Surveillance de masse, une solution pour contrer la loi

Surveillance de masse, le mot n’est pas trop fort n’en déplaise à ceux qui proposent d’installer des boîtes noires qui filtreront toutes vos communications. Le texte de loi va bientôt passer malgré les alertes et protestations de la société civile. Pourtant il est possible de faire quelque chose.

Je vois tout le monde s’agiter. Et je ne sais pas quoi faire. Bordel, tout le monde tente un truc, écrit un texte, envoie des emails. Enfin, tout le monde, façon de parler, je parle de la nanosphère du web actif. Des personnalités surtout et d’autres têtes brûlées qui nous montrent leur méthode. La meilleure voie à suivre pour empêcher cette surveillance massive d’envahir notre territoire.

Parce que cette histoire de projet de Loi sur le Renseignement fait quand même méchamment froid dans le dos. Qu’un type se pointe à la tribune de l’Assemblée Nationale, élu par le peuple, pour lui expliquer que le respect de la Vie Privée n’est pas un droit fondamental et qu’on doit apprendre à s’en passer. C’est assez ahurissant.

Voir un autre type nous faire savoir que pour notre sécurité on doit composer avec notre liberté. Et qu’enfin, on nous affirme que grâce à un truc magique, un al-go-ri-thme, on va pouvoir séparer le grain de l’ivraie et n’écouter que les vilains pour laisser tranquille les gentils citoyens alors que le type qui dit ce mot n’a aucune foutue idée de ce dont il parle. Tout cela me laisse comme paralysé.

Minimachines.net 2015-04-18 14_17_15

J’ai lu plein de papiers, du FactChecking et surtout des témoignages d’opposants de tous bords, de droite, de gauche : des scientifiques, des policiers, des gens de la défense, des gens des renseignements, des magistrats, des patrons d’entreprise, des philosophes, des chercheurs, des informaticiens. J’ai lu des tonnes de trucs, me suis passionné pour le compte rendu des débats et j’ai même lu ce qu’écrivaient pour défendre la vie privée et le flicage des réseaux il y a quelques années ceux la même qui veulent aujourd’hui voter ces lois. A l’époque ils s’insurgeaient contre les atteintes à notre vie privée.

Minimachines.net 2015-04-18 14_27_42

J’ai tout lu et je reste là, comme un con. Les bras ballants à ne pas savoir clairement quoi faire. Bien sur je me suis fendu d’un email à mon député, un simple courrier envoyé sans trop y croire. La tentation d’une gestion par la corbeille devrait de toutes façons rapidement émerger à la surface du cervelet du pauvre assistant parlementaire qui gère cette boite mail.

Bien sur j’ai signé la pétition comme plus de 65 000 autres, j’ai même signé l’action de Ni Pigeon Ni Espion qui recense des acteurs numériques opposés à ce projet de loi. Je dois être le plus ridicule du lot d’ailleurs… Mais passons. J’ai fait ce que j’ai pu faire et j’ai toujours le sentiment de n’avoir rien fait.

Je viens de comprendre pourquoi.

Minimachines.net 2015-04-18 14_31_57

 

Allégorie : Un député face à un algorithme. 

Parce que tout cela, toutes ces réflexions, tous ces actes et tous ces témoignages souvent très brillamment prononcés, ne servent à rien face à des gens qui savent désormais pertinemment qu’ils font une grosse connerie. Tout le monde leur dit. Nous nous adressons à des gens qui ont décidé de voter une loi qui bafoue les droits de l’homme et du citoyen dont ils s’enorgueillissent pourtant à la moindre occasion. Une loi qui ne servira à rien, qui n’empêchera jamais un terroriste ou un simple voyou de communiquer.

Une loi qui, si on lit bien entre les lignes, n’a jamais jusque là empêché les renseignements Français de pratiquer l’écoute ou la surveillance de manière totalement illégale. L’extension de cette surveillance à la totalité du peuple français dessert probablement d’autres buts puisque même les spécialistes ayant pratiqué ce type d’écoute notent que c’est finalement contre productif.

Les buts et ces motivations qui expliquent cette loi sont ailleurs. Et nos manifestations, signatures et autres témoignages n’y changeront donc rien. .

Minimachines.net 2015-04-18 14_30_23

Une seule chose peut faire bouger les lignes désormais, une action politique. Un engagement politique dans une voie respectueuse de nos droits. Une action qui priverait de tout mandat tous ces hommes et ces femmes qui ne se gênent pas pour voter la suppression du bien très précieux qu’est la vie privée.

Une loi qui amène la possibilité de laisser dériver un navire sans contrôle où voudra bien le guider un état intrusif, c’est à dire vers des excès répétés et de plus en plus systématiques. Pas la peine de jurer que l’on fera attention ou que tout cela sera sous contrôle, il n’y en aura clairement aucun. L’histoire nous montre des présidents qui profitent de leur position pour utiliser les renseignements à leur convenance et pour des motivations personnelles. Surveiller des journalistes, faire pression sur des élus, faire sauter des bateaux. Des habitudes très françaises et pas forcément spécialement exécutées dans l’ombre. L’histoire nous montre des politiques profiter de leur poste pour asseoir leurs ambitions de manière illégale et bien souvent  tordue.

Si les députés, pourtant protégés par leurs mandats, votent aujourd’hui une loi qu’ils savent être contraire au bien du peuple, avec le petit doigt sur la couture du pantalon. Alors les gens en charge de notre surveillance, les petites mains qui administreront les boites noires de la surveillance de masse, exécuteront toujours leur tâche intrusive, peu importe où les excès des demandes les conduiront.

Minimachines.net 2015-04-18 14_29_58

Ils vont voter alors Il faut voter nous même. C’est un de nos seuls droits qui subsistent. Voter systématiquement contre les gens qui ont décidé cette loi et ceux qui la laissent s’installer en France. Sortir les têtes pensantes comme ceux qui croient qu’on va les pardonner parce qu’ils se planquent dans un confortable absentéisme lâche. Ceux qui ne seront pas contre seront définitivement pour.

Voter contre eux sans état d’âme et quelle que soit leur couleur politique. Faire comprendre à ces gens qu’ils ne peuvent plus représenter le peuple français. Qu’il soient de droite ou de gauche, peu importe. Je ne peux rien faire de mieux, mais c’est probablement la chose qu’ils redoutent tous le plus. Voter contre eux et inciter à voter contre eux. Vous ne pouvez manifestement pas les convaincre mais vous pouvez convaincre autour de vous. De manière à ne plus jamais leur accorder le moindre mandat. Pas même un petit poste, pas une mairie, rien. Totalement grillés de la vie politique. Les renvoyer à la société civile et prévenir leurs partis qu’en choisissant l’un d’eux dans une équipe ou un programme politique serait une décision suicidaire. Comme si on demandait de voter pour un traître. Qu’ils soient considérés comme les lépreux de la république.

Je n’ai pas de mot pour traduire la trahison de ce texte et l’effet qu’il produit sur moi. A l’heure des attentats contre Charlie, j’écrivais à chaud ma frayeur de voir la société française faire le mauvais choix. Aujourd’hui cette peur est une certitude.

Cette trahison n’est pas un mot en l’air ou une quelconque pose face à une prise de position politique ou une promesse, c’est une vraie trahison de nos droits fondamentaux. Une trahison comme il y en a qui émaillent l’histoire de dictature en république. Mais une trahison qui me laisse l’espoir qu’un jour un nouvel élan politique naisse de la société civile et d’Internet. Un élan composé de’hommes et de femmes de droite et de gauche qui ne marchandent pas nos droits fondamentaux, notre vie privée, sur l’autel d’un leurre sécuritaire.

Il existe des thèmes pour lesquels les politiques de toutes tendances peuvent s’accorder. Protéger la vie privée de leurs citoyens doit être l’un d’eux. Des hommes et des femmes qui choisiraient, une fois au pouvoir, de rétablir le peuple dans son droit et d’abroger cette loi si elle votée.

Faites disparaître par les urnes les lépreux de la République. Inscrivez vous sur les listes électorales, expliquez la situation autour de vous, démontrez que la surveillance de masse n’est pas la solution. Que ce que l’on vous vole ne résoudra rien. Et le jour J, le jour du vote, prenez toujours 15 minutes pour aller exercer votre droit de vote.

Contre eux.

99 commentaires sur ce sujet.
  • 19 avril 2015 - 10 h 06 min

    J’ajouterais aussi pour les sceptiques.
    Les logiciels d’analyse de masse existe déjà
    Chercher du côté des anciens fondateur de paypal vous trouverais “palantir”. Il a des vidéos sur youtube pour les plus curieux.

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 10 h 34 min

    Rassurez-vous, le traçage et la numérisation de nos vies sont loin d’être complets encore, mais ça va continuer de progresser…
    Une des étapes suivantes est l’obligation de facto d’utiliser des moyens de paiement numériques: les banques rêvent de voir les chèques disparaître et l’état rêve de voir les paiements en argent liquide disparaître; et on y vient tout doucement, la limite des paiements en liquide est déjà passée à 1000 euro au lieu de 3000, ou est sur le point de l’être.
    (pendant ce temps un footballeur achète une voiture 50000 euro en liquide et n’est pas inquiété pour ça, bref!)
    Je suis au chômage depuis un certain temps, et j’ai de moins en moins envie de contribuer à ce monde qui part complètement en vrille :(
    Le totalitarisme est à nos portes, et la population ignare l’accueille les bras grands ouverts! Hélas :(

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 10 h 37 min

    j’ai oublié: les puces GPS se généralisent dans les voitures neuves, y compris celles qui ne sont pas équipées de l’option navigation gps. On se demande bien pourquoi…

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 10 h 49 min

    @cyberfox le problème c’est pas la puce GPS, c’est ce qui est fait avec cette puce GPS.
    Perso je suis pour mais les données fournis par celle-ci devrait t’appartenir et tu devrais avoir le droit de donner ou pas ces datas à d’autres personnes et être informé de qui les utilises.
    On empêchera pas l’évolution du bigdata mais toute données te touchant directement (ou indirectement) tu devrais avoir le pouvoir de dire avec qui tu les partages, qui les utilises et à quelle fin.

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 10 h 57 min

    oui, c’est ce que je sous-entendais ;)

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 11 h 05 min

    D’un autre côté depuis le temps qu’on se sert de Google (moi moins que d’autres ravis de la crèche, mais bon…)il suffirait à l’état d’acheter à Google les infos collectées… Rien ne dit qu’en arrière cuisine ce ne soit pas ce qui est réellement prévu.

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 11 h 28 min

    Pour les gens qui ne croient déjà plus du tout à la politique, je me demande s’il reste un moyen de s’exprimer. Voter contre les partis politiques qui sont pour ces disposifs, je veux bien. Mais à part le parti Pirate qui n’est pas vraiment représenté en France, il reste qui ?

    Répondre
  • uko
    19 avril 2015 - 14 h 21 min

    @sangorys:
    Pierre semble préconiser non de voter contre les partis mais contre les élus qui soutiennent l’abolition de nos libertés fondamentales.

    Mais je te rejoins sur le fond: Je n’ai aucune idée d’où voter. Je n’ai AUCUN exemple de politicien qui ait tenu ses engagements, voire qui n’aient pas simplement retourné leur veste après avoir été élu. Après, c’est certain on peut toujours déjà voter CONTRE ceux quon sait vouloir nous dépouiller de nos droits.

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 18 h 27 min

    Que dire de plus…
    A part cette incroyable envie de vomir à la vue de la bêtise humaine…

    Que ce soit en voyant les traîtres, ya pas d’autre mot, élus par le peuple, mais se mettant au service d’intérêts discutables, en plus des leurs propres, bien sûr…

    Ou en voyant les veaux, dont l’objectif d’une vie n’est QUE d’être de bons consommateur…

    Bon, à défaut de gerber, je vais pleurer, tiens…
    … et prendre l’apéro, pasque hein !!

    Répondre
  • X07
    19 avril 2015 - 19 h 59 min

    ABONNEZ VOUS !!

    GOOGLE CHROME (SUITES ET AUTRE)
    FACEBOOK – TWEETER …
    MICROSOFT OFFICE (365)
    APPLE ( TOUT)
    MUSIQUE EN STREAMING
    ADOBE PHOTOSHOP
    CLOUDS

    ET CONSOMMEZ ! Vous serez de bon citoyens !

    Tout le monde trouve ça normal de dépendre des machines et du bigbrother. Nous sommes foutus, regardez ils volent déjà !! et j’en connais plein qui sont déjà chefs d’escradrille !!!

    Je craque…que faut il pour leur ouvrir les yeux ? il fois la machine lancée il sera trop tard….euh il est déjà trop tard…..

    Charlie ils n’ont rien compris !

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 20 h 19 min

    Apparemment Hollande va revenir sur cette loi.

    Répondre
  • uko
    19 avril 2015 - 22 h 29 min

    @OuiDocteurBob:
    Ton apéro: provenance d’une production maison, locale ou directement de la grande distribution ? :)

    Moi j’dis ça, j’dis rien…

    Répondre
  • uko
    19 avril 2015 - 22 h 32 min

    @michou:
    Tiens, ça me fait penser à une stratégie politique intéressante: Pousser discrètement un projet de loi bien impopulaire en avant, puis finir par le sabrer dans une déclaration fracassante pour retrouver un peu de panache aux yeux de l’opinion publique. Je serais surpris que ce ne soit pas une manœuvre courante dans les milieux politiques.

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 23 h 36 min

    @uko:

    1) Maison sur base de menthe du jardin et de rhum commandé dans les iles… (les glaçons ne sont pas faits avec de l’electricité verte, désolé)
    2) Fort possible (ta réponse à michou).

    Répondre
  • 19 avril 2015 - 23 h 59 min

    @OuiDocteurBob: Et tu habites où, passke les cafés c’est bien, le Rhum c’est bien aussi :D

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 1 h 05 min

    Je partage complètement cette analyse que pour ma part j’ai faite depuis un moment et que je pratique depuis le 4 février 2008, jour où Sarkozy et Hollande sont allés bras dessus bras dessous avec leurs troupes à Versailles abolir la démocratie.

    P.-S. À ceux qui glosent ici sur les solutions de chiffrage ou de contournement des effets de cette loi, je souhaite faire remarquer que vous êtes totalement hors sujet. Il me semble que, le fait même d’aborder, ici à la suite de ce texte, la question sous cet angle, c’est déjà accepter que de telles lois liberticides et antidémocratiques soient votées en votre nom.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 4 h 42 min

    @Pierre Lecourt
    Bravo pour ton style d’écriture, à la fois soigné, agréable et en l’occurrence, percutant.

    La défense des libertés individuelles est effectivement un sujet épineux mais essentiel. Nos grands parents auraient pu rester tranquillement chez eux au lieu d’aller se battre. Nous parlerions allemand et nombre de nos concitoyens auraient été massacrés dans des camps.

    Il est essentiel de se lever quand un état, quel qu’il soit, commence à mettre en place un système qui vise à limiter les libertés fondamentales de chacun ou à tenter de définir puis détecter quels sont les “bons” et les “mauvais” citoyens hors du cadre de la Loi ou en édictant une loi qui permet de s’affranchir de toutes les autres sans avoir de compte à rendre (cf le “Patriot Act”).

    Les politiques vous expliqueront que les gens veulent être “protégés”, mais ils ne veulent pas savoir comment. Face à une population de moutons qui n’hésitent pas à jouer les autruches quand la situation se tend, ils ont beau jeu de mettre en place tous les moyens qui les protégeront eux.

    Considérons les déclarations des politiques sur l'”anonymat” proposé par Internet. Chaque fois qu’ils s’en offusquent, ce n’est pas parce qu’un groupe de gamins à harcelé un camarade sur les réseaux (a)sociaux, ni pour dénoncer des vidéos d’individus en train de battre un quidam dans la rue.

    Non, quand ils se fâchent, c’est parce que des lanceurs d’alerte ont pu monter un dossier contre eux, ou qu’un citoyen s’est permis de les tancer sur twitter, etc… Ce qu’il veulent, eux, c’est être protégés et pouvoir lutter contre ces obscurs individus qui sont en train d’éplucher leurs dossiers, pouvoir obtenir sans délai les nom et adresse des polissons.

    Ne comptez pas sur les journalistes français pour agir. La plupart d’entre eux se sont acoquinés, voire mariés, avec les politiques. Ils se partagent depuis longtemps les “HLM” haussmanniens et autres petits avantages de notre belle capitale.

    Voter ou ne pas voter, de toute façon, à la fin tu l’as dans l’os (pour ne pas déroger à la bienséance du site).

    @Baldarhion

    Le chiffrement des échanges est effectivement une solution. Pour la communication des clés sur demande du Juge, il est préférable d’utiliser une solution qui gère le “déni plausible”. C’est une sorte de valise à double fond.

    Le container chiffré contient deux parties indiscernables avec deux jeux de clés. En cas d’injonction, tu fournis la clé de la partie “acceptable” et tu peux nier l’existence d’un deuxième trousseau. Les messages “secrets” sont eux dans l’autre partie accessible avec l’autre jeu de clés. Hein? Quel autre jeu de clés, je ne comprends pas la question? (“Feu”) Truecrypt implémente ce mécanisme.

    Une autre solution: le bruit

    Pour se parler, dans les pays contrôlés par des dictatures, les gens qui ne veulent pas être écoutés mettent de la musique très fort. C’est peu discret mais efficace si on prend soin de se cacher la bouche et parler à l’oreille de son interlocuteur.

    En numérique, ce principe, là aussi, est applicable. Il faut “noyer” les messages et document utiles dans un flot continu de messages anodins, le tout chiffré bien entendu.

    La détection?

    Le problème du chiffrement est qu’il augmente visiblement l’entropie des fichiers et messages. Cela devient facilement détectable. Il faut diluer après chiffrement.

    Mais, dans ce cas, on se rapproche de la sténographie qui est illégale, je crois.

    Je n’en dirai pas plus, j’entends qu’on sonne à la porte alors qu’il n’est même pas 6h du matin. La loi n’est quand même pas passée pendant que je tapais, si?

    Répondre
  • as
    20 avril 2015 - 8 h 44 min

    Le pire c’est dans deux ans.. la ça va être le bordel!!

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 8 h 49 min

    Loin de moi la volonté de faire de la propagande, juste de soumettre une direction à celle et ceux qui partagent le même constat que moi (dans les grandes lignes): manque de représentativité, absence ne serait ce que de consultation de la part de nos élus quand il s’agit d’élaborer des textes fondamentaux, mise en place d’un bi-partisme fantoche où la politique de droite et de gauche finalement se valent, financiérisation à outrance du système où tout devient rentabilité ….bref à tout ceux qui se rapprochent de ces idées et je pense que Pierre s’en rapproche même si ce papier a pu être rédigé sous le coup de l’émotion je leur dit M6R : mouvement pour la 6 ème république !! Bref pas un remède miracle juste une initiative citoyenne au delà des partis et qui s’organise jusque et d’abord au niveau du peuple …
    amis geeks/nerds ou tout simplement technophiles je vous salue ….

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 9 h 29 min

    Pour ma part, vous me faites bien rire.
    Premièrement ses techniques existe depuis un sacré paquet de temps, d’ailleurs parait il que la France est championne derrière les USA.

    Comment ça, on vous espionnait sans que vous le sachiez??

    Alors??? on vous a tuez vos liberté pour autant??

    Vous êtes les premiers a gueulez quand il se passe telle ou telle drame (terrorisme, enlèvement ou que sais je encore) mais vous voudriez que l’état n’emploie aucune technique pour lutter contre cela??

    Ah non mais faut pas vous écoutez…..vous avez tant de choses a vous reprochez?? faire une immense base de données sur chaque citoyen, ben ouais évidemment c’est tellement réalisable…. votre vie est tellement intéressante….passionnante… il fallait bien créez un système informatique pour cela.

    Pour ma part si ça éclate l’état de m’espionnez, qu’il le fasse…. que d’argent foutu en l’air je trouve mais bon…
    Mais bon étonnamment, je pense que l’état se fiche complétement de ma poire.
    Pour infos, on est déjà tous fiché et on peux être suivi assez facilement, entre les cameras des différentes ville, nos CB, nos retrait, nos achats etc etc… on pourrait même le faire avec votre courrier.

    Étrangement personne ne réagit sur ce genre de fait, la ça ne vous dérange que peu, alors qu’il est très simple de le faire (c’est peut être même en place).
    La seule chose qui vous fait flipper c’est le net, pour ma part ma vie se déroule nettement plus dans la vie réelle que sur le net, vous pas, c’est dommage pour vous alors….

    Alors oui, on peux arguez en imaginant un futur qui nous mettrait un Hitler au pouvoir mais bon…. Hitler il est venu au pouvoir par le peuple, juste pour rappel…..

    Vous devriez plus vous méfiez de l’extrême droite qui monte qu’une loi qui ne fait que donné un cadre légale a ce qu’il existe et existait déjà bien avant qu’on en parle ici.

    Franchement réveillez vous, même toi Pierre, tu croyais vraiment que ce genre de pratique ne se faisait pas? c’est juste le fait qu’on parle d’une loi qui te fait te réveiller? crois tu vraiment que les USA (ou bien d’autre nations) ont ou vont arrêter l’espionnage, simplement parce que c’est pas bien.
    Ne croyez pas non plus que la France ne s’en sert pas politiquement… l’espionnage…. il est aussi fait par la France en matière d’industrie ou de politique, ce que les USA ont fait (espionnage Européen par exemple), croyez vous vraiment qu’ils sont les seuls a le faire??

    Étrangement je ne vois pas d’article contre Guantánamo, alors que la toutes les règles sont violé, mais dites moi, que faites vous??
    Vous ne faites rien, absolument RIEN!!
    Ben non c’est au USA ça ne vous concerne pas….
    Elle est ou votre pétition…..

    Enfin……

    Enfin bref une grande partie d’entre vous sont des rêveurs, arrêtez de vive dans le monde de Bisounours.

    Dans un monde parfait de telle système n’existerait pas, oui c’est sur, mais dans un monde parfait, il n’y aurait aucun terrorisme, aucun meurtre, aucun groupuscule dangereux etc etc…

    Freethinker > c’est vrai que le système nazi est complétement comparable a ce qui se passe la.
    Un bon gros crétin que tu es (en restant poli).
    On devrait pouvoir te faire vivre un camps de l’époque, ne serait ce qu’une semaine, tu en ressortirait bien moins c.. quoique… il y a peu de chance en faites.

    Allez amuse toi avec tes chiffrement a la con etc etc… si t’as que cela a foutre…. faut bien t’occupé dans ta vie, tu vois l’état répond a ta demande, ils ont vu que tu t’ennuyais.
    Sympa quand même.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 9 h 40 min

    Et pourquoi pas voter pour l’UPR ? (www.upr.fr)
    C’est les seuls à ma connaissance à faire une analyse précise et objectives des événements. C’était les premiers à faire une pétition pour décerner le prix nobel de la paix à Snowden.
    Ils ont encore peu de membres (+7000) mais sont très actifs sur internet. Leur site se classe 2ème parmi les sites politiques les plus fréquenté!
    Je ne fais pas parti de l’UPR, je voulais juste rappeler qu’il existe d’autre parti que l’UMPSFN.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 9 h 41 min

    @exover: Atteindre le point de Godwin en un commentaire, c’est difficile de faire mieux! Au moins tu as cette qualité :-)

    Pour le reste de ton commentaire, ben c’est assez naif, même si on y entrevoit des moments de lucidité ;-)

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 9 h 41 min

    @exover: Vision courtermiste et surtout assez étroite du problème. Et puis avant tant de véhémence (que j’ai failli filtrer puisqu’il y a une règle de courtoisie ici que tu dépasses allègrement, il faudrait apprendre à lire.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 10 h 23 min

    @Pierre Lecourt: Lisieux. Tu sonnes quand tu passe ! café, ou apéro, en fonction de l’heure.

    Sinon, pour en revenir au sujet, certes, faut gérer boulot, maison, gosses, etc, etc… Mais faut rester (très) vigilant sur l’orientation qu’on veut donner à notre société.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 11 h 17 min

    C’est tristement pas nouveau, les politiques comptent toujours sur la majorité des “MoiJeN’aiRienAcacher” sans cervelle comme Exover pour faire passer leurs lois les plus régressives.

    Le 2 février 1981, le gouvernement faisait voter la “Loi sécurité et liberté” dite aussi Loi Peyrefitte, vendue par leurs communicants comme “protégeant la liberté des personnes”. Bien que son contenu, vu de 2015, était de la rigolade en comparaison de celle que l’on veut nous imposer aujourd’hui, la Gauche d’alors accusait la Droite de porter atteinte aux libertés fondamentales. Preuve, s’il en fallait, que la démocratie est une chose trop importante pour être confié aux politiques.

    @Freethinker : “Ne comptez pas sur les journalistes français pour agir.”
    Détrompez-vous, ils agissent. Le représentant de leur Ong corporatiste, RSF, il y a quelques jours sur France Inter expliquant par le détail les dangers de cette loi pour l’ensemble du pays, avait La solution : Exclure les journalistes de cette loi.
    D’ailleurs, les parlementaires ne sont pas en reste, ils ont pris bien soin aussi de s’en exclure.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 12 h 01 min

    @Pierre Lecourt:

    Pierre > si tu veux…. en tout cas vous me faite bien rire a vous agiter de cette façon.
    Et j’ai beau te lire et te relire, excuse moi mais c’est la même chose, tu as l’air de découvrir ce genre de chose… voter contre les personnes qui vote etc etc… c’est la même chose, c’est du flanc.

    Quand a ma vision étriqué… mouais je suis pas sur que la tienne soit franchement meilleur mais bon… tu semble le croire, tant mieux pour toi ;)

    Phil > C’est pas une question de j’ai rien a cacher, juste que: d’accord ou pas d’accord ils le feront.
    Tu peux croire autant que tu veux qu’en gueulant et en traitant les autre de sans cervelle, ça changera les choses, tant que tu y crois… mais la réalité c’est que ton avis, il s’en cogne et si ils ne font pas ouvertement, ils le feront caché, c’est tout (comme ils ont toujours fait d’ailleurs).

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 12 h 13 min

    @exover:

    “tu as l’air de découvrir ce genre de chose…”
    et
    “Une loi qui, si on lit bien entre les lignes, n’a jamais jusque là empêché les renseignements Français de pratiquer l’écoute ou la surveillance de manière totalement illégale”
    et
    ” L’histoire nous montre des présidents qui profitent de leur position pour utiliser les renseignements à leur convenance et pour des motivations personnelles. Surveiller des journalistes, faire pression sur des élus, faire sauter des bateaux. Des habitudes très françaises et pas forcément spécialement exécutées dans l’ombre. L’histoire nous montre des politiques profiter de leur poste pour asseoir leurs ambitions de manière illégale et bien souvent tordue.”

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 12 h 56 min

    @exover: “Tu peux croire autant que tu veux qu’en gueulant et en traitant les autre de sans cervelle, ça changera les choses, tant que tu y crois… mais la réalité c’est que ton avis, il s’en cogne”

    Je ne te “traite” pas, je te trouve une excuse. Car dans le cas contraire tu aurais été inexcusable, je t’aurais qualifié, au mieux, d’imbécile et tu aurais légitimement pu me reprocher de t’injurier.

    Pour le reste, continue à courber l’échine, tu ne peux pas leurs faire meilleur cadeau.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 13 h 03 min

    @Pierre Lecourt:

    Excuse moi, je me suis mal exprimé, quand je dis tu as l’air de découvrir ce genre de chose, j’entends par la que faire une pétition ou autre, n’a juste aucun effet, tout comme de ne pas voter pour ses personnes la n’en a aucun.
    A partir du moment ou (prenons un exemple concret), on demande a l’ensemble de la France de voter pour l’Europe (traité de maastrich je crois), que celle ci répond NON, et que derrière on te dis, va te faire f…., on va dire OUI…. La tu as un exemple concret de: ce que vous en pensez on s’en fou, on fait ce que nous on veut.

    La on te propose une loi ou la il n’y avais rien avant, alors OK tu peux flipper de toute les dérives que cela peux engendrer, sauf que comme dis, cela s’est fait avant et cela sans aucune loi, aucune règle ou autre.
    Il pouvait donc y avoir tout autant de dérive, en gros vous flipper d’une dérive d’un truc qui se faisait déjà mais sans aucun cadre légale.
    Ne rêvons pas, ce qui ne sera pas dans le cadre légale, continuera a se faire dans le cadre de l’illégalité.

    Apres c’est sympa, cela ouvre des débats complétement stérile comme ici, des revendications de groupuscule complétement a la ramasse, des politiciens qui viennent pour râler sur ce genre de pratique (mais bien entendu ils oublient de préciser qu’ils ont eux même fait parti d’un gouvernement utilisant ses pratique en toute illégalité).
    ….

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 13 h 10 min

    @Phil:
    Et dis moi toi, que fais tu? a part vouloir faire croire que tu luttes?
    Ahhhh tu signe des pétitions, ahhh tu vas faire de superbe manifestations, tu ne vote plus pour eux, tu écris a ton ministre, député maire ou que sais je encore!!! ou alors tu viens râler comme ici?

    Ok ils vont abandonner la loi (imaginons), ils continueront de le faire en tout illégalité.
    Ils vont même faire une loi pour dire que ses méthodes sont dorénavant interdite et totalement illégale.

    Bravo tu as fait changer les choses.

    Heu…. bha en faites non….. ils le font quand même, on dirait presque une quenelle en faites ;)
    Mais c’est bien continue de croire, continue ta lutte!!! tu les amuses.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 15 h 14 min

    @exover:

    Il y a de nombreuses façon de “lutter”: informer est la première façon et l’article de Pierre est très bon à dessus.

    – Utiliser des OS qui ferment la porte à beaucoup de facilités de collecte par leur porosité institutionelle (FreeBSD et Linux c’est bien, mangez-en et installez le aux gens en leur montrant que là ils éviteront bien des déboires !)

    Le problème de la sphère politique actuelle, c’est que très peu ont les connaissances du monde Internet. Là encore, une question de savoir. Dire que tous es politiques sont corrompus est lapidaire et faux. Beaucoup de politiques sont dépassés aussi.

    Résultat, de mon côté, j’informe mes proches/amis comment gérer au mieux sa vie numérique, j’installe du Ubuntu en double boot partout et essaye de faire comprendre les enjeux. La lutte c’est aussi ça: garder son sourire et éviter d’écrire n’importe quoi sur la toile.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 15 h 24 min

    @Baldarhion: C’est surtout que je signe mes papiers. alors m’accuser de naiveté quand je m’engage me semble bien facile derrière un pseudo. Prôner quoi ? La révolution ? De descendre dansa la rue ? De tout casser ? Le grand soir ? Je suis plus réaliste en essayant une solution qui proposerait de transformer en fusibles les gens qui votent ces lois, cela permettrait d’amener un peu de sang neuf dans la vie politique.

    Je ne cherche pas a transformer quelqu’un de gauche en quelqu’un de droite ou l’inverse, cela n’a jamais marché.

    Et je n’ai pas l’audace de croire que je peux faire apparaître une nouvelle démocratie à partir d’un billet sur un blog informatique.

    Dire aux gens de s’abstenir n’a jamais invalidé un vote et croire que ceux qui seront élus par 1% des votants renonceront à leur siège est illusoire. Si il n’y a qu’un seul vote, le vote est tout à fait légal et celui qui aura voté pour lui même s’installera dans son siège.

    Je pense que dans tous les partis actuels il y a des gens contre ce projet de loi, ces gens doivent avoir plus de place. En écartant ceux qui sont contre ils en auront mathématiquement plus. Et les autres réfléchiront à 2 fois avant de tenter une nouvelle fois l’expérience.

    Après cela, la révolution, le changement de régime ou autre, ce n’est pas le sujet de ce blog. Je ne suis pas sur Minipolitique mais sur Minimachines. Mon avis politique n’a pas a entrer en considération, il y a tout juste lieu de tirer la sonnette d’alarme par rapport au fait qu’on veut saccager nos droits en se servant de l’outil informatique pour y parvenir.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 15 h 48 min

    @Baldarhion:

    On a pas les mêmes croyances ;)

    Pierre > Je ne vois pas ce que signer un papier enlève a la naiveté, puis être naif n’est ni une tare, ni un défaut. En tout cas, je ne le considère pas comme cela.
    Puis facile derrière un pseudo, si je te donne mon nom prénom et adresse, ça y changera qqchose?
    Se servir de cela pour en faire des fusible heu…. tu peux déjà le faire en ne votant pas pour eux, mais cela ne changera rien puisque derrière ce sont le même genre de zygoto qui attendent.
    Puis ceux qui sont contre ce projet en disent quoi vu que l’on sait que c’est déjà utilisé mais en toute illégalité? ils ne l’ont pas pour autant dénoncé… pour ma part je dis FACILE, trop facile.

    Enfin bref…

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 16 h 02 min

    Merci Pierre pour cet article.

    @exover: Pathétique.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 16 h 03 min

    @exover: Tout est pourri, on ne peut rien amender. N’essayons même pas.
    On aura ainsi la preuve que ce n’était pas possible. CQFD.

    C’est toi qui as raison, tu m’as convaincu.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 16 h 17 min

    @Phil:
    Je ne cherche a convaincre personne, tu peux tout amendé, tu peux faire ce que tu veux, ça n’empêchera pas que dans la réalité cela ne se passera pas comme cela mais les citoyens seront heureux :D :D

    En faites c’est comme les religions, il suffit d’y croire LOL

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 16 h 48 min

    @Exover:

    Tu sembles parler au nom d’un ensemble de personne dont tu t’exclues… C’est pas joli joli :)

    De plus rien à voir avec la Religion… Faut pas mélanger ce qui dépend du cercle de la croyance/métaphysique avec la réalité hein !

    Des gens bougeront, d’autres non… Mais le fait que certains bougent est aussi une chance pour ceux qui ne bougeront pas. Beaucoup ne bougeront pas parce qu’ils sont dépassés par la technologie et ne voient pas tous les enjeux.

    Et en ce sens, l’article de Pierre est une excellent introduction au problème: c’est clair, précis, par larmoyant et pleins de pistes à explorer.

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 17 h 13 min

    @Baldarhion: Tutafait !!

    L’information (équitable, non-partisane), et l’éducation sont nos meilleures armes.

    Ceux et celles qui ont une idée, un point de vue, des arguments pour/contre se doivent de… parler, tout simplement, avec les autres.

    Si cela se fait de façon dépassionnée, vos propos seront considérés.

    J’en fait l’expérience tous les jours, notamment avec les enfants. Si on les embrigade pas, si on présente les différentes options, et si on laisse choisir. Eh, bien, souvent, ils font les bons choix… (Enfin, de mon point de vus, mais ça qui suis-je pour en juger. Héhé)

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 23 h 13 min

    bon article comme d’hab
    je n’ai pas réagis sur celui de charlie parce que le sujet est un “chouai” trop grave et important pour que je l’ouvre

    sur ce projet de loi du net…
    que dire
    j’en ai deja vu passer un paquet et comme me disais un jour un “ancien” du web, “si en fasse on avait des gens intelligents, experts et ou compétents sur ces sujets, ce projet serait deja enterrés, ils auraient écoutés les experts et rapports commandés, on en serait pas là et on en parlerait plus”

    donc bon

    maintenant que le godwin est atteint et passé, allez voir ce qu’il se passe dans des pays ou des lois (bien pire, certes, mais elles ont commencées de la même façon) pour le net sont en vigueur (type vietnam par exemple)

    là vous comprendrez l’effet de brèche et qu’il y a des choses auquel il est bon de ne pas toucher (les micros sans juges, c’est quand même très “stasi” comme méthode)

    sinon garder en masse nos metadonnées, oui super et alors ?

    ça noyerat tellement les données utiles dans la masse qu’aucune analyse en temps réelle ne sera possible
    l’exploitation des données “après coup” oui (mais le mal sera deja fait)
    (deja que la NSA ne sait pas traitées leurs données en temps réel non plus, ça sert après au procès comme preuve uniquement – et le peuple râle, comme d’hab)

    ça me rappelle les gendarmes qui demandaient aux parlementaires de ne pas fliquer le P2P parce que cela allaient leurs compliquer la tache pour la recherche des pédophiles (les flics avaient un très bon logiciel pour le P2P, avec le “chiffrement”, il est obsolète et ils ont bien les boules)

    le plus “grave” c’est les fameuses lois d’une “dictature” (ou état policier ou ce que vous voulez) pour contrôler la population
    je ne me souviens plus de toutes, mais dans le tas il y a
    – les rendre moins aptes à penser (moins d’éducation, d’accès à la culture etc etc)
    – moins d’information (et la plus contrôlée possible bien sur) et aucune possibilité de donner la parole au public (ça effraie les politiques à un point incroyable bizarrement, si on rajoute l’effet de brèche, bonjour)
    les autres mesures sont plus économique si je me souviens bien (ça date désolé, mais wikipedia est encore là ;)
    (si je me souviens bien il y avait une solution possible ou il s’agissait d’appauvrir le peuple le plus possible et le rendre dépendant de l’état pour avoir un levier “au cas ou”, “si besoin”)

    perso je pense que la seule solution c’est effectivement le vote
    malheureusement, en France, la “politique” est un métier (avec les même réseau pour tous)
    et ça ne devrait pas l’être (mais avec plus de 60 millions de personnes, une démocratie athénienne est utopique désormais)

    bref, ça craint et malheureusement, c’est l’économie numérique française qui va en pâtir (la part de mon fric qui “part à l’étranger” en dépense va encore grandir, c’est pas comme ça qu’on relève un pays, de plus en plus d’ailleurs je me demande même pourquoi je reste encore en France vu que maintenant je peux partir, soupir)

    @exover:
    pour maastrich, le oui l’a emporté et le texte est passé
    là ou le non est passé c’est pour la constitution européenne et résultat on a encore une Europe uniquement économique, mais pas politique (le texte est enterré)
    belle réussite d’ailleurs !
    (si on a juste la bonne vieille “économie” pour faire sa loi (et qui selon certains doit “s’auto régulé” toute seule) avec rien ou quasi en face comme pouvoir pour les remettre dans le bon chemin ou les “recadrer” quand ils exagèrent, ne râler pas sur l’optimisation fiscale des grandes entreprises comme total (qui ne paye quasi rien comme impôts en France alors que française) ou amazon, il fallait justement que l’Europe devienne économique ET politique à ce moment charnière précis, magnifique ratage !!! )
    très mauvais exemple

    Bon courage à tous, (ça promet)
    (moi je repasserais pas sur ce billet, inutile, dès godwin, tout débat est inutile)

    Répondre
  • 20 avril 2015 - 23 h 17 min

    désolé pour les fautes (la honte, encore ! ;)
    hs et fatigué (mais j’aurais du relire)
    mea culpa

    Répondre
  • 21 avril 2015 - 8 h 06 min

    Le problème est simple: les mégalopoles et autres gros systèmes devenus ingérables sinon par la force.
    Lorsque Nixon a été voir Mao en Chine (avec Kissinger à la manœuvre..), le président chinois aura cette phrase pour le yankee:
    “On ne tient pas 1 milliard d’individus autrement que par les couilles”.

    Donc oui, la surveillance de masse est une arme de poing qui participe au maintien d’un monde ultra-globalisé où l’Homme n’est qu’une variable économique

    Je pense que l’un des bonnes voies à explorer est celle des Dogons, établit en micro-société gouverné par le bon sens et la sagesse..

    Personnellement, je ne peux en vouloir au requin d’essayer de me bouffer, je peux m’en vouloir de refuser d’apprendre à nager.

    Les Hommes attendent encore Godot.
    :)

    Répondre
  • 21 avril 2015 - 9 h 28 min
  • 21 avril 2015 - 15 h 07 min

    @Le clérocrate:
    Comme quoi, il reste encore des politiciens “objectifs” dans ce pays.

    “Objectif”, voulant dire ici : pas aux manettes.

    Car il n’est pas nécessaire d’avoir une longue expérience de la vie politique pour savoir que la majorité qui promeut cette loi, aujourd’hui, dans l’opposition n’aurait pas eu de mots assez durs pour la condamner.

    Et, qu’un microscopique parti profite de l’occasion pour faire sa pub, ce n’est pas nouveau non plus.

    Répondre
  • 21 avril 2015 - 17 h 09 min

    @Phil:
    +1
    J’ajoute que penser qu’en changeant de parti politique ce sera mieux ou pire, c’est comme croire qu’on se sentira mieux avec le choléra plutôt qu’avec la peste.

    La politique ( chose publique ) est morte depuis qu’elle s’est professionnalisée..

    Répondre
  • 22 avril 2015 - 7 h 22 min

    Cazeneuve a été beaucoup plus clair sur l’un des objectifs de cette loi :
    “le mouvement identitaire sera ciblé par la loi sur le renseignement” a t-il précisé … Tiens, tiens ! on aboutit donc bien à une loi qui cible explicitement les opposants politiques du gouvernement actuel…

    Répondre
  • 4 mai 2015 - 14 h 30 min

    ** Désolé, je n’ai cité pas de sources pour éviter de passer en SPAM. **

    J’ai compté, il y aurait (d’après le site sous-surveillance.fr) 548 députés favorables au projet contre à peine 30. Je n’étais pas Charlie pour ces raisons. J’ai pris ça comme une opportunité / énorme opération de com’ pour légitimer un projet de loi qui était dans les cartons depuis au moins 2012 (sous le nom d’INDECT).

    3 personnes qui commettent des actes de barbaries ne doivent pas influer sur nos vies. Si le projet de loi va au bout, j’aurai certainement envie de dire terroriste 2 – Français 0.

    Notre société devient abjecte. L’UE vient d’autoriser le brevetage sur une espèce vivante, on ne compte plus les morts en Ukraine juste pour de la géopolitique de merde, TAFTA arrive et fera de notre pays si attaché à la qualité de vie un copié/collé de la gangrène de l’humanité : les USA.

    J’aimerais sincèrement voter, même blanc. Je prends sur mon temps pour m’informer et lutter contre la propagande constante des médias de masse. J’ai trouvé l’UPR. Je ne partage pas toutes leurs propositions mais ils ont le mérite de s’adresser à mon cerveau et non à mes instincts. 7700 adhérents, aucun passage télé dans une émission politique quand un partie d’extrême droite pète les records de temps de parole. Révélateur.

    En fait, je fantasme assez sur l’idée d’une gréve nationale du vote. Pas d’électeur = pas d’élu = pas de privilège (dont celui de nous représenter) pour les traites.

    Je suis un moustique pour “le système”. Un petit insecte agaçant mais tellement insignifiant qu’il n’y a aucune raison de s’en méfier.

    Répondre
  • 4 mai 2015 - 14 h 34 min

    @David: En france , le code électoral est clair. Si un seul me vote (pour lui du coup hein) il est élu. Le fait qu’il y ait 99.9999% d’abstention ne dénature pas la légalité du scrutin.

    Plutôt qu’une grève nationale du vote, une gréve nationale tout court…

    Répondre
  • 4 mai 2015 - 19 h 04 min

    A Cleocrate et Phil, juste pour info, en matière de politicien “objectif”, on doit pouvoir trouver mieux que François Asselineau et son UPF, il s’agit encore d’un vice-majot de l’ENA, passé par les cabinets de Longuet, de De Charrette, et le meilleur de tous, Charles Pasqua qui est célèbre pour avoir passé à travers les mailles de la Justice grâce aux nombreux dossiers et cadavres contenus dans ses tiroirs et qui ont toujours fait peur à tous le monde…

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 11 h 30 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *