Maker Media renaît sous le nom de Maker Community

Il y a quelques temps je vous parlais des soucis de Maker Media qui s’engageait dans une procédure de banqueroute aux US. Le sort en est jeté sur la structure qui est effectivement abandonnée. Reste que le créateur du projet n’a pas dit son dernier mot. Il revient avec Maker community et poursuit son engagement dans les Maker Faire.

Nous avions déjà eu une première information de la volonté de la structure de poursuivre le chemin parcouru autour de ce concept Maker aux US comme à l’international. C’est désormais officiellement confirmé, Maker Media n’existe plus mais Dale Dougherty a repris les choses en main et relance une nouvelle structure avec Maker Community.

Le créateur du concept a bien mené sa barque. Il a pu racheter les licences de son site et leur contenu pour les faire vivre à nouveau. La nouvelle marque poursuivra donc la même stratégie qu’auparavant et proposera à la fois un site web et une nouvelle structure pour gérer l’activité Maker Faire. L’équipe de 22 personnes licenciées en Juin a en bonne partie été ré-engagée. 15 ex-employés reviennent à bord de la nouvelle structure, d’autres sont parti(e)s pour de nouvelles aventures. 

Make Community est déjà au travail pour relancer un nouveau numéro de Make Magazine qui devient un trimestriel au lieu de tirer à 6 numéros par an. Une réduction de voilure destinée à limiter les frais de ce format. Pas d’information sur la partie édition de la structure pour le moment, Maker Média publiait des ouvrages intéressants sur le DIY même si il étaient en forte concurrence avec d’autres éditeurs comme Eyrolles ou Eni. 

Mais surtout le mouvement Maker Faire va perdurer, Maker Community continuera à proposer ces événements et à les encourager à travers le monde. Plus de 200 manifestations par ans à travers 40 pays, les Maker Faire sont un véritable succès et un bon moyen de découvrir de nouvelles structures, entreprises et projets. 

2019-07-24 14_29_26-minimachines.net

Dale Dougherty explique simplement que Maker Media a subi plusieurs revers avec de moins en moins de sponsors pour les Maker Faire et une baisse importante de ses revenus d’édition. La publication d’un magazine papier restant aujourd’hui encore un véritable défi dans de nombreux pays. Le créateur du concept croit en son projet, le refinancement de l’ensemble se fait sur ses propres économies. Il reste néanmoins réaliste, sans une entrée d’argent rapide, l’aventure pourrait cesser rapidement. Ses finances ne lui permettront pas d’assumer l’équipe et les frais de l’entreprise très longtemps.

Le nouveau modèle économique de la marque passera par le financement participatif et Maker Community demandera à ses partenaires mais aussi à ses lecteurs de participer à son financement. Une première depuis le lancement en 2005 de ce projet Maker qui a toujours été offert à ses lecteurs. Avec 80 000 abonnés à Make Magazine, 1 million de followers sur Youtube et des millions de visiteurs aux événements Maker Faire, il est possible qu ce plan fonctionne correctement.

Il se pourrait également que des fonds en provenance de diverses sociétés de la Silicon Valley trouvent leur chemin jusqu’au nouveau média.

Un commentaire.
  • 24 juillet 2019 - 16 h 44 min

    “pour les faire ivre à nouveau”
    Des soirées animées lors des Maker Faire, je veux bien, mais de là à généraliser un penchant pour la boisson :D

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *