Akasa Turing QLX : un châssis fanless pour les NUC Compute Element

Avec le boitier Akasa Turing QLX, il va être possible d’embarquer une solution NUC Compute Element dans un châssis dépourvu de ventilation.

Le boitier Akasa Turing QLX est, comme d’habitude avec la marque, une solution construite sur mesures pour coller aux besoins spécifiques d’un produit précis. Akasa nous a habitué à remplacer les boitiers des NUC d’Intel par des solutions beaucoup plus massives mais fonctionnant également de manière totalement passive. Encaissant la chaleur dégagée par les composants et la dissipant au travers des parois de ses boitiers.

2020-01-08 15_03_01-minimachines.netUne carte Compute Element

Le NUC Compute Element est un nouveau format poussé par Intel qui consiste en une carte mère intégrée dans un format plus proche de celui d’une carte graphique. On en a parlé récemment avec l’annonce du KFConsole qui, sans avoir aucun intérêt d’un point de vue grand public, montre bien les possibilités d’intégration de ce type de produit.

Akasa Turing QLX

Le Compute Element est une très intéressante pièce de puzzle pour construire tout type de PC et surtout le faire évoluer dans la durée. Au contraire des solutions Akasa habituelles qui visent très précisément un type de machine, et perdent tout leur intérêt quand l’engin n’est plus disponible, cette solution Akasa Turing QLX semble bien plus pérenne. En s’attaquant à ce produit spécifique d’Intel, la marque propose une solution qui pourra beaucoup plus largement évoluer. Les solutions Compute Element actuelles sont déjà assez larges avec des variantes en Xeon E-2286M mais également en Core i5-9300H, Core i7-9750H, Core i7-9850H et Core i9-9980HK. Des solutions qui pourraient évoluer avec une mise à jour de puce dans le futur et permettre un changement de gamme complet sans avoir à changer de boitier.

Akasa Turing QLX

La solution consiste en un système de coeur en cuivre et de caloducs qui viennent chercher la chaleur dégagée par le processeur du Compute Element, dont on enlèvera le capot, pour la conduire vers les parois du châssis. Le métal employé jouera alors le rôle de dissipateur. De profondes ailettes en aluminium couvrant une grande surface d’échange pour améliorer cette étape. Le montage de l’ensemble ne sera donc pas des plus simples et nécessitera des compétences et du doigté.

Akasa Venom QXLe Akasa Venom

Comme Cooler Master, Razer et d’autres, la marque propose déjà un boitier classique pour ce format avec le Akasa Venom. Mais le Akasa Turing QLX propose un fonctionnement totalement silencieux. Le boitier embarque toujours un slot secondaire pour intégrer une carte graphique supplémentaire.

Akasa Turing QLX

Comme souvent avec les solutions fanless, la marque indique qu’il ne faut pas compter sur les performances de dissipation du boitier pour encaisser les watts dégagés par un modèle trop puissant, même ventilé. Outre le fait qu’investir dans un boitier dénué de ventilation pour ajouter ensuite une carte avec un ou plusieurs ventilateurs n’a pas trop de sens, ces solutions sont en général bien trop difficiles à faire cohabiter avec un système de ce type. 

Akasa Turing QLX

Le boitier Akasa Turing QLX mesure 21.2 cm de profondeur pour 22 cm de haut et 15 cm de large et n’est pas fourni avec une alimentation. Il faudra passer par un bloc externe pour gérer le tout. Une dépense supplémentaire donc pour ce dispositif qui n’a pas révélé son prix mais qui ne risque pas d’être très abordable.


Rivière
2 commentaires sur ce sujet.
  • 30 décembre 2020 - 19 h 22 min

    À quand le même genre de boîtier pour Ryzen 5000 (R7-5800)?

    Répondre
  • 30 décembre 2020 - 21 h 06 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *