Vous allez finir par adorer le Thunderbolt 3, de gré ou de force

Le Thunderbolt 3 est un super format de transfert de données. Il permet un énorme débit, peut transporter de quoi alimenter d’autres appareils et peut également gérer des affichages externes. Son souci est qu’il n’est pas très courant dans nos configurations faute d’un ticket d’entrée accessible.

Votre PC n’est probablement pas équipé d’un port Thunderbolt, encore moins d’un Thunderbolt 3. Il faut dire que les machines qui proposent cette connectique sont généralement très chères pour la simple et bonne raison que ce type de connectique coûte cher à implanter.

Thunderbolt 3

Difficile de glisser un Thunderbolt 3 dans un engin entrée de gamme puisque entre la puce nécessaire pour le gérer et les royalties à payer à Intel, le prix de l’engin peut alors grimper en flèche sans que cela ne soit véritablement perçu comme un avantage. Autre souci, les périphériques qui prennent en charge ce format sont également très chers. Les docks Thunderbolt n’ont jamais été les plus accessibles mais les Thunderbolt 3 remportent la palme dans le genre? Là encore cela n’encourage pas l’adoption de ce format.

Thunderbolt 3

Intel a pris conscience de ce soucis et veut changer la donne. Des 120 engins sous Thunderbolt 3 accessibles aujourd’hui sur le marché, la marque va passer à 170 d’ici la fin de l’année mais surtout exploser ce chiffre dans les années qui viennent grâce à deux décisions importantes.

La première est d’intégrer le format en standard dans ses prochains processeurs, tout comme l’USB 3.0 par exemple. Les  systèmes actuels sont intégrés dans certains chipsets Intel mais pas dans tous et la plupart des constructeurs doivent donc choisir soit  d’intégrer un circuit dédié au Thunderbolt 3 en plus des autres composants, soit de viser les chipsets les plus onéreux du fondeur, ceux qui s’allient avec les processeurs les plus performants également. Un choix qui crée mécaniquement des engins aux prix élevés.

Thunderbolt 3

En intégrant son contrôleur Thunderbolt 3 dans plus de puces, la marque va étendre son intégration tout en la rendant plus facile pour les constructeurs. Ils n’auront qu’à câbler correctement le processeur jusqu’à une prise USB Type-C pour pouvoir affubler leurs machines d’un logo Thunderbolt 3 et promettre une foule de service en plus.

Autre élément au moins aussi important si ce n’est plus, Intel va ouvrir les spécifications du format dans une nouvelle licence libre de droits et de royalties mais également plus ouverte. Il ne sera par exemple pas nécessaire d’associer le Thunderbolt 3 aux puces d’Intel et AMD pourrait donc s’en emparer pour ses futures puces également.

Thunderbolt 3

Cela permettra à n’importe quel acteur de s’intéresser au format, des petits fabricants déjà très impliqués dans des solutions USB Type-C pourraient alors s’intéresser à la créations de docks moins chers que les solutions actuelles. Pas besoin de s’offrir de licence ni de verser des royalties, il suffira de respecter les normes établies comme ils savent le faire pour des formats comme le Quick Charge.

A terme donc, plus de processeurs intégrant le format dans toutes les nouvelles futures machines, des fabricants qui pourraient se trouver en défaut face à la concurrence si ce détail important manquait à l’appel et un prix de vente qui devrait fondre rapidement pour les accessoires. Si le marché se transforme et que des dock Thunderbolt 3 sont vraiment accessibles et peuvent transformer un ultraportable en vraie solution de bureau en ne branchant qu’un seul et unique câble dessus, il sera difficile de ne pas offrir cette option.

24 commentaires sur ce sujet.
  • 25 mai 2017 - 18 h 36 min

    Jolies perspectives en vue 😉
    Surtout si l’infection touche également les entrailles des mini pc qui feront alors le maximum

    Répondre
  • 25 mai 2017 - 20 h 28 min

    Et nos téléphones ;-)

    Répondre
  • 25 mai 2017 - 21 h 23 min

    Son plus grosse problème c’est l’amalgame entre un port USB-C avec Thunderbolt 3 et un port USB-C avec USB 3.1 pour le grand public.

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 10 h 35 min

    Intel sait qu’il va perdre des plumes dans le marché des processeurs x86 et tente de se rattraper avec son Thunderbolt… Il a raison quelque part car le Thunderbolt est ce qui a de plus rapide et multi-fonctionnel en une seule prise actuellement.

    Répondre
  • Dou
    26 mai 2017 - 11 h 28 min

    Pour les eGpu, il y a des comparo avec la solution Thunderbolt et la connectique propriétaire d’AlienWare.
    .La solution de Dell, en plus d’être 2x moins coûteuse, est largement devant en terme de performance.

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 12 h 27 min

    Je ne comprends plus rien…

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 12 h 53 min
  • 26 mai 2017 - 14 h 05 min

    @bunam: Apple n’est pas connu pour sa volonté de libérer les choses… Je ne crois pas qu’ils voient d’un très bon oeil cette décision d’Intel et donc je ne vois pas trop pourquoi j’en ferais mention dans le billet ?
    Sont t-ils dépositaires du brevet ? Non.
    Sont t-ils responsable de sa libération ? Non.
    Ont t-ils signé un partenariat empêchant que d’autres constructeurs puissent avoir accès à ce format pour son lancement en réduisant ainsi la portée de développement du format ? Oui.

    J’ai autant de raison de parler d’Apple que d’une autre marque utilisant le Thunderbolt donc. :)

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 14 h 19 min

    @Pierre Lecourt

    http://www.macg.co/materiel/2017/05/eclair-de-lucidite-dintel-democratiser-le-thunderbolt-98546

    “On n’en est pas encore là. Pour l’heure, Dan Riccio, le responsable de l’ingénierie matérielle de Cupertino, félicite sobrement son partenaire :

    Apple et Intel ont collaboré sur le Thunderbolt depuis ses débuts, et en tant que leader dans son adoption, nous applaudissons les efforts d’Intel pour intégrer le Thunderbolt dans ses CPU et pour l’ouvrir au reste de l’industrie. ”

    ou directement chez intel et en anglais :

    https://newsroom.intel.com/editorials/envision-world-thunderbolt-3-everywhere/

    “Apple and Intel have collaborated on Thunderbolt from the beginning, and as the industry leader in its adoption, we applaud Intel’s efforts to integrate Thunderbolt technology into its CPUs and open it up to the rest of the industry,” said Dan Riccio, Apple’s senior vice president of Hardware Engineering.

    Pour info tous les derniers MacBook Pro ont 4 ports Thunderbolt 3 et plus d’USB au grand dam de certains

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 14 h 45 min

    @bunam: Et ? Apple n’a absolument pas le pouvoir de retenir le brevet d’Intel . Si ils ont collaboré au début c’est uniquement en tant que client exclusif. Client c’est juste un contrat pour une période donnée, ce n’est pas franchement une collaboration de développement, juste payer pour empêcher les autres marques puissent avoir le droit de se servir du format. Ils ont du faire un GROS chèque à Intel pour ça.

    Aujourd’hui Intel décide d’ouvrir son brevet alors qu’ils n’ont plus d’exclusivité. Quel choix ont t-ils chez Apple niveau communication ?

    Dire :
    “Oh la la Intel c’est rien que des méchants on préférait que cette technologie soit cantonnée à des produits haut de gamme pour faire mieux passer la pilule des tarifs élevés avec un truc que les machines moins chères ne pouvaient pas avoir !”

    ou

    “On félicite Intel”

    Dans tous les cas, en tant que client lambda aujourd’hui et client privilégié hier, je ne vois pas pourquoi je devrait citer Apple dans ce billet ? Pas plus que les autres marques également clientes d’Intel pour cette technologie ?

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 15 h 41 min

    @Pierre Lecourt

    Je suis désolé, mais pour moi il n’y a aucune ambiguïté dans cette phrase : “Apple and Intel have collaborated on Thunderbolt from the beginning” ça veut dire que ce n’est pas que Intel ou que Apple, mais bien la combinaison des 2 qui ont fait le Thunderbolt.
    Comment Intel ou Apple l’as MAL mi à disposition du public c’est un autre problème.

    Autant Apple avait réussi a faire diffuser l’USB à ses débuts, autant là pour le Thunderbolt c’est raté.
    L’USB est une techno non Apple.

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 15 h 50 min

    @Pierre Lecourt:

    Comment pouvez vous supposer qu’Apple n’a pas participé aux efforts de développement ?
    Pensez qu’Apple se contente de faire des chèques pour des exclusivités (ou des rachats de sociétés) c’est bien méconnaitre Apple.
    Ils ont un gros département hardware, qui a notamment produit les connectiques mini VGA et mini DVI, réutilisée pour le TB1 et TB2, qui ont été proposée à la standardisation VESA.

    Et ne serait-ce qu’au niveau de macOS, il a bien fallu intégrer le TB dès les phases de test non?

    Apple a ses travers, des pratiques commerciales contestables etc…. mais votre dénigrement systématique (on en a déjà discuté) n’ai pas en phase avec la réalité des cette entreprises, qui a aussi des réussites (techniques) éclatantes.

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 16 h 13 min

    @bunam: Thunderbolt 3 est un développement 100% Intel de la team Intel Israel. Apple n’a rien à voir avec ce développement, n’a participé en aucune manière à son développement et n’y a pas injecté un seul centime. De plus Intel est le seul et unique propriétaire du format Thunderbolt aujourd’hui. A part ça je ne vois pas ce que je peux faire.

    Ou alors on va me dire que la marque qui développe une nouvelle voiture en 2017 l’a co-développée avec le gars qui a inventé la roue en Mésopotamie en 3500 ans avant JC ?

    @Nicolas: Donc, si je reprend votre façons de voir les choses, toute marque qui développe aujourd’hui un truc en électronique le fait en partenariat avec Thomas Edison ou Nikolas Tesla ?

    Ce que vous avez du mal a comprendre c’est que : 100% de la marque Thunderbolt appartient à Intel et que Thunderbolt 1 et Thunderbolt 2 sont des produits différents de Thunderbolt 3. Thunderbolt 3 est une nouvelle création à 100% Intel, 0% Apple. Ok il y a une certaine retro compatibilité mais c’est tout. L’ensemble des composants et des protocoles ont été créés et mis en place par Intel Israël.

    Pour prendre un autre exemple : Firewire est un nom commercial donné par Apple à l’IEEE 1394 et développé par Apple. Pas de soucis pour dire que le Firewire est un développement d’Apple. Quand Sony sort son i.LINK qui n’est qu’un rebranding du même format, pas de soucis pour reconnaître la collaboration avec Apple. Mais si demain une autre marque qu’Apple achetait l’appellation Firewire à Apple. Si ensuite elle baptisait un nouveau produit Firewire 3, en développant un tout autre format logiciel, de nouvelles puces plus performantes et qui ne reprendraient en rien ni le code ni les développement matériels du Firewire d’origine. Le tout en assurant une retro-compatibilité avec les Firwire d’origine. Serait-ce encore le fruit d’une collaboration entre Apple et la nouvelle marque ? Je ne vois pas en quoi ce serait le cas… Et c’est exactement ce qui se passe avec le Thunderbolt 3, rien n’est issu des labos d’Apple ni financé par Apple.

    J’admire Apple pour certains de ses produits, j’aime beaucoup moins Apple pour son mode de fonctionnement. Cela n’altère en rien mon jugement sur le Thunderbolt 3 puisque Apple n’est PAS concerné. D’ailleurs on me reproche avant tout de ne pas en parler alors qu’Apple n’est pas le sujet. En aucune manière. Je ne cherche donc en rien a nuire à Apple ou à son image, je n’en parle même pas parce qu’ils ne sont pas concernés !

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 16 h 58 min

    @Pierre Lecourt:

    J’ignorais que le TB3 était 100% Intel, et je pensais surtout aux 2 premières générations, mais je vois ce que vous voulez dire.

    Vous semblez mieux connaître que moi l’historique du TB3, mais même si Apple n’est pas impliqué, j’imagine qu’Intel n’est tout de même pas repartis de zéro, et que les développements précédents ont servi.

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 17 h 28 min

    @Nicolasc: Pour les premières générations je n’ai pas assez de billes pour être à 100% affirmatif mais il me semble que ‘est un partenariat Commercial Intel-Apple et pas un partenariat de brevets. Intel avait besoin d’un partenaire capable d’assumer le format dans ses machines, format qui allait coûter cher a développer comme a implanter. Apple était le seul a pouvoir l’assumer. Cela leur a donné une exclusivité et une image positive mais l’ingénierie du format n’est pas à mon sens un développement d’Apple mais uniquement Intel.

    Il s’agissait au départ d’un dev de Silicon Photonics (filiale d’Intel) présenté à l’IDF avec une liaison en fibre optique. Intel a compris que le format était trop “en avance” (comprendre trop cher a implanter) et ils ont réduit leur objectif de vitesse avec un compromis en cuivre. Apple a implanté le thunderbolt 1 et travaillé en labo le format pour être les seuls sur le marché. La marque a profité d’une avance considérable sur ses concurrents et a pu bénéficier de supers tarifs par rapport aux autres marques. Si bien qu’au bout de quelques temps le terme Thunderbolt était lié à Apple et à ses produits. Avec l’essor de l’USB 3.0 les marques PC tradi ont préféré s’orienter vers ce standard moins cher a implanter.

    En passant, pour l’anecdote, Apple a enregistré le nom Thunderbolt hyper vite avant la commercialisation du produit alors qu’il était toujours connu sous son code “Light Peak”. Ensuite Apple s’est mis communiquer sur cette appellation même si ils n’étaient pas proprio de la technologie derrière. Apple a du ensuite rétrocéder la marque Thunderbolt à Intel. La menace d’un procès perdu d’avance pour une infraction qu’eux même combattent durement avec ceux qui utilisent frauduleusement les noms issus de leurs produits aurait probablement fait mauvaise presse.

    Intel n’est effectivement pas probablement reparti de zéro pour le hiunderbolt 3, comme Mercedes repart à chaque fois de l’invention du mec en Mesopotamie pour ses véhicules. Est-ce que cela donne une quelconque paternité à notre gars d’il y a 3500 ans avant JC ? Je ne crois pas.

    Enfin, et je pense que c’est l’argument final. Connaissant Apple, si ils avaient eu la moindre possibilité de contrecarrer cette volonté d’Intel de libérer ce brevet de ses royalties, ne l’auraient t-ils pas fait ? je ne juge pas cet état de fait, chacun protège son business comme il le peut, mais c’est plutôt dans leurs habitudes de surprotéger leurs créations.

    Encore une fois, tout ça je m’en fiche un peu, c’est le passé. L’actu c’est que le seul propriétaire légal du Thunderbolt 3 le libère. Les autres intervenants ayant un rapport commercial avec intel n’ont rien a y voir.

    Répondre
  • 27 mai 2017 - 8 h 42 min

    @bunam
    Apple est très fort comme toujours sur la communication, jouer avec les mots sans mentir est un excercice qu’Apple et tout commerciaux affectionne pour récupérer les louanges, faire dire ce qu’il n’ont pas dis ou fait, et faire comprendre dans un sens que… sans eux rien n’aurait existé finalement, mais ils ne l’ont pas dis.
    Collaboré ne veut pas dire qu’ils ont conçus, en revanche ils ont collaboré pour la mise en place dans les produits d’Apple à un moment ou un autre, forcément ^^

    Répondre
  • 27 mai 2017 - 22 h 09 min

    Franchement bravo, j’ai jamais lut quelqu’un réussir à sortir avec brio, courtoisie et autant de génie d’un troll! Merci pour ce cours d’histoire… Plus intéressant que l’article d’origine (sorry)… Bon c’est probablement que je n’ai jamais expérimenté ce format et que je ne crois pas aux CG externes et autres promesses , ça fait trop longtemps qu’elles volent devant les yeux rêveurs.

    Répondre
  • 27 mai 2017 - 23 h 23 min

    @Pierre Lecourt

    La comparaison avec FireWire est très opportune. Des brevets Apple, une licence onéreuse à payer pour chaque point de connexion (au moins au début), ce qui l’a tué face à l’USB, moins performant, mais moins cher, et poussé avec force par Intel.

    Répondre
  • 29 mai 2017 - 12 h 27 min

    Je crois que tout est dit. (ou écrit ^^)

    Répondre
  • 29 mai 2017 - 14 h 36 min

    @N0n0n4t0r: Mi je veux continuer à rêver, retour à la fibre d’origine maintenant qu’elle est d’usage courant et une petite CG passive intégrée dans le dock.

    Répondre
  • 14 juin 2017 - 20 h 11 min

    […] sur votre portefeuille et propose en option son Razer Core. Un boitier externe qui emploiera le Thunderbolt 3 de votre machine pour ajouter les performances d’une carte graphique externe en mode […]

  • 21 juin 2017 - 13 h 55 min

    […] peut embarquer dans un PC portable classique : Wifi rapide, Bluetooth, USB 3.0 et bientôt Thunderbolt. Toutes ces avancées sont devenues des acquis et l’industrie sous la pression d’une […]

  • 24 juillet 2017 - 11 h 39 min

    […] deux ports USB type C et on peut espérer que Lenovo profite de la volonté d’Intel de rendre le format Thunderbolt 3 plus ouvert pour implanter cette […]

  • 13 novembre 2017 - 10 h 56 min

    […] propose une alternative intéressante : Celle d’une solution graphique externe, via un port Thunderbolt 3, mais beaucoup plus compacte que d’habitude. Le boitier ne mesure que 15.24 cm de large sur […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *