Citroën va sortir une minimachine

La Citroën Ami est un nouveau véhicule urbain, une solution 4 roues à mi chemin entre l’emblématique 2CV et le terrifiant “pot de yaourt”. Pilotable sans permis, électrique, minuscule, pensée pour la ville, elle sera aussi très accessible financièrement.

Je ne suis pas  très voiture, je ne le suis même pas du tout. Je me déplace très peu sur 4 roues1 pour les petits trajets et je préfère de loin les vélos et les trottinettes plutôt que les bagnoles. Mais l’apparition dans mon fil d’actu de la Citroën Ami a fait tout de même un petit déclic.

Citroën Ami

Parce que c’est une minimachine et parce qu’elle semble rentrer dans les mêmes problématiques que les trottinettes électriques, parce que cet engin est vendu comme la remplaçante parfaite de la bonne vieille voiture thermique pour la ville. Parce qu’elle est également présentée comme une solution low-cost. Tout cela a fait vibrer bien fort mes petites antennes intérieures et poussé à m’interroger sur la question.

Citroën 2CVLa 2CV de Citroën

La Citroën Ami est une minuscule voiture électrique, parmi les plus compactes du marché, qui se conduit simplement, sans permis. Elle vise des citadins ou des personnes faisant des trajets courts comme c’est le cas de la majorité des habitants en ville. Beaucoup de gens avouent ne pas vouloir aller travailler en vélo face aux intempéries ou de peur d’arriver sales et fatigués. Cette voiturette pourrait donc largement leur convenir malgré ses faiblesses.

Citroën Ami

Avec les limitations d’un véhicule sans permis, elle ne brillera pas par ses performances : propulsée par un moteur électrique 6 kW elle sera limitée à 45 Km/h, avec une autonomie de 70 Km maximum, se rechargeant en 3 heures, la Citroën Ami ne propose pas mieux que les voiturettes classiques. La grosse différence vient de son moteur électrique et de son design assez réussi. Au lieu de faire pouf pouf pouf dans une côte avec un engin aux allures discutables, le propriétaire d’un tel véhicule glissera sur la chaussée avec une engin à l’aspect plutôt malin.

Citroën Ami

Une solution 4 roues qui pourra se garer facilement n’importe où avec ses 2.41 mètres de long et ses 1.39 m de large. Elle ne pourra pas prendre l’autoroute mais se faufilera parfaitement en ville. Dans tous les trajets urbains, ses deux places seront suffisantes pour éviter de sortir un véhicule de 2 tonnes mû par un moteur thermique bruyant et polluant.

Avec un intérieur sobre et une couleur unique, la Citroën Ami sera très accessible. Le groupe veut la commercialiser pour… 20€ par mois. Une somme qui correspond au prix d’un abonnement téléphonique entrée de gamme. Cela fonctionnera grâce à un premier apport de 3544€ duquel on pourra déduire 900€ de prime écologique puis suivra un contrat de location sur 48 mois pour un montant total. Il sera également possible d’acheter la voiturette pour 6900€ moins 900€ de bonus écologique en France. Enfin, la voiture pourra être louée à la minute avec des offres partenaires : Un abonnement mensuel de 9.99€ et ensuite une prestation facturée 0.26€ la minute. Les commandes débuteront fin Mars pour une livraison en Juin.

Citroën Ami

Cela correspond à de nouveaux usages, de nouveaux besoins. Les voiturettes de ce type ont certainement un grand avenir en ville en proposant un mode de déplacement autonome tout en évitant les problématiques liées aux 2 roues : A savoir un toit, un habitacle chauffé et confortable. La commande d’une Citroën Ami se fera en ligne et le véhicule pourra même vous être livré chez vous. Des centres d’essais seront disponibles, itinérants ils arriveront surement sur les parkings de zones commerciales pour vous faire goûter à la conduite du véhicule.

Citroën Ami

Je trouve l’idée très intéressante sur le papier. Au moment de renouveler son véhicule on pourrait très bien hésiter entre ce type de solution plus écolo d’un point de vue Co2 qu’une petite voiture thermique. Presque 40% des français ont au moins deux voitures, en remplacer une, la petite, par ce type de solution serait un vrai bonus pour la pollution des villes. La plupart des trajets urbains ne font qu’une poignée de kilomètres et la densité de la circulation est telle que les 45 Km/h proposé par la Citroën Ami ne sont qu’une utopie dans les grandes villes.

Le fait de pouvoir recharger sa voiture électrique avec une prise classique en 3 heures me parait également parfait. Une simple rallonge suffira a remettre sa batterie d’aplomb. Aller faire ses courses, chercher un enfant à l’école ou l’emmener à une activité, se rendre au travail ou aller à un rendez-vous un peu chargé… tous ces déplacements pourraient se faire avec la Citroën Ami.

Citroën Ami

Reste que cela me pose également pas mal de questions. Notamment sur le fait que ce véhicule et ses probables concurrentes chez d’autres constructeurs, pourraient non pas remplacer des véhicules thermiques mais venir encombrer le parc automobile en plus des voitures classiques. Bon nombre d’habitants des grandes villes ont purement et simplement abandonné la voiture et préfèrent au besoin utiliser le vélo, les transports en commun ou prendre un taxi si le besoin s’en fait sentir. Avec ce type de solution, la tentation de reprendre une voiture pourrait être grande et au lieu d’amoindrir le problème, la solution pourrait l’empirer. 

Citroën Ami

La question de la sécurité se pose également, à 20€ par mois la voiturette pourrait faire mouche auprès de nombreux nouveaux conducteurs. Puisque la Citroën Ami peut se conduire à partir de 14 ans après obtention du BSR, cela jetterait pas mal de nouveaux conducteurs sur la route. Des conducteurs qui devraient survivre en ville avec un véhicule très bas (1.52 m) et très léger (485 kilos). Probablement aussi invisible aux poids lourds qu’un piéton ou un vélo… Des véhicules qui seraient très vite bousculés face à un 4×4 ou un camion mais qui, avec leur demie tonne et leurs 45 Km/h, seraient mortels en cas de collision avec un piéton ou un 2 roues…

Enfin, quelle gestion est prévue en aval de cette annonce pour gérer les déchets liés à la vie de ce type d’engin ? Le recyclage des batteries est une question particulièrement importante pour évaluer la qualité écologique de l’offre. Si tout le Co2 économisé pendant la durée de vie de la voiture se perds ensuite dans une filière de traitement de cette batterie… cela n’a pas vraiment de sens.

 

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Hormis le skate

Jaune
66 commentaires sur ce sujet.
  • 1 mars 2020 - 14 h 23 min

    Pour que les voitures électriques prennent leur envol, il faudrait déjà que les pouvoirs publics fassent leur travail en finançant des bornes de recharge un peu de partout. C’est pas gagné avec ce gouvernement qui en a rien à cirer de l’environnement et de l’intérêt général.

    Répondre
  • 1 mars 2020 - 15 h 46 min

    @tartofg: Tu te lances quand ? :D

    Répondre
  • 1 mars 2020 - 15 h 51 min

    @Steve: Ben je croise tous les jours des gosses de 35 ans qui roulent comme des cons avec des Audi de deux tonnes et ça m’inquiète bien plus…

    Ceci dit, le dernier usager à m’avoir embouti et cassé un rétro alors que j’étais à l’arrêt est… un cycliste (qui s’est enfui). Comme quoi…

    Répondre
  • 2 mars 2020 - 9 h 50 min

    Comme dit dans le dossier sur les trottinettes électriques. celles-ci remplaçant le plus souvent un déplacement (qui devrait se faire) à pied. Ce type de véhicule risque d’être utilisé pour faire des déplacements qui devraient se faire à pied / à vélo / en trottinettes électriques / en transports en commun…

    On déplace (Arf !) le problème, qui est AMHA, un problème d’organisation de nos villes et de mentalité.

    Répondre
  • Tof
    2 mars 2020 - 10 h 39 min

    Ville, ville, ville, ville ville…. ville!

    Je cite cet article, 11 références aux villes:
    – remplaçante parfaite de la bonne vieille voiture thermique pour la ville
    – Elle vise des citadins
    – c’est le cas de la majorité des habitants en ville
    – mais se faufilera parfaitement en ville
    – Dans tous les trajets urbains
    – Les voiturettes de ce type ont certainement un grand avenir en ville
    – ce type de solution serait un vrai bonus pour la pollution des villes
    – La plupart des trajets urbains ne font qu’une poignée de kilomètres
    – ne sont qu’une utopie dans les grandes villes
    – Bon nombre d’habitants des grandes villes
    – Des conducteurs qui devraient survivre en ville

    Plus la référence à la mythique 2CV… Mais moi quand je lis le nom Citroën Ami, je pense à la Citroën Ami 6 et la Citroën Ami 8. Alors c’est clair que les citadins ne les connaissent pas, car on ne les voyait plus ces voitures que dans nos campagnes. Et l’Ami 6/8 rendait de fiers services en milieu rural pour de petits déplacements.

    Dans une société où la désertification des services est de plus en plus prenante dans les campagnes: faire 15km pour aller au bureau de poste le plus proche, 20km pour trouver un médecin, 10km pour aller à la mairie (merci les communauté de communes), 20km pour acheter de la bouffe en supermarché (car plus de commerce), etc, etc… les habitants des petits et moyens villages n’ont plus d’autre solution que de prendre en permanence la voiture pour le moindre petit truc. Ajoute à cela le coût que prend le carburant et d’éventuelles taxes punitives et tu as une partie de l’équation “gilets jaunes”.

    Alors ouais, un petit véhicule pas cher, avec un minimum d’autonomie, électrique qui se recharge vite, non soumis à la punition carburant/CO2, je le vois surtout comme une solution rurale.

    Répondre
  • 2 mars 2020 - 10 h 51 min

    Un truc qui m’inquiète un peu, c’est l’autonomie car 70 km, c’est quand tout est parfait.

    1) Autonomie avec une batterie “usée” avec plus que 90% de charge maxi, c’est plus que 63 km. et 90% ça arrive vite. J’ai même peur qu’à 2 ou 3 ans on arrive à 70% soit 49 km.

    2) 70 km c’est sans phare, sans chauffage, sans climatisation et même sans autoradio. J’ai du mal à me passer du chauffage (pour la buée) et des phares.

    Répondre
  • 2 mars 2020 - 11 h 18 min

    @Tof entièrement d’accord avec toi, je rajouterais même emmener les enfants à l’école, ce qui n’est clairement pas le rôle de cette Citroën.
    Et les citadins n’ont qu’à prendre les transports en commun nom de nom.

    Répondre
  • 2 mars 2020 - 12 h 31 min

    @Tof: +1000
    D’ailleurs, je vois ça aussi pour les ados en campagne, bien plus sécurisant que les scooters…
    C’est vers ce genre de voitures sans permis et électrique que je compte me tourner pour mon ado…. En occasion et batterie plomb pour un entretien plus facile.
    Pour la ville, si l’on a pas de place pour mettre du matos et des prises facilement accessibles…quel intérêt ???

    Répondre
  • 2 mars 2020 - 13 h 46 min

    Ce qui me chagrine, c’est les 2 places seulement car la même avec une banquette arrière suffirait pour tous mes besoins voitures sauf les départs en vacances ou achats de matériel pour des travaux, 95% du temps quoi.

    Répondre
  • Tof
    2 mars 2020 - 15 h 57 min

    @eeegr et @Madwill: ma mère est dans ce contexte de ruralité et de désertification, et après le décès de mon père la meilleure solution qu’on lui a trouvé en mobilité c’est l’achat d’une petite Smart d’occasion. Une voiture censée être à destination urbaine, grande ville, etc… mais qui remplit complètement son rôle en mode rural.

    Si une solution comme cette Citroën, à prix accessible en électrique et en recharge rapide (genre pas à prévoir de charger sa voiture 8 ou 12 heures à l’avance pour aller chercher un colis à la poste ou passer à la banque), c’est fort possible que l’on aurait considéré cette option ;)

    Répondre
  • 2 mars 2020 - 17 h 54 min

    C’est dommage de ne pas parler de ce qui permet de faire baisser le prix comme l’utilisation de moins de pièces (pare-chocs avant et arrière identiques, portières identiques (d’où le mode bizarre en opposition).
    Dommage aussi de ne pas parler plus du mode commercialisation via fnac/darty et livraison chez vous.
    Pour ceux qui disent que les urbains n’ont qu’à prendre les transports en commun, je rappelle que ça ne marche pas tous le temps (genre la nuit) et qu’avec la disparition d’autolib, il y a un espace pour ce genre de véhicule.
    Tout le monde ne vit pas en appart (j’ai une maison dans le 92, par exemple) et dans les copro on peut demander à faire installer des prises dans les parkings. sinon reste la solution de la faire recharger tous les 2-3 jours dans un lieu public genre supermarché, ciné etc. Sinon dans certaines “cités”, ça ne les dérangera pas de faire descendre un cable depuis le balcon (déjà vu).

    Répondre
  • 2 mars 2020 - 18 h 27 min

    @Thierry Le Ridant: Ben en fait je ne voulais pas spécialement plus entrer dans le détail de l’engin. La démarche est intéréssant masi je compte pas me spécialiser en mag auto.

    Répondre
  • 3 mars 2020 - 13 h 12 min
  • 3 mars 2020 - 17 h 15 min

    @SuperManu: Il y aura une option permettant de la brancher sur les bornes.

    Répondre
  • 3 mars 2020 - 17 h 17 min

    Utilisateur d’un VAE, je parcours 100km à 150km par mois, j’habite dans une ville de province (25000 habitants). Je trouve le concept parfait, et le tarif de 6900euros beaucoup plus intéressant que le Twizzy qui commence à 10 000euros sans portière

    Répondre
  • Alf
    7 mars 2020 - 0 h 06 min

    @eeegr: “Et les citadins n’ont qu’à prendre les transports en commun nom de nom.”
    Je vis dans une agglo à 500 000 habitants, ça passe pour être considéré comme citadin ?

    Les transports en commun qu’on a ici sont peu pratiques.

    En cumulant :
    – marche à pied de 8 minutes entre mon domicile et l’arrêt de bus qui est considéré comme “proche”
    – le temps d’attente du bus qui passe toutes les 10 minutes pour la meilleure ligne, en moyenne toutes les 20 minutes, et jusqu’à 1 heure pour la pire des lignes
    – une potentielle correspondance pour attraper un autre bus pour accéder à d’autres endroits de la ville
    – re-marche à pied après l’arrivée du bus pour atteindre la destination
    – pas de bus entre 22h et 6h

    Sur la majorité des trajets, je vais plus vite à pied qu’en bus.
    Mon trajet pour rentrer du boulot le soir, c’est 45 minutes en bus, 40 minutes à pied… contre seulement 5 minutes en voiture.

    Si je dois accompagner quelqu’un rapidement à l’hôpital, j’ai 20 min de voiture contre 1h30 avec les bus. Je sais pas combien de temps une ambulance mettrait à venir, mais même en grillant tous les feux et en roulant comme des tarés, je pense que j’ai plus vite fait de prendre ma voiture.

    Les petits véhicules style Citröen Ami / Renault Twizy me semblent parfait pour les trajets quotidiens en ville, tant qu’on a que 1-2 personnes à déplacer.

    La Twizy a l’avantage de pouvoir aller sur les périphs à 90 km/h, mais le prix mensuel de la location de batterie était prohibitif (je fais environ 25€/mois d’essence pour comparer…).

    La Citroën Ami m’aurait carrément tenté il y a quelques années, mais les plans d’agrandissement de la famille rendent les choses plus compliquées. Si je peux trouver une location plus souple que la LOA (premier loyer à 3500 + engagement 48 mois), ça pourrait valoir le coup.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *