Pipo X3 : Un MiniPC avec écran 5 pouces ou… une grosse tablette

Décidément la marque chinoise Pipo a flairé le filon des MiniPC avec écran. Après des déclinaisons en 7, 9 et 10 pouces , la voilà qui arrive avec un autre engin en 5 pouces de diagonale. Le Pipo X3 change pourtant de format puisqu’il ne propose plus un écran incliné mais ressemble plus à une sorte de tablette ultra épaisse proposant une connectique de Minimachine classique.

Et ma foi l’idée n’est pas mauvaise, disons que ce type de périphérique serait à même de rendre service à certains utilisateurs. Avec sa compacité et ses composants, sa batterie intégrée, c’est une sorte de couteau suisse pour administrateur réseau par exemple. Un truc à trimbaler partout pour prendre la main sur des serveurs dénués d’écrans, lancer des films ou de la musique sur un téléviseur plus grand ou s’en servir comme solution de streaming de jeux.

Pipo X3

Mais cela peut être plein d’autres choses. Le Pipo X3 est constitué d’une base identiques aux dernières machines de la marque proposant un écran. Il fait tourner Windows 10 grâce à un processeur Intel Atom Cherry Trail X5-Z8300 associé à 2 ou 4 Go de mémoire vive DDR3L et de 32 à 64 Go de stockage eMMC. Un lecteur de cartes MicroSDXC est également disponible.

Son écran 5 pouces IPS affiche en 1280 x 720 pixels et dispose de 5 points de contact. De quoi surfer sous Windows 10, même si  il ne faut pas s’attendre à un confort démentiel.

Pipo X3

Ce qui le différencie surtout d’une tablette, c’est sa connectique qui est beaucoup plus large et emploie des connecteurs standard : Pas moins de quatre ports USB sont disponibles sur l’engin dont un au format USB 3.0.

Le Pipo X3 et le Pipo X10 dont on a déjà parlé.

De quoi piloter pas mal d’accessoires et de périphériques. Une sortie HDMI est présente pour se brancher à un autre écran, ainsi qu’un port RJ45 malheureusement pas détaillé. On retrouve enfin un port audio 3.5 mm au format jack et un port d’alimentation.

Pipo X3

Le Wifi est un module 802.11b/g/n associé à un Bluetooth 4.0 et l’ensemble comporte également une batterie 1200 mAh permettant de le déplacer de pièce en pièce et de servir de léger onduleur face à des pannes de courants.

Pipo X3

C’est donc en fait une grosse tablette Windows, assez épaisse pour recevoir la connectique classique d’un PC standard. L’idée est intéressante et Pipo travaille dessus pour le moment. Pas sur que l’objet sorte un jour réellement, pas sur que le public l’accueille avec bienveillance… A suivre.

Source : NotebookItalia

22 commentaires sur ce sujet.
  • 19 avril 2016 - 12 h 38 min

    Le truc un peu paradoxal avec tous ces ports, c’est que si j’ai besoin de brancher plein de truc dessus, ca tue forcément la portabilité. Donc j’ai du mal a voir le cas d’usage.
    Un vrai gros serveur plein de place pour les disques, avec un ecran tactile meme pourri, OK, ca evite de se coltiner un ecran-clavier-souris pour l’install et l’admin locale. Un tablette classique avec 1 ou 2 ports pour utilisation en poste fixe avec un hub, OK. Mais le truc hybride qui est a la fois moins bien qu’un tablette normale et un PC sous-puissant… faut vraiement détester les hubs USB et etre amoureux du RJ45 pour le principe ? Ou alors je rate un scenario ?

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 13 h 04 min

    Ça risque d’intéresser les modeurs qui mettaient des Nexus 7 dans leur tableau de bord de voitures. Cette tablette pouvait être chargée et accueillir un hub USB en même temps sur son unique port USB. Les gars connectent des webcams (recul, dashcam), un DAC, un disque dur.

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 13 h 18 min

    @benoitb:
    C’est exactement ma pensée, je bosse justement sur un projet de remplacement de dashboard de twizy, et j’arrivais à peu près a ce forme factor (mais en 7″, dommage pour le pipo) mais en terme de finition c’est mieux qu’un truc mal fagoté à base de raspi et coût final, ça pourrait tomber sous le mien (même micro UPS inclus)… Bon, mon buildroot linux boot en 8 secondes (power to app en QT), je me demande ce que pourrait faire un cherry trail avec la gestion de la veille.

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 13 h 24 min

    @benoitb: J’y avais pas pensé mais c’est vrai, ça et la domotique.

    @obarthelemy: moi chuis amoureux du RJ45 :p

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 13 h 26 min

    Pas de dual boot ?
    (Ses grands frères l’ont)

    Si l’écran pouvait slider et faire apparaitre un clavier, je dirai oui.
    Mais dans l’état, je ne le trouve pas pertinent.

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 13 h 42 min

    @Abarey: Ya pas e raison mais c’est encore un Work In Progress de toutes façons…

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 13 h 53 min

    Ca ressemble a un OQO 01 sans le clavier coulissant :)

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 18 h 36 min

    Ça me plairait bien ce genre de petit pc, pour une utilisation comme lecteur flac réseau par exemple :)

    Répondre
  • Neo
    19 avril 2016 - 18 h 54 min

    Pas nécessairement en rapport avec ce Pipo mais vu ce post plus celui du MiniPC clavier je voudrais poser une question.

    Il ya a quelques années il y a eu des minipc taille smartphone (Sagem spiga, si je ne me trompe) et je me souviens avoir testé aux USA Un Kyocera Eco (deux écrans: clavier + écran). Il y a eu aussi des gadgets en format “livre” (Courier, Libretto). Et voici la question:

    Il n’est pas sorti aucun gadget au format de ce type composé de, disons, 2 smartphones. Vu que tout a évolué depuis ce Kyocera il n’y a pas aucan projet (ou gadget) dans ce genre ? Cela pourrait faire un mini-Pc, non?

    Merci. Neo.

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 20 h 28 min

    @Neo:

    Je n’ai pas bien compris la tournure de ta phrase de ta premier question qui ressemble à une affirmation.

    * Si tu parles de projet autre que le Sagemcom Spiga, il y en a eu.
    Exemple : Le Sony Vaio P.

    * Si tu parles de projet à double écran, il y en a eu.
    Exemple : L’Acer Iconia.

    PC = x86
    Smartphone = ARM

    Je ne vois pas comment tu transformes 2 smartphones en PC.

    Bonne soirée. (Pilule bleue ou pilule rouge)

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 20 h 34 min

    @Jaxx
    Ton p2app en 8 secondes c’est bien ça.
    Sur quel chip et avec support de masse et volume de MEV ?
    Qu’y a-t-il en moins dans ton build pour démarrer si vite ?
    Tu t’es basé sur chrome OS ?
    Je cherche un truc de ce style pour faire un client léger : boot max en 7-8 secondes afin de ne pas faire regretter un retour de mode veille et donc un PC full système.
    Db

    Répondre
  • 19 avril 2016 - 20 h 49 min

    @Jaxx ça m’interresse aussi.
    Si tu as des link à partager?
    power to app en QT, tu entend par la que apres le boot une app qt est lancer ?

    Répondre
  • Bug
    20 avril 2016 - 7 h 08 min

    On peux féliciter de la recherche a près quel public ? avec un clavier intégré il aurait put plaire en vue de l’empattement sinon on peux se poser la question !
    merci pierre pour la news

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 8 h 19 min

    Bonjour,
    est-ce qu’on a une idée de la consommation de ces machines PIPO (la série X ou le clavier KB) ? Ou le détail concernant leur alimentation respectives ?
    Je me pose la question parce que je verrai bien une de ces machines me servir de serveur web en plus de pouvoir faire avec tout ce qui a déjà été dit. Mais cet usage là va dépendre de leur conso).
    gabriel

    Répondre
  • 21 avril 2016 - 11 h 03 min

    @Gaduc:
    Linux BuildRoot pour Raspi2 (j’avoue, j’ai laissé en plan pendant le dev partie applicative, j’y reviendrait plus tard pour l’intégration, et encore, y’a des distrib très lights qui arrivent presque à ça). Mais faut être accroché avec de configurer un buildroot qui compile et démarre bien, au moindre truc oublié, on a uen chance sur deux de devoir tout recompiler.

    Le plus important est d’opter pour le system d’init le plus simple possible (typiquement, celui de busybox ou openrc, surtout pas systemd ou sysV) et d’élaguer l’inutile, pas de ntp, de setup de swap, choses qu’on peut lancer plus tard, de dhcp (le pire, faut du fixe, et trouver pourquoi une raspi a du mal a démarrer le réseau)… Monter l’UI aussi tôt que possible, psychologiquement, ça fait gagner du temps mental quand tout n’est pas encore prêt (daemons gpsd/décodeurs obd/la musique à bord, etc…)

    Pour la partie UI: je daemonize autour d’un bête lanceur qmlscene, c’est tout, chuis pas dev QT “natif” même si ce serait mieux, venant du monde web, l’approche m’est plus facile… (j’avais commencé pour cette raison par un chromium en kiosk, mais les perfs sont pitoyables)
    PS: QT n’a pas besoin de X, et ça, j’aime ! De plus, on voit arriver le WebGL en QtQuick/QML, ça promet de belles interfaces a faire pâlir les proprios de mercedes.

    Encore une fois, c’est juste du concept avancé avec des bouts d’implémentation, loin de publier quoique ce soit, ou d’avoir imprimé en 3D mon tableau de bord de remplacement :)

    Chuis juste un gros bricoleur, j’ai un bon morceau de différentes compétences mais je ne suis pas un ingé en embarqué, j’aimerais, mais bon, femme, taff, binouze du soir, flemme parfois, ça laisse peu de temps ;-)

    Répondre
  • 21 avril 2016 - 11 h 09 min

    @Gaduc:
    Ah:
    J’ai backé (en plus d’une Udoo Quad, et leur gros x86 a venir) la Udoo Neo:
    La Neo embarque un Freescale qui contient, 1 gros ARM mono core des familles assez classique, mais aussi un M4… a priori, chaque CPU peut, outre partager/arbitrer les GPIO, contrôler l’energie de son copain… Mon projet étant multi partie (car faut quand même surveiller la voiture quand le contact est coupé sans vider la batterie trop vite)… Enfin bon, zieute la Udoo Neo, ça peut te plaire

    Répondre
  • 27 avril 2016 - 16 h 25 min
  • 24 mai 2016 - 10 h 55 min

    […] Pipo X3 avec son écran 5 pouces n’a officiellement plus le droit à Windows […]

  • 2 août 2016 - 17 h 00 min

    […] comme une création originale alors qu’il s’agit purement et simplement d’un Pipo X3 rebadgé… Déjà que je ne suis pas un très grand fan d’Indiegogo, ce type de fausse campagne […]

  • 10 octobre 2016 - 16 h 48 min

    […] de matériel. Gole à demandé à Pipo de lui produire le Gole1 qui n’est autre que le Pipo X3 de la marque et de lui poser son logo dessus. Pas un centime de recherche et développement, pas un […]

  • 1 février 2018 - 23 h 44 min

    […] comme une création originale alors qu’il s’agit purement et simplement d’un Pipo X3 rebadgé… Déjà que je ne suis pas un très grand fan d’Indiegogo, ce type de fausse campagne […]

  • 11 mai 2018 - 11 h 57 min

    […] ans presque jour pour jour était annoncé sur le salon professionnel Global Source de Honk Kong le Pipo X3, un MiniPC original construit autour d’un écran de cinq pouces de diagonale et qui pouvait […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *