USB4 2.0 : pourquoi ne pas faire simple ?

Le consortium en charge de l’USB n’aime pas spécialement se compliquer la vie, la nomenclature USB4 2.0 a de bonnes raisons d’exister.

USB4 2.0. Cela me fascine presque. Cette peur de manquer de nombres alors qu’il y’en a quand même pas mal d’avance, à priori. On risque pas de tomber en panne de chiffres, si j’ai bien compris la logique du truc, il y en a beaucoup. Du coup, lancer des USB 3.0, 3.1 puis 3.2 et enchainer avec des trucs comme USB4 2.0 cela me parait un poil compliqué pour rien. Mais peut être qu’il y a une explication un poil plus complexe ?


L’USB4 2.0 permet d’économiser du temps avant l’annonce inévitable de l’USB5, c’est également un moyen d’indiquer que cela n’est pas vraiment une nouveauté mais une révision de l’USB 4 et que la norme n’est compatible qu’en option. Un détail que le grand public ne saisira probablement pas. Non pas que ce soit de sa faute, c’est simplement que les constructeurs mettront le temps habituel pour faire transpirer la nouvelle norme sur leurs machines. En commençant par le très haut de gamme qui aura droit à l’USB4 2.0 pendant que l’entrée de gamme sera toujours en USB 3.quelque chose. Le milieu de gamme aura droit à l’USB4 tout court. Et puis ce sera la foire à la saucisse. Tout sera mélangé avec le savant travail du duo constructeurs/revendeurs. Les uns cachant que leurs machines plus anciennes n’auront pas droit à la nouvelle norme, les autres oubliant de remplir la fiche ou en jouant du copié-collé abusif. Non ça aurait été plus simple de lancer l’USB 5 au lieu de l’USB4 2.0, vraiment. Mais il y a quand même une bonne raison à cela.

Sur le papier, l’USB4 2.0 c’est vraiment impressionnant. On double la vitesse de l’USB4 ou du Thunderbolt 4 avec un transfert théorique pouvant atteindre 80 GBit/s. Mais pour parvenir à ce débit, il faudra néanmoins s’équiper de câbles spéciaux, des solutions actives, alimentées par le port USB lui même et capable de soutenir ce nouveau format. Le câble nécessaire ne sera probablement pas donné, il sera équipé d’un peu de silicium maison qu’il faudra payer au constructeur qui devra payer lui même des royalties à l’USB IF. Les puces embarquées, les matériaux et le blindage nécessaires auront sans doute une mauvaise influence sur le prix final. Un bon câble de 1.5 mètre ne devrait pas être gratuit et surement pas fourni par le fabricant de votre PC. Il sera donc réservé à certains usages précis. Par exemple, pour relier un dock à votre PC qui éclatera derrière la bande passante vers différents postes gourmands : stockage rapide, Ethernet 2.5 Gbps, USB4 et autres affichages. Un package de normes de transfert devrait d’ailleurs profiter de cette bande passante pour être mis à jour : DisplayPort, Ethernet et PCIExpress par exemple. 

Sur le DisplayPort, par exemple, nous auront droit au format 2.0 avec la prise en charge du UHBR20 ou Ultra High Bit Rate. De quoi faire transiter un signal 8K en 144Hz HDR… Cela représente du 120 GBit/s, ce qui est plus que les 80 annoncés… Oui mais la contrepartie est alors d’oublier la possibilité de recevoir un signal de même qualité. Autrement dit la moitié de la bande passante de 2 x 40 GBit/s qui relie les périphériques à votre minimachine est utilisée en plus des 80 GBit/s pour envoyer le signal. Utile pour alimenter l’écran de télé 8K qu’on a tous dans notre salon mais moins rapide pour le reste. 

Pas de câble actif ? Pas envie de lâcher x00€ dans un modèle USB4 2.0 ? Vous retrouverez alors le débit classique de 40 Gbit/s. Celui de l’USB4 / Thunderbolt 4 actuel. C’est probablement ce qui explique cette nomenclature. Le nouvel USB4 2.0, ce n’est pas vraiment une norme finalement, c’est plutôt une option. Une option qui n’intéressera pas tout le monde. L’USB 5.0 est peut être réservé à un format plus… universel ?

Source : USB.org

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

6 commentaires sur ce sujet.
  • 7 septembre 2022 - 15 h 01 min

    Quel bonheur de lire entre les lignes d’un tel article :-) !
    Cette période de repos, méritée pour tout le monde, m’avait manqué.

    Je pense qu’à la lecture de l’article, tout est dit en essayant de rester un poil neutre :-D
    J’imagine même que l’article pourrait être renommé en « l’histoire des normes et de leur numérotation : une histoire sans fin ». Mais ça fait un peu long comme titre !

    Répondre
  • 7 septembre 2022 - 15 h 25 min

    ce qui serait étonnant c’est qu’ils ne conçoivent pas un nouveau connecteur pour l’occasion… ou mieux: qu’ils recyclent un connecteur déjà existant et répandu mais utilisé pour un besoin différent. Histoire de perdre les derniers qui essayent encore de suivre.

    Répondre
  • ben
    7 septembre 2022 - 15 h 58 min

    @R2D2:
    L’usb type-c jack édition.

    Répondre
  • 7 septembre 2022 - 16 h 07 min

    Je ne croise peut-être pas assez de matériel récent, mais j’ai l’impression que l’on trouve encore le plus souvent des ports USB 2 que USB 3, même si ce dernier a plus de 14 ans…

    Répondre
  • 7 septembre 2022 - 20 h 29 min

    il ne manque plus que du sata 4, et en faire une norme avec alimentation embarquée.

    il y a un boulevard à récupérer pour les utilisateurs normaux.

    Répondre
  • ben
    9 septembre 2022 - 11 h 30 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *