 h 04 min

    Autant le premier avait des défauts, autant son prix était suffisamment bas pour en faire une machine d’appoint de son PC principal. Je vais en réunion / sur le terrain, hop, je prend mon book.
    Là, 1000€, c’est trop pour machine d’appoint. Malheureusement, on ne peut pas non plus en faire une machine principal.
    Dans un monde où Microsoft a une surface Go a 600€, il a pas trop sa place.
    Bref, je ne sais pas qui va l’acheter.

    Répondre
  • 31 août 2018 - 13 h 07 min

    pour faire du 16/9 sur un appareil de ce type faut vraiment etre stupide …

    Répondre
  • 31 août 2018 - 13 h 21 min

    @Iron_Momo: Sais pas, je pense que oui.

    @Jerry Khan: Ben oui, je pense pas qu’on puisse “craquer” pour l’objet. D’autant que pour une fois Lenovo n’a pas parlé d’autonomie… A moins d’avoir un besoin spécifique je vouis pas trop qui pourrait s’offrir cela sur un coup de tête.

    @Thera: C’est tout le soucis, l’objet est singulier et séduisant mais il est confronté à la réalité de l’offre concurrente…

    Répondre
  • 31 août 2018 - 13 h 32 min

    oh la vache !

    j’ai le yogabook que j’apprécie pour son poids pour sa finition, et ses capacités

    quand je l’utilise en mode bureau je le met en mode tente, je lui adjoint un petit clavier et une souris bluetooth et tout roule

    il est un peu faiblard en puissance de calcul, mais en déplacement ou en réunion ce n’est pas un problème

    Là, avec la puissance annoncée, les 2 ports usbc, la mémoire et la saisie avec le stylet en direct et surtout une liseuse en A4, c’est très tentant

    Et puis d’un coup on voit le prix (même si le matériel embarqué le justifie) et là on se dit qu’on va encore longtemps rêver en lisant les articles de Pierre

    Répondre
  • 31 août 2018 - 13 h 52 min

    @Thera:
    ça peut éventuellement intéressé les digital artist. Avec le 2ème écran faisant office de tablette graphique avec un pen à 4096 niveau de pression, ça vaut bien un ultrabook + tablette wacom A4…
    Après pour le commun des mortel, c’est sûr que c’est hors de prix. Comme dit Pierre une version abordable manque au line-up ;-)

    Répondre
  • 31 août 2018 - 13 h 52 min

    Le prix a été balancé comme ça parce que c’est un produit complètement unique. On me demande souvent, comment je fais pour arrêter d’imprimer mes articles de recherche, beh tu les imprimes, y’a juste pas de lecteur Ebook convaincant. (les liseuse 13″ de Sony sont ce qui s’en rapproche le plus, et c’est une gageure à utiliser – en plus de coûter déjà 700€)

    Les écrans e-ink coûtent cher, et je soupçonne qu’ils doivent être une plaie à fabriquer en grande taille. Et comme c’est une innovation plutôt récente et que les appareils qui en sont dotés sont absolument uniques, le prix grimpe de manière folle.

    Je trouve un appareil comme ce Lenovo ultra intéressant, parce que ça montre qu’un laptop ou une tablette ça ne répond pas à certains besoins, et qu’on peut encore innover dans le secteur avec un ovni à la conception bien pensée (au moins sur le papier). Mais je ne sais pas si commencer par sortir un appareil de pointe, c’est une bonne chose pour le côté premium, ou une mauvaise chose pour les ventes qui vont être ultra confidentielles, et l’expérience ne sera pas renouvelée chez Lenovo ou chez qui que ce soit. Personne ne voudra re-commercialisé ce qui a déjà été un gros four commercial. En fin de compte, je doute qu’un tel appareil fasse des émules chez les concurrents et donc que le prix baisse, et c’est bien malheureux… ça a un potentiel dingue, mais dingue !!!

    Répondre
  • 31 août 2018 - 14 h 03 min

    @yattoz : quitte à avoir ce prix, autant mettre deux écrans IPS tactiles comme le Précog de ASUS.

    Répondre
  • 31 août 2018 - 14 h 06 min

    Malgré le prix, ca pourrait etre une machine intéressante mais en effet pour certains cas particuliers. Avoir un portable qui puisse faire tablette, liseuse, surface d’écriture Wacom est assez impressionnant.
    Les tests montreront ce que Lenovo a pu faire pour améliorer la latence de l’encre électronique, peut-être comme Remarkable.

    Répondre
  • 31 août 2018 - 14 h 56 min

    Dans le genre, ou presque, je trouve la série “trackpad-écran” d’Asus plus intéressante.
    La version 15 pouces, déjà sortie, est un peu massive mais la version 14 pouces (Asus UX480FD) a l’air mortelle…

    Répondre
  • 31 août 2018 - 15 h 31 min

    Le gros plus à mon avis, c’est la multiplicité d’usages avec autant de produits réunis en un. Se retrouver avec un ultra portable, une liseuse, une tablette traditionnelle et graphique, beaucoup de monde en rêve.
    La consommation sera sûrement moindre avec le choix de l’encre numérique, donc certainement une meilleure autonomie.
    Hormis pour ce qui est du prix, je prédis un beau succès a cette machine. Si en plus le tarif est ajusté pour que les ventes puissent vraiment être a la hauteur, Lenovo aura réussi son pari.

    Répondre
  • 31 août 2018 - 15 h 49 min

    […] Lenovo Yoga C930 est un 13.9 pouces a ne pas  confondre avec le Yoga Book C930 qui propose des caractéristiques tout à fait différentes. Ce modèle profite lui même […]

  • 31 août 2018 - 16 h 14 min

    Enfin de l’encre numérique sur un portable/tablette !

    Le prix est élevé mais lorsque l’on voit celui de bonnes (et rares) liseuse 13″…

    Répondre
  • 31 août 2018 - 17 h 17 min

    Un très bel outil de prise de notes. J’en achèterai sans doute un, quand le prix sera redescendu sur terre…

    Répondre
  • 31 août 2018 - 17 h 44 min

    @Laurent Simon: Le problème c’est qu’un ecran EInk de cette taille et une fonction Wacom ca coute une fortune… Les anciens Yoga Book n’ont jamais vraiment baissé, la production a juste été stoppée. Donc je ne crois pas trop à une vente à prix bradé dans le futur…

    Répondre
  • 31 août 2018 - 18 h 39 min

    Je dis “why not” allez, cassons la tirelire… Ah zut, 4Go de ram ☹☹
    C’est vraiment dommage, presque mesquin.

    Répondre
  • 31 août 2018 - 19 h 16 min

    Exactement ce que je recherche…mais pas à ce prix. J’attendrai une bonne occasion dans quelques années.

    Répondre
  • 31 août 2018 - 21 h 04 min

    J’ai revendu mon yoga book parce qu’il était bien trop lent en particulier pour la prise de notes sous onenote (ok sous Nebo mais fonctionnalités trop limitées) et que son clavier n’était pas fonctionnel, en particulier du coté software (lag du bruit des touches et vibrations pas assez fines – je préférais finalement le clavier tactile windows), trackpad trop limité.

    S’il peut remplacer un bloc notes ou on voit ce qu’on écrit + un clavier équivalent au clavier tactile ya un marché – je consomme un cahier 100 pages tous les mois.

    Répondre
  • 1 septembre 2018 - 10 h 26 min

    j’avais longuement hésité à acheter le yogabook premier du nom (d’ailleurs je ne m’étais pas décidé entre windows 10 et Android) là avec un processeur plus puissant et surtout le côté liseuse pour lire ou relire de la doc ou simplement un bon ebook cela donne bien envie. Un minidock usb-c (usb, hdmi, ethernet) sera de toute façon nécessaire pour exploiter l’engin au quotidien. Une puce 4G de l’opérateur Fr.. illimité si on dispose déjà d’une box chez celui-ci. Cela donne une solution totalement mobile. J’avais quelques réserves sur le clavier haptique du premier yogabook si le nouveau permet une frappe précise, cela devient de plus en plus désirable.
    Je partage, 4Go de Ram pas assez pour une machine à 1000€ fin 2018.

    Répondre
  • 2 septembre 2018 - 0 h 21 min

    Deux appareil en un…si on se réfère au prix des liseuses E-ink..

    Répondre
  • 2 septembre 2018 - 12 h 52 min

    Je suis fan de la 1ere yoga book sous windows. je l’utilise en ce moment même.
    Cette nouvelle tablette me plait beaucoup, c’est son nouveau coté liseuse qui m’attire. La tablette est plus complete et plus performante que celle que je possede :)
    Par contre le prix refroidi mon enthousiasme…
    On verra, si une promo passe je craquerai surement.

    Répondre
  • 3 septembre 2018 - 0 h 26 min

    Le prix n’apparaît pas exorbitant comparé à celui des liseuses grand format. C’est un outil qui peut répondre à certains besoins. Par exemple pour effectuer un travail de veille assidu en profitant du confort de l’encre électronique pour lire les documents sélectionnés sur la Toile au fil d’une navigation qui demeurerait fluide grâce à l’écran classique… Reste un point noir : la RAM insuffisante. Y compris pour ce type d’utilisation, car un agrégateur de flux RSS fonctionnant en local peut consommer beaucoup de mémoire. Les 4 Go annoncés sont-ils soudés ?

    Répondre
  • 3 septembre 2018 - 11 h 04 min

    Utilisateur de la yoga book 1er du nom, je trouve cette nouvelle version très tentante. L’apport de l’écran e-ink, si l’offre logicielle permet de l’exploiter correctement est vraiment un gros plus.. Le fait de pouvoir utiliser le stylet sur les 2 écrans me semble également très très positif..

    Par contre, c’est vrai que la limite à 4Go de RAM, meme sur les modèles les plus haut de gamme (1500€ tout de meme) est assez incompréhensible..

    Tarif et dispo annoncés en france : https://www.lenovo.com/fr/fr/tablets/yoga-series/yoga-tablet/Yoga-Book-C930/p/ZZIWZWBYB1J

    Répondre
  • 3 septembre 2018 - 14 h 54 min

    Je regrette le manque de support de la part de Lenovo pour ses Yoga Books. La version Windows ne voit plus ses drivers à jour et la version Android est bloquée à un Android 7.1.1 qui ne reçoit même plus les mises à jour de sécurité et qui a nombre de régressions. Un vrai scandale de mon point de vue qui fait que Lenovo pour moi, c’est fini.

    Répondre
  • 4 septembre 2018 - 16 h 14 min

    pour ceux qui comparent a un Asus ou autre avec deux écrans IPS, vous avez totalement raté l’intérêt de la machine : permettre de lire des documents sans fatigue occulaire tout en pouvant les traiter avec l efficacité d’un écran IPS. Cela n’a rien à voir avec les autres solutions.
    Et le prix n’est pas s délirant que cela aux vues des coûts actuels des écrans de liseuse géantes.
    Qui peut acheter ? par exemple moi, cela soulagera ma vue par rapport a tout écran rétroéclairé de PC pour lire des doc techniques trop lourdes pour être imprimées. Cela déjà vaut les 1000 euros quitte a sacrifiier un pc d un autre type

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *