Sony lance un nouveau capteur Exmor de 6mm en 22.5 mégapixels

Le Exmor RS IMX318 de Sony se destine au marché de la mobilité avec une empreinte minime en terme d’encombrement et des capacités maximales en terme d’image. Ses 22.5 mégapixels se combinent à un autofocus ultra rapide et un stabilisateur d’image sur 3 axes. Autant de technologies à portée des petites machines.

Smartphones et tablettes pourront profiter de ce nouveau capteur constitué de cellules de 1.0 µm × 1.0 µm. Une finesse qui permet de combiner un encombrement parfaitement compatible avec des solutions de poches et une belle capacité en terme de mégapixels.

Prévu pour Mai 2016, le nouveau capteur Exmor RS IMX318 se pose comme un élément à surveiller pour tous les utilisateurs cherchant une solution mobile capable de prendre de bons clichés rapidement mais également faire de bonnes vidéos. Le capteur viendra remplacer un autre modèle star de Sony, le Exmor IMX230.

Bon point pour la solution, son AutoFocus baptisé HybridAF est très rapide, une mise au point ne dure que 0,3 secondes pour passer d’un plan à un autre, un élément capital pour de la photo en mobilité où l’on cherche a prendre des images sur le vif.

Autre élément important, la stabilisation d’image électronique sur trois axes a été améliorée de manière à faire des vidéos plus lisibles nativement et avant toute retouche logicielle. .

Minimachines

Le Exmor est capable de capture des vidéos 3840 x 2160 à 30 images par seconde  et grimpera à un maximum de 120 images par seconde en 1080p ou 240 images par seconde en 720p en définition inférieure. Son ouverture est de F/5.6 ce qui correspond aux objectifs standard livrés avec les Reflex grand public classiques en 55mm.

Minimachines

La puce sera commercialisée sur une base de tarif de 2000 yens (15€) aux fabricants. A noter que cela ne veut pas dire que pour 15€ de plus vous aurez un appareil photo 15 mégapixels dans n’importe quel smartphone ou tablette. Il est bon de rappeller que ce n’est pas parce que votre constructeur a mis un capteur Exmor dans son appareil qu’il sera en mesure de prendre de bons clichés.

Plusieurs points capitaux entrent en jeu, de la lentille à la communication entre le capteur et le système en passant par la capacité effective d’un SoC embarqué à prendre en charge autant de mégapixels, l’alchimie de la photo est compliquée et peut amener beaucoup d’erreurs ou de fausses joies.

Source : Sony

2 commentaires sur ce sujet.
  • 18 février 2016 - 14 h 19 min

    Pfff franchement faut arrêter la course au pixel !
    1µm² le photorécepteur, ça veut dire une surface ridicule pour capter des photons, donc une sensibilité en basse lumière pourave, un flou de bougé à chaque respiration…
    Quand je vois mon ancien reflex 10M et mon actuel qui a plus du double bah les photos sont bien meilleur avec l’ancien (même objectifs).
    Après qui va afficher des photos de 22M sur un smartphone/télé/écran PC ?

    Répondre
  • 21 février 2016 - 22 h 00 min

    Course au pixel, certes mais pas forcément inutile. Pour avoir manié un nokia 1020 (41Mp, stabilisation optique 3 axes aussi), cette résolution est loin d’être inutile.
    En effet à première vue le seul avantage “direct” pour l’utilisateur est de pourvoir prendre des photos zoomées sans perte de qualité, ce qui n’est déjà pas négligeable sinon il faut avoir recours à un zoom optique (comme le galaxy zoom de Samsung) avec les fragilités et l’encombrement que cela implique.
    Ensuite cette haute résolution permet de sur-échantillonner les photos. Ex: la photo enregistrée fait toujours 5Mpix, mais les Mpix en plus permettent d’améliorer logiciellement la qualité des photos (luminosité, bruit, netteté…)

    Par rapport à ce capteur, ce qui est intéressant, c’est l’ouverture focale F/5,6 qui n’est pas classique qui n’est pas classique chez les photophones.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *