UP Element i12 Edge : Un NUC 12 Compute Element blindé

La solution UP Element i12 Edge emploie les solutions Intel NUC 12 Compute Element dans des boitiers haute résistance.

AAEON, filiale d’Asus, utilise sa marque UP pour développer différents produits. Sa dernière création, le UP Element i12 Edge propose un châssis pour accueillir les cartes NUC 12 Compute Element dans un format adapté à un usage industriel.

Les Intel Compute Module sont des solutions amovibles, simples à remplacer, destinées à être intégrées à une carte mère dédiée qui leur fournira la connectique nécessaire à leur usage. A leur bord, on retrouve différentes combinaisons matérielles que l’on peut donc facilement adapter suivant ses besoins. Toutes construite autour d’un TDP de 15 watts, on retrouve donc des puces Celeron 7305, Core i3-1215U, Core i5-1235U ou Core i7-1255U.

Ces différentes formules peuvent être accompagnées d’un maximum de 32Go de mémoire vive DDR5. Un port M.2 2280 NVMe PCIe est présent pour ajouter du stockage sur la carte d’accueil. Il est donc possible de modifier un UP Element i12 Edge Celeron en Core i7 en quelques minutes en changeant simplement la carte Compute Element. Mieux, il est possible de glisser cette solution dans une autre machine comme un MiniPC de bureau ou un ordinateur portable comme ceux vendus par Intel

La différence apportée par ce UP Element i12 Edge c’est sa robustesse, le boitier a été construit pour résister à la poussière, aux chocs et dans un fonctionnement totalement passif. L’engin est muni d’une connectique standard doublée de connecteurs industriels et propose, par exemple, une prise électrique vissée au châssis pour éviter tout débranchement intempestif. 

On découvre une connectique riche avec en face avant deux ports Ethernet, un en 2.5G et l’autre en Gigabit classique. Deux USB 3.2 Gen 2 Type-A, deux USB 2.0, un USB 3.2 Gen1 Type-C avec prise en charge du DisplayPort 1.4, un port HDMI 2.0b, un DisplayPort 1.4a et une prise d’alimentation acceptant de 9 à 36 volts en entrée.
A l’arrière, on découvre deux antennes Wi-Fi amovibles pour le module Wi-Fi6E Intel AX211, des ports série, des GPIO, deux jacks audio casque et micro et un troisième port Ethernet au format Gigabit.

Compatible avec Windows 10 et 11 mais également avec diverses distributions Linux comme Ubuntu 22.04 LTS ou Yocto Project, cette minimachine vraiment particulière montre l’intérêt du format de modules d’Intel. La possibilité d’une évolution simple et rapide d’un système pour pallier à une montée en charge des besoins de l’utilisateur.

Pour plus d’infos

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

Un commentaire.
  • 12 octobre 2022 - 11 h 30 min

    Une machine étonnante. Clairement orientée industrie, mais enthousiasmante quand même.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *