Steam va débarquer sur ChromeOS

Valve et Google travaillent depuis des années au portage de Steam, et de ses jeux, sous ChromeOS. L’absence d’une ludothèque grand public étant peut être le dernier frein à l’adoption du système.

Les choses frémissent doucement pour l’arrivée de Steam sous ChromeOS. La liste des premières machines compatibles a été relevée et on voit pas mal d’éléments s’assembler autour de cette idée depuis quelques temps.

Le portage de Steam a été confirmé il y a un moment mais pour autant on n’avait pas encore de traces évidentes dans le code source du système. C’est désormais chose faite avec un premier listing de machines repéré par 9to5Google. Dans une mise à jour récente, Google a ajouté une première série de Chromebooks compatibles ainsi qu’un peu de lumière sur les caractéristiques exigées pour pouvoir profiter de Steam et des jeux que le système supporte sous Linux. On remarque clairement deux bons élèves dans la liste avec Acer et Asus.

On découvre donc le Volta, nom de code de l’Acer Chromebook 514 (CB514-1H), Volet pour l’Acer Chromebook 515, Voxel pour l’Acer Chromebook Spin 713 (CP713-3W) mais également les Asus Delbin et Drobit pour les machines ASUS Chromebook Flip CX5 (CX5500) et ASUS Chromebook CX9 (CX9400). Un engin de chez HP, le Elemi, est présent pour designer le HP Pro c640 G2 Chromebook. Une autre machine sous le code de Lindar est signée par Lenovo sans que l’on sache exactement de quel engin il s’agit. 

Le code précise que ces machines seront versionnées, c’est à dire équipées différemment suivant le prix. Il est possible que certaines d’entre elles ne soient pas compatibles mais qu’il faille dépenser quelques euros de plus pour avoir droit au Sésame Steam. Ainsi le minimum requis pour cette compatibilité est un processeur Intel Core i5 ou i7 de onzième génération et un minimum de 7 Go de mémoire vive. Ce qui fait de cette gamme compatible une tranche assez élitiste parmi les productions de Chromebooks. Il semble évident que le futur devrait également prendre en compte les puces AMD Ryzen équivalentes, d’autant que les travaux de portage de jeux sous Steam se sont accélérés avec l’arrivée du Steam Deck dans l’équation

On comprend dès lors pourquoi certains constructeurs de Chromebooks se sont mis à développer des machines orientées « gaming » avec des claviers RGB par exemple1. D’autres constructeurs devraient rapidement se joindre à la fête et il est vraisemblable que les initiatives telles que celle de Nvidia et sa collaboration avec Mediatek pour développer des circuits graphique pour ARM prend ici tout son sens. Nvidia apparait comme un acteur directement impliqué dans le support de Steam pour ChromeOS et cela se voit également dans le code développé et mis à jour par la firme. L’arrivée de dGPU permettant à de nombreuses configurations d’accéder au catalogue de jeux Linux de Steam. 

Autour de moi, c’est une large part des réponse que l’on a pu me faire autour de l’OS. Si on reconnait volontiers son côté pratique et un vaste ensemble d’éléments positifs à l’usage d’un Chromebook… Le manque d’accès à une ludothèque connue et fournie est un gros frein pour nombre d’utilisateurs. L’arrivée de Steam pourrait changer la donne.

A moins que ? A moins que le prix des machines continue d’augmenter sans cesse et finisse par rejoindre totalement le tarif des engins « classiques » sous Windows ou sans système. Des engins en général plus ouverts que les Chromebooks. La solution à terme pour ces engins pourrait être différente, toujours dans le Cloud. Proposer des machines toujours abordables mais compenser ces manques par des offres de jeux en streaming avec GeForce Now ou… Google Stadia.

Nvidia intègre les fonctions RTX et DLSS au monde ARM et Linux

Source : 9to5google

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. Je ne suis pas vraiment sûr de la pertinence de ce choix esthétique pour ce type de public soit dit en passant.

 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

5 commentaires sur ce sujet.
  • 22 février 2022 - 15 h 00 min

    niveau logiciel tu peux faire tourner du linux, android et du windows

    ca fait plusieurs machines que je fais acheté, a part un acer spin avec un i3 qui chauffait… tous apprécie leur expérience

    Répondre
  • 22 février 2022 - 17 h 10 min

    la vidéo de NVidia est bluffante : si on en croit le terminal le système est sous Arch ARM bureau Gnome-Shell faisant tourner un jeu Windows récent donc en utilisant Proton : chauuud ^^

    Répondre
  • JCB
    22 février 2022 - 20 h 29 min

    Pour des jeux « casual » et pas trop lourds, cela peut être intéressant. Pour les gros jeux, le streaming genre Stadia sera bien préférable : la plupart des Chromebooks sont légers en puissance, ce n’est pas dans leur philosophie.

    Répondre
  • 22 février 2022 - 22 h 52 min

    @ JCB
    « la plupart des Chromebooks sont légers en puissance, ce n’est pas dans leur philosophie. »

    Justement, probablement que ce que recherche Google, c’est de poursuivre le déploiement de ChromeOS sur des ordis plus puissants que les Chromebooks. A terme Google ambitionne sûrement de concurrencer Windows et Mac sur toutes les gammes d’ordi. Je ne vois pas comment une puissance comme cette multinationale peut se passer d’une telle ambition, et ça passe forcement par le jeux, en particulier sur des ordis puissants.

    Répondre
  • 23 février 2022 - 18 h 40 min

    Pas mal de pouvoir enfin avoir des jeux sur un Chromebook .
    Comme la plus part des jeux Android préfèrent un processeur ARM que STEAM puisse etre utilisé comme plateforme de jeux sur un Chromebook a base INTEL ou AMD me semble intéressant .

    Pour le prix c’est sur que pas mal de personnes n’investissent pas 600 euros sur un Chromebook ,cette fois cela semble une évidence vers des machines a 800 euros .

    J’imagine que c’est pour des machines disposant d’un bon GPU genre Vega 7 de chez RADEON ou G7 de chez Intel , le petit hic c’est qu’alors la différence de prix entre Chromebook et Windows n’est plus si évidente .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *