Maker Media et Make Magazine c’est fini. Maker Faire va survivre

Maker Media, l’entreprise qui organisait la Maker Faire et qui éditait le magazine Make vient de cesser ses activités et de licencier tout son personnel. Un coup rude pour la communauté des Makers au travers de la planète pour qui la Maker Faire est un excellent moyen de se faire connaitre.

Mise à jour du 11/06/2019 : Confirmation, la Maker Faire Paris va bien continuer, Bertrand Baudry de Maker Faire France le confirme dans une lettre :

“Chers Makers,
Pour répondre à vos inquiétudes légitimes de ce week-end: Confrontée à des difficultés financières, l’entreprise Maker Media vient de cesser ses activités aux Etats-Unis. Mais l’aventure n’est pas finie. Dale Dougherty travaille à la création d’une nouvelle structure, une association à but non lucratif, pour que Maker Media poursuive sa mission.
Nous soutenons bien sûr Dale DANS sa démarche et avons une pensée toute particulière pour Sabrina, Jennifer, Katie, Caleb, Mike, Todd.  
Cette situation délicate, que nous pensons passagère, ne remet pas en cause l’engagement de Maker Faire France au sein du mouvement des makers et auprès du grand public. Aujourd’hui, le phénomène Maker Faire est mondial. Dans 44 pays et 375 villes ces festivals incroyables inspirent des millions de personnes qui redécouvrent leur capacité à créer, inventer et fabriquer. Avec le réseau international des producteurs de Maker Faire et la communauté des makers, nous restons mobilisés pour poursuivre le formidable travail engagé par Dale et son équipe.

Comme l’a annoncé Dale, les événements organisés par des producteurs indépendants à travers le monde se poursuivent. Nous comptons donc bel et bien sur chacun d’entre vous du 22 au 24 novembre à la Cité des sciences et de l’industrie pour une édition plus belle que jamais !
Dale a allumé la flamme, ensemble nous en ferons un brasier !

We are all makers !”

Billet d’origine du 09/06/2019 :
La Maker Faire, un lieu d’échange qui s’est développé au fil des ans jusqu’à envahir de nombreuses grandes villes à travers le monde et est devenu un élément moteur de vocation chez les jeunes Makers. Cette réunion où se côtoient de nombreux profils, des fabricants comme des particuliers, des auteurs et leurs éditeurs, des petits clubs comme des fablabs ou des ateliers… Cette grande réunion déjà mythique pourrait résister à la cessation d’activité de Maker Media.

2019-06-09 01_38_46-minimachines.net

L’ensemble des 22 employés de Maker Media ont été licenciés annonce le fondateur de l’entreprise Dale Dougherty. Le magazine Make est également concerné puisqu’il ne sera plus édité. La nouvelle est très mauvaise, d’autant qu’elle est totalement financière. Dougherty explique que les manifestations comme le magazine étaient très populaires mais que ce qui “fonctionne en terme de popularité ne fonctionne pas forcément en terme d’entreprise”. En 2017, les différents événements Maker Faire avaient attirés plus de 1.5 millions de visiteurs sur toute la planète, le magazine en ligne a réuni 125 000 abonnés payants mais ces entrées n’ont apparemment pas permis de résister aux dépenses générées par l’entreprise.

2019-06-09 01_32_24-minimachines.net

Une impression 3D sur une MicroDelta d’Emotion Tech, sympathique équipe rencontrée à la Maker Faire 2018

Le magazine Make en ligne restera actif et lisible et le fondateur explique que les entreprises sous licence développant leurs propres Maker Faire pourront continuer à les proposer. Ce qui devrait permettre à la manifestation Parisienne de toujours avoir lieu. Mais en tant qu’entreprise, il n’y a pas assez de bénéfices pour continuer à exister. La plupart des contrats de Make Média semblent être réalisés dans un secteur éducatif, ce qui laisse entrevoir une solution de secours pour le concept et la marque. Celle d’une organisation à but non lucratif et non plus une entreprise. 

2019-06-09 01_31_25-minimachines.net

Guillaume et sa Diskio Pi avaient un stand à la Maker Faire Paris 2018

J’espère de tout coeur que le concept Maker Faire survivra à la mort de l’entreprise. La dernière édition Parisienne m’a permis de rencontrer beaucoup de monde et de découvrir des projets originaux et intéressants.

2019-06-09 01_33_56-minimachines.net

Il serait vraiment dommage que cette réunion, pour une fois très grand public et très ouverte aux plus jeunes, disparaisse. Beaucoup d’enfants ont pu, lors des différentes éditions, s’initier facilement, gratuitement et intelligemment à différents projets : Soudure, Arduino, assemblage, robotique, impression 3D… Un enfant qui découvre en quelques dizaines de minutes qu’en suivant un simple tuto on peut réaliser de grandes choses gagne non seulement en maturité mais aussi en confiance en soi et en curiosité.

La troisième Maker Faire Paris doit avoir lieu les 22, 23 et 24 Novembre 2019 à la cité des Sciences et de l’Industrie. J’essayerai d’en savoir plus en début de semaine sur son avenir.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*