Microsoft annonce deux Surface Laptop 3 en 13.5 et 15 pouces

Éventée depuis quelques jours, l’annonce de Microsoft d’un Surface Laptop 3 est confirmée par l’éditeur avec tous les détails concernant le matériel embarqué et l’évolution de cette proposition.

Cette troisième génération de machine conforte un peu plus encore la place de Microsoft sur le marché du PC en tant que constructeur. La pilule de cette concurrence proposée par le développeur de Windows a été avalée désormais par ses camarades de jeu. La marque déploie donc une nouvelle gamme de Surface Laptop 3 dans deux diagonales différentes. Une version 13.5″ habituelle mais également une diagonale de 15″ plus originale pour la marque.

Le Surface Laptop 3 de 13.5″ sera commercialisé à partir de 1149€ tandis que le 15″ débutera à 1349€. Grosse différence ente les deux et grande première pour Microsoft, la version 15″ embarquera un processeur AMD conçu “sur mesures” pour Microsoft. Les deux engins seront disponibles à la vente le 22 Octobre.

Le 13.5″ est très semblable au précédent modèle et propose le même encombrement, la même diagonale et une définition identique de 2256 x 1504 pixels. Microsoft continue de résister aux sirènes du multimédia avec un écran en 3:2 au lieu d’un écran 16:9 ou 16:10. Microsoft conserve sa dalle tactile PixelSense et ne cherche pas à grignoter des millimètres de bordure d’écran. Un choix encore une fois à rebrousse poil des machines concurrentes sur le même marché, ce qui le laisse un peu en retrait niveau design face aux propositions d’Asus ou de Dell qui semblent savoir comment faire disparaitre les bordures de leurs engins.

2019-10-02 20_33_33-minimachines.net

Evolution notable, la proposition d’un pavé tactile un peu plus large, seule vraie évolution physique du format. Les évolutions cosmétiques sont un peu plus nombreuses avec la disparition de la gamme de machines bordeaux et l’arrivée de finitions en aluminium. Les modèles Argent et Bleu seront disponibles avec la finition tissu de la marque mais il sera également possible de choisir des versions noir et or entièrement en aluminium. Le choix de revenir à une solution plus classique s’explique chez Microsoft par des retours clients. De nombreux acheteurs potentiels semblaient ne pas s’intéresser à la finition tissu. De nombreux professionnels ne pouvaient pas non plus se satisfaire d’une solution qu’il était impossible de désinfecter aussi bien qu’une machine en aluminium.

D’un point de vue technique, la machine change avec l’emploi de processeurs Intel Core Ice Lake de dixième génération allant du Core i5-1035G7 au Core i7-1065G7 pour ce Surface Laptop 3 de 13.5″. L’engin en profite pour proposer un port USB Type-C à la place de sa sortie Mini DisplayPort. Mais attention, si il s’agit bien d’un USB proposant toutes les fonctions du format avec affichage, charge et transport de données, ce n’est pas pour autant un port Thunderbolt 3. Il sera impossible de chaîner la machine avec une carte graphique externe par exemple. Un choix étonnant quand on constate la présence du support de Thunderbolt 3 dans cette génération de puce d’Intel. Le reste de la connectique est sobre, un port USB 3.0 Type-A et un port jack 3.5 mm stéréo pour casque et micro. 

Enfin, ce 13.5″ sera réparable. Il pourra être amené pour réparation chez un réparateur agréé par Microsoft. Ce n’est pas la solution la plus séduisante qui soit mais c’est mieux que la précédente machine de la marque. Il semble que le stockage SSD et la batterie puissent ainsi être modifiés. Il sera déployé en 16 Go de mémoire vive maximum pour un stockage de 1 To en SSD. Le 13.5″ mesurera 30.8 cm de large pour 22.3 cm de profondeur et 14.51 mm d’épaisseur. Il pèsera au maximum 1.250 kilo sachant que les modèles tout aluminium seront plus lourds que ceux en finition “tissu”.

2019-10-02 20_32_20-minimachines.net

Le Surface Laptop 3 évolue donc également vers un modèle de 15″ en 2496 x 1664 pixels, une diagonale plus classique sur le marché et pas particulièrement compacte face à des solutions concurrentes. Grosse surprise sur cette version, Microsoft emploie des processeurs AMD, pour la première fois, en confiant à des Ryzen 5 3580U Radeon 9 et Ryzen 7 3780U Radeon 11, le soin de faire tourner le Windows 10 embarqué. Il s’agit d’une puce particulière chez AMD puisqu’elle a été développé pour cette machine, une version Surface Edition avec un coeur supplémentaire sur la partie graphique du processeur. Développé en “collaboration” avec Microsoft, ces Ryzen “sur mesures” proposeront des performances doublées face à un Surface Laptop 2 sous puce Intel. Ces engins seront néanmoins également disponibles sous puces Intel avec les Core i5-1035G7 et Core i7-1065G7.

2019-10-02 20_33_53-minimachines.net

Ce processeur sera accompagné par un maximum de 32 Go de mémoire vive et un stockage étonnamment limité à 512 Go en SSD. Ce trio devrait permettre de s’adresser à divers publics. Microsoft compte s’adresser aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers avec cet engin. La connectique comportera toujours un port USB Type-C mais pas de Thunderbolt 3. Le reste de la connectique est identique au 13.5″ mais la finition de cette version 15″ restera limitée aux modèles noir et argent en aluminium. Point de couverture en tissu pour cette édition grand format.

Point commun entre les deux engins, une autonomie annoncée de 11H30 avec un système de charge rapide permettant de remplir la batterie de 0 à 80% en 1 heure de connexion au secteur. Ce 15″ mesure 33.95 cm de large pour 24.4 cm de profondeur et 14.69 mm d’épaisseur. Il accuse 1.54 Kg sur une balance.

On devine l’appétit de Microsoft avec ces engins, des propositions bien situées en terme de tarifs et de design avec des engins assez passe partout et qui évitent de trop tomber dans l’écueil d’un extrémisme de finesse ou de sur-compétences pas forcément bien employées au final. Les prix de base restent abordables avec évidemment des engins qui devraient être plus basiques en terme de composants.

2019-10-02 20_34_09-minimachines.net

La prise sur lé droite n’est pas un lecteur de cartes mais un connecteur Surface propriétaire

Le Surface Laptop 3 13.5″ à 999$ devrait embarquer un Core i5-1035G7 avec 8 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage. Les versions plus musclées demanderont probablement un investissement plus conséquent. Le 15″ est stratégiquement placé également, beaucoup de professionnels restent attachés à cette diagonale et pourront être intéressé par cette proposition “Made In Microsoft”.

La présentation en grande pompe de solutions AMD offertes ici par Microsoft est également un élément important à prendre en compte. L’éditeur assure ainsi la totale compatibilité des puces Ryzen avec l’univers Windows. Une évidence pour beaucoup de lecteurs du blog mais un point qui fait encore tiquer beaucoup d’acheteurs grands comptes.

Soutenez Minimachines.net !
11 commentaires sur ce sujet.
  • 3 octobre 2019 - 0 h 50 min

    J’imagine que les Ryzen sont dans un chassis plus grand car il fallait une batterie plus ghrande pour tenir les 11H30 des Intel. J’aimerais bien voir les tests de ce modèle, c’est une grosse vitrine pour AMD.

    Répondre
  • 3 octobre 2019 - 6 h 53 min

    quid de la compatibilité de la solution amd avec linux ?

    Répondre
  • 3 octobre 2019 - 10 h 17 min

    @nouknouk: Je crois que ce n’est pas la préoccupation fondamentale de Microsoft.

    Répondre
  • CHP
    3 octobre 2019 - 10 h 58 min

    @ Pierre Lecourt,

    ???? Je comprend pas ta réponse. Microsoft s’est beaucoup investi dans Linux ces dernières années.

    De plus, si tu parles des Linux des concurrents, il est toujours possible d’en installer au travers des Boot UEFI.
    Par contre, c’est sur que ces machines sont prévues pour être vendues avec Windows 10 de facto qui est le produit phare de M$ et non des OS alternatifs.

    Répondre
  • 3 octobre 2019 - 12 h 09 min

    @CHP: Microsoft s’est beaucoup investit dans Linux certes mais Microsoft n’a jamais fait de conférence materielle de ses produit expliquant qu’il serait possible de les exploiter sous Linux. Microsoft vend du Windows et offre l’opportunité d’y installer des voies vers Linux mais ne va pas expliquer comment faire sauter Windows sur ses machines pour y installer un système d’exploitation concurrent.

    C’est un peu comme si tu t’attendais à ce qu’un fabricant d’imprimante jet d’encre te donne une liste de fournisseurs de consommables compatibles à la sortie de leurs nouveaux modèles. Ces informations on les aura après, par l’intermédiaire de développeurs indépendants. Pas lors de la présentation presse de systèmes sous Windows par Microsoft. Ce serait commercialement suicidaire.

    Répondre
  • 3 octobre 2019 - 12 h 36 min

    @CHP: il n’y a que dans le monde pro/serveurs que M$ s’est investi, et ce n’est absolument pas par altruisme, ils savent qu’ils ont perdu une bataille sur ce terrain, mais avec les dernières solutions qu’ils ont pondus (portages mono mssql…) ils comptent bien gagner la guerre

    Répondre
  • 3 octobre 2019 - 19 h 54 min

    […] spécifiquement pour sa Surface Pro X et une puce AMD adaptée là encore à la demande pour le Surface Laptop 3 […]

  • 3 octobre 2019 - 19 h 55 min

    @Pierre Lecourt: on est évidemment d’accord, et je ne m’attends pas à ce que microsoft y réponde directement, encore moins pendant la présentation du truc.
    ma question était d’ordre plus général: “pour ceux sui ont déjà eu l’occasion de tripoter du linux avec des plateformes sur ce genre de base ryzen, ça donne quoi ?”

    Répondre
  • 4 octobre 2019 - 9 h 53 min

    @nouknouk: ryzen et linux y a pas de soucis, c’est la plateforme en question qui pose problème, les ultra portables sont de plus en plus verrouillés par l’UEFI et le secureboot, voire même le stockage. donc c’est pas impossible d’installer linux dessus mais fort peu probable à cause des choix constructeur de verrouiller ses machines à son seul système windows

    Répondre
  • 4 octobre 2019 - 18 h 02 min

    @H2L29: sur mon surface pro, j’ai les deux possibilités: désactiver le secureboot dans le bios (au prix d’un bandeau rouge avec un cadenas le temps du boot) ou de faire un multi-boot avec un grub signé par linux (et là on n’a plus le moindre warning).

    j’espère que microsoft restera dans la même lignée pour ce laptop. surtout qu’un laptop a encore plus vocation à acceuillir un multiboot comparé à un surface pro.

    Répondre
  • 4 octobre 2019 - 18 h 38 min

    dans ce cas ça sera difficile de savoir, à part éplucher les reviews quand y en aura… pour le prix qu’ils le vende la moindre des choses c’est que l’utilisateur puisse en disposer comme bon lui semble, j’avoue ne pas avoir joué avec l’uefi et grub, j’arrive toujours pas à m’y faire, tant qu’il y a un mode legacy ça me va (desactiver secureboot)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *