Mad Box console : la machine à vapeur

La Mad Box porte assez bien son nom. Projet totalement fou pour ne pas dire loufoque, cette pseudo console promet de révolutionner le marché des minimachines de salon avec des promesses extraordinaires.

Sony avec ses Playstation, Microsoft avec ses XBox et Nintendo avec ses Swift sont présents depuis des décennies sur le marché de la console et y ont injecté des milliards de dollars. Le monde PC n’est pas en reste et certains constructeurs n’hésitent pas à proposer des machines à 3000€ ou plus pour cet unique but d’offrir un engin capable de proposer un support capable de jouer à tous les  titres disponibles. Pourtant, un studio de développement de jeu, sans expérience en terme de construction matérielle, promet de révolutionner ce marché en trois ans. C’est le projet Mad Box.

2019-01-29 16_55_39-minimachines.net

Ian Bell, PDG de Mad Studios à qui ont doit des titres comme Project Cars et autres jeux de voitures, s’est lâché au tout début du mois en promettant cette révolution. Le studio sortirait un engin totalement au dessus du reste du marché d’ici 3 ans. Plus rapide que les consoles concurrentes mais également devant la grande majorité des PC actuels, la Mad Box serait parée pour la VR avec des possibilités impressionnantes : Afficher des images en UltraHD à 60 images par seconde pour chaque oeil dans un casque de réalité virtuelle. 

2019-01-29 16_55_50-minimachines.net

Bell n’y va pas de main morte : Les spécifications de sa console seraient équivalentes à celle d’un PC qui serait lancé dans deux ans. Comment réussir ce tour de passe passe ? Personne ne le sait. Le PDG indiquant juste que le studio aurait engagé des discussions avec des fabricants de composants. Ce qui est dans l’industrie High Tech l’équivalent du fameux “Je tiens ça d’une amie de ma sœur” au café du commerce. Mieux encore, cette console au dessus des nuages serait proposée à un prix concurrentiel face à ses concurrentes…

Bell indique qu’il a déjà eu des contacts d’investisseurs ravis de proposer une manne financière pour développer sont projet. Mais que, fine bouche, il n’aurait pas encore dit oui. Réservant ses réponses après l’examen d’autres propositions.  Sur quelles bases ces fameux financiers se reposent t-ils pour débarquer avec les poches pleins de dollars ? Sur rien. Ian Bell et Mad studios n’ont jamais fait de développement matériel, n’ont présenté aucun prototype et n’ont indiqué que contacter d’autres acteurs du marché. Acteurs qui, selon toute évidence, ont été également contactés par les cousins consoleux de la Mad Box. On imagine mal quelqu’un se lever le matin et découvrir une petite annonce dans le journal indiquant : “trouvé nouveau processeur graphique haut de gamme, cherche finances pour le réaliser. Ecrire au journal.”

2019-01-29 16_56_04-minimachines.net

Si une telle référence existait, elle aurait sans doute fait monter elle même la sauce pour lever des fonds en s’appuyant sur les mastodontes du secteurs. AMD, Nvidia ou Intel se seraient sans doute rapprochés de ce nouveau venu et évidemment Microsoft, Nintendo et Sony seraient sur les rangs.

2019-01-29 16_56_22-minimachines.net

Que penser de cette annonce de Mad Box ? Il s’agit probablement d’un effet “boule de neige” suite à un twitt rédigé un 2 Janvier après un réveillon trop arrosé. Un twitt suivi de l’effet amplificateur habituel. Ian Bell est connu dans le domaine du jeu vidéo, cela crée un mini buzz bientôt repris par différents sites qui vont chercher à le contacter. Étonné par l’effet de sa propre annonce, et une fois dégrisé, Bell se rend compte qu’il tient là un bon moyen de garder l’oeil de la presse braqué sur ses activités et décide d’alimenter la chaudière avec ce que demande le peuple : Des images.

2019-01-29 16_56_56-minimachines.net

Du coup, un graphiste a du être mandaté pour fabriquer la console de ses rêves et a pondu dans un premier temps quelques rendus visuels. Aujourd’hui, c’est au tour d’images de la manette de jeu accompagnant cette Mad Box d’être exposées. Rien de concret, juste des pixels et un moteur de rendu 3D. Evidemment, produire des images en 3D est bien plus simple que de construire une vraie Mad Box. Si tant est qu’une telle construction soit réellement prévue au final. Outre le fait de sortir de son chapeau un partenaire capable de concurrencer les produits sur le créneau, le projet de Bell se heurte à deux légers problèmes. 

2019-01-29 16_58_30-minimachines.net

D’abord, les concurrents de 2019 ne seront pas les  concurrents de 2022. C’est bien beau de vouloir battre les XBox ou Playstation de 2019 dans trois ans mais les constructeurs ne vont pas, en attendant, se tourner les pouces. Et il y a fort à parier que PC comme consoles sortiront quelques mises à jour d’ici la date de commercialisation hypothétique de cette nouvelle machine. En 2022, le marché PC sera surement différent d’aujourd’hui et une console comme la PS4, sortie en 2013, fêtera presque ses 10 ans de service. On imagine aisément que Sony aura, d’ici là, sorti une suite de ses cartons1.

Enfin et surtout, proposer une nouvelle console est une très bonne idée, mais quel espoir de la voir sortir du rang avec un catalogue de jeux digne de ce nom ? On en est encore et toujours au même point. Sony dispose d’un parc colossal, Microsoft et Nintendo suivent sur leurs dernières générations de consoles. Le marché du jeu PC est également énorme… Développer des jeux pour ces produits a donc une chance d’être rentable pour un studio de développement. Ian Bell indique qu’un moteur de jeu sera fourni gratuitement aux développeurs pour qu’ils adaptent leurs titres sur la Mad Box… Très bien mais quel intérêt d’acheter un produit de ce type si les jeux sont disponibles sur les supports concurrents ? Qui ferait l’effort de développer un jeu pour la nouvelle solution alors que le parc serait minimaliste au début ? On se retrouve face aux traditionnels problèmes de ce secteur : Les acheteurs ne s’intéresseront à cette console que si il y a beaucoup de titres originaux supportés et les développeurs ne prendront le risque financier de porter leurs jeux que si un parc existe déjà. Le serpent se mord la queue.

2019-01-29 16_58_56-minimachines.net

Le concept de la manette qui indique des données pendant le jeu, je reste dubitatif. Quand au tarif…

En imaginant que la Mad Box sorte un jour et propose de bonnes performances, avec quel argent le studio va t-il lancer sa console ? Persuader les développeurs de travailler pour adapter leur solution à son format et donner envie aux acheteurs de prendre le risque de tester l’objet ? Financer sa production en masse et sa commercialisation ?

Il faudrait des sommes colossales pour sécuriser des titres comme le font désormais non seulement les fabricants de console mais également les magasins distributeurs de jeux PC. Il n’est pas impossible qu’un jour un nouveau concurrent débarque sur ce marché particulier mais il faudrait plus loucher du côté des Google, Alibaba ou Amazon pour imaginer un concurrent sérieux.

Notes :

  1. Sans compter la sortie de l’Atari VCS et son AMD Bristol Ridge de 2016 d’ici là…
23 commentaires sur ce sujet.
  • 29 janvier 2019 - 17 h 13 min

    lol, les images font rêver :) t’a des news sur l’Atari ou sont encore à un énième prolongement de délai?

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 17 h 17 min

    Moi qui attendais impatiemment de quoi remplacer ma Ouya…

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 17 h 26 min

    @H2L29: Pas de news pour le moment depuis la dernière mise à jour “nos partenaires qui fabriquent des manettes depuis toujours sont super forts pour fabriquer des manettes” et “oui l’option a what mille $ c’est bien juste une bande de bois collée sur le plastique lol”…

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 17 h 28 min

    hahaha ^^

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 17 h 53 min

    Y a t’il un site oueb qui référence les vaporware plus fabuleux du net ? :-D ;-)
    Nous avons là un beau compétiteur ! :-D

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 17 h 58 min

    @rapht: minimachines.net ? Pierre nous en a souvent partagé de belles pépites :D

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 18 h 43 min

    Si vous avez Netflix, regardez le documentaire “FYRE”, c’est exactement ça

    un zozo, un gogo, ou un fraudeur à la tête du concept

    des images alléchantes pour vendre un truc qui ne sortira jamais

    au final, soit une vaste blague, soit une vaste escroquerie

    C’est indygogo dans la vie réelle…

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 22 h 05 min

    Si elle fait tourner Star Citizen, elle va marcher, c’est sur 😆

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 22 h 32 min

    En tout cas, le design est excellent… ce qui ne m’étonne guère d’un spécialiste du jeu vidéo de voitures !

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 22 h 33 min
  • 30 janvier 2019 - 8 h 23 min
  • 30 janvier 2019 - 10 h 27 min

    Bonjour Pierre, tes doigts on rippé entre Acer Swift et Nintendo Switch ;)

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 10 h 45 min

    La console et son design façon aileron de F1 me laisse indifférent, par contre les manettes avec leur écran intégré m’ont l’air bien plus intéressantes.
    Alors bien sûr ce n’est pour l’instant que des polygones joliment rendus, n’empêche si ça pouvait donner des idées aux “officiels” du secteur, je ne m’en plaindrais pas.

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 11 h 15 min

    @Iron_Momo: Ben ça pose un soucis de base : L’intrégration d’élément de contrôle type “vitesse” et autres pendant qu’on joue sur la manette est soit redondant avec l’affichage écran, soit inutile car on ne va pas quitter l’écran des yeux pour regarder sa vitesse sur une manette qui, pour être confortable, n’est pas positionnée comme un volant.

    Autre soucis, une manette avec un écran intégré et une surface capacitive comme ceci coûtera une fortune et aura besoin d’un fil pour fonctionner… Parce que sa batterie ne durera pas longtemps…

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 11 h 15 min

    @MoiMeme: Je détermine qui sont mes lecteurs les plus attentifs pour les couvrir de cadeaux !

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 15 h 26 min
  • 30 janvier 2019 - 16 h 05 min

    @Pierre Lecourt:
    C’est sur que niveau prix ça ne sera pas donné.
    L’exemple du jeu de course est en effet mal choisi, mais à mon avis il y a des choses à faire avec des jeux plus lents: gestion d’inventaire, instrumentation supplémentaire, boutons personnalisables, éventuellement un clavier…
    En fait le principal problème est toujours le même: si une marque se lance et que les autres ne suivent pas, rares seront les développeurs qui se creuseront les méninges pour trouver comment exploiter cette fonction.

    Répondre
  • Tof
    30 janvier 2019 - 18 h 31 min

    Un projet parfait pour Indiegogo ;)

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 20 h 58 min

    Beau design .
    Pour la puce ,il semblerai d’après pas mal de sites que les chinois dispose d’une ou de puces équivalente(s) au RYZEN de chez AMD .

    Ce super processeur en x86 pourrait donc facilement se trouver dans une console .

    La gestion de la VR demanderai surement un processeur et un GPU plus puissant donc un prix au dessus des consoles actuelles .

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 14 h 22 min

    Bonjour,

    Ce n’est pas la nintendo Swift mais Switch ;)

    A+

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 16 h 03 min

    @pierre ; je ne suis pas d accord avec toi au sujet de l idee de la manette : ayant joué à la dreamcast (avec une manette finalement assez proche) et possédant une manette avec déport d affichage (minimal mais cela existe), cela peut etre redoutable : d abord pas de redondance, l information sur la manette permet de gagner en surface d affichage a l ecran et de se concentrer au contraire sur ce qui est utile, ensuite ton oeil fait des va et vient sans que tu ne le sache, un coup rapide sur la manette n est pas si dangereux que ca, et c est un amateur de danmaku qui te le dit :-)
    Enfin la batterie n est pas un gros soucis, car l ecran peut etre de faible consommation et de faible “qualité”, j en possede sur des mini bornes d arcade chinoises et cela tient bien avec des piles normales, et pas cher en plus :-)

    apres, cette manette ne sert a rien si les editeurs ne suivent pas et ils ne suivront pas , comme tu le faisais remarquer, si les gros ne l adoptent pas… et ils ont sans doute d autres chats a fouetter !

    garde ton super boulot , je te suis depuis ton premier blog et c est toujours interessant !

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 17 h 48 min

    @pourbof: Pour moi les infos importantes doivent être sur l’écran. C’est d’ailleurs pour cela que les pilotes d’avion de chasse ont des casques avec infos intégrées, pour ne pas perdre le visuel. Le fait de dériver l’info sur la manette est une bonne idée sur certains supports (un volant de F1 par exemple) mais alors il faut que le support ne bouge pas d’un poil pour ne pas le perdre. Après cela peut être optionnel, par exemple une touche pour faire disparaitre la vitesse de l’écran et la retrouver sur la manette.. Mais ça reste très gadget.

    Quand à la conception de la manette, avec une garantie de 24 mois et une distribution hyper grand public (même si on est d’accord que cela n’aboutira pas c’st le modèle éco d’une console) tu dois taper dans des composants de qualité. Quand tu vois ne serait-ce que la qualité et l’épaisseur de l’ABS d’une manette XBox/PS par rapport au noname. Tu comprend la différence d’intégration de composants.

    Répondre
  • 4 février 2019 - 18 h 26 min

    […] MadBox, un fantasme 3D purement esthétique basé sur du […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *