Kodi atteint sa majorité, découvre le rétro gaming et lit les Blu-Ray

Kodi fête sa majorité, cette version 18 est désormais disponible au téléchargement sur la totalité des plateformes que l’application gère. Que vous soyez équipé d’une TV-Box, d’un Raspberry Pi ou d’un PC sous Linux ou Windows, le lecteur multimédia Kodi 18 est fait pour vous.

L’équipe en charge du développement semble très satisfaite d’annoncer Kodi 18 au doux nom de “Leia” pour toutes les plateformes supportées1 par l’application. Le lancement a été plus long que prévu suite à une campagne de tests intensifs de la part des développeurs afin de s’assurer de limiter au minimum les éventuels problèmes de changement de version.

2019-01-29 18_44_11-minimachines.net

Kodi 18 est désormais un beau bébé né du travail de nombreux développeurs Open Source qui travaillent bénévolement autour de ce gestionnaire et lecteur multimédia. C’est pourquoi je vous rappelle à toutes fins utiles, que vous pouvez vous aussi participer à ce développement ou faire un petit don à l’équipe pour gérer par exemple le serveur qui va vous servir à télécharger le programme.

Parmi les nouveautés de ce Kodi de la majorité, on retrouvera de nombreuses évolutions que je ne vais pas détailler entièrement puisque vous pourrez les retrouver via le lien plus bas. Certains éléments sont par contre assez originaux pour être soulignés.

Le point le plus important de cette version, c’est sa prise en charge du Retro Gaming. Kodi 18 prend désormais en charge des émulateurs, des ROMs et des contrôleurs pour ajouter cette fonction de jeu “rétro” à son catalogue. On pourra ainsi sans changer d’application, passer de la lecture de films, à la consultation météo ou la lecture de podcasts à une petite partie d’un vieux jeu SuperNES par exemple. Un bonus pas désagréable qui sera évidemment dépendant des performances de la machine sur laquelle vous exécuterez Kodi 18.

La nouvelle mouture prend également en charge les DRM ! Suivant votre matériel et les licences que vous possédez, vous pourrez lancer des contenus nécessitant la prise en charge de DRM depuis Kodi. Un bonus sympathique si vous voulez, par exemple, regarder des films que vous stockez en local avant de passer à des services de streaming. L’accès à ces contenus protégés se fera au travers d’extensions gérées par les divers services, en espérant que la majorité s’intéresse à cette option. 

Une mise à jour du gestionnaire musical fait son apparition, on retrouvera des filtres plus complets et puissants pour fouiller et extraire les titres voulus dans sa collection d’albums. Un effort a été fait sur la vitesse d’exécution et de navigation dans les titres, ce qui facilitera la tâche pour choisir “la” bonne piste même lorsque vous utilisez Kodi 18 sans écran. De nombreuses améliorations sur la TV en direct avec une meilleure gestion du démarrage puisque Kodi pourra se lancer directement en mode TV ou en radio. Ce qui facilitera son usage à la télécommande pour cette tâche. Leia prend désormais en charge le RDS des stations radio, affichera mieux les infos à l’écran et permettra des enregistrements plus faciles.

La lecture sera améliorée avec une prise en charge des  films Blu-Ray. Désormais, Kodi saura gérer de l’UltraHD mais également de la “8K” ou des formats HDR. La logique du programme de lecture sera d’optimiser les CODECs pour employer le moteur le plus efficace suivant le matériel et non pas de choisir tel ou tel outil suivant uniquement le format du média à décoder. Des nouvelles solutions font également leur apparition : ALSA, PulseAudio, OSS, Pi Audio et DirectSound pour ne pas tous les citer.

La version Android TV pourra être pilotée entièrement à la voix  : La recherche de contenus musicaux ou vidéo pourra ainsi se faire du fond de votre canapé à condition que votre matériel supporte cette fonction.

Beaucoup d’autres changements ont été effectués et le travail est comme toujours autant admirable que titanesque. Si vous voulez télécharger Kodi 18, rendez vous sur cette page. Pour le détail de tous les changements, cela se passe par ici.

Notes :

  1. Les versions UWP et Xbox sont en cours de validation
37 commentaires sur ce sujet.
  • 29 janvier 2019 - 20 h 14 min

    Au risque de dire une connerie, la lecture bluray ne concerne que la version windows ? Android on oublie ? (Et linux en général) ?

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 20 h 58 min

    hello

    curieusement sur une mi box s , l’interface reste en 1080p… et non uhd

    Répondre
  • Alf
    29 janvier 2019 - 21 h 34 min

    Le retrogaming est intégré de base sur toutes les plateformes, ou c’est disponible via addons ?

    J’ai du mal à voir comment ça peut passer dans le Store de Microsoft.

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 22 h 02 min

    @Alf: Tu as évidemment la réponse dans ta question… Le truc c’est que l’interface permet désormais de piloter le retro gaming sans quitter Kodi.

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 22 h 28 min

    Cool ! J’espère que l’interface est simplifiée. D’ailleurs, quelqu’un peut-il m’expliquer s’il est possible de copier-coller du texte depuis une application (ex : notepad) vers Kodi ? J’y arrive sur Ubuntu, mais c’est impossible sur Debian, si quelqu’un connaît la réponse qu’il n’hésite pas, merci !

    Répondre
  • cid
    30 janvier 2019 - 0 h 08 min

    Lancer des vieux jeux depuis xbmc, bah je le fais sur ma xbox première génération :)

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 8 h 42 min

    @cid: haha bien vu x)

    chez debian kodi n’est pas encore majeur ^^
    17.1 pour stable et 17.6 pour testing/sid et en effet pas moyen de c/c

    ~$ apt policy kodi
    kodi:
    Installé : 2:17.6+dfsg1-4+b1
    Candidat : 2:17.6+dfsg1-4+b1
    Table de version :
    *** 2:17.6+dfsg1-4+b1 500
    500 http://debian.proxad.net/debian testing/main amd64 Packages
    500 http://debian.proxad.net/debian unstable/main amd64 Packages
    100 /var/lib/dpkg/status
    2:17.1+dfsg1-3 500
    500 http://debian.proxad.net/debian stable/main amd64 Packages

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 8 h 46 min

    @cid:
    @cid, quelle chance, que de souvenirs, la mienne m’a lachée il y 7 ans… :-(

    Répondre
  • bb
    30 janvier 2019 - 9 h 45 min

    Pour l’instant chez moi pas moyen d’avoir la version final en français ! bizarre. J’ai la version 18 beta et pas de problème

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 10 h 31 min

    C’est rigolo : Retropie peut installer Kodi, et maintenant Kodi fait son Retropie !

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 10 h 34 min

    salut est-il compatible avec les serveurs QNap le TS 258 par ex ?

    Répondre
  • Cid
    30 janvier 2019 - 11 h 23 min

    @migwell:
    J’avoue j’en suis pas à ma première xbox. La dernière que j’au trouvé est une cristal, j’espère qu’elle tiendra un peu.

    @JamesBraun:
    On va attendre les images :) Openelec pourrait devenir le nouveau retropie/recalbox !

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 11 h 36 min

    J’y ai cru pendant une seconde, mais non : toujours impossible de regarder les Blu-rays de ma vidéothèque.
    Le piratage à encore de beaux jours devant lui.

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 12 h 45 min

    Marrant, l’espace d’un instant, j’ai pensé à un clin d’oeil à Terminator (au début) ! :-)
    Merci pour la news, et, par ailleurs, longue vie à Kodi ! :-)

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 14 h 24 min

    Moi je n’arrive plus à lire la plupart de mes back-ups de DVD avec la version 18 !

    Que ce soit sur ma Shield ou ma Mi Box S !!!!

    Vous avez le même souci ?

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 15 h 24 min

    Si quelqu’un arrive à activer le HDR sous kodi 18 qui tourne sur Windows 10 je suis preneur.

    Je n’arrive à rien, HDR ok sous Windows 10 je lance Kodi le HDR disparait.

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 16 h 05 min
  • 30 janvier 2019 - 16 h 07 min

    @Cid:
    Il paraît qu’OpenElec est moribon, plutôt LibreElec

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 16 h 22 min

    @Bzels :

    Oui j’ai fait des .iso !

    Plus de 120 DVD… Alors j’espère bien pouvoir continuer à les lire sans avoir à en faire des mkv !

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 16 h 29 min

    @H2L29: Merci, je comprends mieux pourquoi je ne peux pas le faire. L’idée était de copier-coller un mot de passe depuis mon gestionnaire de motr de passe vers kodi pour lire mes vidéos dans mon partage de réseau local (SMB). Du coup, je dois l’écrire à la main, et ça j’aime pas trop. Juste pour te faire un retour d’info, mon terminal me donne ça :

    ~$ apt policy kodi
    kodi:
    Installé : 2:17.1+dfsg1-3
    Candidat : 2:17.1+dfsg1-3
    Table de version :
    *** 2:17.1+dfsg1-3 500
    500 http://ftp.fr.debian.org/debian stretch/main amd64 Packages
    100 /var/lib/dpkg/status

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 16 h 33 min

    @Florent Martin:
    Vue la place que cela prend des .iso (entre 3,5go à 8go) je vous conseil de les transcoder en .mkv ou .mov qui ne prendront que 1go
    VidCoder (http://vidcoder.net) ou handbrake vous permette de les faire à la queuleleu

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 16 h 56 min

    @Bzels :

    1 Go sans aucune perte de qualité ???? Ca me parait bien faible !

    C’est le problème avec Handbrake, je ne sais pas trop comment paramétrer pour garder une bonne qualité sans pour autant prendre trop de place…

    Je vais regarder VidCoder pour voir ce que ça donne.

    Et espérer que Kodi règle le souci :)

    Merci pour le coup de main

    Répondre
  • Jib
    30 janvier 2019 - 20 h 23 min

    Moi j’utilise SHANA encoder c’est super car il met le poids final en h265. Et fin dans les réglages.. A voir sur videohelper…

    Répondre
  • 30 janvier 2019 - 22 h 17 min

    @prog-amateur: oué j’ai remarqué que kodi aime pas les montages samba hors de son contrôle ^^ bizarrement chez moi il bronche pas alors que chez un pote faut forcement passer par son gestionnaire de sources qu’est pas super bien foutu si en plus il gère pas le c/c je suppose que ça coince sur les droits de montage entre les 2 machines (genre monter un iso sur le partage smb)

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 0 h 34 min

    @H2L29: c’est fort possible, à moins que Debian ne soit bien plus sécurisé qu’Ubuntu et empêche alors le c/c vers Kodi pour une raison que j’ignore.

    Je flippe de noter ça à la main et de me faire chopper par un screenshot malveillant. Ca peut se faire avec un fichier clé SSH ? Ça m’éviterait de divulguer le code et d’utiliser un fichier, même en dehors de mon réseau local.

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 1 h 32 min

    @prog-amateur: nope j’pense plus à un manque/incompatibilité qu’à une sécurité, ubuntu c’est une debian tweakée pour pallier aux manques de la base

    t’utilise le même bureau sous deb et ubuntu?

    debian niveau config de secu c’est le minimum syndical, si tu veux de la distro orienté sécu vaut mieux taper dans du centos/fedora

    coté samba c’est pas très joli le montage via fstab :/ tu peut espérer que ton gestionnaire de fichiers te monte ça sur un chemin exploitable genre /media/$USERNAME/disque comme une clé usb et utilise seahorse pour stocker ton credential

    perso j’ai opté pour un alias qui me demande mes pass plutôt que de laisser mon pass en clair dans un fichier lu par fstab mais suis un geek j’ai le nez dans un terminal, et je n’utilise pas de gestionnaire de pass c’est pas secure si t’a peur qu’on te shoot ton écran ou ton clavier avoir tes pass dans un programme te rendrai malade :D.

    pour le lambda il faut un c/c dans ubuntu ^^

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 12 h 08 min

    @Florent Martin:

    Il est possible d’être proche voir completement “LossLess” c.a.d. sans perte de la qualité vidéo mais aussi audio :

    Handbrake to encode your DVDs to MKV. Use the default ‘high profile’ setting and change the container to MKV. MKV is a widely supported container that might not work for every device, but it works for many. Handbrake will allow you to encode your audio in DTS and not have to incur any loss there… Though this might be a waste of disk space… When you have a high bit-rate MP3 or AAC file, it basically just means the higher the bitrate, the less interpolation there is in the audio. At 320k, it will be very hard to notice.
    source : https://askubuntu.com/questions/153725/ripping-dvd-movie-to-near-lossless-video-and-audio-quality

    @Jib : merci je ne connaissais pas

    de Plus concernant le ré-encodage l’on parle de x264 et effectivement comme le dit @Jib il y aussi le x265 qui prendra encore moins de place.
    L’on parle de Ré-encodage qui certes induit peut être une petite perte en compression, mais il est possible de rester au plus près de la qualité originale du DVD (max 520p, l’on est loin des cannons de maintenant 720p, 1080p et 2160p(4K) …) tout en permettant :
    – une diffusion plus flexible en x264 (smartphone, SmartTV, tablette…)
    – gain de place appréciable

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 12 h 57 min

    @Bzels:

    Tu veux du lossless pour du DVD
    2 étapes
    Makemkv : tu rippes ton film ou concert en choisissant tes pistes audio et sous-titres, si piste audio PCM choisir le profil FLAC
    mkvtoolnix : tu remuxes juste ton mkv en activant la compression zlib sur la piste video (gain 3%-5% en moyenne) et sur les sous-titres.

    Perte qualité 0, gain de place minime mais présent

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 14 h 39 min

    @H2L29: avec ce que tu viens de dire, j’ai bien peur que je ne sois plus un simple lambda qu’un geek ! J’ai bien le même environnement Gnome, en mode Wayland sur Debian et sur Ubuntu, donc l’hypothèse de l’incompatibilité pour le c/c semble effectivement se confirmer.

    Je suis passé d’Ubuntu à Debian car je voulais quelque chose de plus libre et sécurisé qu’Ubuntu (en tout cas, je pensais que c’était plus sécurisé… de toute façon je me sens moins à l’aise chez Ubuntu surtout ces derniers temps avec amazon intégré, les opt-in pour la télémétrie, etc.). J’ai aussi choisi Debian car la communauté d’Ubuntu permet de se sortir de pas mal de soucis sur Debian à cause des similitudes entre les 2 OS.

    Fedora, ça m’intéresse grave surtout si tu me dis que c’est plus sécurisé, mais pour l’instant je suis trop novice pour les commandes, etc. et j’ai peur de ne pas retrouver tous les programmes que je peux actuellement installer avec “apt”.

    J’utilise Keepass comme gestionnaire de mots de passes. Je ne savais pas que ces derniers étaient consultables en clair (sans être parano, je trouve ça quand-même hyper risqué) car je ne connaissais pas fstab, faut vraiment que je me documente là-dessus. Et merci de m’apprendre autant de choses, c’est comme ça que je progresse dans ma démarche (j’étais il n’y a pas si longtemps sur Windows 10 et je voulais à l’époque passer sur mac ^^).

    Répondre
  • 31 janvier 2019 - 16 h 47 min

    Et pour tous les amoureux de retrogaming je conseille l’extension internet archive game launcher qui permettra de lancer tous plein de titres depuis l’interface de kodi :ça télécharge la rom et direct on joue ^^(via retroarch ou bien l’émulation de kodi)

    Répondre
  • bb
    1 février 2019 - 13 h 07 min

    bonjour,
    je ne comprend pas ce qu’apporte les nouveautés audio “ALSA, PulseAudio, OSS, Pi Audio et DirectSound”, comment le son était-il géré avant? si quelqu’un à des explication je suis preneur
    * oss, vieux
    * Alsa, plus récent permet de mixé des sources
    * Pulsaudio, une couche au dessus d’alsa permettant de choisir et changer facilement les sortis audio
    pi audio ?
    j’ai trouvé ce lien explicatif, https://www.learndigitalaudio.com/how-linux-audio-works-vs-windows-audio-2017

    Répondre
  • 1 février 2019 - 13 h 16 min

    @bb: Il ne faut pas comprendre cela comme nouveauté au sens innovation mais comme nouveauté dans la prise en charge par Kodi : Cela étend son champ de compétences. Un peu comme si Kodi ne savait pas lire un fichier GIF animé et que d’un coup il le pouvait. Ce ne serait pas un nouveau format mais une nouvelle possibilité pour le logiciel.

    Répondre
  • Daz
    1 février 2019 - 15 h 22 min

    @Cid: Retire rapidement le clock-cap avant d’avoir des fuites d’acide sur la carte-mère, puis installe un exploit rapidement pour faire une sauvegarde de l’EEPROM. Histoire de pouvoir changer le disque dur quand il lâchera (ils sont vieux !).

    Répondre
  • 1 février 2019 - 17 h 36 min

    @prog-amateur: aucune raison que fedora/centos/redhat soit plus sécurisé que debian/ubuntu, tout dépend ce que tu actives comme service, et la manière dont tu les configures.

    Répondre
  • 1 février 2019 - 19 h 12 min

    @bernie22: merci, je dois donc lire encore un peu pour mieux paramétrer Debian si je veux obtenir quelque chose de sécurisé. Si t’as un lien en tête n’hésite pas ! merci

    Répondre
  • 2 février 2019 - 8 h 40 min

    @bernie22: un exemple concret, tu installe debian et fedora avec gnome-shell (sans toucher à la conf) tu tente d’exécuter un process dans ton home, genre wine. sous debian ça marche, sous fedora ça bloque. et ça c’est un choix de conf par défaut des distros de SElinux en permissive ou restrictive.

    je ne dis pas qu’il y a plus de failles sous debian, juste qu’il est configuré pour être le plus souple possible (dans l’esprit d’un système universel) redhat par contre est orienté pro va donc réduire la souplesse (par défaut) pour augmenter la sécurité

    sinon deb rpm c’est la même, il y a très peu de différences les 2 distros ont les mêmes outils

    Répondre
  • 5 février 2019 - 13 h 43 min

    […] passage à la Version 9.0 ne bouleversera pas la vie des utilisateurs si ce n’est que les ajouts de Kodi 18 seront désormais inclus dans le système : Meilleure gestion des DRM, lecture des formats Blu-Ray […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *