AYA Neo Air Plus : une console PC 6 pouces qui mélange AMD et Intel

La console PC AYA Neo Air Plus proposera trois puces différentes : deux AMD avec du Mendocino et du Renoir mais aussi un Intel Alder Lake-U.

La AYA Neo Air Plus est une console PC intéressante mais vraiment, suivre les annonces de la marque n’est pas de tout repos. J’ai passé une bonne partie de la journée d’hier à tenter de faire le point sur les sorties annoncées par la marque et c’est un truc à vous coller une migraine incroyable. Entre les éléments distillés via des images plus ou moins lisibles en chinois sur Twitter et la vidéo conférence de trois heures sur Youtube, c’est un délire total chez le constructeur.

3 heures et 35 minutes de conférence en direct…

C’est brouillon, c’est compliqué, c’est absolument impossible à suivre lorsque l’on ne parle pas couramment la langue. Cela n’a que peu d’intérêt d’un simple point de vue technique. Au final, cela représente des heures de travail de tout compiler et d’en faire quelque chose de digeste. 

Ah ah ah…

Je ne sais pas si Aya s’en rend compte ou non mais une sortie pourtant intéressante comme cette AYA Neo Air Plus restera toujours sous le radar à l’international si elle n’est pas simplement suivie d’une communication en Anglais avec quelques PDF détaillant le produit d’un simple point de vue technique. C’est le B.A.BA de ce métier et ce qui a permis à beaucoup de marques asiatiques de percer la barrière de la langue à leur début. Bref. Certaines marques ont su guérir de ce genre de mise en scène – rappelez vous les show d’Asus il y a quelques années au CES – et s’en sont beaucoup mieux portées. Cela viendra peut être avec le temps pour AYA. Je l’espère.

La AYA Neo Air Plus n’est pas vraiment une nouveauté, la marque l’a annoncée en mai 2022 suite à l’annonce des puces Mendocino d’AMD. L’idée à l’époque était de proposer une console abordable, sous les 300$ pour les premiers prix, à la fois équipée de puce Intel Core Alder Lake-U, de Pentium 8505 et d’une solution AMD Mendocino.  Quelques trimestres plus tard, on découvre une console PC parmi les plus intéressantes du marché en trois versions. Les deux précitées mais aussi le fameux Ryzen 7 6800U. Un processeur AMD Renoir qui est déjà employé dans d’autres minimachines de ce type à la place de la version Celeron qui semble avoir disparu.

La version Mendocino de cette console PC emploiera donc une puce Ryzen 5 7520U? Une solution qui mélange quatre coeurs Ryzen 2 et  deux coeurs RDNA 2. Une puce créée pour proposer un mélange de performances graphiques et de capacité de calcul sinon proche de ce qu’AMD a concocté sur mesures pour le Steam Deck de Valve mais au moins dans le même esprit. Une puce qui sera parfaite pour un usage multimédia complet, adaptée à du jeu peu gourmand mais probablement insuffisant pour venir titiller autant de titres que la console Steam. Car, évidemment, les puces Mendocino ne sont pas faites pour venir concurrencer les Ryzen plus haut de gamme de la marque. Ils ont été construits pour venir concurrencer les Celeron et Pentium de plus en plus dégourdis en terme de capacités graphiques.

C’est probablement ce qui a décidé le constructeur à proposer un modèle AYA Neo Air Plus sous AMD Ryzen 7 6800U. La puce 8 coeurs Zen3+ proposera 12 coeurs RDNA 2 et donc beaucoup plus de muscles pour malaxer des tas de pixels en 2D et en 3D. Un modèle qui reprend la même enveloppe mais qui proposera des performances plus abouties pour laisser plus de choix à l’acheteur.

Dans la même formule 6 pouces, on pourra ainsi viser l’entrée de gamme ultra autonome sous Intel Core Lake-U, un peu plus de performances sous Mendocino ou basculer vers le Renoir et bénéficier d’une vraie solution de jeu plus performante que la Steam Deck… si on ne s’éloigne pas trop longtemps d’une prise de courant. AYA a précisé qu’il sera possible de limiter la consommation de cette version à 28 watts pour augmenter l’autonomie de la console mais ce sera alors au détriment de ses possibilités.

La console PC sera, dans tous les cas, équipée d’un écran de 6 pouces de diagonale délivrant une définition de 1920 x 1080 pixels via un écran IPS. Un choix raisonnable de la part du constructeur qui ne cède pas aux caprices des très hautes définitions inutiles et gourmandes en watts comme en capacités de calcul. On ne sait pas de combien de mémoire vive seront équipés les différents modèles. On retrouvera probablement différentes versions en 8 ou 16 Go de mémoire vive. Un détail important à prendre en compte puisque cette mémoire sera partagée avec les différents circuits graphiques des consoles. Le stockage n’a pas été identifié non plus mais on sait qu’il s’agira d’un module M.2 2280, probablement en NVMe PCIe.

Pour le reste, seule la version Renoir sous Ryzen 7 6800U a dévoilé un peu de sa connectivité  avec un port USB 4.0, un lecteur de cartes MicroSDXC et un jack 3.5 mm combo classique. Il est fort possible que les modèles Core i3-1215U et Ryzen 5 7520U ne bénéficient pas de l’USB 4.0 mais se contentent d’un USB 3.x. La partie contrôle est très classique avec des mini joysticks, une croix directionnelle et les quatre boutons de contrôle habituels. On retrouvera également des gâchettes. 

On retrouve également un lecteur d’empreintes digitales et une paire d’enceintes stéréo. Toutes les consoles seront livrées sous Windows 11 mais seront également compatibles avec Steam OS pour retrouver les fonctions du Steam Deck et AYA Neo OS, une distribution Linux offerte par la maison.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

4 commentaires sur ce sujet.
  • 19 janvier 2023 - 15 h 48 min

    Je trouve qu’il y a trop de zones d’ombres entre les annonces et le financement en précommande. Si la qualité de leur produit est indéniable, on a en général très peu d’avis sur les autonomies et les comparatifs de modèles. En revanche, je re connais que la compacité de la console en fait un gros atout, mais il faut voir le tatif et l’attente en précommande et la disponibilité post précommande. Ca fait beaucoup.

    Répondre
  • 20 janvier 2023 - 3 h 33 min

    Hello,

    Plutôt d’accord avec toi concernant ton intro. C’est vraiment pas évident pour l’international. Ils ont tenté de rare fois de faire des lives avec traductions. Mais ça demandé beaucoup trop de travail pour leur petite société. Ils ne sont environ que 55 employés, et certains sont multitâche. Comme par exemple la en ce moment pour l’envoie de la Neo 2, certains employé qui répondent au commentaire de l’IGG ou par email aide pour les envoient de la Neo 2 à la place !

    Je suis modérateur sur leur discord, et on a une section « announcement » ou on remet toute les images les plus importantes de la conférence. Leur patron étant passionné, les 3 heures sont rempli de redite et il se tient rarement à son script initial bien plus court. Ce qui donne un mélange de conférence et de stream Twitch :D

    Et du coup pour les traduction parfois douteuse ou maladroite. C’est parce qu’ils utilisent google translate pour adapter leur texte (pareil pour le support/sav malheureusement). Mais c’est un problème lié à beaucoup de société de console chinoise en général. Le gros de leur marché est dans leur pays, et l’international est un bonus copieux pour eux.

    ps: la précédente Air sous amd vega 5560u/5825u pouvait monter jusqu’a 15/18w de manière officiel.
    La version air plus 6800u un peu plus épaisse et grande peut monter jusqu’a 28w * selon leur image

    Les joystick ne sont pas classique même si de plus en plus de constructeur chinois s’y intéresse (GPD win max 2 ont les mêmes), ils sont comme le précédent modele, hall stick/sans drift ni zone morte (pareil pour les gâchette pour la techno d’aimant pour une sensibilité extrème configurable(pas sûr que ça soit très utile pour ce point..). Les « … » près des gâchette sont des bouton supplémentaire de raccourci comme un retour windows, lancer steam, alt + f4 ou autre, configurable dans Ayaspace.

    Livré sous windows 11, avec Ayaspace* qui se lance directement au démarrage en mode plein écran, c’est une interface qui indexe tout les jeux steam/xbox & co dans une interface console accessible directement d’un bouton « home » de la console, ainsi que pour la gestion du wifi/luminosité/TDP/son/etc. Ayaneo OS étant comme Steam os avec steam, une reprise de ce logiciel par dessus le système linux. Et l’un comme l’autre permettra de lancer les jeux steam par Proton (il y aura un store intégré pour installer d’autre app comme epic game store/spotify/..)

    Répondre
  • 23 janvier 2023 - 12 h 32 min

    Très tentant ! Un grand merci pour le travail de compilation/dénichage, Pierre ! :*
    Dommage, aucune sortie vidéo pour pouvoir jouer sur un plus grand écran ? C’est pas le principe d’une console portable ok, mais même sans rien changer au châssis on devrait pouvoir brancher un hub usb-c pour avoir une sortie HDMI ou DP, c’aurait été parfait.

    Répondre
  • 23 janvier 2023 - 13 h 00 min

    @NikO: L’USB type-C le permettra peut être.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *