MeLE Quieter3Q : une évolution vers le Celeron N5105

Le MeLE Quieter3Q est un MiniPC fanless qui reprend le format particulier du modèle précédent. Une petite brique de 13 cm sur 8 qui enferme tout ce qu’il faut pour faire tourner un système moderne.

La forme ne change pas, les ingrédients varient un peu. Le MeLE Quieter3Q troque le Celeron J4125 du précédent modèle pour un Celeron N5150. Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai puisque entre les deux machines il y a eu un autre MiniPC dans ce format particulier chez le constructeur avec le Quieter2D. Une solution toujours identique mais équipée d’un Celeron N4020.

L’année 2021 n’a pas été simple pour les fabricants et les disponibilités de processeurs ont poussé certains d’entre eux a établir leurs machines en différentes gammes pour continuer a fournir leur clientèle. Chez MeLE cela s’est traduit par deux minimachines quasi identiques sorties coup sur coup en mai puis en aout. Avec un passage d’une puce au TDP de 10 watts à une solution en 6 watts.

En, 2022, la marque revient donc avec le MeLE Quieter3Q, une version à nouveau équipée d’un processeur Celeron N5150 en 10 watts de TDP, de la génération Jasper Lake et non plus Gemini Lake Refresh. Toujours un quadruple coeur qui propose entre autres choses, un circuit graphique Intel UHD avec 24 EU soit le double de ce qu’embarque un Celeron J4125. Le nouveau Celeron est également un peu plus rapide en fréquence mais c’est probablement la partie graphique qui sera la plus significativement visible. Là encore, la dissipation du processeur sera assurée totalement passivement avec un simple échangeur de chaleur en métal posé contre la puce d’Intel. Une solution qui fonctionnait bien sur les 10 watts du modèle d’origine malgré des hausses parfois assez importante de la température de la puce. 

Deux variantes du MeLE Quieter3Q sont annoncées avec un engin en 8 Go de LPDDR4 et 128 Go de stockage eMMC à 280$HT d’un côté et de l’autre une version 8 Go et 256 Go à… 300$HT. La plupart d’entre nous seront intéressés par les modèles doublant la capacité de stockage pour 20$ de plus mais je suppose que certains professionnels se satisferont très bien d’économiser 20$ par machine pour équiper des engins autonomes. A noter que ce stockage de base est combiné avec un emplacement SATA et NVMe au format M.2 2280 de telle sorte qu’on pourra facilement augmenter la capacité globale de l’engin.

On retrouve une connectique assez large avec deux ports HDMI 2.0 pour alimenter deux écrans, un port Ethernet Gigabit, quatre ports USB 3.0 Type-A, un jack audio combinant casque et micro, un lecteur de cartes MicroSDXC et un port d’alimentation au format USB Type-C. Pas mal pour un engin de 1.83 cm d’épaisseur. Un petit système antivol type Kensington est également présent pour sécuriser l’engin.

Autre nouveauté de ce modèle, le passage à un module sans fil combinant du Wifi6 et du Bluetooth 5.2, ce qui permettra des débits sans fils plus rapides et participera à l’emploi de ce type de machine dans des usages variés. Un engin compact, inaudible, peu gourmand en énergie et qu’on peut accrocher facilement n’importe où grâce à un système VESA fourni en option, cela ouvre les portes à de nombreux usages qui vont d’un PC classique mais invisible à un serveur ou une borne domotique. Livré sous Windows 10, le MeLE Quieter3Q est également compatible Linux.

Petite anecdote en passant, un lecteur de minimachines m’a contacté pour me dire qu’il avait choisi ce modèle pour équiper les bornes que son entreprise utilise pour présenter ses produits. Les MiniPC sont attachés sous un large plateau avec juste les deux câbles de l’écran tactile USB  qui les relient via le pied de l’écran. Le MiniPC est invisible, autonome et s’allume ou s’éteint vie un bouton affleurant sous le meuble. Une solution qui tourne parfaitement. C’est également le modèle précédent qui a permis à Magentix de monter son serveur maison dans son guide. Bref, ce sont des machines aux possibilités assez larges.

MeLE Quieter2 : un MicroPC fanless sous Celeron J4125

Source : FanlessTech

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

10 commentaires sur ce sujet.
  • 20 avril 2022 - 15 h 05 min

    Merci Pierre pour l’info.
    Les évolutions sont appréciables, même si j’aurais préféré un N5100 (tdp de 6w) à la place du N5150. Par contre ce qui me chagrine tjs avec les Quieter, c’est leur stockage emmc. Il faudra acheter ou récupérer un ssd et y migrer l’OS pour performer/fiabiliser un tant soit peu le stockage…

    Répondre
  • 20 avril 2022 - 16 h 10 min

    @sidero: Le coeur de cible de ces engins est clairement « industriel » et nous sommes des cibles collatérales. Pour un industriel cela a du sens de conserver cet eMMC qui sera souvent « sur dimensionné » pour son usage. Vu le tarif de ces solutions ce n’est pas plus mal de conserver cette option… cela permet également d’obtenir une vraie licence de Windows au prix OEM. Sans cela ce serait exclu de l’offre.

    Répondre
  • 20 avril 2022 - 16 h 50 min
  • 20 avril 2022 - 17 h 26 min

    Oui, un port M2 pour rajouter du stockage et une machine parfaite pour plein d’usage.
    Je ne sais pas si c’est toujours le cas (mais je pense que oui) mais en principe le port USB-C est juste un port d’alimentation qui ne correspond pas au standard USB, c’est à dire qu’un chargeur USB qui délivre du 12v ne fonctionnera pas. Un détail si on veut l’alimenter par une batterie externe ou autre..
    J’attend qu’elle soit dispo..

    Répondre
  • 20 avril 2022 - 20 h 44 min

    C’est dommage que le modèle fait le strict minimum et ne permette pas comme d’autre une alimentation et une sortie vidéo sur le même port USB-c avec ce processeur N5105 ! J’ai le précédent modèle, mais du coup je pense que le lattepanda delta reste une meilleur affaire niveau taille et fonctionnalité. A voir comme serveur multimédia comme il a l’avantage d’etre silencieux (la chauffe est très mal géré sur le mien en grosse utilisation constante, mais j’ai cru comprendre qu’ils ont corrigé le tir avec une version bis Quieter2D, d’ou ma revente actuelle)

    D’ailleurs, c’est étrange ?
    L’article parle en titre du N5105, mais dans le contenu on a le N5150 ? Je connais que le premier modèle, j’imagine que les chiffres ont été inversé vu que pas mal de mini pc sorte avec le N5105 en ce moment !

    Répondre
  • 5 mai 2022 - 20 h 35 min

    Le modèle un peu plus, le pgc35, vient de sortir avec le même proc.
    Y’à des différence au niveau thermique entre les 2 modèles? Le pgc35 étant plus gros, meilleur refroidissement?

    Répondre
  • Luc
    6 mai 2022 - 20 h 20 min

    Petite question en passant : le boîtier, il est en plastique ?

    Répondre
  • 6 mai 2022 - 21 h 54 min

    @Luc: Yep

    Répondre
  • Luc
    7 mai 2022 - 9 h 25 min
  • 15 mai 2022 - 11 h 27 min

    Dommage de ne pas avoir mis 2x4G de Ram pour profiter du dual channel.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *