Aya Neo Air Plus : l’effet Mendocino

La console PC Aya Neo Air Plus est une des premières à annoncer un processeur AMD Mendocino, ces nouvelles puces qui vont mixer des solutions Zen2 et des circuits graphique RDNA 2.

289$, hors taxes, un prix que l’on peut estimer à 310 de nos euros. Pas mal pour une console PC Aya Neo Air Plus qui promet un écran de 6 pouces et un processeur AMD Mendocino

C’est tout l’intérêt de la formule d’AMD d’ailleurs, proposer un bon niveau de performances pour un prix très correct. AMD n’a jamais visé un public d’experts ultra exigeants mais sa proposition convient particulièrement bien à des usages précis. Et quoi de plus précis qu’une Aya Neo Air Plus ? Une console mobile qui encadre un écran fixe et des composants choisis sur mesure pour offrir une certaine capacité de calcul ?

C’est ce pourquoi Valve a fait appel à AMD pour concevoir la puce du Steam Deck, avec un cadre précis et contraint, il est plus facile de définir une enveloppe de performances. Logique donc de voir cette combinaison de processeur AMD Ryzen 6000U conjuguée avec du RDNA2 aboutir dans les projets d’autres constructeurs de consoles PC.

On ne sait pas encore quelle puce Mendocino sera injectée dans la console mais la promesse est intéressante. Ecran 6″, FullHD et tactile, interface de console classique avec joysticks, boutons, gâchettes et croix directionnelle. Un slot M.2 2280 non détaillé pour embarquer son stockage et un lecteur de cartes MicroSDXC. Il reste beaucoup d’inconnues autour de la solution pour le moment mais le prix annoncé semble assez alléchant.

D’autant que l’engin annonce déjà une assez grande souplesse avec la possibilité de l’exploiter sous AYANeo OS, un Linux maison, Steam OS ou Windows 10, suivant vos usages. Ce ne sera pas la console de tout le monde et certains vont probablement juger ses compétences trop faibles pour leur propre usage. Mais ce sera une console abordable pour beaucoup, parfaite pour le retro gaming et probablement très intéressante pour tous les usages de streaming de jeu. 

AMD Mendocino : des puces abordables sous Zen 2 et RDNA 2

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

59 commentaires sur ce sujet.
  • 5 juin 2022 - 23 h 32 min

    @Luc:

    Pour moi, le danger de la secheresse occulaire tout comme pour les poignets, c’est la nuit ou plutot le soir avant de se coucher.
    C’est la nuit que tu abimes tes yeux après etre resté longtemps derrière un écran, et c’est le soir a rester eveillé jusque tres tard en raidissant les tendons et les muscles des bras qui entraineront ensuite des problemes d’articulation.
    en somme c’est simple, pour s’en rendre compte du phénomène, il faut rester une minute assis les bras et les poignets relevés, le regard droit et on comprend que cest une posture qui n’a rien de naturelle et donc elle a une incidence sur notre mental et notre physique. Donc la meilleure solution ce serait varier ces activités physiques en pratiquant par exemple le taichi ou le qi gong regulièrement et en veillant a ne pas abuser des ecrans jusqu’au coucher

    Répondre
  • 5 juin 2022 - 23 h 37 min

    @pinnng: J’ai l’impression de discuter avec perroquet puisque toute façon on dirait que le débat tourne en rond.

    « En parlant de moraline, qui prend constamment son air professoral et croit détenir la vérité en jugeant ce qui doit etre bien ou mal, ce qui est vrai ou faux.
    Relisez vos messages et vous constaterez que c’est vous qui vous montrez arrogant , suffisant et incapable de débattre sérieusement.
    Et d’ailleurs maintenant ca en devient presque ridicule et vous vous prenez dorénavant pour un docteur ou un médecin.
     »

    Mais c’est pas moi qui copie colle des messages en provenance de sites spécialisés sur le sujet en espérant faire croire que j’ai la réponse à des problématiques a partir de rien hein, c’est vous. Votre ton moralisateur il est bel et bien présent depuis le premier message ici et sur toute la suite du sujet vous débordez sans cesse d’emprunts issus d’autres sources pour appuyer vos dires. Moi je ne donne pas de diagnostic, c’est vous qui faites peur à tout le monde pour rien, en vous basant sur du vent :)

    « Ca se sent que vous n’y connaissez rien à la médecine ni à la santé en général. »
    Certes mais jusqu’à preuve du contraire, aucun médecin ne fera un diagnostic sur un forum d’informatique si il ne veut pas être rayé de l’ordre. C’est justement mon point. Plutôt que de faire des messages moralisateurs et ridiculement angoissants, pourquoi ne pas juste dire qu’il faut faire attention à ne pas faire d’excès ? Ce qu’on sait déjà tous mais bon…

    « Quand un dentiste répéte qu’il faut se brosser les dents regulièrement sinon il risque d’avoir des carries voire meme de perdre ses dents des lors qu’il ne prend pas soin de ses dents. Tu vas leur repondre quoi? »

    D’écouter le dentiste ! C’est un dentiste ! Il a fait des études qui ont certifié son expérience et qui agit dans le cadre de son travail avec une vraie compétence. Un peu différent de votre fausse blouse blanche sur un forum, m’voyez. Enfin, à moins que ce soit une blouse blanche d’épouvantail mais en général elle sont un peu différentes. Un peu plus sales. Moi un type qui se pointe dans le bus et qui me dit « chuis ergonome et vous vous asseyez mal » je change de siège et c’est tout. Vous voyez le soucis ? Si un sticker de la compagnie de transport rappelle la bonne position pour s’asseoir, ben je corrige instincivement ma position.

    « Que c’est faux, que tu n’y connais rien.
    Qu’on le sait déja, que ca sert a rien d’apeurer les enfants. Il en va de meme pour la nutrition quand on répète a tout le monde qu’il faut manger un repas équilibré tous lesjours.
     »

    Ben je ne vais pas dire à mes gosses comme vous :

    « J’aimerais avertir les mangeurs de bonbons sur deux problèmes de santé majeur dont on ne parle pas Les caries et l’obésité.
    Il est démontré que l’abus de bonbons et de sucreries inadaptés à votre régime alimentaire peuvent avoir des conséquences graves sur la santé.
    On peut perdre toutes ses dents et devenir obèse.
    Donc si vous achetez ce genre de bonbons qui proposent du sucre en grande quantité, vous etes maintenant prévenus. Et ne venez pas vous plaindre dans 10 ans. »

    Vous voyez le problème ? Il commence exactement à « dont on ne parle pas« . TOUS les enfants savent que les bonbons sont mauvais pour leurs dents. Est-ce que ça les empêche d’en manger ? non. Tout le monde sait que l’usage de l’informatique pose un soucis morphologique. Est-ce que ça empêche de se coller à un écran ? non.

    La bonne méthode c’est peut être d’apporter des solutions plutôt que de faire peur totalement inutilement. Non ?

    « Vous allez dire quoi? qu’on le sait déja? »
    Certes

    « que c’est inutile de le répéter. »
    En faisant peur de manière ridicule avec des exemples délirant, oui. Le répeter peut être utile mais pas avec un « venez pas vous plaindre » derrière.

    « Et si on vous prévient qu’on risque d’avoir une maladie cardiaque voire meme de mourir d’un infarctus si on a pas une alimentation équilibrée. Vous répondrez quoi? Que c’est faux. Que c’est du n’importe quoi car on ne fait pas de la prévention en apeurant la population »

    Ben disons que si c’est un mec qui se jette sur moi au rayon Andouillettes du supermarché en s’agrippant à moi et en me disant de faire gaffe au gras saturé, je vais accélérer en poussant mon caddie. Parce qu’il me fera un peu peur a vrai dire. Or, ce gars c’est vous. On est dans un espace de discussion ouvert ou vous débarquez avec une pancarte de fin du monde quand un simple rappel suffit. Parce que oui on est, encore une fois, déjà tous bien au courant.

    Et oui, faire peur à la population on ne le fait pas parce que ça ne sert à rien. Pas mal d’études dans ce sens, notamment dans les campagnes publicitaires sur la vitesse ou l’alcool au volant montrent que le fait de faire peur en montrant des accidents hyper réalistes ne change pas le comportement des gens. Cela leur fait juste peur sans aucun impact sur leur réflexion à la conduite.

    Autrement dit, faire peur, ben ça fait juste peur. Expliquer aux gens ben ça fonctionne et répéter régulièrement également. Il est également important de constater de qui vient le message. Le fait qu’un Quidam se pointe pour venir vous expliquer la vie n’a pas d’impact. Aucun. Par contre le même message en provenance d’entreprises et de médecins par exemple…

    « Alors que justement c’est le contraire, puisque la prévention consiste justement a alerter les populations sur les consequences graves sur la santé que peut avoir tel ou tel comportement »

    Prévention oui, pas épouvante donc. Et avec un message en provenance d’une autorité reconnue.

    « Dans tous les cas mon commentaire n’était pas a but préventif puisque je ne fais simplement que confronter vos croyances a la réalité. Si c’était la prévention vous ne seriez pas la a raler derrière votre ecran puisque vous seriez déja au courant des risques. »

    Pardon mais cette phrase ne veut absolument rien dire.

    « Mais la il s’agissait surtout de mettre en garde contre les effets néfastes des ecrans et des consoles de jeu en énoncant des faits qui sont avérés mais que vous essayez d’ignorer en vain simplement parce que ca bouscule vos croyances et vos préjugés. »

    Mais gniiiiiiiiii on est TOUS AU COURANT DE CES ELEMENTS. TOUS. Vous ne nous apprenez rien. On dirait un type qui entre dans une classe de seconde en expliquant la différence entre les voyelles et les consonnes… ON SAIT !

    « Or je suis pas là pour dire aux gens qu’est ce qu’il faut dire, faire ou penser et comment se comporter contrairement à vous. Je ne me prends pas pour votre généraliste ou bien votre père. Tout comme vous êtes assez grand pour prendre vos propres responsabilités. »

    Oui voilà, on le sent bien dans des interventions du type : « N’oublions pas que le jeu video est une forme d’addictions. » balancé en vrac dans un forum sans connaitre aucun élément de la personne a qui il parle :)

    « Maintenant votre lecons de moral, vos jugements personnelles, je m’en contrefiche. Je ne fais pas me taire pour etre d’accord ensuite avec les imbéciles et faire plaisir aux ignorants. »

    Ah parce que ça marche que dans un sens alors ?

    « c’est vous qui etes agressif et vous avez des propos irrespectueux et outranciers parce que vous etes incapables d’envisager un point de vue qui n’est pas le votre. »

    Mais bordel ! Quel point de vue différent ? On a le même je parle depuis le début de la manière de le transmettre.

    Mon premier message contient ceci : « Evidemment que tout abus entraine des effets pervers. » puis « Ce que je veux dire est simple, dire que trop utiliser un objet – quel qu’il soit – peut poser problème semble un défonçage de porte ouverte dans les règles de l’art. Ce n’est pas inutile de le faire en expliquant qu’il faut faire des pauses mais se pointer sur un produit random et expliquer qu’on pourrait devenir manchot et aveugle est un peu « too much » à mon sens. Surtout avec un message du type « venez pas vous plaindre après… ».

    Quelque chose comme : « n’oubliez pas de faire des pauses pour vous détendre les yeux et les mains qui fatiguent » est déjà plus positif et sera mieux perçu par les lecteurs. »

    Dans l’absolu nous sommes d’accord depuis le début puisque j’étais déjà, comme tout le monde, au courant de la nocivité de sessions trop longues en informatique avant de vous lire. C’est dans la forme que je vous trouve grotesquement alarmiste et fortement paternaliste.

    « En fait ce que vous me reprochez c’est que j’ai osé mettre en garde les usagers et ca devient une mauvaise publicité pour les produits chinois que vous mettez en avant. »

    Qué ? Vous débarquez vous non ? Non seulement ce produit n’est pas en vente mais je suis le premier a remonter les soucis d’ergonomie des machines ou a faire des dossiers sur les usages et méfaits des solutions ergonomiques comme les sièges gamer. Ou a me mettre à dos des vendeurs parce que je dénonce des pratiques illégales comme la vente d’engins qui n’ont rien a faire sur les routes. Les ventes d’une console pas disponible, j’en ai rien a faire… J’ai ma probité et des années de blogging derrière moi pour dormir la conscience tranquille.

    « Or dans le monde hightech non seulement on se fout complètement de la santé des consommateurs mais ce qui importe c’est avant tout de vendre , et en particulier vendre du rêve et des joujous pour les gosses qui vont casser leur tirelire à noel. »

    Oui c’est tout le problème, encore une fois vous ne comprenez pas qu’ici la très grande majorité des lecteurs à un plus un salaire qu’une tirelire… Et j’aurais beau leur marteler que les consoles c’est super, si ils n’en veulent pas.. Ben ils en achèteront pas. Et si ils en achètent, ils sauront très bien s’en servir. Parce qu’ils ne sont pas idiots… Un simple rappel leur suffit.

    Répondre
  • 5 juin 2022 - 23 h 58 min

    @pinnng:

    « Non même pas c’est juste que dernièrement j’ai consulté un ophalmo d’urgence car j’ai des problemes de secheresse occulaire qui se sont aggravés si bien que j’ai perdu la vue pendant une semaine et ce du jour au lendemain pour cause d’ulcération de la cornée. Et comme vous je pensais que ca ne pourrait pas arriver? Par consequent j’ai décidé d’alerter sur les dangers de l’usage de l’écran. »

    Et bien pourquoi ne pas raconter ça, c’est un peu plus lisible que votre message de base non ? Un peu plus intéressant que le simple « Venez pas vous plaindre » non ?

    « Et si j’interviens sur ce fil précisement c’est parce que ca m’arrive de jouer sur ce type d’appareil c’est a dire une switch mini qui propose des jeux qui ne sont pas adaptés en réalité au mode portable si bien que ca m’est arrivé a plusieurs reprises d’avoir une douleur aux poignets. Et pourtant j’utilise un grip parce que la prise en main est desastreuse. »

    Et ben voilà du vécu, pas du cauchemar ! C’est ça qu’il faut dire. Pas venir faire peur aux gens pour rien avec du vent.

    « Sans oublier les maux de tete puisque l’écran est petit avec un mauvais contraste.
    Et pas de bol dernièrement je ressens une douleur au poignet gauche et ce depuis quelques semaines. Si bien que parfois je ressens une douleur vive meme en ouvrant une porte ou en tenant un objet.
    Or je sais aussi que tout ceci est lié en partie a l’inactivité physique qui résulte de la sédentarité et des mauvaises habitudes a force de rester derrière un ecran du matin au soir. »

    Et ben voilà, ce message là tout le monde peut le comprendre. C’est un excellent témoignage !

    – Il n’est pas professoral et ne vous place pas dans la peau d’un « médecin » égaré.
    – Il n’est pas moralisateur.
    – Il apporte autre chose que le discours répété qu’on connait tous déjà.

    Vous voyez la différence avec votre tout premier commentaire ?

    Il y a tout un fossé entre les deux messages. Autant le tout premier me hérisse le poil, autant le dernier est un témoignage de première main très intéressant.

    Répondre
  • 6 juin 2022 - 0 h 29 min

    « « J’aimerais avertir les mangeurs de bonbons sur deux problèmes de santé majeur dont on ne parle pas Les caries et l’obésité.
    Il est démontré que l’abus de bonbons et de sucreries inadaptés à votre régime alimentaire peuvent avoir des conséquences graves sur la santé.
    On peut perdre toutes ses dents et devenir obèse.
    Donc si vous achetez ce genre de bonbons qui proposent du sucre en grande quantité, vous etes maintenant prévenus. Et ne venez pas vous plaindre dans 10 ans. » »

    La encore vous vous enfoncez en donnant des exemples absurdes encore une fois. ca s’appelle d’ailleurs un argument en épouvantail.
    en gros c’est une technique de rhétorique sur internet qui consiste a défaut d’argument a tenir des propos absurdes et erronnées pour disqualifier un adversaire.
    Exemple:
    Il faudrait reguler l’immigration en france
    répondre: et pourquoi ne pas balancer les migrants a la mer.

    l’usage des ecrans abime les yeux et la secheresse occulaire peut meme avoir de graves consequences sur le plan de la santé allant de la perte d’acuité visuelle jusqu’a la perte de la vue. il en va de meme pour le mal de dos qui peut avoir des consequences tres graves.
    Réponse: oui et la marmotte, et les reptiliens ont annoncé que ce sera la fin du monde en 2000 on attend toujours.

    quand vous dites que bouffer des bonbons ou des sucreries ca peut rendre obese et on peut meme perdre toutes ses dents. D’un point de vue médical ca n’a pas de sens donc évitez donner ce genre d’exemple. A moins que vous cherchez a prouver que vous etes un parfait ignorant
    Depuis le début vous donnez des exemples farfelues si bien que vous vous discréditez complètement.

    Répondre
  • 6 juin 2022 - 0 h 32 min

    @pinnng: C’est pas un exemple, c’est juste l’exact reflet de ce que vous avez fait dans votre premier commentaire. J’ai repris vos mots et juste changé le sujet pour passer des yeux aux dents… Vous comprenez pourquoi ça hérisse le poil ?

    Répondre
  • 6 juin 2022 - 0 h 47 min

    « D’écouter le dentiste ! C’est un dentiste ! Il a fait des études qui ont certifié son expérience et qui agit dans le cadre de son travail avec une vraie compétence. Un peu différent de votre fausse blouse blanche sur un forum, m’voyez. Enfin, à moins que ce soit une blouse blanche d’épouvantail mais en général elle sont un peu différentes. Un peu plus sales. Moi un type qui se pointe dans le bus et qui me dit « chuis ergonome et vous vous asseyez mal » je change de siège et c’est tout. Vous voyez le soucis ? Si un sticker de la compagnie de transport rappelle la bonne position pour s’asseoir, ben je corrige instincivement ma position.

     »

    Parfait on va demander a des medecins de ce qu’ils pensent de l’exposition aux ecrans puisque vous vous en tenez uniquement aux arguments d’autorité.
    Encore une fois vous allez nous rire au nez et expliquez qu’on le sait déja. il n’y a pas lieu de s’inquieter, c’est juste dans sa tete, une peur irrationnelle en somme. Bref tout va bien.
    Les risques sont tellement minimes qu’ils sont quasiment inexistants. pire ce sont des fake news de toute facon.
    vous me faites penser a l’époque ou on vantait les merites de l’alcool du tabac ou meme de la consommation de drogue pour la santé qu’elle soit physique ou mentale.

    Le syndrome de déficience numérique avec le Professeur Fontvieille
    À l’occasion d’une interview vidéo de 5 mn le professeur Fontvieille répond aux questions sur le Syndrome de Déficience Numérique. Qu’est-ce que le Syndrome de Déficience Numérique (SDN) ? Qui est touché ? Comment le dépister ? Quels sont ses symptômes ? Comment le guérir ?

    Le SDN : qu’est-ce que c’est ?
    Le Professeur Fontvieille explique que le SDN devrait être dénommé syndrome de déficience lié à l’utilisation des appareils numériques. En effet c’est l’usage excessif de tablettes, smartphones et autres écrans qui provoquent l’installation de symptômes qui altèrent la vue (fatigue visuelle, sécheresse oculaire…).

    Quand le SDN est-il apparu ?
    C’est vers 2007, avec l’utilisation des applications sur smartphone et tablette, que le syndrome de déficience numérique a fait son apparition. Le Professeur Fontvieille démontre que ces applications ont nettement augmenté le temps passé sur des écrans de petites tailles ce qui a conduit au développement du SDN.

    SDN : Qui est concerné ?
    Le Professeur Fontvieille donne des chiffres : en France entre 45.000 et 50.000 personnes ont le syndrome de déficience numérique. Mais le Professeur pense qu’il est probable qu’autant de Français ne savent pas qu’ils en sont atteints car les symptômes s’installent petit à petit… Le professeur rappelle que toutes les personnes qui ont un smartphone sont potentiellement concernées par le SDN.

    Quels sont les symptômes du syndrome de déficience numérique ?
    LE PROFESSEUR FONTVIEILLE DÉCRIT LES PRINCIPAUX SYMPTÔMES VISUELS D’UN SYNDROME DE DÉFICIENCE NUMÉRIQUE :
    la fatigue visuelle,
    les yeux qui brulent, piquent
    le manque d’adaptation de la vision soit aux variations lumineuses soit au changement de plan, rendant une vision floue
    la diplopie, avec l’impression de voir double.
    Le Professeur explique que ces troubles visuels sont accompagnés de troubles posturaux qui sont :

    des douleurs dans le cou, à la nuque
    des maux de tête.

    Ces dérèglements posturaux s’installent car les personnes atteintes d’un SDN compensent avec le reste du corps, une vision floue ou dédoublée.

    L’impact du SDN sur la santé ?

    Le Professeur Fontvieille distingue les deux types d’impacts dusyndrome de déficience numérique sur la santé.

    Les impacts posturaux induits par un SDN

    Le professeur montre comment pour voir net sur un écran de téléphone, les personnes adoptent une attitude qui n’est pas « normale ». Cela crée des tensions musculosquelettiques qui conduisent à des douleurs inflammatoires au niveau des cervicales, de la tête et des épaules.

    L’impact lié à la radiation lumineuse sur les cellules rétiniennes

    Le Professeur Fontvieille rappelle une règle de physique : « deux fois plus près, quatre fois plus de lumière ». Cela signifie qu’en rapprochant un écran des yeux, ceux-ci absorbent t beaucoup plus de lumière. La radiation lumineuse peut avoir un effet sur les cellules de la rétine.

    ===
    En 2018, le baromètre SUPERCENT le soulignait déjà, l’étude des Experts en Santé Visuelle de 2019 le confirme : les Français sont préoccupés par leur santé visuelle (97 % des sondés l’affirment. 1 sondé sur 2 indique notamment ressentir une gêne oculaire, qui persiste malgré le port d’un équipement qui corrige.

    Une préoccupation qui les amène à s’interroger quant à l’impact de l’évolution de leur mode de vie, ainsi que celui de leurs habitudes quotidiennes, sur leur vue. Ils sont ainsi 84 % à estimer que les écrans abîment leur vue, un chiffre en constante hausse depuis 2016. On note notamment que plus les répondants sont jeunes, plus ils estiment les écrans dommageables : 94 % des moins de 30 ans le pensent, versus 74 % des 60 ans et plus. Face à ce constat, les Français ressentent la nécessité de s’équiper de façon spécifique : plus d’un sondé sur deux est prêt à payer davantage pour mieux se protéger des écrans. Ceux-ci seraient prêts à débourser en moyenne 44 € de plus pour cela.

    Paradoxalement, bien que conscients des effets néfastes des écrans sur la vue, et notamment du possible développement d’une myopie comportementale, les parents interrogés estiment que leurs enfants passent en moyenne 2h45 par jour devant les écrans, une durée qui ne cesse de s’accroître avec l’âge ! D’où la nécessité pour eux d’instaurer des mesures permettant de préserver au mieux la vue de leurs enfants : si près de 4 répondants sur 10 ont déjà acheté des lunettes spécifiques à leurs enfants pour protéger leurs yeux des écrans, ils sont 73 % à se dire prêts à payer plus cher des lunettes pour protéger leurs bambins de leurs effets néfastes.

    « Avec le développement exponentiel des nouvelles technologies, le temps passé devant les écrans ne fait qu’augmenter, au domicile comme au travail. Indépendamment des effets néfastes de la lumière bleue, dont les Français ont de plus en plus conscience, cette utilisation prolongée des écrans n’est pas sans conséquences sur leur vue. C’est ce qu’on appelle le syndrome de déficience numérique. Les opticiens experts en santé visuelle sont formés pour la prise en charge globale de ce syndrome. C’est notre rôle de prendre en compte ces nouveaux usages et de proposer à nos clients des équipements répondant au mieux à leurs besoins de protection, selon leur mode de vie. », commente Stéphanie DANGRE, présidente du Groupe All.

    Le syndrome de déficience numérique, également appelé Digital Eyestrain Symptoms, existe depuis l’apparition des écrans d’ordinateurs, mais est clairement identifié en 2007.

    Il correspond à la fatigue visuelle de nos yeux, sursollicités par les écrans numériques qui font notre quotidien, par leur lumière bleue, et notamment par le smartphone et ses applications.

    Ainsi, au-delà de notre seule façon de travailler, c’est notre mode de vie dans son ensemble qui évolue. La tête penchée sur nos écrans notre posture change, ce qui peut engendrer des troubles musculo-squelettique comme des troubles visuels.

    QUELS SONT LES SYMPTÔMES DU SYNDROME DE DÉFICIENCE NUMÉRIQUE ?
    – Yeux qui tirent ou qui piquent,

    – sensations de sécheresse oculaire, d’irritation ou de fatigue visuelle,

    – mais aussi difficultés à se concentrer,

    – maux de tête, mais aussi du cou, de la nuque, des épaules ou du dos…

    La vision de très près implique également pour l’individu la création d’un nouveau système visuel, déréglant le fragile équilibre entre l’accommodation et la convergence.

    Par ailleurs, les corrélations entre déficience numérique et les troubles musculo-squelettiques sont nombreuses : douleurs canal carpien, coude/lombalgie, problèmes de dos/cervicales….

    Répondre
  • 6 juin 2022 - 1 h 01 min

    @pinnng: Pardon mais vous êtes vraiment très lent a comprendre ou bien ?

    Depuis le début je dis :

    1 : Tout le monde est au courant. Personne ne dit qu’il s’agit de quelque chose de faux ou d’une fake news. Tout le monde le SAIT DEJA. ON SAIT. On vous a pas attendu pour le savoir ! Vous vous réveillez en 2022 mais perso j’ai eu un médecin du travail qui m’a briefé sur le risque de la posture informatique en 2000 ! Ca fait 22 ans ! Pour les yeux j’ai installé mon premier soft de gestion de la lumière il y a bien 10 ans maintenant ! ON SAIT !

    2 : Personne n’a jamais posté de message minimisant le risque hein, personne ne dit qu’il n’y a pas de danger a utiliser un outil quel qu’il soit de manière prolongée ni que l’outil informatique n’avait pas des problématiques spécifiques. Arrêtez de faire comme si on détournait le regard ou qu’on refusait la vérité. C’est juste déjà inscris dans notre crâne depuis des lustres.

    3 : Les arguments d’autorité ne fonctionnent pas en copié collé. vous pourrez copier coller la parole du plus grand spécialiste du monde sur le problème, personne ne la lira. TLDR. Il faut que cette parole passe par un autre canal qu’un forum d’informatique. Vous comprenez ? Vous croyez que quelqu’un lit ce que vous écrivez dans vos copiez collez depuis le début ? Perso je zappe direct. Ca ne m’intéresse pas. Votre message personnel, votre témoignage, ça ça m’intéresse. Le reste…

    Encore une fois vous vous drapez dans un rôle de chevalier blanc seul contre tous a détenir la bonne parole. Mais la parole on la connait déjà et pour la majorité des gens que je connais on fait attention grâce à des logiciels et des produits adaptés depuis des lustres. Sièges, claviers, écrans et utilitaires… Depuis près de 20 ans pour ma part.

    « Encore une fois vous allez nous rire au nez et expliquez qu’on le sait déja. il n’y a pas lieu de s’inquiéter, c’est juste dans sa tete, une peur irrationnelle en somme. Bref tout va bien. »

    Personne n’a dit qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter ou que tout allait bien, je dis juste que si le fond est juste, la forme est outrancière.

    Allez perso j’arrête, j’ai trop l’impression d’être face à un pigeon sur un échiquier. Vous devriez arrêter également, cela fait des heures que vous êtes face à votre écran et il est une heure du matin…

    Répondre
  • 6 juin 2022 - 1 h 04 min

    On va nous explique qu’il connait tout ca et qu’il est au courant des dernières techniques qui permettent devenir en aide aux millions de personnes qui portent des lentilles ou fixent des ecrans toute la journée. J’imagine qu’il connait une methode pour que je puisse retrouver ma vue d’avant puisqu’avant les ecrans , je ne portais pas de le lunette constamment. Mais bien sur, la vue cest sans importance apres tout. Et puis se retrouver aveugle et incapable d’ouvrir une porte ou bien etre incapable d’ouvrir les yeux pour sortir de chez soi pour cause de keratite. C’est comme pour les douleurs au poignet ou le mal de dos on fait avec.

    Allez encore de la lecture. Au moins cette discussion permettra de prendre conscience des problemes qui se posent en sachant que des solutions peuvent exister.

    Pour se protéger des écrans numériques, deux dimensions sont à prendre en compte : la vue (prise en charge des examens et contrôles visuels adaptés, pour ainsi proposer un matériel optique adéquat) et la posture (conseils ergonomique).

    La qualité de notre vision binoculaire dépend en général de l’effort que l’on doit fournir pour fusionner 2 images d’un même stimulus vu en condition simultanée par nos 2 yeux, explique Christophe Fontvieille. Pour autant même si la plupart des personnes ont cette capacité de fusion (en dehors du contexte de l’amblyopie et du strabisme …) il n’est pas certain que cette fusion soit confortable ou même « performante » … la personne voit simple (et peut être pas tout le temps…) au prix généralement d’un effort symptomatique. C’est ce qu’on appelle : la décompensation hétérophorique. Elle conduit généralement à la mise en place de jeux physiologiques d’adaptation : la disparité de fixation.

    2007 est l’année ou arrive le smartphone prend un tournant exceptionnel avec le lancement de l’IPhone. Les changements induits : une posture inappropriée qui peut impacter notre santé ; des « trouble » visuels ; des « troubles » musculo-squelettique (exemples : syndrome du canal carpien touchant les tendons et le nerf médian des mains ; l’épicondylite (affectant le coude) due à des lésions des tendons des muscles de l’avant-bras ; la lombalgie ; la cervicalgie…). Chaque année 43000 personnes sont prises en charge pour des TMS (Troubles Musculo-squelettique). Ce chiffre augmente de 18% chaque année.

    Alors que la distance au livre était de 40 cm (distance standard appelé distance de HARMON), les écrans de télévisions sont situés à environ 3 mètres, les écrans d’ordinateur environ 50 à 60 cm et l’écran du smartphone de 20 à 30 cm… C’est un changement considérable.

    Les symptômes fréquemment ressentis : asthénopies visuelles ; yeux qui tirent qui piquent, sensation de sècheresse ou d’irritation ; fatigue visuelles ; difficulté à maintenir une fixation prolongée (flou, dédoublement possible, un œil qui part…), en VL ; VI ; VP ; difficulté de concentration ; passage VL/VP et ou VP/VL Difficile ; difficulté d’adaptation à la lumière et souvent photophobie associée ; douleur oculaire et à distance (yeux, cou, nuque, épaule, dos,…) ; maux de tête…

    La dysharmonie de la relation Accommodation/Convergence provoque une disparité de fixation. Pour faire disparaître les symptômes du syndrome de déficience numérique, il faut soulager le comportement accommodatif et harmoniser le comportement fusionnel.

    Pour ce faire, il faut préconiser des verres à « soulagement » accommodatif ; intégrer des prismes modifiant les capacités de la convergence fusionnelle ; intégrer des prismes posturaux ; préconiser un entrainement fusionnel.

    Répondre
  • 6 juin 2022 - 1 h 28 min

    1 : Tout le monde est au courant. Personne ne dit qu’il s’agit de quelque chose de faux ou d’une fake news. Tout le monde le SAIT DEJA. ON SAIT. On vous a pas attendu pour le savoir ! Vous vous réveillez en 2022 mais perso j’ai eu un médecin du travail qui m’a briefé sur le risque de la posture informatique en 2000 ! Ca fait 22 ans ! Pour les yeux j’ai installé mon premier soft de gestion de la lumière il y a bien 10 ans maintenant ! ON SAIT !
    ==
    Sauf que dans l’article , il est précisé qu’en 2007 les professionnels de la santé ont été alerté sur ce phénomène qui prend de l’ampleur sachant que les usages ne sont plus les memes non plus.
    Ainsi pour ce qui est la posture au travail, mais justement ca touche plus seulement les professionnels derriere un pc mais tout le monde depuis l’avenemement des smartphones mais aussi a cause d’internet et des réseaux sociaux.
    Pour ce qui est de la lumière des écrans. CE n’est que dernièrement la encore qu’on mesure vraiment statiquement et scientifiquement les dangeres et les repercutions des nouvelles techno sur la santé. et ce aussi parce que la recherche avant mais aussi au fur et a mesure que face a l’invasion d’écran les risques s’accentuent. d’ailleurs ce n’est plus juste un pb de santé publique ni un fait de société mais aussi un enjeu ayant de grandes répercutions puisque obesité, usages et sedentarité sont intimement liés. si bien qu’il n y a pas lieu d’ignorer le phénomène ou de le banaliser voire le ridiculiser.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *