MSI Vortex G25 : Un PC gamer ultraplat original et performant

Le MSI Vortex G25 reprend le nom de code des PC ambitieux et aux formes étranges de la marque. Après le Vortex G65 et son châssis cylindrique, le G25 se présente comme une solution tout en hauteur mais beaucoup moins épaisse.

Avec le MSI Vortex G25 on ne sait pas si on est en face d’une MiniPC dopé aux hormones ou si il s’agit d’un ordinateur portable sans écran. Plat, tout en hauteur, l’engin est une solution qui mise sur son design original pour séduire.

MSI Vortex G25

L’idée du Vortex G25 est probablement de glisser un PC haut de gamme sous son téléviseur, dans son salon, en évitant d’y importer une grande tour. Mais au lieu de faire le pari d’une solution la plus compacte possible de manière à la cacher totalement comme les nouveaux Magnus de Zotac, Le MSI Vortex G25 fait le choix de s’exposer.

Minimachines.net

L’engin arbore une robe noire décorée d’une led rouge qui le zèbre de haut en bas, la manière habituelle d’identifier une machine Gaming chez MSI. Il se positionnera comme une console de jeu en hauteur, et permettra de lancer les titres les plus exigeants du marché du jeu PC.

Minimachines.net

Le MSI Vortex G25 embarque en effet un matériel haut de gamme, des processeurs jusqu’au Core-i7, une Nvidia GeForce GTX 1070, jusqu’à 64 Go de mémoire vive dur, quatre slots et un système de stockage sur deux SSD NVMe exploitables en RAID-0. Pour faire fonctionner tout cela dans un engin de cette taille, une grosse architecture de caloducs a été constituée à la manière d’un portable. Les éléments en cuivre transportent la chaleur émise par les différents composants et l’air est évacué par un duo de ventilateurs.

Non ce ne sera pas l’engin le plus discret qui soit, le MSI Vortex G25 n’a certes qu’un encombrement de 2.5 litres mais il s’agit ici d’une solution capable de piloter de la VR, très performant et donc très probablement assez bruyant.

Pas d’idée de tarif ni de date de sortie pour le moment. Ce sera probablement à la fois tardif et assez salé.

Source : Tech.com.pk

7 commentaires sur ce sujet.
  • 1 juin 2017 - 12 h 55 min

    On l’imagine bien fixé au mur… Mais le poids et le refroidissement le permettront-ils ?

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 13 h 46 min

    @lc_lol: les patins relativement épais suggèrent que l’espacement nécessaire au bon refroidissement de l’engin a été pensé, mais comme Pierre je doute que le bruit généré par l’engin soit des plus discret

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 14 h 04 min

    Un PC portable sans écran ni clavier ni touch pad mais avec un prix plus élevé.
    Quel intérêt ?!

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 14 h 16 min

    @Will: une TVBox de salon performante sous une architecture x86 performante? clairement j’en vois un intérêt si le prix se positionne en dessous des offres Zotac si absence de support vesa et bruit généré supérieur

    pour le bruit on ne peut réellement s’en rendre compte qu’après environ un an d’utilisation et d’accumulation de poussière parce qu’au début c’est toujours tout nouveau tout beau, les ventirads sont efficaces et la machine respire bien

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 15 h 04 min

    Ha ben il était temps. Lorsqu’on voit la puissance de certains PC portable (particulièrement avec leurs cartes graphiques récentes qui n’ont pas à rougir face à leur pendant sédentaire) , c’est tentant d’en acheter un, de le décapiter de son écran et d’en profiter comme d’une machine sédentaire.
    Là, MSI s’approche de la solution.

    Quel dommage que les processeurs et les carte graphiques de portable ne soient pas vendus dans des formats proche du NUC ou à peine plus grand. Ca serait aussi génial d’intégrer des cartes graphiques de portable dans des docks thunderbolt. Acer l’avait fait notamment mais s’était contenté d’une petite 960M …

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 17 h 29 min

    Le dessous du châssis est tellement moche… on a l’impression qu’il été fait à l’imprimante 3d c’est dire ^^

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 18 h 24 min

    C’est dommage que Pierre n’a pas mis de photo de l’intérieur de la machine qui possède un astucieux système de refroidissement avec des heatpipes croisés soudés ensemble qui améliore les perfs quand l’un des deux puces est plus solicité que l’autre (comme par exemple le CPU) qui permet le ventirad GPU à aider celui du CPU.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *