Les nouveaux Mac Mini s’emparent des SoC M2 Pro d’Apple

Les nouveaux Mac Mini se positionnent comme d’excellentes machines à tout faire. Avec des puces M2 Pro, elles visent des usages très larges.

La fournée 2023 des Apple Mac Mini remplace des modèles qui commençaient à dater. Disponibles à partir de 699€, elles se déploieront en deux nombreuses versions autour des SoC M2 lancés en Juin 2022 et des M2 Pro qui viennent tout juste d’être annoncés.

La nouvelle version du Mac Mini M2 propose un châssis assez large de 19.7 cm de côté pour 3.6 cm d’épaisseur. La coque est réalisée en aluminium recyclé avec une volonté recherchée de sobriété. La totalité de la  connectique est est ainsi située à l’arrière, laissant la machine absolument neutre sur sa partie avant et ses côtés. Un détail qui participera au camouflage du côté informatique de l’engin. On retrouve sur la dernière partie de l’appareil un ensemble de ports proposant HDMI, Thunderbolt 4, un Ethernet gigabit avec une option 10 GbE, des USB Type-A classiques et port jack. On retrouvera à leur bord un module Wi-Fi6E et Bluetooth 5.3. Le bouton de démarrage situé sur la droite de la machine dans l’arrondi de celui-ci, pourra être recherché du bout des doigts dans la grande tradition d’Apple1.

Suivant les modèles, la connectique évoluera avec deux ports Thunderbolt 4 pour les versions Mac Mini M2 et quatre pour les Mac Mini M2 Pro. Ces sorties seront aussi bien aptes à piloter des affichages en DisplayPort qu’à gérer des transferts de données en 40 Gb/s. Le nombre de sorties vidéo sera toutefois différent suivant les modèles. Les Mac Mini M2 auront la capacité de piloter deux écrans tandis que les Mac Mini M2 Pro pourront en piloter trois ou… un seul en « 8K ». On note également au passage qu’Apple conserve sa logique d’un emploi simple de l’engin avec une alimentation intégrée dans le châssis ne nécessitant que l’emploi d’un câble pour la déplacer.

L’objectif très clair d’Apple avec cette gamme de Mac Mini M2 et M2 Pro est de construire un ordinateur efficace et invisible. Efficace car il saura répondre à la totalité des usages d’un public très large d’utilisateurs. Invisible parce qu’avec son petit format et son design sobre et élégant, il saura se faire oublier. Ou plutôt, il se devinera comme une machine d’Apple et par la même pourra se faire accepter comme un design valable et justifié. On pardonne aux machines de la marque leur propre existence physique par le travail effectué sur leur format et la pertinence de leur proposition logicielle. 

Si le Mac Mini M2  reste un grand classique chez Apple, il propose un ensemble de fonctionnalités pratiques servies par un écosystème complet et abouti. Logiciellement comme matériellement l’engin est fonctionnel et si il ne correspondra pas à tous les profils, cela reste une valeur sûre pour de nombreux utilisateurs potentiels.

La version à 699€ est limitée. Il s’agira du plus petit des M2 avec 8 Go de mémoire unifiée et un SSD de 256 Go seulement. Il sera possible d’obtenir beaucoup mieux avec les versions les plus abouties de la nouvelle puce M2 Pro d’Apple, comprenant 32 Go de mémoire vive et associée avec un stockage pouvant atteindre 8 To. Les prix s’envoleront en conséquence avec une base annoncée à 1549€.

Comme d’habitude Apple met en avant les logiciels de création comme les outils de référence accélérés par ses nouveaux modèles. Ainsi, sous Adobe Photoshop, la nouvelle gamme M2 serait jusqu’à 50% plus rapide et le traitement de vidéos ProRes sous Final Cut Pro jusqu’à 2.4 fois plus rapide que les Mac Mini actuels. Des détails qui ne vont pas parler à tous les utilisateurs mais qui visent clairement une niche importante pour Apple. Les acheteurs potentiels de ce type de machines étant tout d’abord des professionnels de l’image pour qui le rendement de traitement est une économie de temps est primordial. Ce sont eux qui sont les plus à même de casser leur tirelire pour faire évoluer leur parc. Eux qui pourront sauter le pas en premier. Si le Mac Mini M2 vise tout type de public malgré ces performances particulières, les Mac Mini M2 Pro ont clairement besoin de cet argument pour justifier leur positionnement tarifaire.

Apple M2 Pro et M2 Max : les nouvelles puces débarquent

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. J’avais déjà cela sur mon Apple IIe c’est dire.

Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

Un commentaire.
  • 18 janvier 2023 - 18 h 48 min

    Note+

    Je me souviens qu’il était à gauche, à coté du câble.

    Le IIe était un poil plus gros que celui ci.
    J’étais un poil plus petit aussi….

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *