FSP lance une alimentation FSP500-30AS pour les NUC Compute Element

FSP vient d’annoncer la FSP500-30AS, une alimentation de 500 watts Platinum à destination des cartes mères NUC Compute Element d’Intel.

L’écosystème des Intel NUC Compute Element s’agrandit avec de nouveaux acteurs. Après les fabricants de boîtiers, c’est au tour des fabricants d’alimentations de se pencher sur ce nouveaux projet. La FSP500-30AS ou FSP Flex ATX 500 W 80 Plus Platinum NUC est une alimentation de 500 watts spécifiquement conçue pour les nouveaux formats de Next Unit of Computing.

Cette alimentation FSP500-30AS est conçue pour être pilotée finement par le système qu’elle alimente. Avec une communication complète entre l’alimentation et le système, ce dernier peut ajuster les entrées dont il a besoin. La machine peut aller jusqu’à modifier la vitesse de fonctionnement du ventilateur de l’alimentation pour éviter des bruits parasites. L’idée étant de piloter l’engin dans un fonctionnement le plus optimal possible en terme de bruit et de consommation, notamment pendant les périodes de veille. Tout cela se règle au travers de d’un programme qui pilotera les besoins poste par poste. Evidemment, le système de protection de la FSP pourra reprendre le dessus si un utilisateur allait à l’encontre de la propre protection du système. En cas de besoins électriques plus importants que ceux voulus par un réglage trop zélé ou si la chauffe de l’alimentation devenait trop importante suite à un changement de température extérieure par exemple.

NUC Ghost Canyon

Une carte Intel NUC Compute Element

C’est d’ailleurs cette alimentation qui équipe les machines d’Intel, ses NUC Ghost Canyon sont livrés par défaut avec ce modèle signé FSP. Le fait que la marque commercialise ce type d’alimentation au grand public est une excellente nouvelle pour tous ceux intéressés par la solution NUC Compute Element vendue sous forme de carte. Que ce soient des particuliers ou des professionnels mais également des industriels. Tous pourront intégrer la carte-mère dans un format de leur choix, ajouter une carte de base pour pouvoir jumeler l’offre d’Intel à une carte fille si besoin et intégrer le tout dans le châssis de leur choix. Pour un pro, cela peut être une simple feuille de tôle pliée pour accepter le système dans un mobilier ou une machine. Pour un particulier, cela ouvre d’énormes possibilités d’intégration.

NUC Ghost Canyon

C’est cette FSP500-30AS qui équipe les NUC Ghost Canyon avec ses alimentations

Intel va distribuer ces cartes sous plusieurs formes. En Barebones avec les MiniPC Ghost Canyon, mais également comme un nouveau format de carte mère sur lesquelles on greffera stockage et mémoire vive au même titre qu’une carte ATX classique. Pour ces dernières, il faudra forcément une alimentation et on pourra la trouver avec des marques créatrices de boîtiers sur mesures comme Cooler Master avec son NC100 ou Akasa avec son Venom. Ou faire appel à des fabricants classiques pour alimenter ses propres designs.

Le fabricant indique que la FSP500-30AS bénéficie d’une excellente dissipation thermique et ne fait que très peu de bruit en fonctionnement. Avec moins de 30 DB à 60% de charge et 40 dB au maximum de ses capacités, elle est assez performante pour prendre en charge des cartes graphiques gourmandes. Aucune information de prix ou de disponibilité n’a encore fuité.

Source : FSP

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
11 commentaires sur ce sujet.
  • 21 avril 2020 - 20 h 46 min

    C’est quoi cette histoire de communication entre la carte mère et l’alim !?
    C’est ce compliquer la vie en plus de le rendre plus cher.
    La gestion du fabriquant d’une alim suffit à elle même si c’est bien fait comme sur la majorité des alim ATX du marché.

    Décidément ce NUC me surprend de plus en plus en pas du bon côté malheureusement.
    Intel auraient dû rester sur son format mini PC originel et pourquoi pas pousser sur le TB3 avec des boitiers externes pour GPU.

    Répondre
  • 21 avril 2020 - 21 h 34 min

    @Will: Et bien disons que cela va au contraire dans le bon sens. A quoi ça sert d’avoir une alim qui va continuer a bosser au dessus des besoins de base d’une machine en veille ? Pourquoi ne pas couper la ventilation ou la réduire au maximum si elle n’est pas nécessaire ? Si demain des puces – au hasard un assemblage de coeurs différents genre FOVEROS – permet d’utiliser un coeur aux besoin minimalistes en courant pour la veille, genre 1 watt. Pourquoi ne pas imaginer une alim qui pourrait s’adapter et ne fonctionner qu’au strict minimum.

    Je te fais remarquer au passage qu’Intel pousse à fond sur le TB3 en le libérant et n’a pas arrêté les autres NUCs.

    Je ne comprend pas cette façon de penser : Parce qu’un produit ne correspond pas à mon usage, je ne vais pas me plaindre qu’il existe. Tu n’imagines pas combien ce type de produit emballe les industriels par exemple. Et pour eux chaque watt économisé n’est pas dépensé.

    Répondre
  • 22 avril 2020 - 8 h 32 min

    @Pierre Lecourt: une alim standard c’est déjà faire tous ces choses toute seule (adapté la ventilation, et la puissance) où j’ai raté quelque chose ??!

    Quand à la conception de ce PC oui il me dérange parce que qu’Intel l’a nommé NUC et c’est loin d’être un NUC.
    C’est plus un mini PC type ITX avec juste un bricolage au niveau du port PCIe de la carte mère et un riser un peu spécial.

    Répondre
  • 22 avril 2020 - 11 h 09 min

    @Will: Evidemment pas aussi finement qu’une alim pilotée par un logiciel et un CPU. Coller 2 capteurs c’est super, je dis pas, mais moi j’attend de voir avec curiosité ce que peut donner cette formule pilotée numériquement dans le futur. Il sera grand temps de la refuser si ce n’est pas probant. Il n’empêche que je ne vais pas la rejeter en bloc parce qu’on fait autrement depuis toujours.

    Pour le nom du Ghost Canyon…. Je ne suis pas d’accord. Je veux dire si au lieu de NUC les équipes d’Intel avaient décidé de baptiser ce PC “Châtaigne” ou “Boomerang” cela ne te poserait pas de soucis ? Mais parce qu’ils ont appelé cela un NUC, c’est niet ? C’est un produit conçu par l’équipe d’ingénieurs qui est au coeur des NUC et c’est pour cela que c’est un NUC.

    J’ai depuis longtemps changé mon fusil d’épaule avec les NUC. Si au départ c’étaient une et une seule nouvelle unité d’ordinateur, c’est devenu une équipe pour moi. Unité a basculé de Unité centrale à “Unité” dans le sens équipe au sein d’Intel.

    Car c’est la même équipe qui a lancé le premier NUC, les Computer Card, les Compute Element, les Austin Beach, les NUC industriels Chaco Canyon, les clé HDMI Intel, les NUC suivant, le portable NUC gaming 15.6″, les Skull et Hades Canyon et maintenant ce NUC Ghost Canyon. Le Unit de la Next Unit of Computing est devenu une unité de développement. Et a vrai dire cela pourrait s’appeler Poireau ou quoi que ce soit d’autre, ce serait pareil. Je me fiche de l’appellation ou des classements, ce sont les usages qui comptent.

    Désormais je comprend NUC comme une équipe d’ingénieurs doués chez Intel, une team de personnes qui travaillent sur une branche particulière du marché. Non plus comme une gamme de machines particulières dans un format figé. Next Task of Computing si tu préfères

    Répondre
  • 22 avril 2020 - 12 h 27 min

    @Pierre Lecourt: Pour NUC c’est un concept très défini (un mini PC tout en un pour le grand public comme l’entreprise)
    Et avec ce nouveau “NUC” Intel semble plus parler aux entreprises.
    Étant toi même un entrepreneur pas étonnant que ça te parle.
    Moi (consommateur lambda) pas.

    J’ai fait des recherches sur ce fameux “pilotage” PMBus. En fait FSP ne fait que reprendre la techno qui des alim pour serveurs.
    Et je crains fortement que cette nouvelle alim dite “grand public” va coûter cher, très cher.

    Répondre
  • 22 avril 2020 - 13 h 54 min

    @Will: NUC c’est une marque parapluie, un élément marketing d’Intel créé par Intel pour des produits Intel. Intel a bien le droit d’en faire ce qu’ils veulent. Mais surtout on s’en moque.

    https://www.intel.fr/content/www/fr/fr/products/boards-kits/nuc.html

    “Everything a PC Can Do, Intel NUC Can Do Smaller
    Intel NUC mini PCs squeeze a powerful processor, fast memory, and massive storage comparable to the latest full-size desktop PCs into the smallest form factors we can engineer.”

    Est-ce qu’un NUC classique en 12*12 cm peut faire tourner un jeu en UltraHD à 100 fps? Piloter confortablement une session Bleder ? Lancer un rendu vidéo UltrHD sans trop souffrir et rapidement ? Non, alors il faut un format différent : “Le plus petit format qu’Intel puisse concevoir” adapté à ces usages.

    Quand Intel a sorti Hades Canyon, donc un format 22 x 14 mm, différent du NUC classique, tu ne trouvais rien a y redire il me semble. Mais là, alors que la solution est différente et n’appelle aucune comparaison logique – si ce n’est que l’équipe qui l’a conçue et baptisée est la même – cela te semble inadéquat par défaut ? Sans que cela remette en cause tes griefs imaginaires de relâchement de Thunderbolt 3.0 ou d’abandon des NUC classiques… Je ne comprend pas.

    Le NUC Ghost Canyon existe, il pourrait s’appeler Frigidaire Poireau-Vinaigrette ça resterait une Mini tour évolutive avec un ratio performances / encombrement impressionnant. L’appellation en soit, je vois pas trop ce que cela vient faire la dedans. Si demain une marque de voitures électrique avec un nom ridicule sortait un modèle avec 2000 km d’autonomie pour 15000€ et bien je l’achèterais quand même, même si il s’agit d’une Audi e-tron.

    Tu as le droit de craindre pour l’alim, moi je vais attendre le prix. L’évaluer et décider si c’est bon ou pas pour moi. J’en aurais jamais peur par contre.

    Répondre
  • 22 avril 2020 - 17 h 11 min

    “Quand Intel a sorti Hades Canyon, donc un format 22 x 14 mm, différent du NUC classique, tu ne trouvais rien a y redire il me semble.”
    Parce que c’était encore un NUC plus grand certes mais même conception.
    D’ailleurs ils auraient dû continuer avec un GPU Nvidia ou AMD comme pour les PC portables (qui ont une carte mère aussi compact)

    Pour l’alim on va attendre le prix.
    Et on en reparle

    Mais non j’ai donné mon avis.
    On va laisser les autres s’exprimer aussi.

    Répondre
  • 22 avril 2020 - 17 h 42 min

    @Will:

    Mais voilà tout le soucis, comprend bien que je respecte absolument ton avis. Ce qui me gène c’est le côté “c’est pas bon parce que c’est pas un NUC” alors que les créateurs des NUC ont bien le droit d’appeler leurs produits comme ils le veulent et que dans l’absolu on s’en fout complètement. A moins d’être une éponge à Marketing, savoir que son PC est un NUC ou pas un NUC… Si il correspond à ses besoins… C’est pas très important.

    “D’ailleurs ils auraient dû continuer avec un GPU Nvidia ou AMD comme pour les PC portables (qui ont une carte mère aussi compact)”

    Mais ils n’arrêtent pas, c’est ça qui est fou dans ta façon de voir :

    “Intel auraient dû rester sur son format mini PC originel et pourquoi pas pousser sur le TB3 avec des boitiers externes pour GPU.”
    Intel continue a pousser au max sur le TB 3.0. Intel sort toujours des NUC classiques avec TB 3.0 et de nouveaux CPU.

    Intel n’a pas abandonné le format Hades Canyon non plus. Il est probable qu’une nouvelle version sorte un jour avec un nouveau circuit graphique… Proposer Ghost Canyon n’empêche en rien Intel de continuer les autres produits et de préparer Panther Canyon dans la logique des Skull et Hades Canyon : https://www.minimachines.net/actu/intel-nuc-11-86188

    Si Intel arrêtait ses gammes en disant : “on va faire que du Ghost” je pourrais comprendre mais là c’est un choix supplémentaire sur le marché. C’est en plus, du bonus, du choix. Je vois ne simplement pas le soucis…

    Si demain mon boulanger pâtissier veut rajouter des macarons à l’endive dans son offre de macarons classiques, j’ai rien a redire. Du moment qu’il continue les macarons au café moi ça me va. Même si j’aime pas du tout l’endive cuite.

    Répondre
  • bob
    22 avril 2020 - 19 h 13 min

    Je trouve aussi que cette alim soit une sorte de vente forcée comme les cables apple proprio sans quoi tout le systeme ne peut fonctionner.
    Apres si une norme d’alim multi sortie programmable se devellope avec un protocole standard et bien pourquoi pas mais ce serai etonnant car çà ferait baisser les prix!
    Envoyer une config vers l’alim avec les parametres suivants peut avoir du sens :
    – Puissance max S1
    – Puissance max S2
    – Priorité délestage 1 avec une commande vers le serveur pour arret propre
    – Priorité délestage 2 immediat

    Répondre
  • 22 avril 2020 - 20 h 04 min

    @bob: “Je trouve aussi que cette alim soit une sorte de vente forcée comme les cables apple proprio sans quoi tout le systeme ne peut fonctionner.”

    Non.

    Cooler Master va sortir ses alims, Akasa va sortir ses alims. D’autres en ont dans les cartons. Il n’est pas nécessaire de supporter cette fonction pour piloter les NUC compute Element. Le Cooler Master NC100 ne le propose pas par exemple : https://www.minimachines.net/actu/cooler-master-nc100-87591

    Répondre
  • 24 avril 2020 - 12 h 55 min

    Flex ATX ? C’est vrai qu’on dirait une alim de Shuttle. Je me demande si ce sera retro compatible !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *